Des partisans du maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura pètent un câble et s’en prennent à la journaliste du Parisien Gwenaël Bourdon !

Publié le 17 Juillet 2013

Il y a quelques temps déjà, de farouches partisans du maire d’Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, lançaient un nouveau support de communication sur le web dénommé Aulnay Le Blog.  Nul besoin de vêtir le costume de Sherlock Holmes pour appréhender très clairement l’objectif de cet outil local, tout est résumé en un paragraphe dans la section « Qui sommes-nous ? ». Le voici ci-dessous :

« N’est-il pas évident qu’à Aulnay, sous l’impulsion du maire (NDLR : Gérard Ségura), le dynamisme économique et culturel s’affirme, la solidarité joue en faveur de la jeunesse et des plus âgés, comme pour les familles atteintes par la fermeture projetée de PSA, que le projet de grand Paris ouvre des perspectives d’avenir et que la fracture entre le nord et le sud de la ville s’est réduite ? »

Cette prose littéralement habitée par le seul souci d’encenser à tout prix l’action de l’actuelle majorité municipale fera évidemment grincer les dents de bon nombre d’Aulnaysiens sceptiques qui considèrent, bien au contraire, que la situation de la ville s’est considérablement dégradée sous cette mandature. Mais voilà au moins les présentations faîtes.

aulnaylebloglogo.png

Ainsi, Aulnay Le Blog est une sorte de complément du bimensuel Oxygène. Plus réactif, il est essentiellement programmé pour répondre à la moindre observation critique adressée envers son poulain dans la course aux élections municipales de mars 2014. A ce propos justement, lorsqu’Aulnay Le Blog ne passe pas son temps à servir la soupe ou à cirer les pompes de Gérard Ségura, flattant ses actes héroïques et son bilan pompeux, il tape allégrement sur les autres blogs les plus médiatiques de la commune comme par exemple MonAulnay.com ou Aulnaylibre.com !, dont le grand tort est d’offrir une vision plus nuancée qu’idyllique de la manière dont les élus de la majorité actuelle conduisent les affaires de la ville.

Sur le fond rien de neuf. Aulnay Le Blog apporte la contradiction, ce qui est son droit le plus strict après tout, mais le plus souvent ce support de campagne électorale raille, taille en pièces et disperse façon puzzle. Un exercice de style censé être amusant en principe, bien qu’il s’avère finalement assez prévisible et d’une durée de vie limitée.

Les petites frappes de « La Rédac’ »

claudemichelLa forme est en revanche très surprenante. Les « supposés rédacteurs » adoptent des pseudos plus farfelus les uns que les autres tels Hélène Ouvel, Paul Naysien, René Souzix ou encore le très courageux « La Rédac’ » censé montrer que tout le monde est dans le même bateau, à moins qu’il ne s’agisse d’une galère. Par ailleurs, Aulnay Le Blog utilise parfois des procédés contestables en récupérant des photos privées pour les utiliser contre les gens comme par exemple dans cet article ici, ce qui tend à démontrer qu’ils sont potentiellement prêts à tout. La photo a ensuite été partiellement cachée dans l’urgence.

Plus étonnant encore, enfin, c’est une pointure du barreau et ancien conseiller municipal, Claude Michel (voir photo ci-contre), qui cautionne le blog et ses méthodes. D’ailleurs, on ne sent pas l’homme très à l’aise derrière son ordinateur. Il est vrai que, pour un avocat honoraire (comme il aime souvent le rappeler) officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite de surcroît, finir en vulgaire remplisseur de gamelle de Gérard Ségura il y a de quoi être, comment dire, un petit peu mort de honte.

Bref, la fine équipe d’Aulnay Le Blog se rêve sans doute en snippers d’élites, détenteurs de la vérité absolue, des bons mots qui font mouche et des banderilles qui déchirent. En réalité ce sont de petites frappes qui attaquent nommément les gens en n’ayant même pas la vaillance de révéler leur propre identité. Sont-ils à ce point gênés de soutenir publiquement le maire sortant ? C’est en tout cas un exemple déplorable pour les quelques blogueurs locaux bénévoles qui depuis des années assument leurs écrits en signant de leur nom.

Un blog à son écoute

logo_parisien.jpgQuoi qu’il en soit, hier, Aulnay Le Blog a franchi un pas supplémentaire en s’en prenant cette fois-ci directement à la journaliste bien connue du Parisien, Gwenaël Bourdon, coupable selon eux de ne pas avoir assez mis en avant leur mentor et chef de file dans un article publié à propos de mamans menant la vie dure aux dealers implantés sur Mitry-Ambourget. Le jugement d’une violence verbale inouïe est sans appel. Gwenaël Bourdon n’a pu que volontairement occulter l’action exemplaire et le bilan flatteur du maire dans ce quartier. Son écrit est forcément partisan et orienté. Sa compétence professionnelle est même remise en cause, rien que cela !

Il est vrai que, dans ce même article, Gwenaël Bourdon a commis, en prime, le crime suprême et impardonnable de lèse-majesté en mentionnant le nom de Bruno Beschizza, candidat de la droite et du centre aux municipales à Aulnay-sous-Bois en 2014 et principal challenger crédible de l’actuel maire sortant, mais aussi celui d’Arnaud Biaou, un membre de son équipe, parce qu’ils occupent l’espace et le terrain. Il n’en fallait pas plus pour qu’Aulnay Le Blog pète un câble et s’en prenne sans ménagement à la journaliste dans des proportions qui dépassent littéralement l’entendement commun.

Pourtant, en y repensant calmement cinq minutes, Aulnay Le Blog est à l’image de Gérard Ségura. Un blog à son écoute qui n’entend que la partition qu’il joue. Et si les habitants avaient justement envie de changer de musique ? Ils en auront en tout cas l’occasion en 2014…

Stéphane Fleury

Source Photos 1 et 2 : Aulnay Le Blog     

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent Comparot 19/07/2013 13:25

@ Madame Maroun.
Libre à vous de qualifier de "malades" les gens qui n'ont pas l'heur de partager vos opinions.
Cependant, ce terme qui insulte l'intelligence de très nombreux aulnaysiennes et aulnaysiens me révulse.
On se croirait revenu à d'autres temps très paulwelsiens, quand la jeunesse était déclarée atteinte de "Sida mental".
Dont acte. Comme de nombreuses saillies de ce genre, je saurai en user en temps voulu.

Jean Louis Karkides 19/07/2013 12:45

Les journalistes n'ont pas à tenir compte des périodes pré électorales.
Ils doivent continuer leur métier comme d'habitude.
Tantôt en donnant la parole à X, tantôt à Y.

Laurent Comparot 19/07/2013 11:59

En cette période pré-électorale, l'article de Gwenaël Bourdon aurait pu aussi mettre en perspective l'action municipale et pas uniquement se focaliser sur le témoignage d'un partisan de Bruno
Beschizza (d'ailleurs fort justement présenté comme tel).
Ce qu'aura finalement fait AulnayLeblog.

Lisa 18/07/2013 15:11

@ sylviane

C’est au contraire un texte très bien écrit qui a le mérite de rabattre le caquet à des pleutres anonymes. C’est bien amené et d’une précision chirurgicale. Bonne continuation à votre blog et à
Gwenaël Bourdon.

Séverine MAROUN 18/07/2013 14:28

C'est à se demander QUI va terminer dans le caniveau...
Je suis une convaincue de la justice humaine, tout se paye un jour ou l'autre. La méchanceté gratuite n'a rien de politique juste un mauvais fond. Ces gens sont avant tout des gens "malades " et
ils ont une faible estime d'eux même. Et moi une piètre opinion de vous madame, monsieur courage.

sylviane 18/07/2013 11:40

texte illisible qui va terminer au caniveau comme d’habitude

Jean Louis Karkides 18/07/2013 09:18

Ah!Si la presse n'existait pas!
Si les blogs locaux n'existaient pas!
Si Alain,Jacques,Bruno n'existaient pas!
Pas de presse,pas opposition.
Ça ne vous rappelle rien?