Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 22:45
Faut-il revenir au vote électronique à Aulnay-sous-Bois ?

Le centre administratif avait des allures de fourmilière le dimanche 6 décembre. Une agitation fiévreuse doublée d’une fatigue palpable hantait le lieu dans l’attente interminable des résultats du premier tour des élections régionales 2015 à Aulnay-sous-Bois.

Bien que chacun de nous soit sans doute attaché aux valeurs de nos sociétés démocratiques, il n’en demeure pas moins que le processus électoral actuellement en place est d’une lourdeur administrative totalement en décalage avec la modernité du monde qui nous entoure.

Outre l’installation matérielle des 51 points de vote, les tonnes de papier imprimé, l’angoisse de l’assesseur titulaire défaillant à la dernière minute empêchant l’ouverture du bureau à 8h00 précises, les près de 14 heures enfermés dans une pièce (claustrophobes s’abstenir !), le dépouillement manuel final, effectué le plus souvent par des scrutateurs inexpérimentés générant des erreurs et des recomptages incessants, parait totalement anachronique à l’heure du numérique.

Et ne parlons pas des procès-verbaux à rallonge remplis à la main à coups de ratures avant la centralisation des résultats dont la durée permettrait presque d’écouter l’intégralité des 106 symphonies du compositeur autrichien Franz Joseph Haydn ! Toute cette débauche de moyens et d’énergie pour un malheureux taux de participation qui plafonne à 35% dans notre bonne ville !

Mais ne songeons même pas à effleurer l’idée de faire bouger le système ! Après tout la France va si bien drapée dans ses conservatismes ! Un taux de chômage au plus haut depuis près de vingt ans, un déficit commercial persistant (36,6 milliards d’euros sur dix mois en octobre), une pression fiscale croissante sur les ménages notre pays restant un champion des prélèvements obligatoires, une production manufacturière en recul et une consommation des ménages en baisse en octobre, des collectives locales au bord de la faillite budgétaire, le premier ministre socialiste de la sixième puissance du monde contraint d’appeler à voter Philippe Richert, Xavier Bertrand et Christian Estrosi en plein journal télévisé pour un simple scrutin régional !

Et ne parlons pas des discriminations sociétales endémiques qui persistent en fonction de l’origine sociale, du diplôme, des réseaux de connaissance, de l’adresse, de la couleur de peau, du sexe ou de l’orientation sexuelle. Ne manquerait plus qu’un climat anxiogène où le simple fait d’aller boire un verre en terrasse, assister à un concert ou un match de football, soit synonyme de risque mortel, pour couronner le tout !

Mais oublions tout cela et revenons à notre sujet. Pendant ce temps-là, donc, dans la ville voisine de Rosny-sous-Bois qui utilise des machines, les résultats du premier tour des élections régionales étaient déjà connus dès 20h45 ! De là à penser qu’il faut revenir au vote électronique à Aulnay-sous-Bois…

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 11:39
Piscine, apartheid dans les quartiers nord d’Aulnay-sous-Bois : André Cuzon met les pieds dans le plat !

ETAT D’URGENCE

Merci à notre député de nous informer et de nous donner la parole comme ce matin (ndlr : samedi).

L’urgence fait face aux années de déshérence de nos quartiers depuis des décennies.

Des quartiers où les citoyens sont fatigués des discours et ont peur d’agir, de discuter et ne vont même plus voter.

La démocratie réelle qui combine les élections et la participation citoyenne est la vraie réponse à la délinquance ; école qui mène au terrorisme.

Nous sommes en période de révision du PLU qui définit la ville pour au moins 10 ans.

Le peuple, les citoyens ont-ils vraiment été informés et consultés ?

Ne parlons même-pas du « contrat de développement territorial » étudié par les architectes berlinois !

Parlons du PLU qui prévoit d’éventrer le parc Robert Ballanger ; Robert habitait les 3.000 et pensait aux habitants qui avait besoin de nature proche.

Parlons de la piscine (où je le vois encore jouer avec son jeune enfant), promise aux promoteurs.

Parlons des terrains de sport du quartier Mitry-Croix-Nobillon promis à la disparition pour permettre l’ANRU 2 nécessaire.

Les cités nord d’Aulnay continueront donc à vivre l’Apartheid.

Le sud lui sera aussi densifié par la suppression du COS en particulier (du fait de la loi ALUR) et subira des inondations de plus en plus importantes, puisque de l’état à la ville le mot d’ordre « densifiez » veut dire « imperméabilisez » et donc « inondez ».

La révision du PLU sans information sur le zonage et les règlements de zone vide de tout sens la démocratie de quartiers et autres « comité économique social et environnemental ».

Voilà pour le champ politique (en partie), mais sur le plan religieux dans ma paroisse catholique de Saint Joseph je demande comme « citoyen ecclésial » une assemblée paroissiale depuis des décennies. En vain pour l’instant : Vatican 2 ne s’est terminé qu’en 1965 ; c’était hier !

Les cléricaux, les apparatchiks, les idéologues pervers et les puissances de l’argent (finances, pétrole et médias…) sont les éléments d’un jeu que personne ne contrôle et qui peut dans le cadre des désinformations mondialisées devenir la guerre.

Au boulot les citoyens…

Balayez devant votre porte Faites le ménage chez vous

Vive les partis de masse, les syndicats, les associations…

La parole de chacun est précieuse : il faut mettre en confiance les citoyens et les écouter…

André Cuzon 21/11/2015

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 22:21

21h20 faîtes du bruit : AC/DC Highway to Hell !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 21:45

Le Billet de Charline dans le 7/9 par Charline Vanhoenacker (7h55 - 16 Novembre 2015) Retrouvez toutes les chroniques de Charline Vanhoenacker sur www.franceinter.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 20:57

Une fidèle lectrice d’Aulnaylibre ! nous a transmis une vidéo prise à l’intérieur de sa maison. On y voit un nombre impressionnant de coccinelles agglutinées au niveau de la fenêtre. On dirait presque une invasion !

Nul doute que Cyril Bozonnet, webmaster et secrétaire du Front national à Aulnay-sous-Bois, devrait saisir cette opportunité pour ajouter une ligne supplémentaire au programme de son parti pour les prochaines élections régionales de décembre 2015 : fermer les frontières pour interdire les invasions de coccinelles !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Environnement Humeur
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 11:15

Dans la famille « Incivilité routière » je voudrais… « l’automobiliste qui se gare devant mon portail et m’empêche de sortir la voiture du garage le matin ! »

2014-NOVEMBRE-1509Modif.jpgVoilà la petite mésaventure arrivée mardi aux alentours de 8h à un habitant du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois. Certes il y a des choses bien plus graves dans la vie, mais avouez tout de même qu’au moment d’emmener ses enfants à l’école avant de partir au travail il y a de quoi péter un câble !

Malgré moult coups de klaxon appuyés, qui au moins ont eu le mérite de réveiller le quartier de sa torpeur,  le conducteur indélicat n’a même pas daigné se présenter pour déplacer son véhicule. Il a donc fallu le pousser à plusieurs afin de libérer le passage ! Lamentable !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 17:24

Rom-Cirque-4.jpgPourtant très critique à l’égard de l’ancienne majorité présidentielle quant au traitement réservé aux Roms en France, le maire sortant d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura semble avoir fait le choix d’enclencher le processus d’évacuation du campement Rom situé actuellement sur un terrain aux environs du Vélodrome le long de la RN2. Après une lettre distribuée aux riverains du secteur concerné, il a choisi le magazine de communication municipale Oxygène pour annoncer la couleur. Ainsi, dans le numéro 194 paru lundi dernier on apprend en page 10 que la justice a été saisie et que le tribunal de grande instance devrait se prononcer définitivement sur l’ordonnance d’expulsion le vendredi 15 février 2014.

Dès lors des effectifs de police pourraient être mobilisés pour procéder rapidement à l’évacuation. En septembre 2010, pourtant, évoquant sur son blog la question Rom, Gérard Ségura écrivait  que « dans la Grèce antique, l’on respectait les mendiants selon une croyance, ancrée dans les esprits, que les Dieux eux-mêmes revêtaient les plus humbles guenilles pour éprouver le cœur des hommes ». Le cœur du maire sortant parait donc avoir choisi l’expulsion plutôt que la main tendue. Une contradiction qui tendrait à prouver qu’il est passé maître dans l’art du double discours.

Quoi qu’il en soit, cette décision, si la justice l’entérinait, réduirait à néant le travail du collectif de soutien aux Roms constitué récemment à Aulnay-sous-Bois, au moment même où, ironie du sort, deux enfants (et bientôt quatre autres) ont été scolarisés à l’école Croix Rouge dans la classe des primo-arrivants…

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 13:28

On aurait pu penser qu’avec la venue en grande pompe le lundi 6 janvier 2014 de son ami Manuel Valls, le maire sortant d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura aurait mis un point d’honneur à faire en sorte que les abords du commissariat de Police Nationale soient un minimum présentables. C’est vrai quoi, en général, quand on reçoit des invités, on en profite toujours pour faire un peu de ménage, ne serait-ce que par fierté ou pour donner meilleure impression.

Etrangement, pourtant, monsieur Ségura n’a semble-t-il pas  jugé utile de se donner cette peine. Il est vrai que, depuis 2008, bon nombre d’Aulnaysiens n’ont pu que faire l’amer constat d’une ville dégradée, devenue chaque jour un peu plus sale au fil des années. Dans ces conditions, pourquoi faire un effort même pour la visite d’un ministre de l’Intérieur ? Du coup, comme un symbole du laisser-aller ambiant, le plan anti-feuilles et les balayeuses ont été oubliés et c’est sur une chaussée en piteux état, souillée de feuilles et de boue que les minicars de CRS, le cortège de voitures blindées et les motards ont débarqué.

Nul doute que, la prochaine fois, Manuel Valls et ses accompagnateurs prendront leurs précautions et viendront non pas en chaussures de ville mais plutôt en bottes de caoutchouc !   

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 13:59

Il fallait oser mais après tout pourquoi pas ?! Après avoir été exclue brutalement et sans la moindre explication sérieuse du forum des associations en septembre 2013 (voir les vidéos ci-dessous), l’Association de Défense des Zones Pavillonnaires d’Aulnay-sous-Bois (D.Z.P.A.B.) a reçu une magnifique carte de vœux 2014 de la part d’Ahmed Laouedj et Gérard Ségura ! Quelle charmante attention. On imagine déjà les deux hommes, le premier au violon, le second au pipeau, dictant l’œil humide cette missive estampillée d’une citation de Georges Clemenceau « je crois en l’Homme tout en le sachant imparfait » !

2013DECEMBRE-0305.JPG

A cet égard, d’ailleurs, la zone pavillonnaire d’Aulnay-sous-Bois aussi y a cru au programme Aulnay Renait de 2008 porté par Gérard Ségura. Elle s’en mord cruellement les doigts aujourd’hui. Heureusement que quelques associations se sont constituées pour tenter de stopper la folie bétonneuse du maire sortant. Du reste, à ce jour, seules la D.Z.P.A.B et Q.C.B.E (l’association qui traite du projet d’aménagement de l’ancien centre des impôts) ont été en mesure de contrecarrer très concrètement les projets du maire sortant, respectivement rue des Saules et avenue de la Croix-Blanche.  

Mais revenons à cette carte et, puisque nos parents nous ont appris les règles de politesse élémentaires nous disons aujourd’hui merci à messieurs Laouedj et Ségura pour leurs bons vœux. Nous aurons d’ailleurs en tant que simples Aulnaysiens une autre occasion de les remercier très prochainement en mars 2014. Mais cette fois-ci définitivement ! 

Le Bureau de la D.Z.P.A.B.

 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 11:56

C’était pourtant une promesse forte du programme « Aulnay renait » porté en 2008 par le maire sortant Gérard Ségura. Souvenez-vous. Page 13 : « les zones pavillonnaires doivent être protégées, et même étendues  » !

zonepavietendue.JPG

Un peu plus loin page 15, engagement numéro 46 : « nous nous engageons à préserver et embellir les quartiers pavillonnaires » !

zonepaviembellie.JPG

Malheureusement, près de six ans plus tard, force est de constater l’écart entre promesses et réalité ! En effet, la zone pavillonnaire, qui représente 40 % du territoire Aulnaysien, caractéristique totalement atypique à l’échelle de la Seine-Saint-Denis, n’a jamais été aussi martyrisée que sous cette mandature. La liste des sévices est longue et sonne comme autant de désillusions : élaboration de projets en catimini dans le dos des habitants (rue des Saules dès 2009), suppression du coefficient d’occupation des sols (COS), encouragement manifeste à la subdivision des parcelles de terrains pour augmenter les surfaces constructibles, simulacre de concertation des riverains (projet Croix-Blanche en 2013), mépris vis-à-vis des associations traitant des questions d’urbanisme et même appel des partis de l’actuelle majorité municipale (PS, PCF, PRG) à monter une partie de la population d’Aulnay-sous-Bois contre l’autre ! 


De ce point de vue, le bilan de l’édile et de son équipe (enfin ce qu’il en reste aujourd’hui) est littéralement calamiteux. Dès lors, au moment où l’échéance municipale se profile à grands pas, la sourde menace d’un bétonnage en règle de la zone pavillonnaire n’a jamais été aussi palpable et perceptible. A tel point que même les maisons individuelles qui tentent de sortir de terre paraissent atteintes d’une étrange malédiction. Comme celle située par exemple 20 rue Maximilien Robespierre au Vieux-Pays dont les blocs de parpaings épars esquissent les contours d’une demeure sinistre et inachevée au milieu d’un terrain vague. 

Cette construction symbolise à elle seule le triste sort réservé jusqu’à présent à la zone UG (le code affecté aux pavillons dans le plan local d’urbanisme).  Du reste, au moment de filmer la séquence hier à la nuit tombée, on semblait entendre au loin, perdue dans le vent, la longue complainte de la zone pavillonnaire d’Aulnay-sous-Bois qui dans un cri presque étouffé témoignait : « Gérard Ségura m’a tuée ! ». 

Photos : programme Aulnay Renait de 2008 porté par Gérard Ségura. Vidéos : Aulnaylibre !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Humeur
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:51

Aulnaylibre ! l’évoquait il y a un moment déjà. Les supports d’affichage libre du souterrain de la gare d’Aulnay-sous-Bois ont été transformés subitement en panneaux municipaux ! Notre rédaction s’était étonnée à l’époque de cette manœuvre orchestrée à quelques mois des élections municipales puisque cet endroit particulièrement fréquenté permettait souvent aux politiques de se montrer. Le maire sortant sentirait-il le souffle de la défaite au point de verrouiller au maximum les lieux potentiels de communication,  pensaient certains ?!

light-club-pavillons2.jpg

Quoi qu’il en soit, hier matin, les panneaux municipaux (reconnaissables à une minuscule étiquette arborant un timide réservé affichage municipal) du souterrain de la gare d’Aulnay-sous-Bois annonçaient un événement qui a peu de rapport avec la vie locale à savoir l’ouverture d’un nouveau restaurant, bar, night-club aux Pavillons-sous-Bois ! C’est ballot non ? La mairie n’aurait-elle plus de budget pour finir le travail proprement et offrir à la troisième ville du département de vrais panneaux municipaux fermés hermétiquement enfin  dignes de ce nom ?! 

light-club-pavillons.jpg

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 18:08

gerard-segura-2014Comme dit l’expression bien connue : c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ! Gérard Ségura a visiblement appliqué  cette recette à la lettre puisque son slogan de campagne pour les municipales de 2014 ressemble étrangement à celui de la liste Centre-Modem conduite en 2008 par Rezak Bezzaouya[1]. Le maire sortant propose ainsi pour l’échéance électorale à venir « Aulnay avance avec Gérard Ségura ». Le centriste utilisait à l’époque « Avec vous Aulnay avance ». La similitude est donc assez troublante.

Il subsiste tout de même une nuance de taille. « Avec vous Aulnay avance » de Rezak Bezzaouya sonne bien plus collectif comme si l’exécutif municipal avançait avec les habitants alors que « Aulnay Avance avec Gérard Ségura » dénote une hyperpersonnalisation du scrutin prévu dans six mois. Grosso modo vous avancez avec Gérard Ségura sinon tant pis pour vous Gérard Ségura avancera sans vous ! Cette interprétation n’est pas dénuée de sens. Il suffit en effet d’observer comment, sur les questions d’urbanisme notamment, Gérard Ségura et l’actuelle majorité ont fait le choix de décider seuls, balayant au passage les belles promesses entrevues par la mise en place de la démocratie locale[2].  Ce ne sont pas les écologistes et l’adjoint à l’urbanisme Alain Amédro, démissionnaires dès 2010, qui diront le contraire !

Quoi qu’il en soit, après le flamboyant « Aulnay renaît » annonciateur du « temps du bonheur », Gérard Ségura, quelque peu en manque d’inspiration visiblement, se la joue Agenda 21 et recycle le slogan d’une liste de Centre-Modem ! Les électeurs verront le moment venu si cette soupe réchauffée n’a pas le goût d’un bouillon amer…

[1] pour mémoire la liste Centre-Modem conduite par Rezak Bezzaouya avait réalisé 4,81 % des voix au premier tour de l’élection municipale de 2008.

[2] rappelons-nous qu’en 2008, sans doute dans l’euphorie de la victoire, l’adjoint à la démocratie participative, Philippe Gente, déclarait dans Oxygène : « le temps où les mairies décidaient seules est révolu ! ». Depuis il a rangé son pipeau et s’occupe désormais du Grand Paris et de l’intercommunalité.

Stéphane Fleury

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 19:09

oxy-187-couv.pngDécidemment, à part le web officiel de campagne de Gérard Ségura toujours en cale sèche ce matin, tout le monde est en avance en ce moment à Aulnay-sous-Bois ! A commencer par le nouveau numéro d’Oxygène 187e du nom qui, les plus curieux des internautes l’auront remarqué, est sorti dès samedi sur le site de la ville avec en couverture une photo choc : une délégation représentant l’ensemble des groupes politiques de la commune ! Le bimensuel de propagande municipale ne nous avait pas habitué à autant de pluralisme depuis une éternité (depuis toujours diront les mauvaises langues) ! Il faut dire que ce cliché ne tombe pas vraiment par hasard. Il sert avant tout à démontrer que l’ensemble des partis représentés dans la ville est en faveur d’un nouveau commissariat de police nationale. Inutile de prendre la pose pour autant puisque c’est une évidence pour quiconque a mis un jour les pieds dans les locaux de l’avenue Louis Barrault : il manque à la troisième agglomération du département un tel équipement enfin digne de ce nom. Alors pourquoi avoir sorti subitement cette image des archives ?

commissariat-pierre.jpgUn commissariat en 2016 oui, mais… à condition que les finances de l’Etat suivent !

Et bien avant tout pour tenter d’escamoter grossièrement toutes les nuances possibles d’appréciation concernant l’obtention miracle de ce nouveau commissariat qui tombe subitement et comme par hasard six mois à peine avant les prochaines élections municipales ! A en croire le Parti Socialiste et le Parti Radical de Gauche tout est déjà acquis ! Ainsi, dans un tract à la gloire de Gérard Ségura il est écrit : le nouveau commissariat à Aulnay c’est gagné ! L’action du maire a payé ! Une construction dès 2016 ! Pourtant une simple lecture attentive de la lettre du ministre de l’intérieur Manuel Valls à ce sujet permet d’apprendre que « malgré un contexte budgétaire extrêmement contraint, notamment sur les projets d’investissement, des études seront engagées au début de l’année 2014, le début des travaux pouvant être envisagé au début de l’année 2016, sous réserve des dispositions de la loi de finances » !

Ainsi dans les faits le nouveau commissariat n’est pas inscrit officiellement au budget de l’Etat et d’ici 2016 qui peut prévoir avec certitude dans quel état seront les finances publiques ? Il s’agit donc avant tout d’une promesse et non pas d’un engagement ferme et définitif. Par ailleurs, des nuances subsistent aussi quant au lieu idéal d’implantation de ce nouvel équipement. Elles émanent notamment de l’UMP ou encore du syndicat de police Alliance. Dans ces conditions il suffirait d’un changement de majorité en mars 2014, ce qui est de l’ordre du possible, pour bouleverser la donne. Pourtant Gérard Ségura et son actuelle majorité, qui ne tient plus qu’à un fil désormais, persistent et signent dans une communication à sens unique qui ne tolère aucune contradiction ni la moindre remise en question. Dans le tract relatif à l’obtention du nouveau commissariat ils parlent même carrément au nom de tous les habitants !

sens-unique.jpg« J’aime MA ville » ou l’art de la communication à sens unique !

L’entrée en campagne très discrète du maire sortant Gérard Ségura (une minuscule phrase entre parenthèses perdue dans un article du Parisien) marque semble-t-il un nouveau tournant dans sa manière de communiquer. Après avoir expérimenté le banal mais efficace « Avec Vous » pendant les cantonales nord de 2011 voilà qu’il se fend d’une véritable déclaration d’amour à Aulnay-sous-Bois. « J’aime MA ville » écrit-il  comme s’il en était le propriétaire exclusif ! En réalité c’est SA vision de la ville qu’il aime et qu’il compte imposer de gré ou plutôt de force. Les bons sentiments affichés du maire se heurtent malheureusement pour lui à la dure réalité des errements de sa mandature en matière d’urbanisme et de démocratie participative notamment. De ce point de vue la liste est longue et s’égrène douloureusement. Du raté calamiteux de la cité Arc en ciel et dans son sillage la démission de l’adjoint à l’urbanisme Alain Amédro (qui n’aura rien construit !) jusqu’à la parodie de concertation avenue de la Croix-Blanche en passant par l'intimidation d'associations de préservation du cadre de vie.

Le mode opératoire est un éternel recommencement. Une prétendue écoute de la population, des outils de concertation bidons et au final comme toujours c’est le maire qui impose SON projet. L’aménagement de l’axe Mitry-Princet et ses 2 000 logements devrait suivre le même chemin. Ainsi, depuis mars 2008, rien n’a changé. Gérard Ségura et sa majorité maintiennent le cap contre vents et marées, imperméables aux critiques, aux points de vue différents, à la moindre nuance. A cet égard le tract de mai 2010 portant les logos PCF, PS et PRG appelant clairement une partie de la population Aulnaysienne à manifester contre une autre sur les questions d’urbanisme est épouvantable. On n’ose imaginer ce qui se dit dans les quartiers à l’abri des regards.

Loin de sa promesse originelle d’unir la ville autour d’un projet commun réunissant l’ensemble des habitants et des quartiers dans toute leur diversité, le maire sortant a donc fait le choix de diviser pour mieux régner. Une recette vieille comme le monde mais insupportable de nos jours parce que NOTRE ville d’Aulnay-sous-Bois mérite forcement mieux. C’est pourquoi, en mars 2014, la page Ségura se doit d’être tournée… Définitivement…

Signalons pour les retardataires qu’Oxygène 187 est à télécharger au format pdf ici. Vous pouvez aussi lire sans modération la revue détaillée de ce numéro par mon camarade blogueur Hervé Suaudeau sur MonAulnay.com en cliquant .

Stéphane Fleury

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 20:26

larmes-crocodileLorsque vous parlez des blogs d’Aulnay-sous-Bois aux élus de l’actuelle majorité municipale ils lèvent le plus souvent les yeux au ciel affectant une sorte d’indifférence polie sur laquelle on pourrait placer les mots suivants : oh la la les blogs, vous savez, très peu pour moi, je ne les lis jamais !  Pourtant, chaque fois qu’un article fait quelque peu polémique ils ne peuvent s’empêcher de réagir ostensiblement.

Dans ce domaine, Aulnaylibre ! a été plutôt bien servi. D’abord avec une mention dans la tribune PS, PRG et personnalités du magazine Oxygène du 4 février 2013 où Raoul Mercier semble peu goûter notre facétieuse impertinence à envisager que, compte-tenu de la manière dont s’est déroulée cette mandature, les électeurs qui ont voté Gérard Ségura en 2008 puissent ressentir l’impression d’avoir été pris pour des pigeons. Puis, plus récemment, c’est un communiqué du maire en personne qui a été émis en réaction à un de nos écrits sur l’étrange délégation aux archives de l’adjoint Grégoire Mukendi.

GregoireMukendiDans ce dernier document à lire ici, Gérard Ségura, en joueur de bonneteau aguerri, sort toutes les cartes de l’émotion poussée à son paroxysme tel Tartuffe devant Orgon. On imagine déjà l’édile dictant son texte, l’œil et le mouchoir humides, en versant ses larmes de crocodile sur la « violence inouïe » dont a été victime par notre faute Grégoire Mukendi et par ricochet ses proches jusqu’au moins la millième génération ! Si, sur la forme, il est concevable que notre ton grinçant ait pu indisposer quelques-uns, sur le fonds la question reste entière et fait beaucoup causer dans le microcosme Aulnaysien. En effet, au début de son mandat, Grégoire Mukendi était en charge de l’insertion sociale et professionnelle, du RSA et du contrat urbain de cohésion sociale. Gisela Michel, de son côté, se voyait attribuer la culture, l’histoire culturelle, les archives et la documentation. Deux délégations au périmètre cohérent et lisible pour tous.

C’est pourquoi le changement d’attributions en cours de route de Grégoire Mukendi, celui-ci héritant des archives, de la documentation et de la mémoire de la ville (avec l’ajout récent de la propreté de l’espace public, sans que l’on saisisse très bien le rapport) a tout l’air d’un placard doré et soulève un certain nombre de questions au-delà de nos colonnes (voir à ce sujet l’article de notre camarade blogueur Hervé Suaudeau sur MonAulnay.com ici). Que l’homme soit  qualifié de sympathique par ses pairs ne change rien à l’affaire. Du reste, depuis le forum des associations cette image a  été largement écornée puisque monsieur Mukendi  n’était pas le dernier à menacer un membre de notre rédaction, Marc Masnikosa, seulement parce qu’il filmait l’altercation musclée entre Gérard Ségura et deux associations exclues arbitrairement de cet événement sans aucune explication officielle et valable. Dès lors, à la lecture de ce communiqué, on pourrait croire Grégoire Mukendi victime d’Aulnaylibre ! En réalité, en cautionnant le système Ségura et ses dérives, monsieur Mukendi est avant tout victime de lui-même !

Quoi qu’il en soit, cette réaction très émotionnelle jouant à fond sur la corde sensible, est pour le moins surprenante voire incohérente au regard des méthodes employées par la branche armée fantôme en charge de la communication web du toujours non déclaré à sa succession sa majesté Gérard Ségura Ier. En effet, la Rédac de snippers en pantoufles planqués derrière leurs écrans d'ordinateurs, qui assure anonymement le service après-vente du programme Aulnay renait de 2008, ne fait pas vraiment dans la dentelle et les bons sentiments. Quand nous évoquons par exemple l’inopportunité de la nomination d’un membre prétendument indépendant de l’observatoire des engagements, l’instance en charge d’évaluer la tenue des promesses électorales de l’actuelle majorité municipale, au poste de président de l’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois, nous nous faisons traiter ni plus ni moins  de crapules ! De la même manière, certains élus ne sont pas épargnés comme notamment Alain Amédro passé régulièrement à la moulinette sans ménagement dans des articles aux allusions douteuses et infondées  qui sont plus de l’ordre du règlement de compte personnel que du débat démocratique.

En conclusion, nous méditerons cette pensée du jour : « Ne pas confondre la confrontation des points de vue avec le règlement de compte personnel. Il en va du respect des personnes comme des règles de bonne conduite devant régir nos actes citoyens ». Aussi étonnant soit-il ces mots sont de Gérard Ségura ! Le maire d’Aulnay-sous-Bois et son entourage seraient-ils des adeptes du faîtes ce que je dis mais surtout pas ce que je fais ?!

Stéphane Fleury

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 20:05

Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué, mais les potelets, ces plots métalliques de toutes tailles et formes, envahissent inexorablement les rues de notre bonne commune d’Aulnay-sous-Bois. Récemment, c’est la portion de l’avenue Anatole France située en face de l’école du même nom qui en a fait les frais. Saisissant l’occasion de quelques travaux d’aménagement au cœur de l’été, les potelets en ont profité, ni vu ni connu je t’embrouille, pour s’installer et prendre littéralement possession des trottoirs !

De folles rumeurs circulent en ville prétendant que nos représentants de la mairie seraient à l’origine de cette expansion dans le but d’empêcher le stationnement anarchique des voitures. Mais qui peut croire de tels ragots ? Comment imaginer en effet qu’un exécutif municipal digne de ce nom ait besoin de potelets pour assoir son autorité face au lobby automobile ?! Quoi qu’il en soit, David Vincent lui aussi les a vus. Il sait que les potelets prennent irrésistiblement le pouvoir un peu partout sur les trottoirs d’Aulnay-sous-Bois et que le cauchemar a déjà commencé…

Stéphane Fleury

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 13:14

livre-or-aulnay1On connaissait une femme disparait d’Alfred Hitchcock. Désormais il faudra compter avec le livre d’or du projet Croix-Blanche disparait ! Plusieurs lecteurs d’Aulnaylibre ! ont en effet signalé à notre rédaction la disparition de cet ouvrage ciselé du précieux métal qui trônait majestueusement sur un pupitre sous la tente d’exposition de la mairie annexe sud. Cette municipalité, décidemment jamais à court d’idées en matière de communication, avait sans doute pensé que les habitants du quartier dans un élan d’enthousiasme général prendraient la plume pour saluer le succès du processus de co-élaboration de l’aménagement du terrain de  l’ancien centre des impôts. On imagine déjà la teneur des dédicaces :

« Merci Philippe ! Tu as mené cette concertation avec la dextérité d’une main de velours dans un gant de crin ! PS : si tu passes à la pharmacie, rapporte une boîte de suppositoires à l’eucalyptus, ça peut toujours servir ! »  

 « Bravo Claude pour ta superbe prestation de soutien au projet numéro 3. Quel comédien ! Scapin peut aller se rhabiller ! Dis merci à Paul Naysien pour son compte-rendu tout en objectivité sur Aulnay Le Blog. Ah oui au fait n’oublie pas de saluer René La Taupe et les petites frappes de la Rédac quand tu les croiseras… »

«Gérard, ne les écoute pas, on est avec toi ! Ton  béton en concertation mineure est digne d’une symphonie fantastique au pipeau ! Vivement demain qu’on franchisse le cap des 100 000 habitants à Aulnay-sous-Bois ! »

Bref,  la prochaine fois, les élus de la majorité actuelle seraient sans doute mieux inspirés d’exposer un livre de plomb…

Stéphane Fleury

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 13:50

GregoireMukendi.jpgSi nous étions Grégoire Mukendi, nous commencerions à nous faire du souci. Peut-être ne le sait-il en effet pas encore, mais dans le microcosme politique local composé de quelques ambitieux aux dents longues, son poste d’adjoint au maire aux archives attise bien des appétits. C’est vrai quoi ? Adjoint au maire aux archives à la mairie d’Aulnay-sous-Bois, sur la carte de visite cela en impose n’est-ce pas ? Monsieur Mukendi peut d’ailleurs sans doute même se targuer d’être le seul 10e adjoint au maire de France et de Navarre à occuper une telle fonction. Bien entendu, certains mauvais esprits pensent qu’il s’agit d’un placard doré et du reste, Grégoire Mukendi, dans ses moments de lucidité, doit bien en être conscient. Mais, comme dans sa famille politique, localement du moins, il vaut mieux rester en rang d’oignons au cœur de la meute il fait mine de rien.

Malgré la lourdeur de la tâche, pour occuper ses quelques moments creux de la journée, monsieur Mukendi fait aussi office de figurant ou d’intermittent du spectacle, c’est selon, dans le conseil de quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg qu’il co-préside (rires enregistrés) une fois par mois avec le succès que l’on connait. Ouh la la attention,  nous voyons déjà les petites frappes anonymes de La Rédac d’Aulnay Le Blog crier au loup et au scandale, alors désamorçons immédiatement l’affaire. Ainsi, que l’on ne se méprenne pas sur le sens de ce modeste article. Il ne vise évidemment pas  l’homme. Pas plus que les archives et la mémoire de la ville. L’histoire est une matière infiniment passionnante et respectable. A ce titre, pour preuve de notre bonne foi au-delà de nos publications à caractère historique, nous considérons par exemple que l’extraordinaire et vénérable travail du C.A.H.R.A. (Cercle Archéologique et Historique de la Région d’Aulnay-sous-Bois) n’est pas suffisamment mis en avant et en valeur dans notre belle commune.   

Non, l’objectif premier de cet écrit est de prévenir amicalement Grégoire Mukendi que tout le monde en a après son poste, allez savoir pourquoi. Dès lors, au cas où les choses tourneraient au vinaigre en mars 2014,très cher Grégoire, il est peut-être temps d’anticiper et de commencer à chercher un vrai boulot…  

Source image : aulnay-sous-bois.fr

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 17:20

C’était boulevard de Strasbourg ce dimanche en début d’après-midi au moment où le marché de la gare plie bagages. Dans la série « celui que l’on attendait pas mais qui arrive quand même » un voyageur insolite a fait escale à l’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois. Un pigeon. Il avait l’air un peu perdu là tout seul au milieu de l’artère commerçante presque vide à cette heure de la journée. Pas de chance pour lui en effet le rideau de l’office était baissé. Impossible donc de glaner quelques informations sur un endroit de notre chère commune intéressant à explorer. Ceci étant dit, le volatile semblait en bien meilleure condition que d’autres de ses congénères croisés en janvier dernier au parc des Cygnes au cœur de l’hiver. Vous vous souvenez, ces « fameux » pigeons qui avaient voté Gérard Ségura en 2008 et faisaient triste mine au début de cette année 2013. Reste maintenant à savoir si les pigeons votent toujours deux fois…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 18:47

Il y a quelques temps déjà, de farouches partisans du maire d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, lançaient un nouveau support de communication sur le web dénommé Aulnay Le Blog.  Nul besoin de vêtir le costume de Sherlock Holmes pour appréhender très clairement l’objectif de cet outil local, tout est résumé en un paragraphe dans la section « Qui sommes-nous ? ». Le voici ci-dessous :

« N’est-il pas évident qu’à Aulnay, sous l’impulsion du maire (NDLR : Gérard Ségura), le dynamisme économique et culturel s’affirme, la solidarité joue en faveur de la jeunesse et des plus âgés, comme pour les familles atteintes par la fermeture projetée de PSA, que le projet de grand Paris ouvre des perspectives d’avenir et que la fracture entre le nord et le sud de la ville s’est réduite ? »

Cette prose littéralement habitée par le seul souci d’encenser à tout prix l’action de l’actuelle majorité municipale fera évidemment grincer les dents de bon nombre d’Aulnaysiens sceptiques qui considèrent, bien au contraire, que la situation de la ville s’est considérablement dégradée sous cette mandature. Mais voilà au moins les présentations faîtes.

aulnaylebloglogo.png

Ainsi, Aulnay Le Blog est une sorte de complément du bimensuel Oxygène. Plus réactif, il est essentiellement programmé pour répondre à la moindre observation critique adressée envers son poulain dans la course aux élections municipales de mars 2014. A ce propos justement, lorsqu’Aulnay Le Blog ne passe pas son temps à servir la soupe ou à cirer les pompes de Gérard Ségura, flattant ses actes héroïques et son bilan pompeux, il tape allégrement sur les autres blogs les plus médiatiques de la commune comme par exemple MonAulnay.com ou Aulnaylibre.com !, dont le grand tort est d’offrir une vision plus nuancée qu’idyllique de la manière dont les élus de la majorité actuelle conduisent les affaires de la ville.

Sur le fond rien de neuf. Aulnay Le Blog apporte la contradiction, ce qui est son droit le plus strict après tout, mais le plus souvent ce support de campagne électorale raille, taille en pièces et disperse façon puzzle. Un exercice de style censé être amusant en principe, bien qu’il s’avère finalement assez prévisible et d’une durée de vie limitée.

Les petites frappes de « La Rédac’ »

claudemichelLa forme est en revanche très surprenante. Les « supposés rédacteurs » adoptent des pseudos plus farfelus les uns que les autres tels Hélène Ouvel, Paul Naysien, René Souzix ou encore le très courageux « La Rédac’ » censé montrer que tout le monde est dans le même bateau, à moins qu’il ne s’agisse d’une galère. Par ailleurs, Aulnay Le Blog utilise parfois des procédés contestables en récupérant des photos privées pour les utiliser contre les gens comme par exemple dans cet article ici, ce qui tend à démontrer qu’ils sont potentiellement prêts à tout. La photo a ensuite été partiellement cachée dans l’urgence.

Plus étonnant encore, enfin, c’est une pointure du barreau et ancien conseiller municipal, Claude Michel (voir photo ci-contre), qui cautionne le blog et ses méthodes. D’ailleurs, on ne sent pas l’homme très à l’aise derrière son ordinateur. Il est vrai que, pour un avocat honoraire (comme il aime souvent le rappeler) officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite de surcroît, finir en vulgaire remplisseur de gamelle de Gérard Ségura il y a de quoi être, comment dire, un petit peu mort de honte.

Bref, la fine équipe d’Aulnay Le Blog se rêve sans doute en snippers d’élites, détenteurs de la vérité absolue, des bons mots qui font mouche et des banderilles qui déchirent. En réalité ce sont de petites frappes qui attaquent nommément les gens en n’ayant même pas la vaillance de révéler leur propre identité. Sont-ils à ce point gênés de soutenir publiquement le maire sortant ? C’est en tout cas un exemple déplorable pour les quelques blogueurs locaux bénévoles qui depuis des années assument leurs écrits en signant de leur nom.

Un blog à son écoute

logo_parisien.jpgQuoi qu’il en soit, hier, Aulnay Le Blog a franchi un pas supplémentaire en s’en prenant cette fois-ci directement à la journaliste bien connue du Parisien, Gwenaël Bourdon, coupable selon eux de ne pas avoir assez mis en avant leur mentor et chef de file dans un article publié à propos de mamans menant la vie dure aux dealers implantés sur Mitry-Ambourget. Le jugement d’une violence verbale inouïe est sans appel. Gwenaël Bourdon n’a pu que volontairement occulter l’action exemplaire et le bilan flatteur du maire dans ce quartier. Son écrit est forcément partisan et orienté. Sa compétence professionnelle est même remise en cause, rien que cela !

Il est vrai que, dans ce même article, Gwenaël Bourdon a commis, en prime, le crime suprême et impardonnable de lèse-majesté en mentionnant le nom de Bruno Beschizza, candidat de la droite et du centre aux municipales à Aulnay-sous-Bois en 2014 et principal challenger crédible de l’actuel maire sortant, mais aussi celui d’Arnaud Biaou, un membre de son équipe, parce qu’ils occupent l’espace et le terrain. Il n’en fallait pas plus pour qu’Aulnay Le Blog pète un câble et s’en prenne sans ménagement à la journaliste dans des proportions qui dépassent littéralement l’entendement commun.

Pourtant, en y repensant calmement cinq minutes, Aulnay Le Blog est à l’image de Gérard Ségura. Un blog à son écoute qui n’entend que la partition qu’il joue. Et si les habitants avaient justement envie de changer de musique ? Ils en auront en tout cas l’occasion en 2014…

Stéphane Fleury

Source Photos 1 et 2 : Aulnay Le Blog     

 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 15:59

Je ne sais pas vous mais moi cet hiver à Aulnay-sous-Bois me parait d’une longueur abyssale. Certes le calendrier des saisons semble pour une fois bien respecté mais ce froid, cette neige, ce verglas, ce vent glacial qui fait frissonner l’échine, bref ce temps en continu depuis des semaines a des allures d’histoire sans fin. Au-delà des températures ce qui frappe surtout  c’est ce ciel opaque et désespérément gris comme une économie sans perspective de croissance ou un jeune de banlieue sans avenir.


Cette situation climatique est loin d’être anodine. D’un point de vue médical par exemple, la grisaille persistante rend morose, provoque des sautes d’humeur et le manque de luminosité peut même dérégler l’horloge biologique interne. C’est sans doute pour cela que ces derniers temps quelques-uns pètent des câbles dans les réunions politiques publiques ! Il faut dire que depuis le 1er mars la campagne des élections municipales de 2014 est officiellement ouverte ! La foire d’empoigne va donc pouvoir commencer !

Pourtant, personnellement, à des années-lumière de toute cette agitation, je n’aspire qu’à la plus simple des choses : sentir à nouveau les rayons du soleil sur ma peau et revoir le printemps…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 12:57

Le 5 février dernier se déroulait un petit événement médiatique à Aulnay-sous-Bois avec la venue de la radio Europe 1 pour une matinale réalisée en direct de notre commune. Le fil conducteur de cette visite était que faire face à la crise, sujet ô combien d’actualité chez nous lorsque l’on songe à la fermeture de l’usine PSA par exemple. A priori, on pouvait s’attendre à un rendez-vous public d’importance où la parole serait légitimement donnée aux habitants à travers différents témoignages. Après tout ce sont bien eux qui subissent directement les réalités de la crise à laquelle nous sommes confrontés, non ?


Or, au lieu de cela, un relatif secret a entouré l’événement. L’endroit de la matinale (au restaurant Chez David finalement) a été révélé au tout dernier moment et les intervenants triés sur le volet se sont limités à la portion congrue : le maire Gérard Ségura, des syndicalistes de PSA Aulnay ou de Goodyear Amiens et le numéro 2 du groupe automobile Denis Martin. Bref, que des décideurs ou institutionnels rompus à la machine médiatique. Le citoyen lambda, lui, devait se contenter d’écouter béatement la radio ou devait rester derrière la vitre compte –tenu du service d’ordre musclé à l’entrée.

Résultat des courses, quinze jours après le passage d’Europe 1, la crise est bien entendu toujours là et l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois fermera sans doute comme prévu en 2014. Seul au final restera du 5 février dernier un petit coup de com’ furtif et anecdotique qui au fond ne résout rien.  On retiendra tout de même au passage la difficulté d’accès du citoyen lambda aux médias d’importance. Certes, il y a bien eu l’interview de quelques blogueurs restitués par écrit sur le site de la radio, mais l’accès sans filet au micro n’était pas possible comme si ceux qui nous gouvernent et nous informent avaient peur de ce que leurs administrés et auditeurs pouvaient leur dire.

Moralité, simples citoyens, si vous voulez être visibles aujourd’hui pour espérer une certaine couverture médiatique faîtes l’action la plus visuellement spectaculaire possible. Pour être entendus, faîtes le plus de bruit possible. Et alors là seulement on finira peut-être par écouter ce que vous avez à dire…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 12:20

Dimanche dernier, sur le marché de la gare, le temps était plutôt pluvieux accompagné d’un petit vent glacial du genre à s’infiltrer par le col du manteau. Heureusement, pour les frileux, un chauffage d’appoint d’un genre nouveau trônait fièrement à l’entrée du marché couvert. Nous avons filmé (voir notre vidéo ci-dessous) cet ustensile, qui produit presque le bruit et la chaleur d’un réacteur d’avion, en pleine action. C’est tout à fait impressionnant.

Naturellement, comme Aulnay-sous-Bois est une ville Agenda 21 (sourires gênés et rires enregistrés), on peut légitimement se demander si cet appareil, qui nécessite seulement pour fonctionner une prise de courant pour l’interrupteur et trois litres de fuel à l’heure,  est doté du fameux label environnemental qui gonfle tant l’orgueil de nos élus de l’actuelle majorité ? Si tel était le cas, on pourrait pourquoi pas envisager une distribution généralisée à la Morée pour soulager les habitants de la copropriété du quartier Mitry-Ambourget privés de chauffage depuis plusieurs mois. On pourrait peut-être aussi en mettre un à la mairie à disposition des élus qui aiment bien réchauffer leur soupe même si elle a parfois le goût du bouillon. Bien entendu il s’agit juste d’une idée lancée à la volée. Encore faut-il qu’elle franchisse les méandres labyrinthiques du processus de la démocratie participative qui fonctionne à merveille parait-il. Enfin surtout pour celles et ceux qui n’ont pas de poutre dans l’œil…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 12:55

Samedi, lors de notre visite du parc Gainville (ou des Cygnes) recouvert de neige, nous avons croisé quelques pigeons frigorifiés regroupés en haut d’un arbre. Ils avaient l’air un peu triste. Les voyant ainsi sous l’objectif de notre caméra (vidéo ci-dessous) une interrogation a subitement surgi dans notre esprit : les pigeons ont-ils voté Gérard Ségura en 2008 et revoteront-ils pour lui en 2014 ? Chacun est bien entendu libre d’apporter sa réponse à cette question…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:43

Une partie de la rédaction d’Aulnaylibre ! est passée saluer la mer en Normandie le 24 décembre dernier avec bien entendu une pensée pour le plus célèbre des pirates aulnaysiens Petit Louis et son écume de mes jours. Lors de cette bouffée d’oxygène (rien à voir avec le magazine de propagande municipale du même nom) nous avons fixé droit devant l’horizon avec cette certitude : Aulnaylibre ! poursuivra son chemin en 2013 en maintenant le cap !  

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 20:41

A force de passer le nez sur le PC j’ai presque failli la rater ! La rose d’Aulnay-sous-Bois du 31 décembre 2012. C’est la dernière du jardin et aussi étonnant que cela puisse paraitre pour la saison elle est en pleine forme et dégage un parfum digne d’un début de printemps. Un peu comme un message à celles et ceux qui vont partir en campagne l’année prochaine la fleur au fusil et qui s’y voient déjà en 2014 ! Vous voilà prévenus : la rose est tenace apparemment… 

2012-DECEMBRE-0148.JPG

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique