RER B et canicule : la SNCF lève le pied, pas la RATP !

Publié le 23 Juillet 2013

RERBAULNAY.jpgHier encore, la vitesse de plusieurs trains a été limitée à 40 km/h sur des lignes RER, comme l’annonçait la SNCF sur son site Transilien, occasionnant des retards allant de 10 à 30 minutes. En cause, les fortes températures qui favorisent la dilatation des joints entre les rails et peuvent aussi avoir un impact sur les caténaires. « Nous agissons ainsi par précaution et pour ménager le matériel », explique-t-on à la SNCF en rappelant que ces dispositions sont prévues par le plan canicule. Un plan qui prévoit aussi des stocks de bouteilles d’eau ou l’installation de brumisateurs pour les voyageurs. Mais fait particulièrement surprenant, les ralentissements n’ont pas lieu sur toutes les lignes, ni sur l’intégralité de la même ligne, selon qu’elle est gérée par la SNCF ou par la RATP.

 C’est le cas de la ligne B, cogérée par la RATP au sud puis par la SNCF au nord. « Sur la partie RATP, on pouvait encore rouler à 90 km/h sur le tronçon central et jusqu’à 100 sur la portion Gif-sur-Yvette - Saint-Rémy-lès-Chevreuse », précise Laurent Gallois, conducteur sur cette ligne et délégué syndical Unsa Transports-RATP. A la direction de la RATP, on confirme qu’aucune limitation de vitesse n’a été préconisée quand bien même le mercure dépassait les 34 degrés. Laurent Gallois pointe du doigt l’état des infrastructures. « Sur la B, côté RATP, les rails ont été changés tout comme les poteaux de caténaires, et l’on roule normalement, constate-t-il. Si l’on en vient à réduire la vitesse quand on a des températures estivales l’été, où va-t-on? » La SNCF se défend pourtant de négliger ses infrastructures. « Cela n’a aucun lien avec la vétusté ni l’ancienneté des infrastructures », assure-t-on à la direction sans toutefois expliquer pourquoi les trains au départ de gare de Lyon et Saint-Lazare ne sont pas concernés par ces ralentissements.

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 24/07/2013 09:07

Une vraie fournaise ces trains; malheureusement comme le RER est bien souvent le principal, et parfois même exclusif, moyen de transport des usagers et touristes, on doit subir ces conditions de
transport dégradées et dégradantes.

En début de mois j'étais allé faire visiter le château de Versailles à ma nièce, on a donc naturellement pris le RER C, il faisait chaud dehors et pourtant je ne me rappelle pas m'être trouvé dans
un RER impacté par une chaleur étouffante.

Samuel 23/07/2013 14:28

Il faudra aussi expliquer diable pour quelle raison l'air conditionné ne fonctionne pas sur les nouvelles rames alors qu'elles en sont parfaitement dotées ! Bref. On investit et on fait souvent des
travaux, mais la qualité du voyage s'améliore difficilement au vu des choix faits au quotidien..