Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 11:58

Un habitant d’Aulnay-sous-Bois, riverain des alentours de la gare RER B, nous a envoyé ce matin le cliché ci-dessous avec l’envie de pousser un petit coup de gueule devant cette poubelle archipleine au niveau de l’arrêt de bus de la ligne 15. Superbe vitrine pour notre commune commente-t-il…

2014-OCTOBRE-2145.jpg 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 15:34

MAGNOLIA (2)Il s'appelait Didier, employé municipal depuis 1977,vous avez pu le rencontrer aux abords du parc de la Roseraie. Il était discret, gravement handicapé suite à un accident. Il aimait son travail, ses collègues et parlait peu. J'appréciais ses connaissances en jardinage. Il est décédé au début de l'année. Il aimait les magnolias et le Service des Espaces Verts en a planté un dans ce parc aujourd'hui.

Merci à eux.

Jean-Louis Karkides

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 17:15

Vous trouverez ci-dessous un texte et des photos transmises par Jean-Louis Kardides à notre rédaction évoquant la situation des lycées Voillaume et Jean Zay.

Le climat malheureux au lycée Voillaume est dû en partie au fait que les agents n'ont plus la possibilité de nettoyer entièrement cet établissement par manque de personnels (congés de maladie non remplacés),mais aussi à une principale qui semble se mettre à dos toute son équipe. Ce problème de quasi-insalubrité ne permet pas aux jeunes de se sentir respectés et intégrés. On retrouve le même problème près du lycée Jean Zay.

JZ1.jpg

Les jeunes fréquentant les installations de musculation jouxtant le lycée Jean Zay peuvent enfin accéder au site puisque la municipalité qui avait mis une clôture bien inutile à cet endroit leur laisse le passage.

JZ2.jpg

Les jeunes tentent de rendre ce lieu agréable. Ils ont trouvé on ne sait où un banc..... Mais malgré des demandes provenant des parents du lycée, ce lieu n'a aucune poubelle.

JZ3.jpg

Un jeune rencontré lors des prises de ces clichés disait: "On ne demande pas grand-chose, une poubelle et un peu de sable ou de béton pour ne pas patauger les jours de pluie".

Les caisses de la ville sont-elles si vides?

Texte et photos : Jean-Louis Karkides. (Avec nos remerciements pour sa contribution).

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 15:05

La rédaction d’Aulnaylibre ! a fait de belles rencontres pendant le dernier forum des associations 2013, à commencer par celle de nos confrères de 93600Infos, site d’information générale sur Aulnay-sous-Bois animé par un blogueur talentueux et prometteur, Alexandre Conan. Au fil du temps, force est de constater que le blog s’est étoffé, la plume s’est affinée et 93600Infos s’est fait une place de choix au sein de la blogosphère locale.

Alexandre a bien voulu nous accorder une interview où il explique à la fois son projet professionnel, devenir journaliste, la manière dont il traite l’actualité en évitant les copier-coller et l’information livrée brute, ainsi que les évolutions à venir de son site.  Côté nouveautés, chaque mercredi est proposé un article ayant trait aux inventions qui surprennent et ont changé notre vie. Un JT mensuel d’Aulnay, véritable concentré d’infos locales en quinze minutes est également prévu. Les premiers thèmes abordés devraient être le forum des associations, la victoire de Teddy Tamgho aux mondiaux d’athlétisme ou encore un zapping du meilleur de l’actu de l’été dernier.

Bien loin de l’imagerie d’une blogosphère locale à l’univers impitoyable où une concurrence exacerbée serait parait-il à l’œuvre, nous nous réjouissons de l’émergence de 93600 Infos et en tant que lecteurs fidèles et attentifs nous lui souhaitons bonne continuation et longue vie !

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Vous avez la parole
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 11:02

La rédaction d’Aulnaylibre ! a reçu récemment ces deux clichés d’un habitant d’Aulnay-sous-Bois s’étant rendu à Marseille pour les congés d’été, accompagnés de cette légende : « même pendant les vacances Gérard Ségura nous poursuit ! ».

segura1.jpg

Nous publions volontiers ce petit clin d’œil au maire actuel de la ville qu’il faut bien entendu appréhender sous l’angle de la plaisanterie. Monsieur Ségura n’en prendra certainement pas ombrage. Du reste, ce dernier a manifestement un grand sens de l’humour puisqu’il ambitionne ni plus ni moins un second mandat lors des élections municipales de 2014…

segura2.jpg

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 14:39

Après le retrait de l'abri-bus-situé rue Jean Charcot (face Ford), un lecteur d’Aulnaylibre ! vient de constater que celui situé face à l'hôpital Robert Ballanger a été lui aussi enlevé. Dès lors, les personnes attendant leur bus ne pourront plus être assises et abritées. Cela deviendrait-il une épidémie ?

hopital-ballanger.jpg

Par ailleurs, vous vous apercevrez de l'état de vétusté des trottoirs environnants qui transforment  l'accès au site de l'hôpital en vrai parcours du combattant pour les personnes à mobilité réduite. 

 Cette partie de trottoir n'est peut-être pas sur la ville d’Aulnay, mais cette structure hospitalière étant intercommunale, le maire Gérard Ségura fait donc partie du conseil d'administration.

hopital-ballanger-2.jpg

Espérons quoi qu’il en soit que cet état ne soit pas définitif.

Structure texte et photos transmis à la rédaction par un fidèle lecteur d’Aulnaylibre ! Nous l’en remercions.


Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Vous avez la parole
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 18:00

Arnaud-Biaou.jpgJ’habite sur le plateau Mitry-Ambourget depuis 10 ans. Vous n’êtes pas sans savoir que certains secteurs de ce quartier sont malheureusement gangrenés par un important trafic de stupéfiants qui y sévit depuis plusieurs années. Ce fléau empoisonne la vie des habitants, avec des conséquences extrêmement néfastes sur leur quotidien. Face à cette dure réalité, bon nombre de riverains, dont je fais partie, se battent depuis près de neuf ans pour améliorer la situation. C’est une lutte de tous les instants.

C’est dans ce contexte que j’ai pris l’initiative de contacter la journaliste du Parisien Gwenaël BOURDON pour faire entendre notre voix et indirectement pour interpeller une énième fois les pouvoirs publiques sur les problèmes affligeant de notre quartier. Les habitants de la copropriété la Morée qui se sont exprimés dans les colonnes du journal sont satisfaits d’avoir pu exprimer leurs sentiments.

Cet article n’avait pas matière à polémique et les lecteurs de bonne foi ont constaté qu’il n y a aucun parti pris dans la quintessence de l’article. A la fin de l’article, il est mentionné que je suis membre de l’équipe de Bruno BESCHIZZA, ce qui est vrai et ce dont je ne me cache pas. Je suis fier de soutenir Bruno BESCHIZZA. Je pense qu’il est véritablement l’homme de la situation et je prendrai activement part à sa campagne. Cependant, j’ai apporté cette précision à la journaliste dans un souci de transparence et d’honnêteté envers les lecteurs et les habitants de mon quartier aux cotés de qui je me bats chaque jour dans cette lutte acharnée contre les dealers.

La polémique s’est installée dès lors que ce blog nauséabond, dont je ne souhaite même pas me fouler à écrire le nom, a décidé de commenter l’article du Parisien dans ses colonnes. Les mères battantes de la Morée, qui s’attendaient à avoir un soutien appuyé, ont en guise de récompense une polémique inutile et fabriquée de toutes pièces par les portes flingues de M. Ségura et au vu du courage dont elles font preuve, cela est insupportable ! En plus des nombreux mensonges qui y sont proférés et sur lesquels je ne reviendrai pas, la cerise sur le gâteau réside dans la violence inouïe de l’attaque portée  contre la journaliste auteur du papier  qui n’a fait que son travail. Visiblement, mis à part quand elle sert ses intérêts, Gérard Segura ne supporte pas la démocratie et la liberté d’expression !

Cela dit en passant, cet épisode résume parfaitement la mandature de Gérard Segura.

Arnaud BIAOU (photo ci-dessus)

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 13:28

Aulnaylibre ! publie ci-dessous le texte envoyé à la rédaction par un habitant d’Aulnay-sous-Bois souhaitant s’exprimer suite à la réception d’un mail, alors qu’il n’avait rien demandé, envoyé par le président d’une association nouvellement créée.

 

imitation-copie-1.jpgPersonne n'est dupe de la manœuvre, mais cela ne coûte rien d'essayer. Hier soir, un certain nombre d'Aulnaysiens ont eu la surprise de recevoir un mail d'une personne inconnue déclarant présider une association du quartier Anatole France et se revendiquant subitement comme l’antidote absolu à l’insécurité et à la densification forcenée dans notre bonne vieille ville. 

Ce président déclare d'emblée avoir dépensé 44 euros (rien que ça !) pour inscrire son association au Journal Officiel et avoir ouvert un compte en banque pour 0 euros (on est sauvé !).

Outre ces informations fort intéressantes, c'est surtout le contenu du mail qui laisse songeur. Ainsi, il annonce qu'il va imprimer 30 000 tracts pour dénoncer l'urbanisation et le bétonnage à outrance et 30 000 autres tracts sur la sécurité à Aulnay. Il prévoit également de lancer une pétition, en seulement deux mois, avec le support d’un huissier qui l'aidera "à récolter les signatures afin qu’elles restent anonymes", sans oublier qu'il soumettra ses idées "à une architecte pour (les) aider dans le développement de leurs actions".  

Benjamin Giami et Séverine Delamare, de l'association Croix-Blanche (QCBE), semblent donc bien servir de modèles à certaines personnes se déclarant présidents d'associations et sauveurs providentiels de la commune, comme par hasard à un peu plus d’un an des élections municipales,  alors qu'elles sont surtout connues pour coller des affiches de personnalités politiques locales dans les cages d'escaliers des immeubles de la rue Anatole France...

Courage Messieurs, car il vous en faudra pour suivre la cadence de ces jeunes gens déjà très expérimentés !

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 19:46

Vous trouverez ci-dessous le texte et la photo d’un fidèle lecteur qui se veulent comme un petit message d’espoir  pour qu’en ces temps où les uns se montent contre les autres au nom d’une idéologie, d’une pratique religieuse, nous retrouvions des valeurs communes…

amoureuxroseraie

A la Roseraie, deux amoureux… Sont-ils noirs, maghrébins, blancs… ? Sont-ils chrétiens, juifs, musulmans… ?  Qu’importe ! Ils sont comme ceux que chantait Brassens, ils ont en eux ce que chacun de nous a encore au fond de lui… 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 17:24

 image

Petit tour de la ville où l’on constate de plus en plus que les Aulnaysiens doivent combler les crevasses des trottoirs devant chez eux par leurs propres moyens. Ciment, sable, gravats… tous les moyens sont bons pour éviter de se tordre la cheville en raison du mauvais état des trottoirs.

image2

Et oui, la réfection des routes devrait sans doute être une priorité pour les municipalités.

image3

Force est de constater que cela ne semble pas l’être à Aulnay-sous-Bois. A moins qu’il n’y ait plus de sous dans les caisses… ?

image4

Cet article et ces photos ont été transmis à la rédaction d’Aulnaylibre ! par un fidèle lecteur. Nous l’en remercions.

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Vous avez la parole
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 18:02

innondationscroixbalnche2.JPG

Vous trouverez ci-dessous un article et quelques photos transmis par un lecteur d'Aulnaylibre ! à la rédaction suite à des inondations rue Jean Jaurès. Nous l'en remercions.

innondationscroixbalnche3Samedi 19 mai, il était 22h passées quand le bruit d'un camion de pompage se faisait entendre dans la rue Jean Jaurès, tout près de la rue de la Croix-Blanche.

Ce camion de la mairie était en train de pomper l'excès de pluie qui sortait des égouts. Pourtant, la pluie avait cessé depuis plus de deux heures. Les rues qui donnent sur le terrain de l'ancien Hôtel des Impôts étaient gorgées d'eau.

Il serait donc intéressant d'avoir accès au rapport des Messieurs qui effectuaient le pompage pour savoir pourquoi il y avait tant d'eau. Ce qui est certain, c'est qu'avec la construction de 30 à 65 logements, les rues risquent d'être débordées si les pluies reprennent, ce qui va sans doute arriver dans une ville au climat continental !

Alors pourquoi persister à construire des logements si l'on n'est même pas capable d'adapter nos systèmes d'évacuation aux habitations actuelles ?

 

inondationscroixblanche.jpg


 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 23:29

les_femmes_du-6eme-etage.jpg

Si ce dimanche 20 mars, vous ne savez pas quoi faire, à part bien sûr aller voter, alors rendez-vous à l'espace Jacques Prévert pour la séance de cinéma de 16H00 et vous découvrirez  le film de Philippe Le Guay : les femmes du 6ème étage avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain et Carmen Maura.  C'est une merveille. Ce film est  divertissant  et plein de fraicheur. L'histoire nous entraine dans les années soixante  à Paris. Nous entrons dans le quotidien de Jean Louis Joubert, agent de courtage. Il mène une vie bourgeoise et bien rangée. Au 6ème étage de son immeuble, vivent  plusieurs Espagnoles engagées comme femmes de ménage. Sa nouvelle bonne, Maria,  lui fera découvrir  une toute autre vie en compagnie de ses compatriotes.  Un univers exubérant, folklorique et surtout inconfortable.

Allez-y, vous auriez tort de vous priver de cette rayonnante escapade au 6ème étage.

Pensez surtout à arriver en avance car hier la salle était comble.

Marie

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 07:20

agenda21

 

Pour vous, qu'est-ce qu'un Agenda 21 ?

"C'est sans doute  l'agenda de notre maire, Gérard Ségura. Et 21 c'est le nombre d'heures qu'il travaille par jour pour le bien des habitants. Je crois que j'ai entendu ça une fois en réunion publique. Rendez-vous compte 21 heures par jour. C'est remarquable. Quel homme ! Même superman et batman ne bossent pas autant. Mais chut n'allez pas le dire à Martine Aubry rapport à la loi sur les 35 heures"

Pierre, 75 ans, Aulnaysien depuis 75 ans et 9 mois.

"C'est l'agenda 2010 bleu d'Aulnay-sous-Bois avec tous les jours de la semaine. Un délégué de quartier nous l'avait distribué lors d'une réunion mensuelle. Au moins on avait pas perdu notre soirée. Il y a même la photo des 21 adjoints au maire qui composent l'équipe municipale. Il est bien beau et très pratique cet agenda. Et solide en plus. Y'a quand même un truc qui me chiffonne. On arrive à peine en septembre et il faut déjà changer la moitié des photos parce que c'est plus les mêmes. Moi qui croyais qu'un mandat durait six ans j'en suis toute retournée. Pour l'anecdote je m'étais mis en tête de demander un autographe à chacun. Et bien là c'est raté. Je suis verte."

Brigit, 32 ans, née à Oslo mais Aulnaysienne de cœur.

"L'agenda 21 c'est en rapport avec le sommet de la Terre de Rio (1992) qui consacre un rôle prépondérant aux autorités locales pour aborder avec efficacité les défis du 21éme siècle : changements climatiques, perte de la biodiversité, atteintes à l'environnement et à la santé, déficit de représentativité des femmes, écarts de revenus entre les pays au sein des territoires... Dans son chapitre 28, la déclaration de Rio incite les collectivités locales à élaborer des "Agenda 21 locaux", en y impliquant fortement les habitants, l'ensemble des acteurs locaux et les entreprises. La démarche, fondée sur un diagnostic concerté, va permettre de concevoir un projet stratégique, traduit par un plan d'actions périodiquement évalué et renforcé. Mais je ne pourrais pas en dire plus."

Alissya, 21 ans, Aulnaysienne depuis toute petite.

"L'agenda 21 c'est un nouveau magazine des programmes télé. Avec les 21 chaînes de la tnt ? C'est ça ?"

Ian, 12 ans, Aulnaysien depuis 5 minutes.

"L'agenda 21 je n'ai pas la moindre idée de ce que c'est. Mais comme j'ai lu dans Oxygène, l'hebdo des habitants d'Aulnay-sous-Bois, que c'était la mairie qui s'en occupait je me dis que ça ne peut forcement être que bien."

Patricia, 29 ans, née au Blanc-Mesnil prés d'Aulnay.

 

 

 

    

 

Repost 0
Publié par Aulnay libre ! - dans Vous avez la parole
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 11:38

Suite à un commentaire de Marc Fretter publié le 23 novembre dernier après un article consacré par Aulnaylibre ! à la zone UA, un aulnaysien habitant de cette zone a souhaité s'exprimer plus largement sur le sujet... Nous publions bien volontiers son écrit qui offre un instantané de zone UA le plus proche possible du terrain...


LES DEBOIRES DE LA ZONE UA            

 

 en réponse à Marc Fretter

 

J'aurais bien voulu vous rejoindre sur la valeur des terrains autour de la gare, en zone UA, malheureusement la réalité est tout autre...

 

Quelques précisions afin de mieux répondre à votre question

 

Habitant près de la gare, mais côté Nord, pas de chance et selon ce que l'on pourrait croire, un secteur très privilégié, proche des commerces,  du RER, des écoles...lieu idyllique en somme, je ne peux que détromper tous ceux qui le pensent ou même qui l'affirment de façon trop catégorique mais qui ne souhaiteraient  pas y vivre, précisant surtout que ce n'est pas le côté sud gare, c'est l'opposé dans tous les domaines! 

 

En effet, pour y vivre depuis  très longtemps, j'ai d'abord assisté à la dégradation progressive de ce quartier, à la multiplication des nuisances que bon nombre d'aulnaysiens n'accepteraient pas surtout quand je lis les  remarques de plaintes de certains aulnaysiens portant sur des feuilles qui salissent les voitures , un stationnement gênant devant une entrée de garage, une demande de ralentisseur dans une rue pavillonnaire calme car deux, trois véhicules, voire un peu plus, passent chaque jour un peu trop vite, des déjections canines sur les trottoirs, un docteur qui ne trouve pas de place autour de la clinique d'Aulnay... Ces remarques qui ne me paraissent quand même pas si graves, sont  pourtant prises en compte avec des réponses régulières dans Oxygène, page 2, ne faudrait-t-il pas relativiser les situations ?

 

Très sincèrement, j'échange les nuisances de mon secteur beaucoup plus sérieuses avec les précédentes ou avec celles des zones pavillonnaires le plus souvent assez tranquilles: une circulation intense de voitures particulières, de bus...entraînant bruits, pollution, vibrations dans les maisons...des voies, des trottoirs en mauvais état et beaucoup d'autres soucis environnementaux trop longs à énumérer qui gâchent la vie de tous les jours.   

D'ailleurs, je constate que les zones  pavillonnaires et à l'opposé les grands ensembles sont considérés, sont écoutés, dignes d'être protégées pour les pavillons, dignes d'être réaménagées pour les grands ensembles et tant mieux pour ces derniers, mais certains secteurs dont le notre avec une mixité de nombreux pavillons et de quelques immeubles ne sont pas autant pris en considération! 

 

 En effet, à cet environnement déjà peu agréable, les pavillons sont appelés à être détruits et remplacés par des immeubles sans se préoccuper de l'ensemble urbanistique des rues, de son contexte, il faut du logement dès que l'on trouve un endroit. 

Malheureusement notre secteur est en première ligne:

  • le hasard de la vente de deux pavillons mitoyens par leurs propriétaires, certainement sollicités par les promoteurs désormais à l'affût,
  • et la fameuse zone UA qui fait que nous sommes les sacrifiés...

fait qu'un immeuble imposant de ...5 étages dans un secteur aussi enclavé est prévu..."chacun comprendra la grande inquiétude sauf les "décideurs" .

Il est intéressant de constater qu'au Boulevard de Strasbourg, zone UA mais un contexte totalement différent(une hérésie du découpage des zones), une construction en cours est davantage allégée que le projet dans notre rue étroite.

 

Clairement, les pavillons sont désormais invendables en zone UA devant de telles prévisions urbanistiques: plus de pavillons en centre ville et même loin de la gare, puisque la zone UA s'étend du vieux pays au secteur Sud mais sur des voies très limitées sans trop bien se préoccuper de ceux qui y vivent, sans aucune prévision de nouvelles infrastructures pour accueillir ces afflux de population supplémentaire, sachant qu'il existait pourtant un équilibre très convenable entre pavillons et immeubles. Il est donc clair que les particuliers n'achètent plus dans un tel secteur, compréhensible si c'est pour se retrouver cerné de tours de 5/6 étages ainsi que prévu!(souvenez-vous du film avec Jean Gabin, "Le Chat"). La preuve est qu'un beau pavillon en vente , avec baisse de prix régulière ne trouve pas preneur depuis bientôt deux ans...(mais terrain trop petit pour un promoteur). 

 

On souhaite la plus grande concentration possible du centre gare déjà plus ou moins saturé, quitte notamment à faire perdre toute vie, déjà bien agonisante aux quartiers périphériques d'Aulnay, il est dommage que les erreurs du passé ne soient pas prises en compte mais il faut que chacun fasse sa propre expérience, même si c'est un échec...Donc une obligation de partir, non, on nous pousse à partir, comment vivre entouré d'immeubles, nous en avons déjà, sans visibilité déjà bien limitée, sans soleil déjà bien limité mais peu importe, nous ne sommes que de simples citoyens, ceux qui décident ou qui font les lois ne sont pas concernés, sinon...( voir les situations dramatiques de pavillons rue R.Salengro, rue du 14 juillet, rue G. Chauvin, ou autres à venir...qui ont vu s'ériger devant eux, ou en mitoyenneté des murs de 10, 15 m de haut, à qui le tour maintenant? à nous, à vous )

 

On assiste actuellement à des propositions d'achat par des promoteurs(courriers réguliers adressés à des propriétaires mitoyens dont je suis, surtout en zone UA)  de tout ce qui pourrait être intéressant de construire pour eux, pas pour nous, c'est tellement intéressant dans cette zone où le maximum possible de logements est permis, bien plus qu'ailleurs, où le maximum possible de se faire du fric est permis, bien plus qu'ailleurs. Ce sont donc eux qui fixeront les prix, car certitude acquise qu'aucun particulier n'achètera et les propositions seront même en dessous de la réalité, hormis la crise, contrairement encore à ce que l'on nous  laisse croire.

 

Mais actuellement beaucoup de logements de standing le plus souvent côté sud(4500€ le m2 au profit des investisseurs), mais des logements sociaux à venir plutôt  côté Nord et pourtant ainsi que l'a déjà fait remarquer M. Le Maire : "le centre ville se paupérise", ça on le savait depuis longtemps: communautés d'un côté, marchands de sommeil de l'autre...

 

Naturellement, s'il avait été possible d'envisager la transformation de ces quartiers mais surtout celle qui se profile et qui fait couler beaucoup d'encre à Aulnay, ne présumant rien de réjouissant, il  fallait partir avant mais comment anticiper ce "déferlement" urbanistique, maintenant c'est trop tard, pas si simple qu'il pourrait y paraître, on ne quitte pas ainsi un secteur où l'on a vécu toute sa vie, avec sa famille, avec ses amis, le hasard de la vie pas toujours choisi, surtout en Seine St. Denis, à Aulnay sous Bois..., on me comprendra et que l'on pensait malgré tout y finir sa vie bon gré mal gré mais pas dans des conditions encore aggravées, solution inextricable.

 

Ainsi, pour ceux qui toute leur vie ont économisé  pendant 30/40 ans pour acquérir un "chez soi", premier objectif de toute famille française, ce bien tombe à l'eau, totalement dévalué. Où aller avec cette misère, chacun son calvaire certes? Il faut "sacrifier à 'intérêt général", mais  pas tous, seulement certains aulnaysiens sacrifiés qui ont fait le mauvais choix , que voilà une belle déculpabilisation bien facile à évoquer pour toute tentative de réflexion même si elle n'est que du simple bon sens, même si elle n'est qu'humaine mais il est vrai qu' à notre époque, les intérêts politiques, financiers ...ont désormais pris le pas sur toute forme d'humanité pourtant l'aspect le plus riche de notre société: zone UA, centre gare...circulez ou partez ailleurs, y a rien pour vous!... Question posée à M. Le Maire ?

 

Comment peut-on comprendre que l’on semble soi-disant se préoccuper à Aulnay sous Bois d’environnement, de cadre de vie, de qualité de vie de ses habitants…par des paroles, des écrits mais que des aulnaysiens soient ainsi amenés à réagir par la création de huit associations de défense des riverains en si peu de temps..., afin de préserver, pour certains,  le minimum de ce qui leur reste, on n'avait jamais vu cela à Aulnay sous Bois alors que souvent la zone rouge est largement dépassée, mais il y a des privilégiés qui sont exemptés de l'intérêt général ...? Tout ceci devient très difficile à accepter malgré les espoirs qui semblaient  émerger…,  et pourtant :

« Rien ne se passera qui puisse avoir une influence néfaste sur le quartier, que le projet sera présenté aux riverains, que l’avis de ces derniers sera recueilli, intégré, que nous ne serons peut-être pas d’accord sur tout, mais qu’au final la décision ne se fera pas contre la majorité des riverains

 

 

    « L’époque où les mairies décidaient seules est révolue… !» 

 

Or, il est bien du rôle des élus d’une ville, des "techniciens" de l'urbanisme de prendre en compte l’ensemble de ces problèmes parmi d'autres, certes j'en conviens,  afin de les résoudre au mieux mais surtout dans  l’intérêt de tous les administrés, sans en exclure un certain nombre, sinon qui d’autre peut le faire ?

 

Je pense avoir répondu de façon très précise à votre question, étant particulièrement concerné. 

Christian.

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Vous avez la parole
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 06:52

DSC03388Non mais vous avez vu de quoi j'ai l'air là, accroché par les bras à un rosier... Pourtant dans ma longue carrière de père Noël de décoration j'en ai connu des situations cocasses... Accroché à la gouttière, à la cheminée, au lustre d'entrée, parfois même la tête en bas... mais cette fois-ci je n'en puis plus... J'ai les bras ankylosés et déchirés par les épines. La neige qui est tombée ces derniers jours a gelé sur ma joue et je ne la sens déjà plus... Alors voici le SOS d'un père Noël de décoration en détresse. Au secours venez me décrocher !

Cette fois-ci c'est décidé, je raccroche, basta, c'est fini... Je ne veux pas terminer en nain de jardin à demeure à l'année. J'en ai soupé des nuits froides à attendre la fin des fêtes qu'on veuille bien me ranger au chaud. Je pose la question ? Qui se soucie de mes conditions de travail ? Même pas un brasero pour mon confort, même pas un vin chaud pour réchauffer mon corps et améliorer l'ordinaire... Rien. Alors ma décision est prise... Une fois rangé dans ma boîte j'attendrai l'occasion de filer en douce, au soleil, pour enfin connaître des jours meilleurs. Je vous le dis, je l'aurai bien mérité... Tiens, si c'était à refaire j'embrasserais une autre carrière, pourquoi pas celle de super héros ?

DSC03385

Regardez Spiderman par exemple, bien peinard sur son canapé en train de lire le journal. Lui, on lui fiche la paix. Il est libre et au chaud... Alors moi aussi, le temps est venu de prendre ma liberté, direction plein sud... Avant de filer, j'irai trouver tous les pères Noël de décoration du monde entier pour leur dire de décrocher pour enfin aller vivre des jours meilleurs... Voilà...


C'était donc le témoignage saisissant qui nous est parvenu hier en salle de rédaction et qui résonne comme un cri qu'Aulnaylibre ! ne pouvait que relayer jusqu'à vous...

Stéphane Fleury
 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Vous avez la parole
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 14:43

Ma femme et moi habitons un petit immeuble collectif (R+3, une douzaine d’appartements) des années 1930, à la limite d’un quartier pavillonnaire.

Nous sommes tout à fait d’accord avec votre combat concernant ces quartiers, car non seulement ils font partie du patrimoine d’Aulnay, mais ils sont la respiration de notre ville, son oxygène, et font beaucoup pour la qualité de vie des habitants de toute la commune.

S’il fait bon y vivre, il est également très agréable pour tous de s’y balader.

Ayant habité Paris pendant plusieurs années ainsi que d’autres villes de banlieues bien plus denses, pratiquement sans pavillon, je constate qu’Aulnay est bien plus agréable et attrayante grâce justement à sa verdure et à ses zones pavillonnaires. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de nous installer ici plutôt que dans une autre commune.

Plutôt que de vouloir y construire du collectif, ce qui romprait tout le charme, (et impossible ensuite de revenir en arrière) il faudrait au contraire tout faire pour les protéger et les mettre en valeur.

Je suis sûr qu’Aulnay a tout à gagner à préserver ces oasis de calme et de verdure que sont les quartiers pavillonnaires et que ça peut même lui faire, pour une fois, une bonne publicité quant à la qualité de vie.

Alors comment imaginer gâcher un tel patrimoine ?

Stéphane P.

Repost 0
Publié par stefanfaith - dans Vous avez la parole
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 21:28

Mais que voit-on arriver dans la rue du Sausset ? Un minibus affrété par la Mairie avec à son bord des personnes faisant partie de notre Municipalité. Imaginons une quinzaine de personnes débarquant dans notre quartier, là où le calme règne, là où le chant des oiseaux nous berce dans notre quotidien. Serait-on venu pour rencontrer personnellement le collectif des riverains des rues des Saules et du Sausset ? Ou bien serait-on venu pour apprécier cet havre de paix qui existe dans ce quartier et constater qu'une barre de logements collectifs est une idée complètement irrationnelle ?

Mais non , pas du tout. Revenons un peu sur terre, arrêtons de rêver. Mon cher voisin, s'est inscrit au concours des villes fleuries et, surprise, le jury s'est déplacé en personne jusqu'à sa maison pour en donner son avis. Tous semblaient ébahis devant des brins de muguet portants encore leurs belles clochettes. Eclats de rire de mon voisin, qui leur précise que ce ne sont que des brins en plastique !

Enfin, restons vigilants, peut-être verra-t-on passer un jour un bus de touristes japonais prenant en photo notre si beau quartier, témoin des derniers vestiges des zones pavillonnaires d'Aulnay Sous Bois. Continuons notre combat.

Marie, membre du collectif des riverains de la rue des Saules.


(NDLR : si comme Marie, vous souhaitez prendre la parole sur Aulnaylibre, n'hésitez pas :

aulnaylibre@yahoo.fr  )

 

Repost 0
Publié par stefanfaith - dans Vous avez la parole
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique