Aulnay-sous-Bois projet Croix-Blanche : le président de l’association QCBE Benjamin Giami s’exprime sur la société Pil’astre en charge de la maîtrise d’ouvrage

Publié le 15 Mai 2013

En attendant une hypothétique interview dans le magazine municipal Oxygène des représentants de l’association QCBE (Quartier Croix-Blanche et Environs) qui gèrent depuis le début le dossier épineux du futur aménagement du terrain de l'ancien centre des impôts, la rédaction d’Aulnaylibre ! est allée à la rencontre de son président, Benjamin Giami, pour lui demander son ressenti vis-à-vis de la société Pil’Astre qui a remporté le concours d’appel d’offres et sera donc en charge de l’élaboration des futurs bâtiments.

(Aulnaylibre !) : À quoi vous attendez-vous si la société Pil'astre s'occupe de la maîtrise d'œuvre pour Croix-Blanche ?

(Benjamin Giami) : « Quand on regarde les projets de Champigny-sur-Marne et de Saint-Denis, je ne vous cache pas que nous sommes nombreux à être inquiets.  À la limite du simple cube, s'élevant sur 3 étages, on ne peut pas louper les bâtiments situés sur la rue Rosignano Marittimo et le boulevard Stalingrad à Champigny sur Marne. Et pour être sûr de ne pas les manquer, le 3e étage est signifié par un bardage rouge qui accentue la lourdeur des bâtiments. 

pilastre1.pngFenêtres étroites et balcons pas vraiment intégrés au bâtiment, nous nous sommes concertés pour savoir ce qui nous attend ! Certes, tout est subjectif dans les goûts et les couleurs, et peut-être que certains y trouveront leurs comptes.... Nous espérons seulement que le quartier Croix-Blanche aura droit à de beaux bâtiments (30 logements pas plus!) qui s'intègreront au cadre environnemental...

Même constat pour le bâtiment donnant sur l'avenue du président Wilson et la rue de la Montjoie à Saint Denis : une architecture qui fait bloc, qu'une personne que j'ai croisée en passant a qualifié de "monotonie déconcertante".  Les photos d'architectes sont toujours très jolies, mais celles de Google Street View peuvent laisser songeur...

PILASTRE2.png

Certains du quartier m'ont même demandé ce qu'ils ont fait pour "mériter ça". Comme l'association QCBE l'a toujours dit, elle reste, et restera, toujours en faveur du dialogue. Mais qu'on se le dise : nous n'hésiterons pas à faire entendre notre voix, par tous les moyens en notre possession, si le projet ne répond pas aux critères urbanistiques et environnementaux du quartier. Rappelons que nous sommes ici pour représenter les riverains : si le projet ne leur convient pas, si la qualité architecturale laisse à désirer, nous serons mobilisés ! 

Dans le  numéro 178 d’Oxygène on peut lire en page 14 que le dernier mot concernant le projet Croix-Blanche reviendra en tout état de cause au conseil municipal. Espérons pour les riverains du secteur concerné que sa décision ne se fera pas contre l’avis des habitants…

Source photos :

Champigny sur Marne - le Marittimo Maître d'ouvrage : IDF Habitat 22 logements coût : 2 036 000 € livré en 2008

Saint Denis – Dietrich maître d'ouvrage : la Maison du Cil 98 logements et 1000 m2 de commerces coût : 8 500 000 € livré en 2007

http://www.pilastre.fr/site/index.php?option=com_content&view=article&id=3

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Je ne trouve pas ce quartier endormi, les habitants au contraire se prennent en main, pour rappel le nombre de signataire de la pétition.
Néanmoins quel gâchis, j'ai personnellement vécu le même type d'évolution à Saint Denis, ville où ma famille se sentait bien, avec un théâtre vivant, une rue commerçante de bonne qualité, mais une
municipalité similaire à celle que nous connaissons actuellement. Ils ont rasé l'ensemble du vieux Saint Denis, bétonné à outrance principalement des logements sociaux alors que le parc existant
était déjà important.
Pas besoin de discours, les Sylviane et compagnie, allez vous promener dans cette ville, vous verrez les résultats de cette politique démagogue qui n'a qu'un seul but conserver son mandat et ses
petits ou gros avantages.
D'ailleurs la lecture du blog de notre maire est significative, il n'est pas pour la publication des patrimoines des élus, je le comprends entre une retraite de
professeur certifié et les cumuls de ses différents mandats.......
Répondre
E
Au final Pil'astre s'en lave les mains et c'est au conseil municipal de décider.
les premiers immeubles ne seraient pas si mal si le dernier étage avait été recouvert de tuiles, d'ardoises ou de zincs.
Mais ces fausses plaques de bois en plastiques que l'on voit de plus en plus ne sont pas du plus bel effet et comment seront elles dans 10 ans?
Répondre
V
J'ai regardé dernièrement un reportage sur l'habitat participatif où les Municipalités vendaient des terrains à des familles qui se groupaient pour faire elles-mêmes leur logement. Cela aboutissait
à de l'habitat collectif complètement raisonné et en accord avec l'environnement existant.
Le besoin de logement pour ces familles était indéniable et ce procédé gagnant/gagnant pour tout le monde. Chaque nouveau propriétaire se concentrait ensuite sur ses réels besoins en matière de
surfaces.

Pour vous, Sylviane la cage à lapin est le modèle standard, vous vous êtes arrêtées dans les années 70. On voit le résultat maintenant : des ghettos que l'on tente de rénover tant bien que mal. Si
cela avait été bien pensé dès le départ, on ne serait pas en train de les détruire et de chercher des solutions pour leur rendre leur humanité.

Nous ne sommes pas dans l'urgence de l'époque et on peut donc s'attarder sur la qualité de ces futurs logements. Si vous étiez locataires vous seriez bien contente d'être dans un cadre agréable,
alors arrêter de défendre n'importe quoi sur n'importe quel sujet, vous en devenez ridicule.

D'ailleurs, vous n'êtes pas cousine de Miguel et sa poutre ou encore d'Evelyne et sa mauvaise foi ?
Répondre
S
ils sont plutôt mignons les plots à taille humaine avec le dernier étage en rouge. modernes et esthétiques. c’est l’idéal pour rénover ce quartier un peu endormi. l’insertion dans l’existant serait
même parfaite. à force d’être dans l’opposition systèmatique aux initiatives de la mairie l’association QCBE perd en crédibilité. il ne faudrait pas confondre combat politique et nécessaire
aménagement d’un terrain qui ne peut pas être laissé éternellement en friche
Répondre
R
Les bâtiments de la première photo me font penser à ceux jouxtant la station Plaine-Saint-Denis; des sortes de cubes certes colorés et qui sont sûrement censés donner une image moderne au
quartier...

Je suis tombé sur un article de 20' ce matin dans lequel est décrit ce que pourrait être l'habitat allemand du futur, écolo à souhait etc.
C'est pire que ce que propose Pil'astre...

http://www.20minutes.fr/planete/1153375-20130512-quoi-ressemblera-ville-futur
Répondre