Publié le 30 Novembre 2018

Kalpana a perdu les eaux dans la salle où se produisait l’humoriste le week-end dernier. Sa sortie a été applaudie par les spectateurs. Elle a accouché du petit Keiran dans le camion des pompiers.

Keiran est né sous une drôle d’étoile. Celle de l’humoriste Ahmed Sylla. Lors d’un spectacle qu’il donnait à Aulnay, samedi dernier, la maman, Kalpana, a eu des contractions et a dû sortir précipitamment de la salle pour accoucher. Une expérience incroyable que nous ont racontée les jeunes parents ce vendredi, une fois remis de leurs émotions.

Ce n’aurait pourtant dû être qu’un simple samedi de détente, une soirée relax en plein milieu d’un déménagement. Kervin a acheté des places pour le spectacle qui se jouait à quelques pas de chez lui. « Je ne voulais pas trop marcher car j’étais à un mois et demi du terme, prévu le 2 janvier », détaille Kalpana.

«Les gens se sont mis à applaudir»

Sur le chemin, elle ressent quelques contractions mais n’y attache pas d’importance. Le couple entre dans le théâtre et s’installe. « Environ 15 minutes après, les contractions sont devenues plus fortes. Au début, je n’ai pas pensé à l’accouchement, pas avec un mois et demi d’avance… jusqu’à ce que je perde les eaux. »

Coïncidence, au même moment, Ahmed Sylla s’adresse au public, et plus particulièrement à la rangée située juste derrière les deux parents. « Quand on s’est levé pour sortir, tout le monde nous a vus et Ahmed Sylla aussi, se souvient son mari. Il nous a demandés s’il y avait un souci et je lui ai dit que ma femme allait accoucher. Et là, un truc incroyable, les gens se sont mis à applaudir, à siffler, à nous souhaiter bon courage, un vrai truc de fou. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Photo d'illustration 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 30 Novembre 2018

Les VIP de La République En Marche étaient de sortie lors de l’élection municipale anticipée de Villemomble. Les ministres Jean-Michel Blanquer, Marlène Schiappa et Gérard Darmanin avaient en effet apporté un soutien ostensible au candidat LREM, Alex Boulon.

Cet appui massif n’a, semble-t-il, produit aucun effet dans les urnes puisqu’Alex Boulon a largement dévissé lors de ce scrutin. Au soir du premier tour, qui s’est déroulé dimanche dernier, il récolte seulement 437 voix soit 6,93% des votes exprimés.

Pour rappel, aux élections législatives de 2017, la candidate LREM avait rassemblé 2 491 voix soit 30,39% des votes exprimés dans la commune de Villemomble. Si l’on compare ces deux scrutins, cela signifie 83% de voix en moins. La part des votes exprimés est, quant à elle, en baisse de 77%.

La République En Marche parait donc plus que jamais à l’arrêt et ce n’est pas d’un gilet jaune dont ont besoin ses représentants mais plutôt d’un gilet de sauvetage…

Source dessin d’illustration : Glez - Burkina Faso / Courrier International

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 30 Novembre 2018

Depuis quelque temps, les parents d’élèves de l’école Ormeteau à Aulnay-sous-Bois avaient signalé un défaut de sécurité au niveau de l’entrée de l’établissement.

Sécurisation des abords de l’école Ormeteau à Aulnay-sous-Bois

En effet, l’accès était mal configuré. Il permettait par exemple le stationnement inapproprié de véhicules. Parfois, même, certains conducteurs indélicats n’hésitaient pas à rouler jusqu’au portail d’entrée au risque de percuter un enfant.  

Sécurisation des abords de l’école Ormeteau à Aulnay-sous-Bois

Désormais, les abords de l’école sont sécurisés puisqu’une barrière-pompiers a été aménagée. Les voitures ne peuvent plus s’aventurer vers l’entrée laissant cet espace totalement piétonnier et libre pour les enfants et les parents qui les accompagnent.

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com  

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Education

Publié le 30 Novembre 2018

Ce dimanche, un étudiant en commerce organise un test d’orthographe assorti de conférences d’avocats prestigieux. Objectif : montrer aux jeunes de banlieue que leur avenir n’est pas bouché… à condition de s’en donner les moyens.

« Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ! » Mounir Bouabdellah a cette citation du cinéaste Xavier Dolan « gravée au cœur ».

 

« C’est ce qui motive ma vie. Et je veux le transmettre à tous les jeunes qui pensent qu’on ne peut pas s’en sortir si on vient de banlieue », résume le jeune homme, étudiant brillant de 25 ans, originaire d’Aulnay, et inscrit à la célèbre EM Lyon Business school -dans le top 5 des écoles de commerce en France.

Avec l’association La Nouvelle Ambition (LNA), il organise, ce dimanche, la « dictée Voltaire ». Un test d’orthographe et de logique ouvert à tous les jeunes titulaires au maximum d’un Bac + 2, assorti de deux conférences sur le thème de l’autocensure.

En sortir « changé »

« Ce n’est pas simplement un concours d’orthographe. Le but, c’est que les participants en sortent changés, notamment en assistant aux deux conférences qui suivent la dictée », insiste Mounir Bouabdellah.

Cette année, les conférenciers sont Virginie Delalande, avocate sourde, et Bertrand Périer, avocat à la Cour de cassation, par ailleurs professeur d’art oratoire à HEC.

« Virginie Delalande va expliquer comment elle est devenue une avocate brillante malgré son handicap. Nous, notre handicap, c’est la banlieue, qui nous conditionne à ne pas tenter d’études supérieures, à ne pas viser haut, explique l’organisateur de la dictée. Et Bertrand Périer expliquera comment s’émanciper par la prise de parole. Ce n’est pas parce qu’on est banlieusard qu’on ne sait pas - ou qu’on ne doit pas - parler comme les autres ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : Thomas Poupeau du journal Le Parisien / Image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 30 Novembre 2018

Le Vendredi 30 novembre 2018 de 15h30 à 17h30

Lieu : Foyer club Hameau
2 rue des Érables - 93600 Aulnay-sous-Bois
sans rendez-vous

La démocratie de proximité est aussi à votre écoute par e-mail :
democratielocale@aulnay-sous-bois.com 
ou par téléphone : 01 48 79 62 99 

Source information et photo : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 29 Novembre 2018

Un agresseur a été arrêté par des passants alors qu’il attaquait très violemment une femme. L’hypothèse d’un vol à l’arraché est privilégiée.

Des entailles au visage, au dos, sur la tête, une oreille sectionnée… Cette longue liste de blessures a valu 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT) à une femme de 58 ans, agressée mercredi soir, un peu après 21 heures, rue des Aulnes, à Aulnay-sous-Bois.

 

Ses jours ne sont pas en danger, mais qu’en aurait-il été si des passants n’étaient pas intervenus ? Ils sont plusieurs à s’être interposés pour mettre un terme à l’agression. Ils ont pu maîtriser l’auteur jusqu’à l’arrivée de la police.

La victime a été hospitalisée. Son état de santé n’a pas permis aux policiers de l’entendre. L’auteur, tout jeune majeur, est toujours en garde à vue au commissariat d’Aulnay ce jeudi et doit y passer une deuxième nuit.

L’hypothèse d’une tentative de meurtre, d’abord envisagée du fait des blessures, a laissé la place à un autre scenario : celui d’un vol à l’arraché. L’auteur aurait voulu voler son sac à la victime, et l’aurait frappée afin qu’elle ne puisse pas l’identifier.

Sur place aucun couteau ni autre arme n’a été retrouvée. De nuit, les policiers n’ont rien trouvé. L’agresseur aurait pu utiliser une pierre coupante, ou un morceau de bitume.

D’après des témoins entendus par les secours, l’homme aurait tenté de s’en prendre à une autre femme juste avant. L’enquête se poursuit.

Source article : journal Le Parisien / Photo d'illustration 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 29 Novembre 2018

Le maire (LR) Bruno Beschizza a présenté un projet pour réaménager, d’ici 2030, les 107 ha désertés par l’usine automobile en 2014.

Redonner vie à une friche industrielle de 107 ha - les deux tiers de la Défense (Hauts-de-Seine) ! - traumatisée par le départ de 3 000 ouvriers en 2014. C’est le pari de Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, qui vient de dévoiler un projet de quartier hybride nommé Val Francilia - référence « au vallonnement de la plaine de France - pour remplacer, d’ici à 2030, les terrains PSA, au nord de la ville.

Outre la construction annoncée de logements, la ville veut implanter des emplois et réaménager le site, qui ressemble aujourd’hui à un immense parking parsemé de hangars. Ces orientations, élaborées par le cabinet d’études Richez & Associés, feront l’objet d’une concertation début 2019.

 

Le projet Val Francilia va faire renaître l'ancien site de l'usine PSA à Aulnay-sous-Bois

Un parc Ballanger « augmenté ». L’actuel espace vert de 29 ha, en bordure des terrains PSA, participera d’un « arc paysager » autour du Val Francilia. Ses bordures seront dotées de logements et d’activités, dont des hôtels. Il va être agrandi de 10 ha.

Par ailleurs, 3 km de façade entre ce parc et la friche seront réaménagés, avec la préservation d’une partie du patrimoine automobile, dont des parcelles bitumées de l’ancienne usine et l’allée André-Citroën. Objectif : « Que les habitants se réapproprient le site », commente l’architecte Vincent Cottet.

Un cheminement « apaisé » - coulée verte, pistes cyclables - devra connecter l’ensemble, notamment avec la gare du Grand-Paris express, prévue pour 2024 au sud de ce futur quartier.

Un campus de formation en 2026. « Ce sera un lieu de destination : on n’y passe pas, on y reste », résume l’architecte. Il sera implanté en face du centre commercial O’Parinor, « là où pour l’instant, il n’y a pas de ville ». Si l’organisme chargé de piloter ce campus n’a pas été dévoilé, on sait d’ores et déjà sur quels métiers porteront les formations.

Au menu : métiers de transports, en lien avec le centre de maintenance des lignes 16 et 17 du Grand-Paris express, de la sécurité aéroportuaire, pour profiter de la proximité des aéroports de Roissy et du Bourget, mais aussi du bâtiment et du numérique.

11 500 emplois… espérés à terme. « Je n’oublie pas le traumatisme », explique Bruno Beschizza en évoquant la fermeture de l’usine automobile et le départ de ses 3 000 ouvriers, il y a cinq ans. Objectif : « Créer une dynamique économique vertueuse ».

Aujourd’hui, plusieurs logisticiens et Carrefour ont déjà lancé des projets qui devraient créer 1 400 emplois d’ici l’an prochain. En 2023, l’édile mise sur 4 100 emplois, 5 500 en 2026, et 11 500 en 2030. Sans aucune précision concrète, l’édile mise sur « de nouvelles activités économiques », dont celles liées au campus et à la future gare.

Source article et photo : journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 28 Novembre 2018

L’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et deux syndicalistes policiers avaient porté plainte contre le militant, en février, s’estimant injuriés lors d’une manifestation pro-Théo.

« Dans nos quartiers, il y a des policiers qui nous tuent, qui nous violent, qui nous frappent. Nous, qui nous protège ? » Pour ces mots, clamés au mégaphone devant le siège d’Alliance Police nationale en février, Hadama Traoré, militant associatif d’Aulnay, comparaissait au tribunal de Paris, ce mercredi.

Il fait l’objet d’une plainte pour injures du ministre de l’intérieur de l’époque, Gérard Collomb, ainsi que de Frédéric Lagache et Jean-Claude Delage, responsables du syndicat policier. Le parquet a requis une amende de 1 000 € avec sursis.

Regrettant que le conseil des plaignants « ne réussisse pas à expliquer ce qui constitue une injure dans les propos d’Hadama Traoré », Yaël Scemama, l’avocate du militant, s’est efforcée de rappeler le contexte de la manifestation.

« Il s’agissait de dénoncer les violences policières, un an après l’affaire Théo, un jeune homme que connaît bien mon client », a-t-elle rappelé, sous le regard de Théo Luhaka lui-même, ainsi qu’une quinzaine de soutiens.

Une vidéo de l’interpellation du jeune homme a été projetée à l’audience. « Cette vidéo est sortie dans un média en février, sans que la famille de Théo ne soit au courant. C’est ce qui ronge mon client au moment des faits », a asséné Yaël Scemama

De son côté, l’avocate des syndicalistes - le ministère de l’intérieur, n’était pas représenté, sinon par le parquet - a martelé qu’Hadama Traoré les avaient précisément « désignés comme racistes », les traitant aussi de « racailles » - vidéos à l’appui.

« Accuser quelqu’un de viol, de meurtre, de violences, c’est une insulte », a renchéri le parquet.

Le délibéré sera rendu le 13 février.

Source information et photo : journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 28 Novembre 2018

Il s'agit des deux grands frères de l’homme considéré comme le principal organisateur du trafic de cannabis, qui avait été écroué en juin dernier après la découverte de la drogue dans cette école du Val d'Oise. 

INFO EUROPE 1

Deux hommes ont été interpellés mardi matin dans le cadre de l’enquête ouverte après la découverte en juin dernier de 100 kg de cannabis dans les locaux d’une école maternelle de Bezons, dans le Val d’Oise. Cinq personnes avaient déjà été interpellées à l’époque, dont, d’après nos informations, le fils de la directrice de ce groupe scolaire Louise-Michel , âgé de 31 ans et qui faisait office de "nourrice". 

Deux proches d'un homme déjà écroué. Les deux jeunes hommes interpellés mardi par les équipes de BRI en appui de la brigade des stupéfiants à Aulnay-sous-Bois sont le grand frère et le cousin de l’homme considéré comme le principal organisateur du trafic de cannabis, qui avait été écroué en juin dernier.

Des milliers d'euros en liquide saisis. Âgés de 29 et 43 ans, ils ont été repérés par les enquêteurs comme étant impliqués dans la gestion de l’argent du trafic implanté place Jupiter à Aulnay-sous -Bois. D'après les informations d’Europe 1, une arme de poing et plusieurs milliers d’euros en liquide ont été saisis. 

Source information : http://www.europe1.fr / Photo d'illustration 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 27 Novembre 2018

« Baïkonour ? Et ben, je suis jamais allé aussi loin que ça moi. » Ce mardi après-midi, Emmanuel 87 ans, a quitté sa chambre de l’Ehpad (Etablissement d’hospitalisation des personnes âgées dépendantes) Camille Saint-Saëns d’Aulnay-sous-Bois pour… la base spatiale du Kazakhstan. « Oh ! Un cosmonaute. Sa tête me dit quelque chose… » Et pour cause : face à lui, Thomas Pesquet, le célèbre spationaute français, enfile sa combinaison et s’apprête à embarquer pour l’espace. Un voyage hors-norme… mais 100 % virtuel pour Emmanuel, un « papi volontiers blagueur ».

Comme trois autres pensionnaires de cet établissement géré par SOS Seniors, tous atteints d’Alzheimer, le presque nonagénaire, équipé de lunettes 3D, participait à un atelier de réalité virtuelle piloté par Commune Image, une « fabrique de cinéma » basée à Saint-Ouen.

De la réalité virtuelle immersive

« Aujourd’hui, l’atelier Scrabble n’est plus du tout adapté à ces pathologies. Il faut leur permettre d’accéder à des univers qu’ils ne peuvent plus fréquenter, voire auxquels ils n’ont jamais eu accès », résume Charlotte Mousset, la directrice de l’Ehpad. Pour cela, Commune Imag —, qui, outre son activité de « fabrication » de films, produit aussi des contenus 3D - a eu l’idée d’organiser ces ateliers.

« Ah tiens, je crois que je suis dans l’espace… Mais c’est un peu brumeux », note Raymonde, 81 ans, son casque 3D sur la tête. « Brumeux ? T’as bu trop de pinard », titille Emmanuel, le rigolo de l’après-midi. Au choix pour les résidents : un documentaire sur le séjour dans l’espace de Thomas Pesquet, donc, mais aussi un film sur la Chine. « II faut des choses qui soient très immersives, pas forcément interactives, comme ce que l’on peut faire pour des jeux vidéo, et surtout pas trop brutales », précise Caroline Safir, la directrice de Commune Image.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 26 Novembre 2018

Du 7 au 9 décembre

Le Père Noël de retour au parc Dumont 

Venez apprécier des animations familiales et des produits de fête au marché de Noël.
Le public aura accès à de multiples exposants : broderie, sapins, décorations, produits du terroir, miel, bijoux… 

Il faudra compter avec des stands de crêpes, barbes-à-papa, churros et autres délices, à accompagner d’un vin chaud. 

La grande nouveauté de cette année réside dans la patinoire et la piste de luge, qui seront intégrées au marché et accessibles les 8 et 9 décembre. 

Dans le village des lutins, des animations ludiques seront proposées aux enfants :

  1. ateliers cuir et vannerie,
  2. lettre au Père Noël,
  3. santon géant et fabrication de paniers,
  4. la ferme de Noël et ses animaux ainsi que les créations magiques d’un sculpteur de ballons,
  5. Les promenades à poney feront de beaux souvenirs et le Père Noël se prêtera à des séances photo.

La bibliothèque Dumont proposera aussi des animations et ateliers.

Du vendredi 7 au dimanche 9 décembre de 10h à 19h au parc Dumont. Entrée libre.

Source information et image : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 26 Novembre 2018

Le maire sortant (LR) de Villemomble, Patrice Calméjane, est arrivé ce dimanche soir largement en tête du premier tour des élections municipales anticipées de Villemomble, avec 40,81 % des suffrages. Il devance de quasiment dix points Jean-Michel Buteau, le candidat (DVD), qui n’est autre qu’un de ses anciens adjoints. La liste conduite par le socialiste Marc Daydie obtient 17,60 % des voix. Ces trois premiers candidats sont en capacité de maintenir au second tour.

Pour un galop d’essai aux municipales, la liste LREM, conduite par Alex Boulon récolte 6,93 % des votes. Quant à Didier Delpeyrou, le candidat EELV, il décroche 3,78 % des suffrages.

Inscrits : 15 611 ; Votants : 6 425 ; Blancs : 68 ; Nuls : 55 ; exp. : 6 302 ; Alex Boulon (LREM) : 437 (6,93 %) ; Marc Daydie (PS) : 1 109 (17,60 %) ; Patrice Calméjane (LR) : 2 572 (40,81 %) ; Didier Delpeyrou (EELV) : 238 (3,78 %) ; Jean-Michel Bluteau (Div. droite) : 1 946 (30,88 %).

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 25 Novembre 2018

 

Vosges Matin avait bien senti le coup. La réception d'Aulnay-sous-Bois dans le cadre de la huitième journée de championnat de handball en nationale 1 féminine représentait pour Epinal l'opportunité de réussir une belle opération avant la longue trêve hivernale.

Epinal n'a pas laissé passer l'occasion avec une victoire 38 à 30 face au Aulnay Handball. Ce succès permet aux Spinaliennes d'occuper une belle place dans le top 5. Les Amazones, quant à elles, ne décollent pas de la 11ème et avant-dernière position du classement.

Gageons que les fêtes de fin d'année permettront aux Aulnaysiennes de recharger les batteries et de reprendre la saison avec d'autres ambitions...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 25 Novembre 2018

Aulnay laissera un souvenir bien particulier à l’humoriste Ahmed Sylla, de passage samedi soir sur la scène du Théâtre Jacques-Prévert. Adepte des échanges impromptus avec le public, le comédien n’a pu s’empêcher d’interpeller un couple quittant discrètement la salle. « L’homme s’est mis à crier : Ma femme perd les eaux, ma femme perd les eaux ! », raconte un témoin de la scène.

Appelés à la rescousse, les pompiers sont arrivés à temps, pour prendre en charge la femme. Celle-ci a accouché peu avant 22 h 30, dans le camion des secours, stationné devant le théâtre. Le bébé est bien portant. En mairie, on indique qu’Ahmed Sylla cherchait à entrer en contact avec les heureux parents, pour les inviter à assister à une autre représentation de son spectacle du début à la fin si possible.

Source article et photo : journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 25 Novembre 2018

Alors que s'achève ce dimanche la Semaine européenne de recyclage des déchets, les chiffres montrent que le tri en Ile-de-France a encore une forte marge de progression. 

C'est particulièrement vrai pour la Seine-Saint-Denis puisqu'en 2017 le 93 se classe bon dernier en Ile-de-France.

 

La Seine-Saint-Denis en retard en matière de tri des déchets !

24,1 kg par habitant et par an voilà ce que représente les emballages recyclés dans notre département, bien loin derrière Paris avec 53,5 kg et les Yvelines avec 53,2 kg.

Article complet du journal le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information et carte : journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 24 Novembre 2018

Vous trouverez ci-dessous un message de Miguel Hernandez concernant une journée de solidarité qui se déroulera ce samedi 24 novembre 2018 au Chalet du Vélodrome.

 

Bonjour, 

Je vous rappelle l'initiative de solidarité qui se déroulera toute l’après-midi et se poursuivra dans la soirée du samedi 24 novembre au Chalet du vélodrome d'Aulnay-sous-Bois,134 rue Maximlilien Robespierre.

 

 

De 15h00 à 18h30, 3 tables rondes de 30 à 40 min :

 

 

 

•   Solidarité et la coopération du local à l’international : Animation JFC

 

APS, AFPS, FSU, CGT

 

 

 

•   Migration : quelle solidarité ? Animation MH

 

LDH, Solidaires, CGT, RESF, Cimade

 

 

 

•   Education : Agir pour un monde solidaire et de paix: Animation MH

 

FSU, Solidaires, Club Unesco, RESF, Amnesty international

 

Soirée se poursuivra de 19h30-2h00 (entrée 15 euros avec une assiette et une boisson) dans un esprit militant et festif par un concert pour la Palestine avec:

 

 

  • Duo Osvaldo, Sylvia 
  •  Le Szgab  Pascal Gabet (Jazz Manouche)  
  • Kamel Hadji
  • Lahouari El Kouradi

 

  Entracte de 15 min

  • Bal populaire : French Rumba (4 personnes) contact Osvaldo

Nous vous attendons nombreux.

 

Miguel Hernandez

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 23 Novembre 2018

Les ministres Agnès Buzyn et Marlène Schiappa ont visité l’unité d’accompagnement post-traumatique. Qui devient « site-pilote » sur les violences conjugales au niveau national.

« La famille ne doit plus être synonyme de violences ! » Parole de ministres. Ce vendredi, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes, étaient à l’hôpital Ballanger, à Aulnay, pour visiter l’unité spécialisée dans l’accompagnement des victimes de psycho-traumatisme (USAP). Dédié à l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, le lieu vient d’être retenu comme l’un des dix « sites-pilote » en la matière, en France. A la clé : 400 000 €/an pour développer l’action des quatre psychologues qui y travaillent.

« Nous avons commencé à travailler sur l’accompagnement des victimes de violences intra-familiales il y a dix ans. A cette époque, j’étais aux urgences et me suis rendue compte qu’une fois leurs plaies physiques soignées, elles n’étaient pas accompagnées, ni médicalement, ni juridiquement », se souvient Fatima le Griguer, coordinatrice de l’USAP, et à l’origine du projet.

511 passages en 2017

Au fil du temps, une équipe de quatre psychologues - dont trois détachés à temps partiel du service psychiatrie - s’est constituée. Le service a officiellement ouvert fin 2016. Il est dédié à toutes les victimes nécessitant un accompagnement post-traumatique : accidents de la route, attentats, catastrophes naturelles… « Mais 75 % de notre activité concerne les femmes victimes de violences ou d’agression sexuelles de la part de leur conjoint », résume Fatima Le Griguer. Au total, en 2017, l’unité a enregistré 511 passages.

« Le non-traitement des séquelles post-traumatiques a un lourd coût social et médical : troubles du sommeil, irritabilité, phobies, dépressions, un taux de suicide 4 fois plus fréquent, une reprise du travail très difficile », rappellent les médecins.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 23 Novembre 2018

Depuis quelques semaines déjà, plusieurs rues d'Aulnay-sous-Bois font l'objet d'expérimentations pour améliorer les flux de circulation. Elles sont le résultat d'un nombre important de réunions de concertation avec les habitants, tenues notamment dans le cadre de la démocratie de proximité.

 

Mise en sens unique de la rue Francisco Ferrer à Aulnay-sous-Bois : résultat convaincant !

Ainsi, par exemple, une portion de la rue Francisco Ferrer longeant le restaurant chez David dans le quartier du Vieux-Pays était jusqu'à présent en double sens. Cela avait pour effet de générer un flux chaotique au croisement avec la rue Maximilien Robespierre et la rue du Sausset.

Depuis la mise en place du sens unique, ce carrefour très fréquenté à retrouver une meilleure fluidité. Ce changement a donc produit un résultat convaincant.

Robert Ferrand 

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 23 Novembre 2018

Courir… pour sauver deux enfants d’une mort certaine. Ce dimanche, la petite ville de Chaumontel (Val-d’Oise) se mobilise afin de récolter des fonds pour Hugo, 3 ans, et Emma, 1 an, atteints de la maladie de SanFilippo, une pathologie neurodégénérative qui réduit leur espérance de vie à 12 ans.

Au menu : 4 km de course façon Color-Run, la célèbre épreuve parisienne où les participants sont aspergés, dans la bonne humeur, de poudre colorée. Il s’agit de récolter des fonds pour financer un essai clinique. Objectif : 4 M€. Une cagnotte en ligne, initiée par leurs parents, réunit pour l’instant 1,2 M€.

« Très émus par cet élan de solidarité »

« Nous sommes très émus par cet élan de solidarité ! C’est le boucher de Lamorlaye, village voisin, qui a été touché par l’histoire de nos enfants et a déclenché l’initiative », témoigne Julien, le papa d’Hugo et Emma, employé au service dialyse de la clinique d’Aulnay-sous-Bois.

Outre la course de 4 km, qu’on peut réaliser en marchant, une randonnée à VTT de 20 km est aussi programmée, ainsi qu’une foule d’animations.

Le gardien du PSG les soutient

L’élan de solidarité a largement dépassé le Val-d’Oise : récemment, le gardien du PSG, Alphonse Aréola, a relayé le combat sur les réseaux sociaux et le navigateur Sébastien Desquesses a pris la Route du rhum avec un bateau aux couleurs des enfants.

Au menu : 4 km de course façon Color-Run, la célèbre épreuve parisienne où les participants sont aspergés, dans la bonne humeur, de poudre colorée. Il s’agit de récolter des fonds pour financer un essai clinique. Objectif : 4 M€. Une cagnotte en ligne, initiée par leurs parents, réunit pour l’instant 1,2 M€.

Car du côté médical, « le temps presse », explique Julien. L’essai clinique doit avoir lieu « tant que le cerveau des enfants est préservé ».

Ce dimanche 25 novembre, dès 10 heures, place Eugène-Coudre à Chaumontel. Inscription via la page Facebook « Hugo et Emma, un combat en couleur ». Participation : 16 € (dont 15 € reversés à la cagnotte pour Hugo et Emma).

Source article et photo : Thomas Poupeau et Arnaud Journois du journal Le Parisien

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 23 Novembre 2018

Monoprix recrute. Et pas qu’un peu. Chaque année, l’enseigne propose 5 000 postes en France. Une nouvelle session de recrutement a d’ailleurs eu lieu ce mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

La grande majorité des postes ne nécessite pas de compétences particulières, comme pour les hôtesses de caisse et les employés libre-service, chargés de ravitailler les rayons et de renseigner les clients. D’autres, en particulier les métiers de bouche, sont plus spécialisés.

Le groupe Monoprix - Monoprix, Monop', Monop’Daily, Monop’Beauty, Monop’Station, Naturalia -, c’est environ 700 points de vente en France dont 300 uniquement pour Monoprix (140 en Ile-de-France).

L’importance du savoir-être

« Nous recherchons des candidats disponibles, souriants, ponctuels, ouverts, appréciant le contact, détaille Sébastien Pairet, directeur emploi et recrutement chez Monoprix. Si un profil nous convient, nous ferons tout pour faciliter son intégration en proposant des lieux de travail proche du domicile, des horaires adaptés… »

Pour participer à une session de recrutement, il faut d’abord s’inscrire sur le site : https :/ /entreprise.monoprix.fr ou sur https://www.facebook.com/MonoprixJobs/ Vous serez ensuite contacté par un recruteur si votre profil est retenu.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici 

Source article journal Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 23 Novembre 2018

Preuve de la belle diversité culturelle de notre ville, le lusojornal consacre un article à Aulnay-sous-Bois. Il a trait à la soirée Fado qui s'est déroulée le 17 novembre dernier au théâtre Jacques Prévert. Elle a rencontré un grand succès. Ci-dessous l'article du journal Portugais. La traduction n'est pas nécessaire, la langue du marquis de Pombal étant assez facile à lire.

No passado sábado, dia 17 de novembro, o teatro Jacques Prévert de Aulnay-sous-Bois, acolheu um espetáculo de fado para comemorar os 45 anos da Associação Cultura Portuguesa daquela cidade dos arredores de Paris.

A organização quis propor um espetáculo de fado original, propondo ao público a descoberta do fado cantado por uma fadista, Jenyfer Rainho, um fadista Joaquim Campos, e pelo violino da virtuosa Natalia Juskiewicz, uma Polaca a residir em Portugal, que desenvolveu o projeto de “cantar” fado com um violino.

Esta proposta artística foi um sucesso. Se a maioria do público conhecia o fado cantado por senhoras, para algum público francês foi uma descoberta ver um homem a cantar fado.

A segunda parte foi uma autêntica experiência musical. A violonista Natalia Juskiewicz interpretou vários fados com o seu violino, acompanhada à guitarra portuguesa por Rodolfo Godinho e à viola por Carlos Garcia.

Com mais de 400 pessoas presentes, cada artista foi ovacionado com destaque particular para a atuação de Natália Juskiewicz, que no final foi chamada duas vezes ao palco.

“Propor um espetáculo diferente e permitir que o teatro possa acolher um público não-habitual é importante para nós. Aliás, viu-se a reação do público polaco presente quando a violonista de origem polaca se dirigiu na sua língua materna à sua Comunidade a residir em Aulnay-sous-Bois”.

“Hoje estamos a finalizar as comemorações dos 45 anos da associação e do rancho Rosa dos Ventos. As comemorações prolongam-se até ao sábado, dia 1 de dezembro, com a vinda de Quim Barreiros, 15 anos depois, à mítica sala Scohy, que foi palco dos maiores espetáculos portugueses na região de Paris” diz António Pereira Marques, Presidente honorário da associação e seu fundador.

Depois do espetáculo, a associação ofereceu uma degustação de iguarias portuguesas com um brinde de vinho do Porto.

A Associação Cultura Portuguesa e o rancho folclórico Rosa dos Ventos foram criados em 1973.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 23 Novembre 2018

Des remises jusqu’à moins 70 % ! C’est ce que promettent 200 commerçants du centre-ville d’Aulnay-sous-Bois, ces vendredi et samedi, à l’occasion du « Black Friday » (NDLR : Vendredi noir) - un concept de soldes éclairs inspiré des Etats-Unis. L’occasion de braquer les projecteurs sur ces « petits » magasins, installés sur le boulevard de Strasbourg et alentours, qui tentent tout pour existerface aux gros centre commerciaux des alentours.

« Le Black Friday, c’est une sorte de bulldozer qui déferle sur Internet, dans les gros centres commerciaux… mais jamais dans les petites boutiques. Dans les centres-villes, on se meurt, nos clients sont moins nombreux. Il faut donc essayer, nous aussi, de surfer sur cette dynamique », analyse Kamel Lakal, opticien et président de l’association « Au cœur des commerces d’Aulnay », qui organise l’événement.

Des réductions de 20 à 70 %

Chausseur, mercerie, opticien, modiste, bijoutiers, traiteur : « Beaucoup de commerçants ont joué le jeu », se félicite Kamel Lakal. Les réductions iront de -20 % à -70 %. Et ces deux jours prendront la forme d’une « braderie géante » avec des barnums dressés devant les enseignes « et une foule d’animations », promet l’organisateur. Par exemple : devant l’opticien, réparation de lunettes gratuite !

« Ce genre d’événement n’est pas forcément hyper rentable, mais cela crée du lien avec les clients », note Carole, gérante d’une boutique de chaussures pour enfants. Même son de cloche chez Patricia, d’une boutique de déco : « C’est comme cela qu’on fait vivre un centre-ville ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : Thomas Poupeau du journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 22 Novembre 2018

Il y a cinq jours, nos confrères d'AulnayCap ! publiaient (ici) un article au titre quelque peu polémique. Il s'intitulait : "Scène de désolation au Centre Gare Nord à Aulnay-sous-Bois, on dirait l'Irak !"

Sur la forme, rien à redire. Il n'est pas dans les habitudes de la rédaction d'Aulnaylibre.com, contrairement à celle de MonAulnay.com par exemple, de donner des leçons sur ce que doit ou non publier un autre blog. La liberté d'expression et d'opinion, dans le respect de la loi bien entendu, est un des ciments de notre République.

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Sur le fond, néanmoins, la comparaison entre Aulnay-sous-Bois et l'Irak n'a aucun sens. Rappelons tout de même, par exemple, que la guerre d'Irak débutée au printemps 2003 a provoqué la mort d'au moins plusieurs centaines de milliers de personnes, selon diverses études. Comparaison n'est donc absolument pas raison dans ce cas précis. 

L'auteur de l'article en question, présenté comme un lecteur, parle en réalité du chantier de construction en cours au nord de la gare d'Aulnay-sous-Bois entre les rues Anatole France et Fernand Herbaut. Il semble se plaindre d'une densification trop importante à cet endroit. Pourtant, elle a tout son sens ici. D'abord, parce que, réglementairement parlant, au niveau du plan local d'urbanisme (PLU) c'est une zone de centralité clairement identifiée et amenée à se développer en accueillant de nouveaux logements, notamment.

Ensuite, ce secteur de la ville est situé à proximité de la gare d'Aulnay-sous-Bois et des commerces du boulevard de Strasbourg. Pour éviter l'étalement urbain, qui est une catastrophe écologique, il convient donc de fixer la population au coeur des villes où tous les services sont accessibles.

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Dans le cas présent, les nouvelles constructions ont aussi un autre objectif facilement identifiable. Il s'agit de redynamiser la partie de la ville localisée au nord de la gare du RER B. Idéalement, on pourrait envisager l'implantation progressive de nouveaux commerces et activités tout le long de la rue Anatole France jusqu'au garage Ford et même au delà jusqu'au Vieux-Pays.

C'est d'ailleurs dans cette optique que l'ancien Office du tourisme, désormais appelé Maison des projets et du patrimoine, a déménagé du boulevard de Strasbourg vers la rue Charles Dordain. Ce transfert a d'ailleurs une portée symbolique à la fois dans le passé et le futur. Il sauve une magnifique bâtisse historique qui accueillait autrefois le bureau des études urbaines et il fait le pari, qu'à terme, ce secteur Nord de la ville, laissé à l'abandon depuis des décennies, retrouvera un standing comparable à son homologue situé côté Sud, magnifié par le boulevard de Strasbourg que bien du monde nous envie en Seine-Saint-Denis...

 

Aulnay-sous-Bois ce n'est évidemment pas l'Irak !

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Humeur

Publié le 22 Novembre 2018

Tu as entre 18 et 23 ans ? Amateur (e) ou professionnel (le) ? Tente ta chance et rejoint la troupe de théâtre créée par Abd Al Malik... 
Envoyez votre candidature : Nom / Prénom / Âge / Adresse mail / Numéro de téléphone
À l'adresse suivante : culture@aulnay-sous-bois.com ou par téléphone au 01 48 79 63 74
Mercredi 28 Novembre de 16h à 18h
Le Nouveau Cap - 56 Rue Auguste Renoir 93600 Aulnay-sous-Bois 

Source information et photo : compte facebook Le Nouveau Cap

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Novembre 2018

A la fin des années 1960, un entrepreneur Allemand, qui a réussi dans la production d'acier au coeur de la Ruhr, décide de changer totalement de secteur d'activité. Anticipant l'effondrement progressif de l'industrie métallurgique en Europe, il choisit d'investir dans le tourisme.

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

C'est ainsi que naît TUI Group (Touristik Union International). Aujourd'hui, cette société basée à Hanovre est devenue le plus grand groupe de tourisme du monde avec 20 millions de voyageurs et 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Cette multinationale, toujours en pleine expansion, est présente à Aulnay-sous-Bois . Elle dispose, en effet, d'une agence située au 27 boulevard de Strasbourg.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Le personnel travaillant dans cette agence est ravi de cette implantation en plein centre ville, au coeur d'une artère commerçante dont il vante l'esprit village. Un membre de la direction a expliqué que les affaires étaient bonnes et les perspectives de croissance à venir solides.

 

L'agence de voyage TUI ravie de son installation à Aulnay-sous-Bois

Hier soir, l'agence TUI du boulevard de Strasbourg organisait un événement festif pour se féliciter de son implantation dans la commune, démontrant une fois de plus l'attractivité économique grandissante de la ville d'Aulnay-sous-Bois. 

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce