Une brigade départementale de sécurité pour protéger les élèves de la violence dans les collèges du 93

Publié le 26 Février 2021

Création d'une brigade départementale de sécurité en Seine-Saint-Denis pour prévenir les violences entre "bandes de jeunes" et protéger nos collégiens

En 2020, il y a eu en France une hausse de 24% de rixes avec 357 affrontements entre bandes. Il y a quelques jours, le département de l'Essonne a même été endeuillé par la mort de deux collégiens de 14 ans à la suite de rixes entre "bandes rivales".

Au-delà de l'effroi qu’inspirent de tels actes, et la compassion que nous exprimons naturellement à l'égard des familles, nous sommes indignés de constater que ces actes soient commis par une population de plus en plus jeune, et qu'ils atteignent des degrés de violence toujours plus accrus.

 Une brigade départementale de sécurité pour protéger les élèves de la violence dans les collèges du 93

La Seine-Saint-Denis n'est pas épargnée par ces violences sur fond de rivalité entre bandes de jeunes. En tant qu'élus départementaux, il est de notre responsabilité, vis-à-vis des parents et de la communauté éducative, de lutter contre ce phénomène de règlements de comptes, d'assurer la sécurité des adolescents, et de sensibiliser ces derniers à la dangerosité de tels comportements.

Face à l'urgence et à la gravité de la situation, je propose la création d'une brigade départementale de sécurité en Seine-Saint-Denis, destinée à pacifier les collèges, sur le modèle de ce qui a été initié dès 2019 au niveau régional pour les lycées.

Ces brigades régionales de sécurité aux abords des lycées ont prouvé leur efficacité et leurs effectifs ne cessent d’augmenter d’année en année sur l'ensemble du territoire francilien.

Auprès de nos collégiens, la présence de telles brigades permettrait de prévenir les phénomènes de bandes tout en jouant un rôle d'écoute et de médiation. En effet, leur présence a montré qu'elles donnaient l'occasion aux élèves de s'exprimer plus facilement que devant des policiers.

Chaque parent ne doit pas être inquiet à l’idée de laisser son enfant aller à l’école. Nous devons tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de nos plus jeunes et leur permettre de meilleures conditions d’études. Rassurer et protéger l’ensemble de la communauté éducative de nos établissements doit être notre priorité pour favoriser la réussite scolaire.

Source information et image : page Facebook de Séverine Maroun

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

André 26/02/2021 23:27

Après l’affaire Yuriy, ce qui s’est passé dans l’Essonne et ce soir à Bondy on voit bien que même les jeunes ne sont plus en sécurité. La proposition de Madame La Conseillère Départementale d’Aulnay-sous-Bois Séverine Maroun parait plus que jamais pertinente et résonne encore plus fort au vu de l'actualité présente.