Publié le 31 Août 2013

Un rideau baissé définitivement.

commerceaulnay1.jpg

Notre avant dernier marchand de journaux du centre-ville cesse son activité et c'est compréhensible. Ouvert 6 jours sur 7 de 8h à 19h30, obligation imposée pour les points presse, avec un loyer à 1200€ et des marges de 13% plus 5% si le point de vente est équipé informatiquement, cela permet à peine de dégager un salaire de 500€. Dans ces conditions, il est tout à fait cohérent que la gérante ferme. On peut même se demander quelle motivation l’a faite tenir aussi longtemps. En attendant le local est à louer si un repreneur est intéressé.

commerceaulnay2.jpg

Mais nous avons aussi une ouverture à la place du bar-restaurant la Victoire, le Sneek Coffee . Un nouveau concept de resto à sandwichs qui, du fait de leurs compositions, se mangent avec des couverts. Viandes grillées et brochettes sont aussi au menu. Le Sneek Coffee sera ouvert de 8h30 à 22h30 en continu. Nous leur souhaitons un bon chiffre d'affaires.  Le 15 boulevard de Strasbourg reprend vie.

sneekcoffeeaulnay.jpg

Vue de la salle du Sneek Coffee.

sneekcoffeeaulnay2.jpg 

Marc Masnikosa

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 31 Août 2013

pucessaintouenUne partie du toit de trois boutiques a cédé, hier après-midi à Saint-Ouen, pour une raison encore inconnue. Il n’ y a pas eu de blessés.

Les anciens du marché aux puces n’avaient « jamais vu ça en plus de cinquante ans ». Hier, peu avant 16h30, l’avant du toit de trois petites boutiques de l’avenue Michelet, près de la porte de Clignancourt à Saint-Ouen, s’est soudainement effondré. L’origine de l’accident reste encore indéterminée. Selon les premiers témoignages, ce serait le poids de la marchandise suspendue sur un auvent qui aurait fait céder la structure. En cette veille de marché, l’effondrement, très spectaculaire, n’a heureusement pas fait de victime. Seules deux personnes se trouvaient à l’intérieur de ces commerces de chaussures et de textile au moment de l’accident. Elles ont pu en sortir sans dommages.

« On n’a pas du tout compris ce qui se passait », explique Abdel, l’une de ces deux personnes, qui indique être l’ami de la famille d’un commerçant. « On n’y est pour rien, poursuit-il. Personne n’a touché les murs. On était juste en train d’allumer la radio, et boum! » Un autre vendeur a « senti des vibrations » avant de voir l’auvent « tomber brusquement ». Aux puces depuis vingt-cinq ans, Mustapha, l’un des commerçants voisins, a entendu « un bruit immense, un peu comme si deux camions s’étaient rentrés dedans ». Pour lui, c’est le manque d’entretien des bâtiments qui pourrait être à l’origine de l’accident. « Ce sont des commerces très anciens. Certains sont ici depuis au moins cinquante ans. Le propriétaire ne s’est peut-être pas rendu compte du problème, car les fissures sont parfois cachées. Cela s’aggrave pendant des années et des années, et l’accident arrive. » Pour sa part, il assure que son magasin a déjà été retapé quatre fois.

 36 pompiers mobilisés

Hier soir, d’autres marchands expliquaient « avoir eu très peur ». « Heureusement que cela n’est pas arrivé un jour de marché, souffle Mustapha. Car les conséquences auraient pu être plus graves… » « Je suis quasiment né aux puces, moi, expliquait une vieille dame. Et c’est la première fois que je vois un tel accident. Certains bâtiments sont en très mauvais état. Il faut les rénover. »

Trente-six pompiers ont été mobilisés pendant plusieurs heures afin de dégager les décombres. L’avenue Michelet est restée fermée dans un sens pour permettre leur intervention.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 31 Août 2013

gerardseguraDevant l'annonce de l'arrêt anticipé de la production de la C3 sur le site aulnaysien, Gérard Ségura rappelle la direction du groupe ses engagements. Veuillez retrouvez sa déclaration.

L’annonce de l’arrêt anticipé de la production de la C3 sur le site de PSA-Aulnay n’est en aucune façon une surprise. Dès le printemps dernier, à l’issue du mouvement de grève qui a paralysé l’usine de longs mois, j’avais indiqué à la direction du constructeur automobile que cette éventualité, qui équivaut à une quasi cessation d’activité, ne pouvait être envisagée sans que chacun des salariés n’ait au préalable trouvé une issue à sa situation.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois a pris ses responsabilités tout au long du conflit tant dans le soutien politique et logistique apporté aux organisations syndicales que dans l’accompagnement social et financier des salariés habitant notre commune.

Nous avons également pris nos responsabilités dans le traitement prioritaire du dossier d’implantation de la société IDLogistics en vue du reclassement du plus grand nombre de salariés de PSA-Aulnay dans des conditions de salaire et de carrière qui se rapprochent le plus possible des attentes du personnel. En juillet dernier, seuls 5 salariés avaient manifesté le souhait de rejoindre les effectifs d’IDLogistic. A ce jour, la direction de PSA évoque un objectif d’embauche de 150 salariés d’ici fin 2013. Je constate donc que nous sommes très loin des 540 emplois annoncés.

PSAAULNAY.jpgJ’attends de la direction du groupe automobile qu’elle respecte scrupuleusement ses engagements en la matière et ne se décide pas à fermer l’usine en laissant derrière elle un seul salarié sans emploi ou sans un projet solide de reconversion. De même, j’entends que les engagements pris par PSA concernant l’installation d’IDLogistics dans la partie nord-est du site ne soient pas remis en cause, ce qui équivaudrait à un désaveu lourd de conséquences.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois, en coopération étroite avec le Département de la Seine-Saint-Denis et la Région Ile-de-France, travaille depuis des mois à l’élaboration d’un projet industriel haut de gamme combinant des technologies de pointe et un pôle de formation aux métiers d’avenir. Ce site immense dispose en effet d’un potentiel de développement et d’emploi unique dans notre pays en raison notamment de son positionnement au cœur de la métropole parisienne entre deux aéroports internationaux et au carrefour des plus grands axes d’ouverture sur l’Europe.

Cette vision ambitieuse de reconquête est partagée par le Ministre du redressement industriel, Arnaud Montebourg, avec qui j’ai pu échanger longuement à ce sujet. Je compte que dans les prochains jours les différents échelons territoriaux concernés, avec l’appui du gouvernement, soient en mesure de donner l’impulsion décisive à ce projet d’avenir qui ferait du site d’Aulnay-sous-Bois un concentré exemplaire de la France industrielle de demain. 

Gérard SEGURA, Maire d’Aulnay-Sous-Bois, Vice-Président du Conseil Général chargé du développement économique et de la reconquête industrielle.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 31 Août 2013

« L’été à Ballanger » est devenu un « repère » pour les habitants d’Aulnay et des villes voisines. C’est en tout cas le bilan satisfaisant tiré par l’Acsa (Association des centres sociaux d’Aulnay) et la commune, alors que la base de loisirs provisoire a définitivement fermé ses portes le 25 août dernier. 


Le nombre d’entrée a sans doute largement dépassé les 8000 personnes. En l’espace de trois semaines, le site a accueilli au moins 4511 Aulnaysiens (mais la majeure partie des adultes a échappé au comptage). Les habitants d’autres villes ont été 3595 à payer leur entrée. 1263 enfants des centres de loisirs d’Aulnay, Chelles (Seine-et-Marne), Saint-Denis, Le Perreux (Val-de-Marne), Paris, Sevran, Bondy, les Pavillons-sous-Bois ont aussi profité des activités de plein air.

Source : Le Parisien. Vidéos : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 31 Août 2013

ecolesambourget.jpgL'inauguration des travaux d'extension des écoles Ambourget et Solbes ce samedi 31 août voit l’aboutissement de plusieurs mois de travaux nécessaires à la réhabilitation de ces deux groupes scolaires.

Ainsi, l’école Paul Bert connaît une extension de 1200 m². L’accueil de l’école se voit complètement restructuré avec trois salles de classe supplémentaires, une bibliothèque, un cabinet médical, un local pour les ATSEM, un jardin pédagogique en terrasse.  L’inauguration de la maternelle Louis Solbes est prévue ce matin à 10h rue Paul Bert.

De ce son côté, le groupe scolaire Ambourget a été le théâtre de travaux conséquents afin de rénover et de réaménager le lieu de vie scolaire. Pour l’élémentaire, c’est la mise en conformité des locaux avec un ascenseur interne et un nouveau mode d’accès à l’établissement qui voit le jour. Une  extension de 9 classes a été réalisée en maternelle. A cela s’ajoute une bibliothèque et un dortoir en conformité pour l’accès aux personnes à mobilité réduite. L’inauguration du groupe scolaire Ambourget est prévue cet après-midi à 15h rue du 8 mai 1945.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 30 Août 2013

psa-l-usine-d-aulnay-ne-produira-plus-de-voitures-fin-octob.jpgLa direction du constructeur automobile explique qu’un poste sur cinq est actuellement occupé dans l’atelier de montage. L’usine d’Aulnay-sous-Bois doit fermer en 2014.

Il y a un an, les voitures sortaient par centaines des ateliers d'Aulnay-sous-Bois. Fin octobre, les ouvriers de cette usine emblématique de PSA Peugeot-Citroën livreront leur dernière C3 pour ne plus produire que des pièces détachées jusqu'à la fermeture définitive en 2014.

"Le coeur de notre métier, c'est la fabrication de voitures. Si les Citroën C3 ne sortent plus de l'usine, c'est la fin", constate Tanja Sussest, déléguée du syndicat SIA, majoritaire dans cette usine de Seine-Saint-Denis. Pour le maire socialiste d'Aulnay, Gérard Segura, cela "équivaut à une quasi cessation d'activité", la CGT dénonçant de son côté "une fermeture au pas de charge".

L'usine, dont la fermeture avait été annoncée en juillet 2012 dans le cadre d'un vaste plan de restructuration, avait été paralysée par une grève dure entre janvier et mai, qui avait divisé syndicats et salariés. Depuis, elle ne produisait plus qu'au compte-gouttes en raison des absences nombreuses de salariés reclassés en interne, suivant des formations de reconversion ou ayant trouvé un emploi ailleurs.

700 voitures par jour

"Seul un poste sur cinq est actuellement occupé dans l'atelier de montage", a souligné la direction pour expliquer sa décision, annoncée vendredi matin aux syndicats.

A plein régime, l'usine automobile, devenue un symbole de la désindustrialisation en France, pouvait produire 700 voitures par jour. Ces derniers mois, une quinzaine à peine sortaient chaque jour de la chaîne qui serpentait dans l'immense atelier de montage où manoeuvrait plus d'un tiers des 3.000 salariés.

"Concrètement, ça ne va pas changer grand-chose", reconnaît Tanja Sussest. Mais pour les salariés --qui ne reviendront de vacances que lundi-- "ça va être un cap difficile à passer. La fermeture de l'usine va devenir une réalité", ajoute-t-elle.

Après fin octobre, "on se concentrera sur la production de pièces comme des capots, des portières, on ne fera plus de véhicules complets", a précisé une porte-parole de la direction, insistant sur le fait que le groupe "respecte son engagement de maintenir une activité industrielle sur le site jusqu'en 2014".

Ces pièces seront ensuite expédiées vers d'autres sites du groupe, qui a prévu de supprimer plus de 11.200 emplois en deux ans pour répondre à l'effondrement de ses ventes en Europe. "C'est un moyen pour PSA de passer à autre chose et de pouvoir mobiliser les gens sur d'autres projets", juge un analyste qui demande à rester anonyme.

Fiasco 

"Ces usines sont de très gros paquebots, compliqués à faire fonctionner (...) arrêter ça, ce sont quand même des soucis et des coûts en moins" pour la direction, estime-t-il.

Reste que la moitié des salariés, soit 1.400 personnes, n'est pas encore fixée sur son sort. Parmi ceux-ci, 850 salariés "sont engagés dans un projet identifié de reclassement" et 550 "ne se sont pas encore déterminés", selon la direction.

"Pour l'instant, on est loin du compte", déplore Philippe Julien, secrétaire général de la CGT de l'usine, qui juge "extrêmement faible" le nombre (568 selon lui) de reclassements au sein du groupe. Le plan social "qui devait être exemplaire, est un véritable fiasco en terme d'emplois et de reclassements", a abondé son camarade CGT Jean-Pierre Mercier.

Une reconversion solide

La phase de départs volontaires du plan social s'achève le 31 décembre, mais le groupe a à plusieurs reprises promis qu'il n'y aurait "pas de licenciement sec". Le maire d'Aulnay a appelé la direction à ne pas "fermer l'usine en laissant derrière elle un seul salarié sans emploi ou sans un projet solide de reconversion".

L'installation, sur une partie du site de 170 hectares stratégiquement situés au nord de Paris entre plusieurs autoroutes et l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, d'ID Logistics, une plateforme logistique qui doit créer 540 emplois, "est en cours de finalisation", assure PSA. Mais selon Gérard Segura, seulement cinq salariés étaient partants fin juillet.

Source : http://www.challenges.fr / (Avec AFP)

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 30 Août 2013

rythmesscolaires.jpgLa ville met en ligne un questionnaire afin de poursuivre la concertation sur la réforme des rythmes scolaires. Par l’intermédiaire d’un courrier adressé aux  directeurs d’école  en date du 18 mars, la municipalité avait acté de reporter l’application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 afin de se laisser le temps d'une large concertation avec les différents partenaires concernés (éducatifs, associatifs, services de la ville...). Dans le cadre de la mise en place de cette réforme, il semble déterminant d’engager une discussion la plus large possible. Ainsi, après les deux réunions des 10 et 14 juin qui lançaient la concertation sur la refonte de l'école et les rythmes scolaires, un questionnaire est en ligne durant tout l'été sur le site internet de la ville. Vous êtes invités à le remplir en cliquant ici.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 30 Août 2013

twitterrerb.pngCette fois-ci, c'est au tour de la ligne B du RER de rejoindre la famille des comptes Twitter d'information voyageurs. Elle en porte le nombre à 21. Lancée en septembre 2012, l’ouverture de comptes Twitter d'information voyageurs se poursuit avec la ligne B du RER.

 

La création du compte Twitter s’inscrit dans la dynamique de rapprochement souhaitée par la RATP et la SNCF dans le cadre de la Direction de Ligne Unifiée (DLU) du RER B, mise en place le 17 juin 2013. La DLU réunit les agents RATP et SNCF afin de proposer un meilleur service aux voyageurs franciliens, par l’amélioration de la régularité du RER B, l’optimisation de la gestion des situations perturbées et une information voyageurs efficace.  Comme ceux qui l'ont précédé, le compte du RER B permet à chacun de suivre en temps réel l’état du trafic et l’actualité de la ligne. Ainsi, la RATP complète le dispositif mis en place sur le réseau social Twitter, en proposant vingt et un comptes d'information voyageurs, sur les réseaux de métro, de tramway et de RER.

 

Voici l’adresse du compte : https://twitter.com/RERB

 

Source : http://www.ratp.fr

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 30 Août 2013

forumdemocratieparticipativeaulnay.jpgLe 5ème forum national de démocratie participative se tiendra les vendredi 6 et samedi 7 septembre à l’espace Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois autour du thème « la participation au concret ». Elus, personnels territoriaux et citoyens engagés dans la mise en œuvre concrète de la démocratie participative s’y retrouveront afin de débattre sur les thématiques suivantes : 

- contribuer à l’intervention des citoyens et favoriser une démocratie plus directe,

- une charte de la démocratie participative ou comment créer le cadre de l’intervention des citoyens dans la vie locale,

- organiser ou non l’administration locale sur un mode participatif,

- le budget participatif : une pratique innovante au service du partage du pouvoir entre élus et habitants,

- encourager l’engagement des jeunes dans les territoires,

Observatoire des engagements, ateliers citoyens : des pratiques émancipatrices pour contrôler la mise en œuvre des engagements municipaux. Ce rendez-vous accueillera également la 2ème assemblée générale du réseau national de démocratie participative.

Le bulletin d’inscription est à télécharger ici.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 30 Août 2013

lyceesiledefrance.jpg300 millions d’euros de travaux ont été engagés cette année dans les lycées d’Ile-de-France et 37 millions dans les CAF, qui ouvriront 4 500 nouvelles places.

Quatre cent cinquante mille jeunes reprennent mardi le chemin des lycées franciliens. Y trouveront-ils beaucoup de changement? Forcément un peu, pas forcément tout de suite, en tout cas pour ce qui est des murs. La politique affichée par le conseil régional présidé par Jean-Paul Huchon (PS) voit plus loin. Elle vise la fameuse France de 2025, or « les jeunes qui sont aujourd’hui en fin de collège ou au lycée sont ceux qui devront avoir unemploi en 2025 , réussir cette rentrée c’est réussir pour plus tard et la région a les atouts pour cela! », souffle, lyrique, Jean-Paul Huchon, à l’heure de planter le décor de la rentrée dans les 469 lycées.

Bientôt on dira 471, en comptant le lycée horticole de Montreuil, jusqu’alors sous la tutelle de l’Etat, et l’ouverture en « léger différé » du lycée de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). L’immobilier est bien le chapitre le plus visible du budget régional et du PPI (plan prévisionnel d’investissement) de 2,4 Mds€ votés pour 2012-2022. La région annonce aussi faire de l’apprentissage, de la lutte contre les inégalités et contre le décrochage scolaire deux axes prioritaires.

L’immobilier. C’est « la » responsabilité première du conseil régional, avec ses 6, 5 millions de mètres carrés à gérer, rénover, entretenir, agrandir… Cette année, 130 opérations sont lancées, dont l’extension de Louise-Michel à Epinay, la construction du nouveau lycée du Bourget (ouverture prévue en 2014), la reconstruction des services de restauration de Flora-Tristan à Noisy-le-Grand et Paul-Eluard à Saint-Denis. Ils représentent près de 300 M€ engagés en 2013.

L’apprentissage. Plus de 100000 apprentis rentrent également mardi dans les 160 CFA, et « l’objectif est d’atteindre 118000 en 2015 ». Cette rentrée voit s’ouvrir 4500 nouvelles places. L’investissement dans les CFA représente 37 M€ et l’accompagnement des apprentis 249 M€.

Le numérique. Avec en moyenne 20000 ordinateurs à remplacer par an pour le parc informatique de 160000 postes, « le problème, c’est la maintenance », admet Jean-Paul Huchon. Le régler représentera un peu plus de 2 M€ sur les 62 consacrés à l’équipement des lycées, des éléments de cuisine aux oscilloscopes.

Le décrochage. 29000 lycéens décrocheurs, « c’est insupportable ». Alors, on met les bouchées doubles. Les crédits aussi : 2 M€. Et l’on « mutualise » avec le ministère de l’Education nationale, par le biais d’une convention signée « prochainement ». Le « plan régional d’action de lutte contre le décrochage » doit être finalisé et signé dans les prochaines semaines. C’est à Paris qu’ouvre cette année le cinquième microlycée pour 45 élèves de première.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 30 Août 2013

propreteaulnay.jpgLes services propreté, collecte, espaces verts, voirie, assainissement et gestion urbaine de proximité concentrent leurs moyens et investissent plus particulièrement un quartier de la ville lors de l’opération Quartier Propre  pour effectuer en une journée des missions d’entretien et de maintenance de l’espace public et se rapprocher des habitants. N’hésitez pas à les rejoindre au point information sur le parvis du Vieux Pays pour vous renseigner et mieux les connaître.

Le mercredi 11 septembre 2013 de 8h à 16h. Quartier Vieux-Pays – Tour Eiffel. Rendez-vous sur le parvis du Vieux-Pays.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 29 Août 2013

forumassociations2013.jpgPour la troisième année consécutive, le forum des associations s’installera au stade du Moulin-Neuf (avenue du Maréchal Juin). Ce forum est un moment privilégié d’échanges et de communication avec les différentes associations. C’est aussi l’occasion pour la population de découvrir la richesse et la variété de la vie associative locale. Rendez-vous donc le samedi 7 septembre 2013 de 9h30 à 19h. Entrée libre. Renseignements 01 48 79 63 38.

Source : aulnay-sous-bois.fr

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Associations

Publié le 29 Août 2013

capaulnaysousboislogoLe Cap, la scène des musiques actuelles du monde, fait sa rentrée ! Vous pouvez d’ores et déjà consulter le guide de la saison 2013-2014 en cliquant ici. Le dossier d’inscription, à remplir avant le 6 octobre 2013, est quant à lui accessible d’un simple clic . A noter sur votre agenda que le Cap organise le samedi 21 septembre à partir de 14h une journée spéciale portes ouvertes. A cette occasion en compagnie de l’équipe du Cap, des musiciens et intervenants, vous pourrez tester les instruments, demander des renseignements et même vous inscrire sur place ! Il est donc temps pour celles et ceux qui ne le connaitraient pas encore de découvrir l’esprit du Cap et de le rejoindre pour une année musicale si le cœur vous en dit… En attendant vous pouvez contacter : Olivia Romano - Responsable des actions culturelles et pédagogiques 01 48 66 96 55 oromano@aulnay-sous-bois.com

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 29 Août 2013

Dans la catégorie des ronds-points qui mériteraient sans doute leur entrée dans le Guinness Book des records, celui de Chanteloup vaut aussi le détour. Positionné sur une pente à plus de 30°, ce monument du siècle dernier que l'on peut dater fin période Pierre Thomas, début Jean-Claude Abrioux, bénéficie d'un entretien des plus méticuleux.

rondpointchanteloup1

Ce phénix de rond-point est tellement entretenu, les balayeuses passant sans cesse autour, que le blanc du stop s'en trouve même effacé !

rondpointchanteloup2

Les panneaux lustrés à l’extrême en perdent aussi leur couleur bleue !

rondpointchanteloup3

Vu sous cet angle, on peut aussi admirer le décor qui l'entoure.

rondpointchanteloup4

Quant au passage piéton il est inégalable !

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 29 Août 2013

bagagesroissycharlesdegaulle.jpgRéparer les bagages abîmés dès l’arrivée à l’aéroport. Une idée simple à laquelle personne n’avait songé avant lui. Entrepreneur ultradynamique, Mehdi Barka s’est installé depuis un an dans la pépinière d’entreprises Roissypôle, à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Dans son atelier, qui fonctionne tous les jours de 6 heures à minuit, il répare en moins de quinze minutes, ou remplace, les valises endommagées lors du transfert en soute. « Cela évite aux voyageurs de le faire réparer puis de renvoyer la facture afin de se faire rembourser », explique le jeune patron, originaire de Bobigny.

Mehdi Barka s’est aperçu que la demande dans ce secteur était « très importante », en travaillant dans la gestion des bagages endommagés chez Louis Vuitton. Il a ainsi créé l’entreprise SOS Baggage (avec deux « g » afin d’être repéré par les moteurs de recherche en français et en anglais). A tout juste 30 ans, il collabore aujourd’hui avec des compagnies du monde entier. « Le succès a été rapide, savoure-t-il. Elles étaient d’abord très intéressées pour leurs personnels navigants qui travaillent en horaires décalés. Désormais, elles font appel à nous pour les voyageurs. »

Air France et Emirates très intéressées

Ce 15 août, Yael débarque de Tel Aviv (Israël) en fin d’après-midi avec deux valises en mauvais état. La compagnie prévient SOS Baggage, Mehdi arrive. « Il y en a une qui a une roue cassée et l’autre est enfoncée », lui explique la passagère, vingt minutes après son atterrissage. « Elles ne sont pas réparables », tranche l’expert après un coup d’œil. Immédiatement, il fournit à Yael deux nouvelles valises du même standing et tout est pris en charge par la compagnie.

D’ici la mi-septembre, SOS Baggage pourrait s’installer aux terminaux E et F de l’aéroport de Roissy et devenir prestataire d’Air France. La direction de la compagnie confirme que les négociations sont « bien avancées ». « Ce nouveau service pourrait apporter un plus à nos voyageurs car la réparation est rapide et effectuée sur place. » Chez XL Airways, qui travaille déjà avec SOS Baggage, la direction confirme : « Le service est de qualité, le tarif intéressant. Cela permet à nos clients de gagner du temps. » Le nombre de bagages abîmés n’excéderait pas 1 pour 1000 d’après Air France et XL Airways. « C’est probablement plus que cela, mais le sujet est tabou, souffle Mehdi. Parfois, trois valises peuvent être endommagées durant un même vol, mais les compagnies ne veulent pas affoler les clients. »

Chez SOS Baggage, les cinq employés, tous originaires de la Seine-Saint-Denis, s’occupent de 50 bagages par jour. En septembre, cinq nouveaux jeunes du département seront embauchés pour faire face à la demande. Actuellement, le service n’est disponible qu’à Roissy, mais d’autres aéroports ont déjà fait part de leur intérêt. « La compagnie Emirates m’a contacté pour installer le même service à Dubaï (NDLR : Emirats arabes unis), précise Mehdi. Les autorités du Qatar m’ont également proposé d’installer une succursale à l’aéroport de Doha en 2022. » En ligne de mire, la Coupe du monde de football, qui attirera des centaines de milliers de voyageurs.

Les particuliers peuvent également faire appel à l’entreprise sur le site Internet Sosbaggage.com.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Economie

Publié le 29 Août 2013

DisneylandParis.jpgUn Belge, qui tient un blog sur les parcs Disney dans le monde, a lancé une pétition internationale dans laquelle il dénonce l’état du site de Chessy. Elle a recueilli plus de 4 600 signatures.

Mickey doit avoir les oreilles qui sifflent. Il y a quelques jours, un groupe d’inconditionnels des parcs Disney a mis en ligne* une lettre ouverte à Bob Iger, le PDG depuis 2005 de The Walt Disney Company, maison-mère d’EuroDisney, la société exploitante de Disneyland Paris. Dans cette pétition traduite en six langues, qui a déjà recueilli plus de 4600 signatures, ils appellent carrément celui qui préside aux affaires du groupe à… « sauver Disneyland Paris ».   Leur missive explique que si, à l’ouverture du parc, en 1992 en Seine-et-Marne, il s’agissait « du plus grand accomplissement jamais réalisé par Disney », ils estiment qu’après de « nombreuses années de coupes budgétaires au niveau de la maintenance, de l’animation et de la restauration […] Disneyland Paris est aujourd’hui dans un état de négligence inacceptable ».

Spectacles annulés, horaires d’ouverture réduits, pannes…

Cette détérioration des prestations n’aurait jamais été aussi forte que cette année. Ainsi s’étonnent-ils qu’il n’y ait cet été « aucun spectacle sur scène » — du jamais-vu « dans l’histoire du parc ». Ils pointent « l’état indigne du standard Disney », l’annulation de spectacles au cours de l’année alors que « d’autres espaces de spectacles sont désespérément vides », les horaires d’ouverture réduits des restaurants, des boutiques et de certaines attractions, ou encore le « cycle sans fin d’attractions en panne ».

Ce constat est dressé par un véritable fan du parc : Guillaume G., un habitant de Bruxelles passionné par les parcs Disney auxquels il consacre depuis quelques années un blog — le Parcorama. Lui qui a visité Disneyland Paris une quinzaine de fois depuis son ouverture se dit choqué par ce qu’il y a vu au début de l’été. « J’ai trouvé le parc dans un état préoccupant : deux attractions fermées, quatre spectacles annulés, la nourriture aussi mauvaise dans les restaurants haut de gamme que dans les fast-foods et, plus généralement, un état de délabrement que je n’avais jamais vu dans aucun parc Disney. » D’où cette lettre ouverte directement adressée au siège mondial. « Nous ne sommes pas des professionnels et ne prétendons pas apporter une solution clé en main à Bob Iger, prévient Guillaume. Mais c’est l’image de marque de tout le groupe qui est abîmée. »

« Nous prenons très au sérieux les commentaires de tous les visiteurs », assure un porte-parole de la direction du complexe touristique. D’ailleurs, cette lettre-pétition est remontée jusqu’au plus haut niveau, sur le bureau de Philippe Gas, le PDG d’EuroDisney. Ce n’est pas une première car, depuis le lancement du premier parc en 1992, le site est régulièrement le sujet de doléances de fans, plus exigeants et sans concession, car plus attachés à Disney que les visiteurs qui viennent juste s’amuser dans les attractions.

Une grosse opération dans plusieurs parties du parc avait été effectuée juste avant le vingtième anniversaire fêté l’an dernier. « Nous avons fait un inventaire minutieux pour déterminer les éléments qui étaient les plus susceptibles d’apparaître sur les photos de nos visiteurs et de marquer leurs souvenirs, expliquait début 2012 Joe Schott, directeur général adjoint des opérations. C’est ainsi que de nombreux éléments emblématiques de notre destination ont été remis à neuf pour notre anniversaire. » Le château de la Belle au bois dormant a été restauré, ainsi que le bateau pirate du capitaine Crochet. Par ailleurs, les 5800 chambres d’hôtel sont en cours de rénovation.

Quant aux fermetures d’attractions planifiées en septembre, elles sont, selon nos informations, calées en fonction de la fréquentation, celle-ci étant plus faible à la rentrée que l’été. Elles sont indispensables aux impératifs de sécurité car les opérations lourdes nécessitent plusieurs jours d’intervention. D’ailleurs, le budget dédié à la maintenance est constant depuis des années. Quant aux opérations quotidiennes, 12% des 14500 employés travaillent de nuit pour nettoyer et remettre le parc à neuf, dont une bonne partie à la maintenance des attractions. A titre d’exemple, une équipe d’une petite quinzaine de personnes gère la réparation et la maintenance de onze attractions. Le site en compte 58.

Quant aux « spectacles d’été » regrettés par les fans, ils ont été remplacés par Dreams, conçu spécialement pour les vingt ans du parc et prolongé cette année.

* https://www.change.org/petitions/mr-bob-iger-ceo-the-walt-disney-company-save-disneyland-paris.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 29 Août 2013

cabourg-copie-1.jpgVenus de toute l’Ile-de-France à bord de 107 cars affrétés par le Secours populaire, des milliers d’enfants âgés de 6 à 12 ans ont profité hier d’une journée sur la plage normande.

Le ballet des 107 cars a duré toute la matinée. A tel point qu’hier après-midi, la petite ville de Cabourg (Calvados) a compté plus de baigneurs que d’habitants. 5000 enfants défavorisés venus de toute l’Ile-de-France, accompagnés de 1500 bénévoles du Secours populaire français se sont levés à l’aube hier pour rejoindre la cité balnéaire pour la 34e Journée des « oubliés des vacances ». Dans les cars, l’excitation est palpable chez les enfants de 6 à 12 ans, qui ont déboursé deux petits euros pour venir. Beaucoup n’ont jamais vu la mer. « Il y aura des poissons? La mer sera propre? » s’inquiètent Nabil et Glody, 9 ans, qui habitent dans la même cité à Pantin. « Je n’ai pas dormi de la nuit tellement j’étais excitée à l’idée de venir ici » confie Tiguidé, 12 ans, du XIXe arrondissement de Paris.

Arrivés sur la plage, les petits vacanciers, casquettes rouges, bleues, vertes ou orange en fonction de leur ville se répartissent entre les huit tentes aux drapeaux frappés du numéro de leur département. Avant de se précipiter dans l’eau ou de s’atteler à construire des châteaux de sable. Aïcha, sautille joyeusement. « Ça fait du bien de changer, de ne pas toujours rester au même endroit, devant les Anges de la téléréalité. Même si c’était difficile de se réveiller à 6 heures, je ne me suis pas levée pour rien », sourit la fillette de 12 ans. Un peu plus loin, Saoussène, 7 ans, venue de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), joue la starlette en maillot de bain, les jambes pleines de sable. « C’est la deuxième fois que je viens à la mer, confie-t-elle. Ce que je préfère, c’est jouer dans l’eau et avec le sable. »

« J’ai réussi à toucher un crabe », lâche, étincelante, Maïmouna, 11 ans, venue avec sa grande sœur Assa de Pontault-Combault (Seine-et-Marne). Accompagné de son grand frère Abdel Malek, Farouk, de Pontoise, désigne la mer du doigt. Il assure avoir « adoré la piscine », ce qui déclenche un fou rire général autour de la tente du Val-d’Oise. Cette année, entre les serviettes de bain, s’est faufilée une invitée de marque : Valérie Trierweiler, première dame de France, était la marraine de l’événement. Abir, Dania et Anne-Sophie, 12 ans, trois copines de Villejuif (Val-de-Marne) ont pu échanger quelques mots avec la star du jour : « Elle nous a dit qu’elle mangerait avec nous, mais elle n’est pas venue. Elle n’a pas tenu ses promesses… Comme son mari », pouffe de rire Abir.

Pour donner le sourire à ces milliers d’enfants, l’organisation de l’événement a nécessité un an de préparation. « Le plus gros du travail, ça a été de trouver les bénévoles. Tous ces gens prennent des vacances pour venir nous aider ici, ils font preuve d’une grande générosité. Certains sont ici depuis quatre jours! », assure Frédéric Vedel, le coordinateur régional de la journée. Concernant le bilan, le responsable est sans appel. « C’est une réussite à partir du moment où les enfants arrivent sur la plage, découvrent la mer et touchent le sable. »

Source : Le Parisien


Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 28 Août 2013

cimetierrelivrygarganUn homme devait être déféré ce mercredi soir au parquet de Bobigny au lendemain du saccage de 70 tombes du cimetière ancien de Livry-Gargan. Il a été identifié grâce aux films de vidéosurveillance : les policiers se sont aperçus que cet homme était déjà en garde à vue, à Pantin. Mardi matin, après avoir renversé des stèles, cassé des décors de marbre, brisé des médaillons puis fracassé la vitrine de la marbrerie située en face du cimetière, l’homme s’est rendu dans un bar à Pantin, où il a encore cassé des objets et des vitres. C’est là qu’il a été interpellé. Le suspect a pour l’instant été incapable d’expliquer les raisons de son geste. Une chose est sûre, il ne s’agissait pas de vol. Il n’y avait pas non plus, semble-t-il, de motivation religieuse à cette action de pur vandalisme.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 28 Août 2013

AULNAY93-LOGO-Bitmap-CouleursQuadriCMJN.jpgVous trouverez ci-dessous un communiqué de la mairie d’Aulnay-sous-Bois informant de l’inauguration des écoles Ambourget et Solbes après travaux. Ce double événement se déroulera le samedi 31 août 2013.

Les écoles Ambourget et Solbes
connaissent une restructuration en profondeur

Inaugurations des deux écoles prévues le samedi 31 août

C’est une extension de 1200 m² qui s’achève pour cette rentrée solaire 2013/2014 à l’école maternelle Solbes. La restructuration de l’accueil  3 salles de classe supplémentaires, un réfectoire supplémentaire pour les élèves de l’école élémentaire P. Bert, une bibliothèque, un cabinet médical, un local pour les ATSEM, ainsi qu’un jardin pédagogique en terrasse.

L’inauguration de la maternelle Louis Solbes est prévue le :

Samedi 31 août  à 10h

 Rue Paul Bert

Décembre 2011 donnait le coup d’envoi des travaux d’agrandissement de l’école maternelle et d’extension et rénovation des écoles élémentaires du groupe scolaire Ambourget et du gymnase attenant. Ces travaux conséquents (plus de 3 Millions d’euros), permettront pour l’école maternelle, une extension de 9 classes, d’une bibliothèque, d’un dortoir, le tout en conformité pour l’accès aux personnes à mobilité réduite. Pour l’élémentaire, c’est la mise en conformité des locaux (avec un ascenseur interne) et un nouveau mode d’accès à l’établissement. Au-delà, ces travaux s’inscrivent dans un plan de requalification et d’aménagement urbain et paysagé du quartier Mitry-Ambourget.

L’inauguration du groupe scolaire Ambourget est prévue le :

Samedi 31 août à 15h

Rue du 8 mai 1945

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 28 Août 2013

Les travaux de construction de la future Grande Mosquée d’Aulnay-sous-Bois poursuivent tranquillement leur cours. Bien que nous soyons encore loin de la fin du chantier, la forme du bâtiment se précise un peu plus avec la coupole et le minaret notamment.


Pour rappel, l’édifice religieux accompagné d’un centre culturel et éducatif sera situé le long de la RN2 entre la rue Paul Cézanne, le boulevard Marc Chagall et l’allée des Oliviers. Ce secteur de la ville est par ailleurs en grande mutation avec le réaménagement complet des abords du Galion (place du marché, logements, services publics et commerces à venir), l’arrivé d’un parking paysager et d’un parc urbain sans oublier le site d’accueil de la gare du Grand Paris au niveau du carrefour de l’Europe… 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 28 Août 2013

Bonne nouvelle pour les amateurs de toiles, notre cinéma de quartier préféré fait enfin sa rentrée ! L’espace Jacques Prévert met ainsi aujourd’hui cinq nouveaux films à l’affiche : Monstres Academy et les Schtroumpfs 2 pour le jeune public, mais aussi Lone Ranger, Landes ou encore Elysium. Bref, comme toujours, il y en aura pour tous les goûts ! Vous trouverez ci-dessous le programme de cette semaine.

programmecineprevertaulnaysousbois

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 28 Août 2013

cimetierrelivrygargan.JPGStèles renversées, ornements brisés… Plusieurs sépultures du cimetière ancien ont subi de gros dégâts hier. Des témoins ont vu un suspect.

« C’est épouvantable! » Deux femmes s’arrêtent, consternées. Les débris de plaques de marbre et autres morceaux de verre recouvrent une tombe. A quelques mètres, une colombe de cuivre, arrachée d’une stèle, gît dans le gravier. La photo d’un défunt, en médaillon, a été méthodiquement brisée.« Il y a eu beaucoup de dégâts ? » « Soixante-dix tombes », soupire le maire (divers gauche) Alain Calmat, accouru sur les lieux en début d’après-midi. Quelques minutes plus tôt, une dame s’interrogeait en sortant du cimetière : « Il y a eu une tornade, ici? »

Mais la météo n’est pour rien dans les dégradations constatées hier au cimetière ancien (par opposition au nouveau) de Livry. C’est bel et bien un vandale, aperçu par plusieurs témoins, qui s’en est pris aux sépultures, sans motif apparent. On n’a trouvé sur place ni graffitis ni inscriptions. Le carré juif n’a pas été visé. Les ornements de métal, qui suscitent parfois des convoitises, ont été abandonnés sur place. « C’est du vandalisme pur, c’est effarant, c’est révoltant! » martèle Alain Calmat, l’œil sombre.

Un homme armé d’une croix de métal

La police n’avait encore interpellé personne hier. Les faits ont probablement eu lieu en matinée, alors que le cimetière était déjà ouvert. Le gardien et deux ouvriers d’un chantier voisin ont aperçu un homme « de 35 à 40 ans », peu avant 9 heures. « On ouvre à 8 heures. Des gens sont venus me dire qu’il y avait des dégâts, raconte Philippe Rogues, conservateur du cimetière. Je suis sorti, et j’ai vu cet homme. Il avait décroché une croix de métal, et il l’a utilisée pour aller casser toutes les vitres du magasin d’en face. » Hier après-midi, le verre brisé jonchait encore le sol devant le local commercial, une ancienne boutique de marbre funéraire vide dans l’attente de travaux.

Les bandes des caméras de surveillance du lieu permettraient d’apercevoir nettement le suspect, alors qu’il s’en prend aux vitrines. « Il allait à son rythme, sans se précipiter », glisse un autre témoin. Puis, le vandale a déposé la croix métallique au sommet du portique d’un parking voisin.

Après ça, il est parti à pied, tranquillement, indique encore Philippe Rogues, qui a immédiatement donné l’alerte. Les services municipaux se mobilisent désormais pour prévenir l’ensemble des familles concernées. Hier soir, le maire et les élus de la ville sont revenus au cimetière, afin d’y célébrer le 69e anniversaire de la libération de Livry-Gargan, en déposant une gerbe au pied de la stèle dédiée aux morts de la Seconde Guerre mondiale. L’ambiance était forcément un peu plus lourde que d’ordinaire.

Une permanence téléphonique a été mise en place par la mairie pour informer et assister les familles concernées. Tél. 01.41.70.88.00.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 28 Août 2013

polemploi550 chômeurs de plus étaient recensés en Seine-Saint-Denis à la fin du mois de juillet. Le département compte désormais 107 370 demandeurs d’emploi (en catégorie A). Le chiffre augmente de 0,5 % par rapport à juin dernier (+ 0,4 % en Ile-de-France sur la même période). Sur un an il est en hausse de 10,4 %. Quant aux chômeurs ayant exercé une activité au cours du dernier mois (catégories A, B et C), ils étaient 143 380 à la fin du mois de juillet (+ 2,1 % en un mois).

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 27 Août 2013

Le 6 mars dernier, s’il a confirmé la réalisation du Grand Paris Express (GPE), le premier ministre a aussi demandé à la Société du Grand Paris (SGP) de réaliser 3 milliards d’euros d’économie sur l’ensemble du projet. Depuis, la SGP mène des études préliminaires pour réadapter la capacité de certains tronçons et matériels du futur métro automatique. C’est le cas sur les 29 km et les dix gares de la ligne 16, Saint-Denis-Pleyel/Noisy-Champs, dont la livraison est prévue en 2023. Gilles Pindat, directeur de projet à la SGP, explique que la nouvelle orientation conduit à limiter le dimensionnement des « boîtes gares » à 60 m de long au lieu du calibre des 120 m qui prévaut sur le tronçon sud de la ligne rouge (Pont-de-Sèvres/Noisy-Champs). « On raccourcit les tunnels et les quais, dit-il, mais aussi le temps de transport avec un métro toutes les trois minutes roulant à une vitesse commerciale de 60 km/h. On amoindrit également l’impact des émergences des gares sur l’espace urbain. »

ligne16grandparis.png

Deux gares à Sevran

A Sevran, deux gares du GPE sont prévues. L’accessibilité à la station « Sevran-Livry », qui assurera l’interconnexion avec le RER B, est au cœur des préoccupations. Outre la création d’un souterrain de correspondance avec le RER, trois accès verront le jour dont l’un aboutira à une nouvelle passerelle piétonne lancée au-dessus du canal de l’Ourcq pour les voyageurs en provenance de la ville riveraine de Livry-Gargan. La gare routière sera dédoublée, évitant aux bus la traversée d’un pont déjà saturé enjambant les voies du RER. Des sondages géologiques ont été réalisés pour déterminer la profondeur exacte d’enfouissement de la « boîte gare » prévue à 25 m sous terre. Un positionnement acceptable au regard des contraintes de surface et de la nécessaire limitation du temps de correspondance. L’orientation d’implantation de l’autre gare, celle de Sevran-Beaudottes, a aussi été revue afin d’optimiser un tracé plus direct depuis la future gare d’Aulnay-sous-Bois. Tous ces éléments seront présentés au public cet automne lors de la concertation préalable sur la ligne 16, l’enquête publique devant se tenir au lendemain des élections municipales.

Source : Le Moniteur 9 août 2013. Article transmis par un fidèle lecteur d’Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 27 Août 2013

ecoleartsclaudemonetaulnaysousbois.jpgL’école d’arts Claude Monet d’Aulnay-sous-Bois fait sa rentrée ! Les inscriptions sont ouvertes du 6 au 11 septembre pour les adultes et du 14 au 19 septembre pour les enfants de 9h à 12h et 14h à 19h. Vous pouvez télécharger le programme des cours en cliquant ici et le programme des expositions de la saison 2013 - 2014 en cliquant .

Source : aulnay-sous-bois.fr  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture