Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:42
Aménagement de l’ancienne usine PSA d’Aulnay-sous-Bois : ça avance !

« Elu, ton PLU, laisse béton ». La banderole, déployée mercredi soir en pleine salle du conseil municipal, n’a guère pesé sur le vote des élus. Les militants de l’association Vivre mieux ensemble étaient venus dénoncer le nouveau Plan local d’urbanisme (PLU), accusé de favoriser le « bétonnage » de la ville. Mais le document, qui fixe les grandes orientations d’aménagement au sein de la commune, a été adopté (sans les voix de l’opposition, PS, PC, PRG, qui a voté contre). Il a fallu 18 mois, des réunions et une enquête publique pour aboutir à ce PLU « révisé », dont l’un des enjeux majeurs est d’accompagner l’aménagement les 160 ha des terrains PSA. Bruno Beschizza, maire (Les Républicains) en convient sans difficulté : « On a traduit dans notre PLU une partie du Masterplan de PSA ».

L’industriel, propriétaire du site, a présenté en 2014 un projet de quartier « hybride », mêlant activités, logements, espaces verts. Celui-ci a, depuis, fait l’objet de négociations dépassant largement le cadre de la commune. Ce mercredi soir, les élus d’Aulnay ont également eu à approuver un accord-cadre avec la préfecture de région. « Pour la première fois, cet accord met les choses sur le papier », note Bruno Beschizza. Il stipule ainsi que le site ne verra pas passer d’autoroute ferroviaire, projet de liaison ferrée dédiée aux trains de marchandises. Il doit en revanche accueillir le futur centre de maintenance du métro automatique du Grand Paris.

L’accord donne surtout mandat à l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF) pour négocier avec PSA l’acquisition du site. « C’est une solution que je défends depuis longtemps. L’Etat est le seul acteur à pouvoir défendre une logique d’ensemble », juge le député PS Daniel Goldberg. L’élu d’opposition a voté en faveur de cet accord-cadre. Il s’inquiète en revanche de la possibilité, ouverte par le nouveau PLU, de faire pousser un quartier d’habitation, « enclavé » sur cette friche industrielle. « S’il s’agit de logements étudiants, liés à un centre de formation ou une école d’ingénieurs, pourquoi pas ? Mais il faut préserver la vocation industrielle du site. »

De son côté, le maire se félicite que l’accord ouvre la voie à « une gouvernance locale, par le biais d’une société d’économie mixte ou d’un partenariat avec le privé ». L’Etat doit toutefois prendre la main, en créant début 2016 une Opération d’intérêt national, englobant la friche industrielle, et prévoyant la construction de centaines de logements dans le secteur.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 10:01
Aulnay-sous-Bois : Leila Abdellaoui fait perdre un siège de conseiller territorial à l’opposition municipale

Difficile de dire ce que sera demain le poids des « conseils de territoire », qui coifferont les regroupements de communes, opérés dès le 1er janvier 2016 en petite couronne. Mais leur constitution suscite déjà quelques grincements de dents, ici et là. À Aulnay, comme dans les autres villes du 93, le conseil municipal a désigné mercredi ses représentants au conseil du futur territoire des Aéroports (Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Drancy, Dugny, Sevran, Tremblay, Villepinte). Les membres du conseil devaient élire 16 personnes, à bulletin secret.

L’opposition (PS, PC, PRG), qui dispose de 10 voix, aurait pu prétendre à trois sièges. Elle n’en a décroché que deux, pour Guy Challier (PS) et Marie-Jeanne Queruel (PC). Leila Abdellaoui, conseillère PS jusqu’en juillet, désormais sans étiquette, ne s’en cache pas : elle a déposé deux bulletins blancs dans l’urne. L’un en son nom, l’autre pour Ahmed Laouedj, patron du PRG 93, absent. « J’avais proposé ma candidature sur la liste d’opposition. On me l’a d’abord refusée, en arguant que j’avais quitté le groupe PS. On m’a menti en affirmant qu’il n’y avait que deux sièges à prendre… », explique l’élue. Lors d’une ultime suspension de séance, une place éligible lui a été proposée mais elle a décliné. « Je trouvais la méthode irrespectueuse, à l’égard de ma personne et de ce que j’ai fait pour la ville. »

Guy Challier précise de son côté que la liste a été constituée « de façon à tendre la main au PC », qui ne compte que deux élus au conseil municipal. « Le travail au sein du futur conseil de territoire sera difficile, il faudra être présent, aller chercher les informations. On ne peut pas faire appel aux électrons libres », estime l’élu PS.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 23:44
Leïla Abdellaoui quitte le groupe du Parti Socialiste au sein du conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois

Le conseil municipal de ce mercredi 23 septembre 2015 a débuté par une annonce aussi surprenante qu’inattendue. En effet, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a indiqué avoir reçu une lettre de la conseillère municipale d’opposition Leïla Abdellaoui informant de son départ du groupe socialiste au sein de l’assemblée communale.

Figure emblématique des centres sociaux et des quartiers nord de la ville notamment, Leïla Abdellaoui trônait pourtant en haut de l’affiche sur la liste de l’ancien maire Gérard Ségura « Aulnay Avance » lourdement battue en mars 2014 lors des élections municipales.

Alors que s’est-il passé ? Envie de prendre ses distances avec un bilan trop lourd à porter ? Divergences de vue avec la ligne nationale du PS et/ou avec la nouvelle direction locale du parti conduite par Guy Challier et Latifa Bezzaouya-Cotrie ? Toute les hypothèses sont envisageables.

Leïla Abdellaoui rejoindra-t-elle une autre formation politique : Parti Radical de Gauche, Parti Communiste, Europe Ecologie Les Verts ou restera-t-elle active sur la ville d’une manière différente ? Affaire à suivre…

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 10:50
Autolib’ arrive à Aulnay-sous-Bois !

Le conseil municipal d'Aulnay se prononcera aujourd'hui sur le projet de Plan local d'urbanisme (PLU) révisé, qui doit être adopté définitivement avant la fin de l'année 2015. Le document permet d'encadrer les aménagements et les constructions au sein de la ville dans les années à venir. Il sera soumis à enquête publique en octobre prochain.

Autre sujet à l'ordre du jour : une révision de la politique tarifaire des cantines scolaires et des centres de loisirs. Enfin, une délibération porte sur la signature d'une convention avec le syndicat Autolib' Métropole, pour l'installation des voitures électriques en libre-service sur le territoire de la commune.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 08:50
Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’active pour l’accueil d’infrastructures liées aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Le maire (UMP) d'Aulnay, Bruno Beschizza, va proposer aujourd'hui un vœu lors du conseil municipal, l'autorisant à engager les démarches pour officialiser la candidature de la commune à l'accueil d'infrastructures liées aux Jeux olympiques de 2024. On verra si les élus de la commune font preuve de la même unanimité que celle qui a prévalu récemment au conseil départemental.

Un rapport de « faisabilité » avait bien évoqué Aulnay parmi les sites pouvant accueillir un village olympique en région parisienne. Mais la ville ne faisait pas figure de favori, à côté de Saint-Denis et de La Courneuve, plus proches de Paris. La délibération soumise au vote des élus municipaux réaffirme donc les atouts de la commune : les 170 ha du site PSA, à 13 km de l'aéroport du Bourget et au carrefour de trois autoroutes, sur lesquels Bruno Beschizza verrait bien pousser un village olympique, une piscine et une maison de la presse. Un moyen de « parler d'Aulnay autrement », martèle l'élu.

Reste une donnée non négligeable : le groupe PSA, toujours propriétaire des terrains, poursuit son travail sur son « Master plan », vaste projet de transformation du site. Pour l'heure, la direction immobilière de PSA n'a absolument pas intégré l'hypothèse olympique dans son projet de quartier « hybride », mêlant activité et logements.

Séance du conseil municipal ce soir à 20 heures à l'hôtel de ville.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 09:45
Aulnay-sous-Bois doit-elle apporter une aide d’urgence au Népal suite au tremblement de terre ?

Vous trouverez ci-dessous un courrier de Miguel Hernandez, conseiller municipal PCF-Front de Gauche, adressé au maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza pour demander l’inscription à l’ordre du jour du prochain conseil municipal d’une aide d’urgence au Népal suite au tremblement de terre.

Monsieur le Maire,
Conformément aux dispositions du CGCT et du règlement intérieur du conseil municipal, je vous demande d'inscrire, au nom des élus PCF Front de Gauche, à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, l'attribution d'une aide exceptionnelle d'urgence pour le Népal afin de répondre à l'appel lancé par le Secours Populaire Français.
Le secours populaire français prend actuellement les dispositions nécessaires, avec son réseau de partenaires, afin de mettre en place les conditions logistiques permettant de faire parvenir une aide humanitaire d’urgence, directement auprès des personnes sinistrées.
Le SPF lance un appel à la solidarité pour soutenir les victimes de ce puissant séisme de magnitude 7,9 qui s’est produit, samedi, au Népal. Il y a de nombreux blessés, le nombre de victimes n’est pas encore connu mais semble être très important, on parle de plus de 3 000 morts.
Le tremblement de terre s’est produit à 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. Les autorités annoncent des dégâts considérables. Les constructions sont très fragiles, ce qui explique le nombre de victimes. Les secousses ont duré plus de 30 secondes, et ont été ressenties jusqu’en Inde voisine, jusqu’à la capitale, New Delhi, à près de 1000 kilomètres. Cette situation dramatique laisse des dizaines de milliers de sans-abris.
Les besoins sont immenses. L’association appelle aux dons financiers pour venir en aide aux enfants et aux familles sinistrées qui ont tout perdu.
Le Secours populaire a une expérience d’interventions d’urgence menées dans plusieurs régions du monde : en Iran, en Chine, lors du tsunami en Asie du Sud-Est, suite au terrible tremblement de terre en Haïti ou tout récemment, lors du cyclone Pam, au Vanuatu.
En cette année européenne pour le développement, le Secours populaire va mobiliser son mouvement d’enfants “copain du Monde” pour prendre une part active dans cet élan de solidarité, en faveur des enfants du Népal. Il invite toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à lancer des souscriptions et à organiser des collectes qui seront les bienvenues pour soutenir les victimes.
En 2014, le Secours populaire a mené 151 actions et programmes de solidarité, avec 161 partenaires locaux de 65 pays du monde, en faveur de 532 390 personnes.
Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le maire, l'expression de nos salutations distinguées.
Miguel Hernandez
groupe PCF-Front de Gauche

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 12:59
Aulnay-sous-Bois doit économiser 20 millions d’euros d’ici à 2019

Ce n'est pas un « simple toilettage », mais bien une cure d'austérité qui s'annonce à Aulnay. On votait mercredi le budget 2015, le premier qui soit réellement bâti par la nouvelle majorité UMP-UDI.

Les impôts n'augmenteront pas. Mais la commune doit trouver la bagatelle de... 20 M€ d'économies d'ici 2019. Le conseil émane du cabinet d'audit Mazars, dont le consultant a planté le décor au début du conseil municipal : « L'enjeu, c'est d'éviter la tutelle dans les années qui viennent ». L'expert a analysé les finances de la ville de 2002 à 2014 : « Un cas d'école de dégradation financière. » Il pronostique un risque « d'impasse budgétaire dès 2016 ». Comprenez : des dépenses supérieures aux recettes et un budget impossible à boucler.

La ville de 80 000 habitants est-elle vraiment au bord du naufrage ? La nouvelle équipe UMP-UDI en est convaincue, qui accuse l'ancien maire socialiste Gérard Ségura, aux affaires de 2008 à 2014. « Cette situation n'est pas le fruit du hasard, c'est un héritage », martèle l'adjoint aux Finances Stéphane Fleury, tandis que son collègue adjoint Jacques Chaussat fustige un « recours démentiel à l'emprunt ». L'an dernier, l'encours de la dette (la durée qu'il faudrait pour la rembourser) atteignait « un seuil d'alerte » de 12 ans (contre à peine plus d'un an en 2007).

Pas de quoi affoler Gérard Ségura, désormais sur les bancs de l'opposition : « La mise sous tutelle, c'est une rumeur qui tourne depuis 5 ou 6 ans sur la ville », assure l'élu.

Lui-même a été confronté aux baisses de dotations de l'Etat (à peine plus de 40 M€ versés entre 2008 et 2014 contre 90 M€ de 2002 à 2007). Or, le plongeon des dotations va se poursuivre (10 M€ de moins en 2017), les recettes fiscales diminuent (-3 M€ en quatre ans à cause de la fermeture de PSA)...

Le cabinet Mazars pointe aussi la masse salariale « très élevée » (2 600 agents, 58 % du budget de fonctionnement). L'ancienne équipe contre-attaque : « Elle était déjà très importante quand nous sommes arrivés en 2008. Et votre majorité a créé 32 postes en un an ! », s'exclame Guy Challier, élu socialiste.

Stéphane Fleury annonce pour les années à venir la création d'une cellule d'audit interne, un « projet d'administration », la révision du temps de travail des agents, la renégociation des marchés (ménage, petite enfance...). Les subventions aux associations ont commencé à baisser. « Vous faites des choix qui mettent en péril le vivre ensemble, réagit le communiste Miguel Hernandez. Et vous détruisez l'emploi public en ne remplaçant pas les agents. »

Source article : Le Parisien / Photo : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 16:52
Ahmed Laouedj victime d’une agression au conseil municipal du 25 mars 2015 à Aulnay-sous-Bois ?

L’ordre du jour était chargé, mais le conseil municipal d’Aulnay de mercredi s’est déroulé sans une bonne partie de l’opposition. Les élus du PS et du Parti radical de gauche (PRG) ont choisi de quitter l’assemblée présidée par le maire UMP Bruno Beschizza, dénonçant un « déni de démocratie ».

Ils estiment que le débat était « tronqué », parce qu’organisé entre les deux tours des élections départementales et exceptionnellement non-retransmis en direct sur Internet. Leur départ a été marqué par un incident. Ahmed Laouedj, patron départemental du PRG et élu aulnaysien, affirme avoir été agressé par un employé municipal alors qu’il quittait l’hôtel de ville. « Il m’a dit : “Arrête de me regarder.” Je lui ai répondu que je regardais ce que je voulais. Il m’a chargé, pris par le col, insulté… », raconte-t-il, admettant toutefois ne pas avoir reçu de coup. Ahmed Laouedj a déposé plainte.

Dans l’entourage du maire, on évoque une simple « altercation », à l’issue de laquelle l’homme qu’Ahmed Laouedj accuse aurait également déposé plainte. Pendant ce temps, le conseil municipal a longuement débattu des orientations budgétaires, en présence des élus communistes, seuls représentants de l’opposition restés dans la salle. « Il y avait des sujets importants : la sécurité, le commerce, les économies sur le budget de fonctionnement. Nous avons exprimé notre inquiétude sur une possible hausse des tarifs de cantine », indique Miguel Hernandez, élu PC. Le vote du budget aura lieu le 7 avril.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 14:42
Guy Challier remplace Gérard Ségura à la présidence du groupe municipal d’opposition à Aulnay-sous-Bois

Nous apprenons que Gérard Ségura vient d’annoncer son remplacement à la présidence du groupe municipal d’opposition à Aulnay-sous-Bois. Cette fonction sera désormais occupée par Guy Challier (PS), actuel candidat aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Cette nouvelle semble confirmer la volonté de l’ancien maire de la commune à passer le témoin après une longue carrière politique. A cet égard, il ne briguera pas un nouveau mandat de conseiller général.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 21:44

Lors du conseil municipal du 10 décembre 2014, Bruno Beschizza, VRP de notre ville et de nos commerces de proximité, indiquait cash une bonne adresse à Miguel Hernandez, élu PC d’opposition. La conversation avait débuté innocemment par je vous ai écrit pour vous demander et vous ne m'avez pas répondu etc...pour finir sur c’est à côté de la gare d'Aulnay bien à l’abri des regards indiscrets. (Voir vidéo ci-dessous).

Le maire, dit « Bruno les bons tuyaux », évoquait en réalité la boutique Playsir, sex-shop bien connu et situé en plein centre gare. Visiblement l’édile connait mieux la commune que monsieur Hernandez ! Quoi qu’il en soit et puisque la Saint-Valentin arrive, vous trouverez ci-dessous un petit aperçu de ce que cette enseigne propose pour pimenter vos soirées coquines.

Les bonnes adresses du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza  dit « Bruno les bons tuyaux »!

PLAYSIR

18,boulevard du Général Gallieni 93600 Aulnay-sous-Bois

Ouvert du mardi au samedi de 14h30 à 20h.Contact : www.playsir.fr/ Tél:09.81.05.88.90

Ainsi que la boutique en ligne www.boutique-playsir.fr avec + de 4000 références.

Les bonnes adresses du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza  dit « Bruno les bons tuyaux »!

Marc Masnikosa

Repost 0
Publié par Marc Masnikosa - dans Conseil municipal
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 19:06

PCF1.png

PCF2.png

PCF3.png

PCF4.png

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 01:38

C’était l’un des événements très attendus du conseil municipal du 10 décembre 2014 à Aulnay-sous-Bois. Compte-tenu de l’actualité présente, les élus examinaient en fin de séance un vœu de soutien aux trois collèges actuellement en lutte pour préserver leur statut en éducation prioritaire. Pour rappel, Christine de Pisan et Victor Hugo passent de REP+ à REP, tandis que Gérard Philipe sort totalement de ce dispositif, ce qui signifie moins de moyens mis à la disposition des établissements scolaires pour la réussite des enfants.

Voeu1.pngAprès une suspension de séance, les différents représentants des composantes du conseil municipal, Alain Pachoud (UMP et Personnalités), Jacques Chaussat (UDI), Gérard Ségura (PS et assimilés), accompagnés de Miguel Hernandez (PCF), alors que ce dernier n’a pourtant pas de groupe dans cette assemblée, semblaient s’être mis d’accord avec le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza sur un texte commun amendé  permettant de formuler le vœu. Du reste, un vote à l’unanimité des membres présents s’est déroulé dans la foulée pour entériner le principe de présentation de ce vœu alors qu’il arrivait en dehors du délai légal.

voeu2.png

Dès lors, dans ces conditions, on pouvait s’attendre à un vote unanime sur ce sujet, tant la mobilisation des parents, représentants des parents d’élèves et enseignants est forte en ce moment. Pourtant, à la surprise générale, le groupe PS a finalement décidé de s’abstenir. C’est Daniel Goldberg qui a porté ce choix en lisant notamment une lettre que lui a adressée Najat Vallaud-Belkacem.  Il semblait quelque peu gêné par ce vœu. En effet, membre de la majorité socialiste à l’Assemblée nationale, il lui était délicat de désavouer la ministre de l’Education nationale. Ainsi, il a soutenu la décision gouvernementale de ne pas conserver le collège Gérard Philipe dans le réseau d’éducation prioritaire et a même estimé que les enseignants des collèges Christine de Pisan et Victor Hugo bénéficieraient des mêmes aides qu’auparavant.

Au final donc, les groupes UMP et Personnalités, UDI ainsi que Marie-Jeanne Queruel et Miguel Hernandez (PCF) ont voté pour tandis que le PS faisait le choix étrangement peu courageux de l’abstention… 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 09:32

Camelinat1854La polémique a dépassé les frontières de la commune d'Aulnay. Le changement de nom de la place Camélinat, situé dans le sud de la ville, émeut l'ancien maire PS d'Aubervilliers. Jacques Salvator a exprimé son soutien aux habitants et aux élus qui se sont mobilisés pour le maintien de ce patronyme dans la toponymie locale. Zéphyrin Camélinat, figure de la Commune de Paris en 1871, fut également « un militant socialiste », rappelle Jacques Salvator. Il fut aussi le premier candidat communiste à la présidentielle de 1924. Jeudi dernier, le conseil municipal d'Aulnay, présidé par l'UMP Bruno Beschizza, a voté pour que la place soit rebaptisée du nom de Jean-Claude Abrioux, ex-maire et député de droite, décédé en 2011. Les élus d'opposition PC et PS avaient pourtant exprimé leur désaccord.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 12:18

Quel est le point commun entre Rama Yade, Lilian Thuram, Christiane Taubira, Tony Parker, Sonia Rolland, Omar Sy, Audrey Pulvar, Teddy Riner, Kareen Guiock, Daniel Picouly, Ségolène Royal, Harry Roselmack, William Leymergie et le conseiller municipal d’Aulnay-sous-Bois Daouda Sanogo ?  Et bien ils figurent tous dans l’édition 2014-2015 du Gotha Noir de France. L’objectif de cet ouvrage est de présenter des femmes et des hommes qui à travers leur diversité, créativité, vitalité ont gravi les marches vers le succès.

DS1.jpg

A ce titre, la biographie de Daouda Sanogo (représentant naturel de la beau-gosse-attitude) qui figure en page 281 témoigne d’un riche parcours de vie : de sa carrière professionnelle qui débute dans la fonction publique territoriale en 1997 à la mairie d’Aulnay-sous-Bois dans le cadre d’un contrat emploi-ville en tant que messager du tri, en passant par la création de la société ALLIANCE & CO en août 2008, jusqu’à son élection le 30 mars 2014 comme conseiller municipal au développement économique du maire Bruno Beschizza.

DS2.jpg

A noter que les bénéfices sur les ventes de ce livre sont reversés au Club Efficience pour financer les Bourses d’excellence attribuée à des jeunes méritants pour les encourager à intégrer les filières d’excellence des grandes écoles.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 21:43

Si certains imaginaient peut-être que le conseil municipal du 15 octobre 2014 à Aulnay-sous-Bois puisse être agité suite à l’annonce d’une manifestation des parents d’élèves, en réalité il n’en fut rien. En effet, les intéressés ont pu bénéficier d’un micro pour exprimer en toute liberté leurs griefs consécutifs à la mise en place de la contestée réforme des rythmes scolaires dans notre commune.

 
Faisant preuve d’un calme olympien, le maire Bruno Beschizza a remis à la délégation des parents d’élèves un document qui devrait servir de base aux discussions futures (voir à ce propos la vidéo ci-dessus). Le dialogue va donc se poursuivre. Voilà en tout cas des méthodes qui tranchent fondamentalement avec celles de la mandature précédente. On se souvient par exemple que les nombreuses associations d’urbanisme en lutte contre les projets de construction délirants de Gérard Ségura n’avaient jamais eu droit à la parole en salle du conseil municipal. Certaines avaient même été exclues sauvagement du forum des associationsA contrario, Bruno Beschizza semble être un maire vraiment à l’écoute de ses habitants.
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 11:05

Des parents d’élèves ont manifesté hier soir avant le début du conseil municipal à Aulnay-sous-Bois. Ils souhaitaient faire entendre leur mécontentement vis-à-vis des conditions de mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires, de l’absence d’activités périscolaires et du choix du samedi matin comme jour d’école.

Il faut noter qu’ils ont pu bénéficier d’une tribune totalement libre puisque le maire Bruno Beschizza a pris lui-même le soin de leur fournir un micro. Les parents d’élèves ont ainsi pu exposer leurs revendications devant les élus. Vous pouvez en prendre connaissance à travers la vidéo ci-dessus.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 17:12

VME1-copie-1.png

VM2.png

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 06:13

commune.png

Paris, le 14 octobre 2014

Monsieur Bruno Beschizza

Maire d'Aulnay sous Bois

Monsieur Le Maire,

C'est avec beaucoup d'étonnement que nous avons appris votre intention de débaptiser la place Camélinat  pour lui donner le nom de Jean Claude Abrioux, ancien maire de 1983 à 2002.

En 2011, nous avions écrit à ce même propos, Monsieur Segura nous avait assuré de l'attachement de la commune d'Aulnay-sous-Bois à cette partie du patrimoine constituée par l'évocation des personnalités historiques ou issues de la chronique locale.

Il nous précisait par ailleurs : "après en avoir débattu, la commission a confirmé dans sa grande sagesse le souhait de conserver à la Place Camélinat, son nom actuelle et de réfléchir dans un second temps à la possibilité de donner un équipement public le nom de l'ancien député maire. Cette dernière proposition, une fois formalisée, sera ensuite soumise au vote du conseil municipal offrant sans doute une nouvelle occasion de faire connaître le destin de Zéphirin Camélinat, ce dont je me réjouis".

Cette proposition nous semblait propice à permettre de donner le nom de l'ancien maire à un équipement public sans pour cela effacer le nom d'un communard, ce qui serait mal compris d'un grand nombre de personnes y compris les habitants d'Aulnay-sous-Bois.

Zéphirin Camélinat était un homme d'exception. Bronzier, il travailla durant cinq ans avec Charles Garnier à la décoration de l'Opéra. Sous la Commune, il est nommé directeur de la Monnaie le 3 avril 1871. Les comptes sont tenus et rendus au centime près. Au delà du souvenir de la Commune, il incarne l'honnêteté et l'intégrité dans la gestion municipale.

Nous pensons que vous êtes soucieux de la mémoire historique et  que vous saurez trouver les solutions qui permettent de faire figurer dans Aulnay-sous-Bois le nom de ces deux personnages.

Recevez, monsieur Le Maire, l'expression de nos sentiments les meilleurs. 

 Les Présidents

 Joël Ragonneau               Jean Louis Robert

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 07:05

Déclaration des élus PCF-Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois 

Aulnay-sous-Bois le 9 octobre 2014

pcffdg.pngFaisant fi des instances de démocratie participative et consultative mises en place par la précédente municipalité, le maire d’Aulnay s’apprête à déboulonner la plaque de la Place Camélinat

Nous tenons à rappeler, même si certains feignent de le savoir, qui il était.

Dirigeant syndical, militant socialiste, Zéphirin Rémy Camélinat participa activement à la commune et échappa à la répression versaillaise.

Homme politique ancien député et directeur de la Monnaie de la commune de Paris il a marqué l’histoire sociale de la France.

Son parcours est marqué par le travail, les luttes sociales et ses convictions républicaines et d’égalités.

En 1867 il participe aux grandes grèves des bronziers parisiens. Communard, il devient le porte-drapeau du 209eme bataillon de Paris de la garde nationale et combat à Champigny, à Montretout. Elu de la commune, il est nommé directeur de la Monnaie.

Zéphyrin Camélinat sortira indemne de la semaine sanglante et dans les dernières heures de la commune évacuera 3000 pièces de monnaie de cinq francs au nez et à la barbe des versaillais pour les distribuer aux combattant fédérés.

Figure tutélaire, vétéran respecté, il finit ses jours en homme modeste, dans l’indéfectible fidélité aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui avaient guidé son long parcours d’un siècle à l’autre, de la commune au communisme.

Sous prétexte de rendre hommage à l’ancien maire d’Aulnay Jean-Claude Abrioux, la nouvelle municipalité veut effacer de la mémoire des Aulnaysiens le nom de cette place tant fréquenté par cet ancien édile.

B.Bechizza préfère au détour d’une délibération revenir à d’anciennes pratiques celles de l’effacement des noms et des valeurs.

En cela, il reprend le chemin peu glorieux de celles et ceux qui ont déboulonné la plaque de l’avenue du président Salvador Allende ou de la bibliothèque Nata Caputo.

Les élus du groupe communiste souhaitent qu’une démarche de rassemblement soit trouvée et non pas une démarche qui mettrait les Aulnaysiens en opposition avec leur passé et leur l’avenir.

Les élus du groupe communiste et le parti communiste s’étaient associé à l’hommage républicain rendu à Jean-Claude Abrioux.

Nous nous opposons à la disparition du nom de la place Camélinat

Nous souhaitons qu’un lieu, une rue ou un équipement porte son nom comme nous l’avions également proposé pour l’ancien Maire Pierre Thomas.

Nous demandons, il en est encore temps, au Maire d’Aulnay de retirer cette délibération de l’ordre du jour du prochain conseil municipal du 16 octobre prochain.

Nous proposons au maire d’Aulnay-Sous-Bois de relancer et de réunir rapidement le comité consultatif de dénominations des rues, de l’espace public et des équipements publics mis en place par la délibération 19 du 11 juin 2009 adoptée à l’unanimité afin de trouver une solution unanime et légitime pour honorer la mémoire des anciens maires d’Aulnay-Sous-Bois aujourd’hui disparus.

Miguel HERNANDEZ – Marie-Jeanne QUERUEL

Elus PCF-Front de Gauche d'Aulnay-Sous-Bois

Contact :

Groupe des élus PCF - Front de Gauche

PCF Aulnay-sous-Bois

25 rue Jacques Duclos

93600 Aulnay-sous-bois

eluscommunistesaulnay@orange.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 13:54

Association "Les Amis de Camélinat"                                             Aulnay, le 10 octobre 2014

56 avenue Clermont-Tonnerre

93600 AULNAY-SOUS-BOIS

michel.lefebvre11@free.fr                                                                                                              

Lettre ouverte à Monsieur le Maire d'Aulnay-sous-Bois

Monsieur le Maire,

Camelinat1854Vous avez fait inscrire à l'ordre du jour du conseil municipal du 15 octobre votre intention de débaptiser la place Camélinat pour lui donner le nom de Jean-Claude Abrioux, ancien maire de 1983 à 2002 et qui a habité le quartier proche de la place Camélinat.

Déjà en 2011, l'ancien maire, M. Segura, sur proposition du député Gérard Gaudron, avait annoncé son intention de rebaptiser la place Camélinat en place J.C. Abrioux. L'émotion des habitants du quartier, la mobilisation d'élus, d'enseignants, de professeurs d'histoire et de notre association avaient amené le maire d'alors à y renoncer. Et la commission municipale avait sagement suggéré de donner le nom de J.C Abrioux au futur 7e collège - ou à une maison d'accueil médicalisée située rue Robespierre, ce qui n'a pas été fait

Zéphirin Camélinat, membre actif de la Commune de Paris (mars-mai 1871), député de Paris (1885-1889), premier candidat communiste aux présidentielles en 1924, fait partie de la mémoire du mouvement ouvrier. C'est pour l'honorer que son nom a été donné à la place, c'est aujourd'hui inscrit dans la mémoire des citoyens, dans les habitudes des gens du quartier et nul ne comprendrait que l'on modifie cela.

Il nous parait légitime de vouloir attacher le nom d'un ancien maire à une rue, un bâtiment,... Mais cela ne peut se faire au détriment de notre patrimoine et nous vous demandons de sauvegarder le nom de "place Camélinat".

Persuadés que vous entendrez cette demande, nous vous demandons de recevoir une délégation avant le prochain conseil municipal du mercredi 15 octobre.           

Veuillez recevoir l'expression de nos respectueuses salutations.

Pour l'association "Les amis de Camélinat" :

Michel LEFEBVRE, son président

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 14:03

JCALors du prochain conseil municipal programmé le mercredi 15 octobre 2014 à 20h à l’Hôtel de Ville d’Aulnay-sous-Bois, le maire Bruno Beschizza devrait présenter la délibération numéro 5 dont l’objet est de modifier la dénomination de la place Camélinat dans le quartier Nonneville. Elle devrait désormais s’appeler place Jean-Claude Abrioux afin de rendre hommage à l’homme politique Aulnaysien qui été député de la Seine-Saint-Denis de 1993 à 2007, conseiller général de la Seine-Saint-Denis de 1982 à 1994, maire d’Aulnay-sous-Bois de 1983 à 2002 et membre du conseil municipal de 2003 à 2008.

Cette idée n’est pas nouvelle. Déjà en 2011, lors du décès de Jean-Claude Abrioux, l’hypothèse de débaptiser la place Camélinat, du nom du militant ouvrier Zéphirin Camélinat, avait été envisagée sans toutefois se concrétiser. Cette fois-ci, il semblerait que le temps soit vraiment venu.Camelinat1854

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 20:47

Benjamin-Giami-Nicolas-Sarkozy-Aulnay-sous-Bois.jpgAlors que l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy vient à peine de faire son retour en politique, il a déjà reçu une personnalité locale de premier plan à savoir l’adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois Benjamin Giami. Celui-ci est en effet membre fondateur de la droite d’avance, un mouvement créé par Aurore Bergé, tête de liste à Magny-les-Hameaux (78), conseillère nationale de l’UMP et proche de Nathalie Kosciusko-Morizet.

L’objectif principal de cette mouvance est de regrouper des jeunes élus désireux de faire avancer la société afin qu’elle puisse respirer. Pour y parvenir ils revendiquent plus de libéralisme aussi bien économique que sociétal, davantage d’ouverture sur le monde et la société civile. Politiquement, ils considèrent également indispensable de ne pas rompre avec le centre mais au contraire d’évoluer avec lui main dans la main.

Lors de cet entretien d’une heure, ce groupe de diplômés et jeunes travailleurs, qui affiche clairement ses convictions, a pu trouver auprès de Nicolas Sarkozy une oreille particulièrement attentive à ses thèmes de prédilection.

Alors que la rumeur, bien trop souvent malveillante à Aulnay-sous-Bois il est vrai, prétendait que Benjamin Giami était quelque peu en retrait localement ces dernières semaines, cet événement pour le moins important semble démontrer qu’il est au contraire plus que jamais en première ligne pour les échéances à venir…

 

  

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 10:17

a659550e16.jpgL'appel émane du collectif des RPE Aulnay, regroupement de parents, parmi lesquels des représentants de la FCPE. Il invite à une manifestation ce mercredi à 18 h 30, devant l'hôtel de ville d'Aulnay, où doit se tenir le conseil municipal. Dans un tract, le collectif reproche au maire UMP Bruno Beschizza de n'avoir pas organisé de réunion de concertation à la mi-juin sur les rythmes scolaires, comme il l'avait promis, et de n'avoir donné « aucune réponse » sur la mise en oeuvre de la réforme -- l'élu a déjà déclaré que la ville n'avait pas les moyens de financer les activités périscolaires. Le conseil municipal, qui commencera à 20 heures, abordera plusieurs points, dont l'abrogation d'une convention qui permettait au bailleur Plaine-de-France d'acheter des appartements au sein de la copropriété Savigny.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 11:50

eglise-st-sulpice.jpgVous trouverez ci-dessous une déclaration de Miguel Hernandez à propos de la délibération n°5 du conseil municipal du 21 mai 2014 relative à la dénomination de la place de l’église (St-Sulpice) – parvis Jean-Paul II à Aulnay-sous-Bois.

Conseil municipal du 21 mai 2014 – délibération N°5- Dénomination du Parvis Jean-Paul II

Monsieur le Maire,

Alors que les Aulnaysiens attendent de vous des propositions concrètes pour leur quotidien vous placer comme une priorité du conseil municipal la proposition, ce soir, de dénommer la place de l’église d’Aulnay : Place de l’église-Parvis Jean-Paul II.

Vous faites fi des débats qui ont eu lieu dans les instances de démocratie locale avant votre arrivée, vous n’avez même pas pris le soin de réunir le comité de dénomination pour faire part de votre proposition. Aulnay respectueuse reste donc un slogan électoral qui peine à trouver de la substance.

Alors qu’il y a trois mois à peine le conseil municipal dénommait à l’unanimité le carrefour des droits de l’homme vous proposez aujourd’hui un personnage dont les soutiens et les positions ne font pas honneur à notre ville.

En 26 ans de fonction, Jean-Paul II a peut-être fait tomber certains murs mais il en a réellement consolidé d’autres :
 sexisme et misogynie ;
 homophobie, lesbophobie, transphobie ;
 non assistance à populations en danger.

Le catholicisme réactionnaire de Jean-Paul II n’a pas à être honoré par notre ville.

Dénommer un parvis Jean Paul II c'est ouvrir le catalogue accablant des péchés terrestres qui pèsent sur ce pape : protection apportée aux pédophiles, pactes et tractations avec les dictatures assassines, liens avec la mafia et mise sur pied d'un système bancaire parallèle pour financer ses obsessions politiques – la lutte contre le communisme –, la persécution implacable des courants progressistes de l'Eglise, en particulier en Amérique latine.

Monsieur le Maire, votre proposition dans le souci de répondre sans doute à une promesse électorale est choquante pour toutes celles et tous ceux qui luttent contre le sida, pour les droits des femmes, pour l’avortement et la contraception, contre toutes les discriminations et pour les droits humains.

De plus cet acte incompréhensible et indécent va à l’encontre de la « sacro-sainte » laïcité à laquelle nous tenons toutes et tous.

Il existe des lieux privés qui peuvent répondre à la demande qui vous a été faite. C’est d’ailleurs la proposition que j’ai moi-même formulée à la commission de dénomination et aux représentants des polonais d’Aulnay. Le parvis de l’église Saint Joseph peut honorer Jean-Paul II si tel est le choix des fidèles et du diocèse mais pas l’espace commun, pas l’espace public pour les raisons que je viens d’évoquer.

La religion et sa pratique relève de l’espace privé et ne doit donc pas s’imposer à l’espace public.

Monsieur le maire, nous vous demandons instamment de retirer cette proposition et d’annuler votre projet.

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 08:09

BBSCOHYLes équipes municipales passent, les priorités changent. Mais à Aulnay, un impératif demeure : serrer les cordons de la bourse. Ce sera le credo du nouveau maire UMP Bruno Beschizza, lors du conseil municipal de ce soir, consacré au débat d'orientation budgétaire. Le compte à rebours est lancé, puisque la commune, comme les autres villes, a jusqu'au 30 avril pour adopter son budget. Son prédécesseur socialiste, Gérard Ségura, voulait « serrer les boulons partout ». Bruno Beschizza est lui aussi parti à la chasse aux économies. Il lui faut trouver... 7,5 MEUR ! « C'est ce qu'il faut pour équilibrer le budget de fonctionnement ( NDLR : qui comprend les salaires et les sommes nécessaires pour faire tourner les services municipaux) », indique l'élu, qui accuse l'ancienne équipe d'avoir « laissé complètement dériver les dépenses » et emprunté sans compter -- la dette de la commune est passée de 44,45 MEUR en 2008 à 108 MEUR en 2014.

Pas d’augmentation d’impôts

Comment faire ? Bruno Beschizza a examiné les différents scénarios bâtis par les services de la ville, avant qu'il soit élu. « On a commencé par me dire qu'il fallait augmenter les impôts de 20 % pour boucler le budget. C'était hors de question. Les impôts n'augmenteront pas, je m'y étais engagé ». Pas question non plus dans l'immédiat d'emprunter davantage. Le maire a donc lancé une opération de « toilettage » pour supprimer toute dépense jugée superflue. « On ne peut rien écarter. Le journal municipal paraîtra peut-être une fois par mois au lieu de deux. Plus question de grands voeux somptuaires, on va revoir la voilure sur le feu d'artifice du 14 juillet, les subventions aux associations », détaille-t-il, en annonçant aussi un « travail sur la grille tarifaire » des services rendus à la population.

L'opération L'été à Ballanger, mise en place sous la municipalité socialiste, devrait en revanche être maintenue, tout comme la subvention versée à l'Association des centres sociaux (ACSA). Bruno Beschizza mise aussi sur une série d'audits « menés très prochainement », sur les finances et plusieurs services de la ville (marchés publics, ressources humaines, communication, informatique) pour trouver de nouvelles pistes d'économies. Un plan d'austérité qui ne sera sans doute pas indolore pour la population : « Peut-être pas, admet l'élu. Mais je m'en expliquerai auprès des habitants ». Le conseil municipal a lieu ce soir à 20 heures, à l’hôtel de ville.

Davantage d'élus indemnisés, mais une enveloppe stable. Autre sujet débattu ce soir, les indemnités des élus. Si l'enveloppe globale reste inchangée par rapport à la précédente mandature (58 448 EUR bruts mensuels), ses bénéficiaires sont plus nombreux : les 43 membres de la majorité UMP-UDI toucheront une indemnité. Elle sera de 799 EUR bruts pour les 22 conseillers délégués, et de 1 710 EUR bruts pour 19 maires adjoints. La première adjointe Séverine Maroun touchera 2 687 EUR bruts et le maire 5 308 EUR bruts (3 254 EUR nets).

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Conseil municipal
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique