Parking ou mélodie en sous-sol...

Publié le 15 Mars 2009


Comme vous le voyez ci-dessus, voici un autre plan de la zone en sous-sol. Et oui il va y avoir un parking ! De 51 places ! 51 voitures sur une parcelle de rue qui doit faire à peine 500 mètres. Avouez que le chiffre a de quoi affoler.

Monsieur Amédro me faisait remarquer que la circulation ne représenterait pas spécialement un problème dans la mesure où nos nouveaux voisins gareraient leurs voitures en sous-sol. On sait bien que ce n'est pas si simple. Il est rare de garer sa voiture en sous-sol la journée ou le week-end et ne parlons pas du trafic et des problèmes de stationnement lorsque la famille et les amis viennent en visite.

Interrogez les riverains de la rue des Saules et ils vous répondront la même chose. La circulation et les problèmes de stationnement sont un souci récurrent dans cette zone et ajouter 51 voitures ne va certainement rien arranger à l'affaire.

Je dois dire et là j'écris à titre personnel, que j'ai dû mal à comprendre comment un élu vert puisse nous vendre un tel projet : autant de voitures dans un si petit périmètre, autant de bruit, autant de pollution... J'ai beau cherché, je n'arrive pas à cautionner cela.

En résumé donc, si nous ne connaissons pas encore le nombre d'appartements prévu, nous savons maintenant qu'il y a de la place pour 51 voitures. En faisant une moyenne de 2 personnes par voiture en fonction du type d'appartement du F1 au F5, moyenne que nous qualifierons de basse c'est donc au minimum 100 personnes qui vont arriver dans le quartier. Un vrai bouleversement dont il serait judicieux de mesurer les conséquences avant toute prise de décision.

Rédigé par Stéphane Fleury le Dimanche 15 Mars 2009 à 17Heures.

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stephane Fleury 16/03/2009 15:15

C'est amusant comment cette éventualité de revoter est omniprésente dans l'esprit de tous les aulnaysiens que j'ai croisés au marché, dans la rue ou ailleurs... Tout le monde a son opinion sur la question, et, détail croustillant, tout le monde semble connaître quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui est bien placé et qui sait !
Revoter reste à ce jour une hypothèse. Le Conseil d'Etat ne s'est pas prononcé et nous ne savons pas quelle sera sa décision. Chacun est libre de spéculer sur la question, mais pour l'instant, si l'on s'en tient aux faits, rien n'est encore officiellement décidé.

jean latouche 15/03/2009 20:48

Et voilà les beaux discours, ce sera des logements pour les personnes agées et les jeunes qui veulent décohabiter... 51 voitures, c'est très écologique, ça fait donc 60 logements au minimum

Il est temps d'en faire un argument électoral si nous revontons c'est nous les propriétaires qui allont voir nos biens décoter, des logements oui mais des pavillons uniquement! stop les immeubles!