Aulnay-sous-Bois : nouvelle préemption de la mairie au 96 rue Anatole France

Publié le 9 Février 2012

Depuis quelques mois le 96 de la rue Anatole France (voir photo ci-dessous) anime les conversations du conseil de quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg. Il est vrai que la situation n'est pas banale puisque la maison ou l'immeuble situé(e) à ce numéro est en construction depuis 8 ans ! Chaque passage à cet endroit a donc toujours un air de déjà vu. Appartenant à un propriétaire privé visiblement incapable de terminer son ouvrage  mais également hésitant à vendre son bien inachevé, la municipalité semblait ronger son frein  et attendre l'occasion d'une nouvelle acquisition, dont elle si friande ces derniers temps comme chacun sait.

AnatoleFrance96.JPG

Et bien en ce début d'année 2012 c'est fait ! Nous l'avons appris lors de la dernière réunion mensuelle de conseil de quartier en janvier, la mairie a préempté. Il est vrai que la préemption est une valeur plus sûre que celle du bonneteau par les temps qui courent. Ainsi, voilà un nouveau bâti (ou presque) qui tombe dans l'escarcelle de la ville. Mais que va-t-elle donc en faire ? Le détruire, le restaurer, le transformer en musée pour Valérie Damidot ? Personne ne le sait. Et c'est bien là le problème.

bonneteau.jpgCar accumuler les réserves foncières est une chose, les exploiter intelligemment en est une autre ! Et dans ce domaine, force est de constater que les aulnaysiens ont été plutôt mal lotis avec l'actuelle majorité qui a porté des projets immobiliers élaborés le plus souvent sans concertation avec la population, notamment dans la zone pavillonnaire qui reste plus que jamais menacée aujourd'hui par des constructions arbitraires qui ne respectent pas le plan local d'urbanisme actuel (PLU) et piétinent allègrement au passage les belles promesses d'avant mars 2008 !

De plus, ce qui frappe aussi dans le discours des élus en place est l'évocation quasi constante de l'argument financier pour freiner et contrecarrer des propositions d'aménagement quand elles sont portées par les habitants d'un quartier (ancien centre des impôts avenue de la Croix-Blanche ou rue des Saules). Ce positionnement qui pourrait se justifier en période budgétaire serrée  est largement mis à mal par cette fièvre d'acquisition dont de la mairie parait atteinte.

Enfin, la municipalité actuelle semble construire le plus souvent par à-coups en fonction d'opportunités qui s'offrent ici ou là sans jamais prendre le temps nécessaire d'expliquer véritablement et concrètement sa vision, son projet de ville pour demain. De ce fait, nous continuons encore à ce jour d'avancer dans une sorte de flou intégral, ce qui ne peut qu'attiser la méfiance et la résistance des habitants sur les projets à venir !

Quel énorme gâchis quand on y pense ! Que de temps et d'énergie perdus dans des luttes stériles alors qu'en politique le principe de base est d'une simplicité presque enfantine : dire ce que l'on fait et faire ce que l'on dit ! Alors,  l'urbanisme co-élaboré avec les habitants plutôt que sauvagement imposé ça commence quand à Aulnay-sous-Bois ? Avant mars 2014 quand même ?!

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article