Aulnay-sous-Bois : un mort lors d'un contrôle de police, camion brûlé, voitures incendiées, MonAulnay.com et Défrancisation.com

Publié le 11 Janvier 2012

police-2.jpgPas de doute possible. Avec un titre aussi racoleur, les statistiques de fréquentation déjà très bien portantes d'Aulnaylibre !  ( progression de 178 % entre l'année 2010 et 2011 ) devraient continuer à s'affoler ! Un mort lors d'un contrôle de police, camion brûlé, voitures incendiées, MonAulnay.com et Défrancisation.com voilà un drôle de mélange me direz-vous. Pourtant, derrière cette accumulation  opportuniste se cachent un point commun  et une vraie question : les faits divers et comment les traiter ?

Hier soir, en rentrant de la cérémonie des vœux à la mairie, je suis tombé sur cette dépêche laconique évoquant le décès d'un jeune homme lors d'un contrôle de police à Aulnay-sous-Bois. Il était évidemment très tentant de publier immédiatement cette information pour générer un maximum d'audience bien que les faits et les circonstances n'étaient absolument pas clairement définis. Ce matin pourtant, beaucoup de monde a relayé cet événement sans que rien de certain ne soit encore établi.

Comme dans un laboratoire de chimie, la substance que constitue les faits divers est toujours d'une manipulation hasardeuse et conduit parfois à quelques mésaventures étonnantes. Ainsi, récemment,   à titre d'exemple, un article de MonAulnay.com à propos d'un camion brûlé, de voitures incendiées et d'un artisan révolté s'est retrouvé relayé (ici) sur un site d'extrême droite appelé Défrancisation.com. Ce dernier,  bien qu'il se défende d'appartenir à cette mouvance, propage indubitablement des théories totalement nauséabondes et insupportables.     

FAITS_DIVERS.jpgBien entendu, MonAulnay.com et Défrancisation.com n'ont absolument rien en commun c'est une évidence , mais à force de jouer la surenchère en matière de faits divers le premier s'est retrouvé à faire le jeu de l'autre en alimentant et confortant ses idées extrêmes. C'est une leçon valant pour tous et qui tend à prouver que d'une manière générale les faits divers ne sauraient se diffuser et s'analyser sous le coup de l'émotion. A ce propos, et pour étayer ce point de vue, je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour Miguel Hernandez, actuel adjoint au maire à la démocratie participative à la mairie d'Aulnay-sous-Bois.

Lors d'une séance mensuelle de Conseil municipal, il avait été demandé d'observer, en préambule,  une minute de silence en hommage à un étudiant américain retrouvé mort dans le parc départemental du Sausset. Monsieur Hernandez avait préféré sortir de la salle pour ne pas participer à ce moment. Non pas parce qu'il était indifférent à cet événement mais parce que, de son point de vue, il était sage et prudent d'en savoir plus sur les circonstances pour se faire une opinion et adopter la position qu'il convenait.

Ce fût un instant spécialement fort d'autant plus que Miguel Hernandez assuma seul ce positionnement. Avec le recul, il faut bien reconnaitre sa sagesse en la matière. Car aujourd'hui, le coup de l'émotion étant passé, qui se souvient et se soucie encore de ce fait divers, du nom de cet étudiant, des circonstances du drame et de la douleur de sa famille ? Probablement personne à Aulnay-sous-Bois !

Au vu de ces éléments, il parait donc évident que la course à l'audience n'excuse pas tout. Relayer de façon brutale des faits divers dans une sorte de surenchère émotionnelle peut avoir pour effet principal de mettre de l'huile sur le feu là où il faudrait au contraire prendre le temps et la distance nécessaires pour affiner l'analyse et la perception que l'on peut se faire d'un événement. Que les médias nationaux ou régionaux de renom se laissent aller à ce jeu pour gonfler artificiellement leur visibilité est une chose.  Mais peut-être est-on en droit d'attendre un supplément d'exigence des blogs locaux, par essence plus proche des habitants ? Leur responsabilité et leur devoir ne sont-ils pas d'être un tant soit peu meilleurs... ?

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

olivier attiori 15/01/2012 18:38

Pourquoi la ville ne prendrait-elle pas en charge les frais de rapatriement et les frais d'obsèque? ce serait un signal fort de M. SEGURA envers la famille

JEAN LOUIS KARKIDES 14/01/2012 11:12

Voilà le véritable débat!
ERRARE HUMANUM EST VERITA DEÏ,(à quelquechose près:l'erreur est humaine et la vérité est en Dieu)
Sauf que pour moi,il n'existe pas et je suis donc obligé de vivre avec des flics imparfaits,des professeurs imparfaits,des voisins imparfaits .....
Il y a dans chaque profession des personnes respectueuses et d'autres qui profitent de leur pouvoir pour attiser la haine.
Ne faisons pas comme ces derniers.
En ce qui concerne les castes,celles dont vous parlez peuvent être beaucoup plus facilement combattues par le peuple que celles crées par les religions (hindoue,musulmane....)

yousri 14/01/2012 09:44

PS: Je suis sur que Churchill a été tres "democrate" a Yalta..........

yousri 14/01/2012 09:36

cette loi est egoiste et hypocrite, et nous en avons vu maintes fois les derives,de ces gens plus proteges que dautres,meme si je suis sur qu il y a des gens assermentes, motives par leur
honnetete,JLK,ne concluez pas a ma place,n etant pas dasn ma tete, ce ne sont que des supputations gratuites non efficientes (comme faisait HS,sur le blog sponsorise par une boite de nuit
africaine).RW je crois que tu devrais me relire, tu es incomprehensible, et tire des conclusions bizarres, effet de manche????? tes dires ne me derangent pas, il faut juste assumer, car nombre de
detenteurs de l autorite en abuse, au detriment des citoyens lambda, de plus vous repetez ce qu'il y a dans mon post plus haut???????arretez cette demagogie qui vous dessert, et qui insulte
l'intelligence des lecteurs.
Qui a dit que j etais hostile aux lois "democratiques"??? c'est la democratie unilaterale et sous regime de castes qui me gene, une categorie de gens ont le droit de parler d'une autre categorie,
qui elle n a pas le droit de parler de la premiere, ou alors c est tres mal vu........et mal interprete!!!!!
la vehemence n est pas de la colere,elle est issue du fait que certaines choses nous tiennent a coeur, que nous defendons,car illustrant nos principes.....quand on en a.....

Jean Louis KARKIDES 14/01/2012 01:11

@Romuald @Yousri,
Le débat doit-il se continuer?
Yousri que j'apprécie pour sa colère contre les inégalités,la non répartition des richesses ,demeurera toujours hostile aux lois de notre (et je l'englobe). démocratie.
Je le répète comme l'a dit Churchill "La démocratie est le pire de régimes à l'exception de tous les autres"

Romuald Weymann 13/01/2012 23:35

Bon, il semble impossible de débattre... « Honteux, répugnant, stigmatisant, raciste ». Et ensuite ?

La loi protège plus particulièrement des catégories de personnes, lorsqu'elles subissent des atteintes à leur intégrité physique.
Sont ainsi concernés les agents détenteurs d'une autorité publique, mais également les mineurs de moins de 15 ans, les handicapés, seniors etc.

A tes yeux, cette différence de traitement serait honteux pour les valides, non agents assermentés et majeurs : non, puisque ces personnes sus-cités représentent des cibles, en raison de leurs
fonctions, ou de leur état de fragilité supposé (jeune âge, invalidité).

Aussi, au regard du Code pénal, une agression mortelle ou non perpétrée contre un policier, un mineur de 15 ans, un handicapé etc, est considérée comme plus grave que si cet acte était commis sur
une personne valide de 35 ans (par ex).

Yousri 13/01/2012 22:47

@RW, n essayez pas de vous en sortir par une posture( décidément), car le fond de votre propos est encore plus grave, ne vous empêtrez pas, vous citez pelé mêle les ados, les enfants, les
handicapes, je ne sais dans quelle société vos vivez, dans la mienne, ils sont prioritaires, tout autant que les personnes âgées, ou diminuées, et nul besoin de loi pour cela , la morale, et non l
éthique, en est garante, car plutôt que de se référer a une loi, somme toute pondue par un homme ,et qui protégerait de surcroit un élu avant un citoyen qui l a élu( et je sais de quoi je parle),
je préfère me référer aux valeurs universelles, et communes a tous les peuples, les vraies valeurs humaines, de respect et de dignité de TOUS les êtres humains, je persiste, c est honteux...

Romuald Weymann 13/01/2012 11:56

@ Yousri, c'est quand même très lourd de se faire systématiquement traiter de raciste - implicitement ou explicitement - sur nombre de sujets, juste parce que j'émets un avis contraire au
vôtre.

Toujours est-il que l'article du Code pénal que j'évoquais s'appuie sur une législation datant du gouvernement Juppé (23 juillet 1996), et a été conservé/légèrement modifié par les gouvernements
suivants, dont le gouvernement Jospin.
Cf ici http://droit-finances.commentcamarche.net/legifrance/37-code-penal/92151/article-222-8-modifie
Cet article n'existe en tout cas pour « stigmatiser toujours les mêmes ».

La vie d'un policier ou d'un pompier ne vaut pas plus que celle d'un jeune, mais attenter à la vie d'un représentant de l'Etat (entre autre) est considéré comme étant plus grave, pénalement. Tu
noteras qu'outre les détenteurs d'une autorité publique, sont également concernés par cet article les mineurs de moins de 15 ans, les handicapés/les personnes âgées; sur qui donc une atteinte à
l'intégrité physique est plus lourdement condamné.

Cela étant, je comprends tout à fait que la famille organise une marche d'hommage puisque c'est leur fils, frère, neveu etc; mais je n'adhère pas à l' initiative consistant, pour un élu local, à se
joindre à une telle marche.
Qu'il s'agisse d'un jeune qui décède d'une crise cardiaque, ou d'un étudiant américain retrouvé mort dans un parc; ce qui bat en brèche votre idée selon laquelle je « stigmatise », qui plus est «
toujours les mêmes ».

Enfin, ressaisissez-vous, ce n'est pas parce que j'ai cité, plus haut, les soldats français en Afghanistan, que je soutiens la profanation de cadavres, aussi talibans fussent-ils, par des Marines
américains. Ces accusations sont grotesques.

Yousri 13/01/2012 11:02

quelle colere?????,j ai tres bien compris!!!!merci de votre pedagogie,dont vous devriez user avec RW, il affirme, et ne pose pas juste une question,il galvaude, la notion de vie humaine, tout comme
ce systeme judiciaire a plusieurs vitesses,ca ressemble etrangement a ce que disaient les americains,a propos des vietnamiens irakiens,afghans et autre peuples sur lesquels ils ont "frappe".en fait
il n a pas repondu a ma question!!!!!

Jean Louis KARKIDES 12/01/2012 23:15

Yousri,ne vous emportez pas!Romuald a juste posé une question.
Il n'a pas dit qu'il était d'accord avec cette loi.
Colère est mauvaise conseillère!

Yousri 12/01/2012 23:04

@RW, je n ai brandi aucun étendard, j ai parle de contrat, de choix professionnel, il n en reste pas moins que votre discours est répugnant a souhait, un représentant de l etat n est pas mieux qu
un citoyen lambda, et j ai pu l observer, victimisation , mauvaise foi mensonges, non monsieur, cette loi sert a sauver les fesses de ceux qui les font, et qui savent pertinemment qu ils vont les
transgresser!@ JLK, la je suis d accord sur la douleur de la,mère, de la famille, et je ne sais comment RW, qui lui stigmatise toujours les mêmes,fait pour quantifier(rien que de l écrire, j en ai
la nausée).

JEAN LOUIS KARKIDES 12/01/2012 17:07

Je voulais encore essayer de dialoguer,de faire comprendre que la haine n'engendre que la haine,que la mort d'un homme fait pleurer sa mère de la même façon qu'il soit
soldat,reporter,juif,chrétien.... et je pense à celle d'Abdelilah,à celle de celui qui volontairement,individuellement veut soumettre l'un à l'autre.
Elles n'en ont rien à faire le jour de la mort de leur enfant.
Et celui qui a perdu la vie non plus......

frank cannarozzo 12/01/2012 12:52

je suis d'accord avec ton analyse. d'ailleurs j'ai moi-même été sollicité dès mardi soir 23h31 par une radio à qui je n'ai rien répondu puisque les infos disponibles ne servaient en rien
l'Information ni la vérité.

il est clair qu'il faut se garder de réagir dans un tel moment d'émotion et simplement affirmer qu'une mort aussi dramatique doit nous conduire à exprimer notre tristesse auprès de la famille.

Romuald Weymann 12/01/2012 11:23

Stéphane, dans notre Code pénal, une atteinte à l'intégrité d'un représentant de l'Etat/détenteur d'une autorité publique par exemple est plus lourdement condamnée qu'une atteinte à l'intégrité
d'un citoyen lambda qui serait majeur.

Notre système judiciaire aurait-il une notion galvaudée de la valeur d'une vie humaine ?

Romuald Weymann 12/01/2012 11:09

PS : Stéphane, je doute que les jeunes qui, depuis 2 jours, s'excitent (euphémisme) - j'entends encore un hélico tourner... - lisent Aulnay Libre ! ou même Mon Aulnay; ce n'est donc pas parce que
nous discutons ici autour de ce sujet, que cela apaisera ou au contraire envenimera les choses...
Ces jeunes n'ont pas attendu Libé, le Parisien ou Aulnay Libre ! pour « tout péter ».

Romuald Weymann 12/01/2012 11:06

Yousri, encore une fois vous vous égarez en brandissant l'étendard antiraciste; d'autant que parmi les soldats français tués/assassinés en Afghanistan, tous ne sont pas blancs...
De même que tous les policiers ne sont pas blancs et/ou de sombres abrutis commettants des bavures.
Vous vous plaignez de stigmatisation, mais, finalement, vous en faites preuve vous-même.

Stéphane Fleury 12/01/2012 11:05

@Romuald. J'avoue ne pas non plus comprendre ta hiérarchisation dans l'échelle de la vie humaine. Pour moi une vie est une vie. Et qui peut prétendre être en mesure de juger que celle de quelqu'un
vaut plus que celle d'autre...

Stéphane Fleury 12/01/2012 10:58

@Frank

je ne remets pas fondamentalement en cause le principe même de la minute de silence qui peut être une marque d'hommage respectueuse paraissant appropriée en cas de drame humain. Je l'ai d'ailleurs
à titre personnel observée étant présent dans la salle du public ce soir là. Néanmoins, je considère la position de Miguel Hernandez intéressante parce qu'elle illustre, à mon avis, plutôt bien la
prudence qui doit être de mise en présence d'un drame pour ne pas créer comme tu l'as écrit fort justement les conditions d'un autre drame en attisant les braises. C'est plutôt dans cet optique que
cet article a été écrit.

L'idée n'est pas bien entendu de se mettre la tête dans le sable à la façon d'une autruche et de ne pas relater les événements mais la tentation du trash émotionnel qui consiste à relayer des
propos comme "ça va péter !" ne me parait vraiment pas aller dans le bon sens surtout quand on connait le pouvoir rapide du web à propager les informations ou les rumeurs. Evidemment, il s'agit de
mon point de vue. Je n'ai pas la prétention de détenir LA vérité. J'essaie de poser des questions qui visiblement font débat. Nous avons au moins le mérite d'échanger et d'en parler.

En conclusion j'écrirai que j'ai tout de même l'impression qu'une partie des médias préfère surfer allégrement sur le sensationnel plutôt que de s'attaquer à la racine des problèmes et que depuis
2005 nous n'avons pas beaucoup progressé dans ce domaine malheureusement...

yousri 12/01/2012 10:32

chronique du racisme (lache et)ordinaire!!!!!!

yousri 12/01/2012 10:17

A RW, alors la vie d un jeune, vaut moins que celle d'un policier,qui n est pas a l'abri d'une bavure,ou d un soldat qui assassine des civils Afghans, pour ma part c est le contraire celui qui
choisit d'aller tuer, par contrat,je ne lui rendrai aucun hommage, surtout a notre epoque ou ces "bavures" et autres faux temoignages sont legions dans la police(meme,les magistrats en ont
marre),encore moins ces "soldats de metier",dans des conflits inegaux, racistes,colonialistes,qui ont choisi d aller tuer par contrat....la mort est la mort,meme la vous hierarchisez,au vu de votre
rethorique,vous vous trompez de site, vous devriez aller sur fdesouche ou autres, donc vous approuvez quand des soldats pissent des cadavres afghans????? quel respect!!

Romuald Weymann 12/01/2012 09:52

Que l'on accorde une minute de silence à un policier ou un soldat tombé en Afghanistan issu du cru, cela est dans l'ordre des choses; même si ici ou là, des élus refusent de s'y prêter.

En revanche, une minute de silence pour un jeune qui décède au cours d'un contrôle de police ou un jeune étudiant américain qui trouve la mort dans un parc de la ville ?!...

frank cannarozzo 12/01/2012 09:01

Stéphane,

dans une telle situation ou l'information comme les rumeurs font l'opinion, il est effectivement urgent d'être très prudent.

j'ai vécu par le passé des situations du même type t je sais combien il faut de conviction, d'efforts et de patience pour éviter qu'un autre drame se rajoute au drame.

je ne te suis pour autant pas sur la minute de silence du conseil municipal. il est normal et républicain, que quelques soient ce qu'on peut penser de la personne décédée, d'affirmer ses
condoléances à la famille. cette minute de silence que j'avais moi-même demandé n'avait fait l'objet d'aucun débat, ni d'aucun point de vue ,ni d'aucune exploitation. quand on décède dans des
circonstances tragiques sur le territoire de notre commune, la minute de silence s'impose et la polémique exclue.la négation officielle par les autorités apparait souvent comme une deuxième mort,
il faut bien le comprendre.

j'espère que chacun contribuera par ses propos au retour au calme et que la famille pourra faire son deuil. mes condoléances à cette dernière.

Romuald Weymann 12/01/2012 08:50

Oui, enfin Hervé, pour l'instant, ceux qui soufflent sur les braises, ce sont ceux qui, hier soir, balançaient des projectiles sur les forces de l'ordre - de chez moi j'ai entendu des « pétards »;
l'hélico a tourné durant un peu plus d'1 heure - et je doute que c'étaient des types lisant Défrancisation...

Alors c'est bien d'appeler au calme, mais ça, c'est un discours à tenir à ces jeunes, pas ici où personne n'appelle à la vengeance ou autre.

lauren bancale 11/01/2012 23:55

Je suis pour ma part d'accord avec vous. Il ne s'agit pas de passer sous silence le rapport des jeunes et des forces de l'ordre, mais de gonfler à chaud et sans analyse un tant soit peu sérieuse ce
qui nécessiterait un travail long, méthodique et courageux. La campagne est lancée, semblerait-il...

Hervé Suaudeau 11/01/2012 23:03

Stéphane,

Même si je m'agace à te voir entretenir cette animosité avec un rédacteur de MonAulnay.com, je te suis sur le fond. Il faut éviter les faits divers qui sont déjà sur-représentés médiatiquement et
publier des informations que l'on ne trouve nulle part ailleurs.
A la décharge MonAulnay.com a relayé une dépêche qui était assez mesurée.

A l'heure qu'il est, nous devons penser à la famille, ne pas souffler sur les braises, demander le calme tout en exigeant la vérité.

Romuald Weymann 11/01/2012 21:18

Le fait lui-même - la mort d'un trentenaire - est tragique et relève du fait divers.

Alors qu'un site comme Défrancisation fait dans la surenchère, je ne suis pas certain que refuser d'évoquer ce type de faits au prétexte que cela pourrait « stigmatiser » ou autre soit plus
judicieux.

A la cité Balagny, des jeunes parlent déjà de « bavure », pointe du doigt la mairie, et commencent à s'énerver (euphémisme), selon un article de Libé.

Difficile de passer sous silence les rapports plus que tendus entre une certaine catégorie de jeunes, et les forces de l'ordre...
Après, on peut choisir de se mettre les mains devant les yeux en se bouchant les oreilles en se persuadant que tout va bien ou presque.

JEAN LOUIS KARKIDES 11/01/2012 19:39

Coucou le revoilou le débat sur les faits divers teinté d'un soupçon d'animosité pour le site "concurent"
Tout d'abord,je ne pense pas que l'audimat d'un blog fasse un saut énorme lorsqu'on commente un "fait divers".
Et d'abord qu'est ce qu'un fait divers?: un fait inclassable dans les rubriques d'un média.
La mort d'un jeune n'est-elle pas classable?
La disparition du bus SADDAKA est-elle plus importante,plus révélatrice de la vie aulnaysienne?
Se souviendra t'on plus du dernier concert au Cap?
Non,décidement,je ne te suis pas sur ce double aspect que tu développes dans ta rubrique:
La critique de Monaulnay et le classement subjectif des infos.