Aulnay-sous-Bois : place Camélinat ou place Jean-Claude Abrioux ?

Publié le 29 Septembre 2011

JCA.jpgLe récent décès de l'ancien député-maire d'Aulnay-sous-Bois,  Jean-Claude Abrioux, a fait germer dans l'esprit d'un certain nombre d'actuels élus l'idée légitime de lui rendre hommage durablement. Ainsi, l'éventualité de débaptiser la place Camélinat en place Jean-Claude Abrioux a-t-elle été largement évoquée. Or, il se trouve qu'il existe depuis 2006 dans notre ville une association s'appelant " Les amis de Camélinat ". Son objet est d'entretenir la mémoire du militant ouvrier Zéphirin Camélinat.

Dans une lettre adressée récemment au maire Gérard Ségura, dont vous pouvez prendreCamelinat1854.jpg connaissance ci-dessous, cette association demande le maintien du nom actuel de la place invoquant que "d'autres lieux ou bâtiments pourraient porter le nom de monsieur Abrioux". Alors, place Camélinat ou place Jean-Claude Abrioux ? Qui va trancher ? Sans vouloir allumer la mèche d'une polémique malvenue puisqu'il s'agit d'honorer la mémoire de grands hommes, peut-être aurait-il été opportun de prendre le temps de débattre sereinement de la question plutôt que de faire des effets d'annonce précipités sous le coup de l'émotion...

Stéphane Fleury 

 

Association « Les amis de Camélinat »                         Aulnay, le 22 septembre 2011

Siège : 56 avenue de Clermont-Tonnerre

93600 AULNAY SOUS BOIS

Monsieur le Maire,

Notre association a été fondée notamment pour faire connaître la vie du militant ouvrier Zéphirin Camélinat.

D’après le Parisien du samedi 17 septembre, dans l’hommage rendu lors des obsèques de M. Abrioux, vous auriez annoncé vouloir proposer  « sur une idée de Gérard Gaudron, de baptiser l’actuelle place Camélinat du nom de l’ancien maire d’Aulnay. »

Rappelons qui était l’ouvrier-bronzier Zéphirin Camélinat (1840-1932) qui a incarné à travers son itinéraire personnel l’histoire du mouvement ouvrier et du socialisme pour la période allant du Second Empire (1851-1870) jusqu’aux années 1930.

Il a été l’ami de Proudhon, a participé à la fondation de l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) en 1865, a participé à la Commune de Paris de 1871 (il fut Directeur de la Monnaie). Il a combattu sur les barricades contre les troupes versaillaises de Thiers lors de la Semaine sanglante, puis il se réfugia à Londres où il rencontra Karl Marx.

Rentré en France, il participa à la renaissance du socialisme, fut un des fondateurs de la SFIO en 1905 et en devint le trésorier.

Au Congrès de Tours de 1920, il se rallia à la majorité communiste. En 1921, il transmit les actions du journal l’Humanité fondé par Jean Jaurès au PCF.

De nombreuses municipalités ouvrières de notre pays ont voulu honorer une telle fidélité à la cause ouvrière en donnant le nom de Camélinat à des lieux publics.

Et vous seriez favorable, vous maire qui avez été élu sur une liste qui se réclame de la gauche, à son remplacement par le nom de M. Abrioux ?

Nous ne pouvons le croire.

N’y a-t-il pas d’autres lieux ou bâtiments qui pourraient porter le nom de l’ancien maire, M. Abrioux ?

M. le Maire, nous vous demandons de recevoir au plus vite une délégation de notre association afin de vous exposer complètement notre point de vue.

Veuillez recevoir l’expression de nos respectueuses salutations.

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

blachas 29/09/2011 20:58


Abrioux Abrioux, on entend plus que ça...ça va un moment mais après il faut arrêter là...faut pas déconner pour rebaptiser la place Camélinat...il faut se calmer les coco Abrioux c'etait pas un
ange non plus les mecs !!!


DSQ 29/09/2011 17:25


Pourquoi ne pas appelez le nouveau 7eme collège d'aulnay sous bois dans l'hypothèse ou il serait enfin construit Jean Claude ABRIOUX plutôt que de débaptiser la place Camelina?