Journée de la femme en Seine-Saint-Denis : Btissam, porte-voix des locataires

Publié le 8 Mars 2013

Btissam.jpgA Sevran, le combat de Btissam Lotfi, petite brune coquette de 29 ans, a commencé au bas de son immeuble par une banale affaire de poubelles. Le local réservé aux déchets avait été supprimé pour cause d'agrandissement d'un appartement. « Les poubelles gisaient devant l'entrée, elle s'entassaient juste en-dessous de nos fenêtres », témoigne la jeune fille. C'est à ce moment là qu'a commencé sa bataille contre le bailleur. Elle peste, téléphone, écrit, engage un expert à ses frais.

Très vite elle réalise que sa voix, seule, n'a aucun impact. Elle décide alors de rejoindre l'Amicale des Beaudottes, cinq membres actifs pour tenter de changer le quotidien de tout un quartier, association dont elle est devenue secrétaire générale.

Diplômée d'un BTS assurance et d'une licence à l'Enass (Ecole nationale d'assurances), Btissam connait le droit et n'hésite pas à s'en servir pour aider les locataires. « De nombreux habitants n'ont pas la culture de l'écrit ou ne connaissent tout simplement pas leurs droits », explique Btissam. La jeune diplômée, dont les parents marocains sont arrivés en France à l'adolescence, décrit toute une population qui a peur de « faire du bruit ». « Ils assimilent le bailleur à l'Etat étant donné que ce sont des logements sociaux », explique-t-elle.

Aujourd'hui salarié à la Mutuelle Générale, Btissam vit pourtant toujours chez ses parents. Prendre son indépendance, elle n'y songe pas encore : « Tant qu'il y aura des problèmes, je serai là », promet-elle..

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article