Aulnay-sous-Bois : démolition de trois pavillons situés avenue Anatole France et rue Jules Princet

Publié le 24 Février 2012

Comme vous pouvez le constater sur les quelques clichés pris sur place par la rédaction d'Aulnaylibre !, trois pavillons situés au niveau des 60 et 62 avenue Anatole France d'un côté et 5-7 rue Jules Princet de l'autre sont actuellement en cours de démolition.

aulnaysquare1.JPG

Ils seront remplacés prochainement par un immeuble collectif de 38 logements en accession à la propriété et 12 en locatif social. La hauteur de ce nouveau bâti attendra 20 mètres comme le prévoit la zone UA du plan local d'urbanisme actuellement en vigueur sur ce secteur.

aulnaysquare2.JPG

Si certains déploreront sans doute la disparition de trois maisons de ville, d'autres considéreront peut-être que construire à cet endroit en cœur de ville à proximité de la gare, des écoles et des commerces (Franprix) semble pertinent. A chacun son opinion sur la question de la densification bien entendu...  

aulnaysquare3.JPG

En attendant, voici (ci-dessus) à quoi le futur bâtiment baptisé "Aulnay Square" devrait ressembler...

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Petit à petit,le voile se lève et on s'aperçoit que le bétonnage d'Aulnay n'est pas que pour les populations les plus démunies.
Alors quelle différence avec la majorité passée?
Juste un coup d'accélerateur aux constructions,une indifférence aux riverains.
On est loin des discours de campagne de 2009,comme d'habitude?des promesses....
Sur les deux blogs les plus visités,la même inquiétude,le même ras le bol.....
Non,désolé,ceux du nord qui croyaient pouvoir venir au sud en seront le plus souvent pour leur frais et surtout leur desillution.
Alors sincèrement qui peut me dire si cette majorité a vraiment une couleur politique?
Répondre
R
On nous assurait que la construction de ce type de résidences contribuait à la mixité sociale, et que ceux qui s'y opposaient étaient quelque part contre cette mixité sociale.

Je n'avais pas pu m'y rendre car je travaillais ce jour-là, mais une manif avait été organisée en juin 2010 devant la mairie pour protester contre ces constructions non-concertées en pleine zone
pavillonnaire.
Or, quelques minutes auparavant avais-je lu sur l'autre blog d'Aulnay, des habitants du Nord d'Aulnay étaient venus mettre la pression, pardon, contre-manifester (sûrement pas de façon spontanée,
mais passons) en clamant « un toit c'est un droit », « j'ai fait le rêve d'une ville solidaire » et en défendant la construction de ce qui était alors présenté comme des logements sociaux.

Il se trouve que, cherchant moi-même à devenir propriétaire pour ne me retrouver encore locataire lorsque je serai à la retraite, je me suis renseigné ici et là sur les tarifs proposés dans ces
nouvelles résidences.

Pour la résidence Evidence (projet Bouygues, rue Fernand Herbaut/impasse des Maronniers), un T2 de 38 m² orienté vers le nord se négocie dans les 193.000€ (5.000€/m²).

Pour un appart d'une surface de 39m² situé au nord d'Aulnay mais orienté plein sud (projet Vert Harmony, pas loin du magasin Bricoman et de terrains de foot), c'est vendu dans les 128.000€
(3.250€/m²).


On peut donc légitimement se demander comment se pratiquera cette fameuse mixité sociale à travers la construction de résidences en pleine coeur du centre-ville, puisque, à moins de gagner au loto,
les habitants d'Aulnay Nord ne pourront jamais investir dans un tel logement.
Moi-même pourtant fonctionnaire, je n'ai déjà pas les moyens d'acheter un appart' à 193.000€...

Bref au centre-ville d'Aulnay se construisent des « logements sociaux » adressés en fait à une population plutôt aisée (attention, je ne jette aucunement la pierre sur celles et ceux qui auraient
les moyens d'acquérir un 38m² à 193.000€; mais sur ceux qui ont prétendu qu'il s'agirait de logements sociaux et qu'il était nécessaire d'introduire la mixité sociale au nom du vivre-ensemble).
Répondre