Articles avec #commerce tag

Publié le 30 Novembre 2020

C’était l’événement de ce samedi 28 novembre 2020 à Aulnay-sous-Bois. Suite à l’allégement de la seconde phase de confinement, l’ensemble des boutiques du centre commercial O’Parinor ont pu procéder à leur réouverture.

Le moins que l’on puisse écrire est que le succès a été au rendez-vous. Les vidéos et autres photos ont circulé abondamment sur les réseaux sociaux montrant une foule compacte à l’entrée du centre et devant les magasins.

Rien ne garantit à 100% que la distanciation nécessaire, le port du masque et les gestes barrières aient bien été respectés. Mais l’important n’est-il pas de consommer quoi qu’il en coûte… ?

Quoi qu'il en soit, en voyant ces images, celles et ceux qui ont un bar ou un restaurant à faire tourner ne comprendront probablement pas pourquoi on continue à les empêcher de travailler...

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 28 Novembre 2020

[CONSOMMONS LOCAL] Ce samedi 28 novembre, à l'occasion de la réouverture des commerces de proximité suite aux dernières décisions gouvernementales, le stationnement sera gratuit en centre-ville. Soutenons nos commerçants !

Le stationnement sera exceptionnellement gratuit dans les rues suivantes : avenue Anatole France, boulevard de Strasbourg, rue de Bondy, rue Isidore Nérat, rue Edouard Cornefert, avenue Dumont, parking Dumont, place du Général Leclerc.

Pour fêter la réouverture de tous les commerces le stationnement est gratuit à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Commerce

Publié dans #Commerce

Publié le 27 Novembre 2020

Dans la guerre sans merci que se livrent les centres commerciaux en Seine-Saint-Denis c’est une nouvelle fois celui de notre commune qui semble remporter une victoire symbolique.

En effet, après des mois d'attente, l’enseigne sportive Décathlon va enfin ouvrir les portes de son magasin au sein du complexe O’Parinor à Aulnay-sous-Bois ce samedi 28 novembre 2020 à 10h. Par voie de conséquence, celui d’Aéroville à Tremblay ferme.

Ouverture officielle du Décathlon de O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Alors, à fond la forme avec Décathlon à Aulnay-sous-Bois !

Ouverture officielle du Décathlon de O’Parinor à Aulnay-sous-Bois

Robert Ferrand

Source photos : Magasin Décathlon d'Aulnay-sous-Bois (avec nos remerciements)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 1 Novembre 2020

« Notre quotidien, c'est un peu au jour le jour. Pour l'instant on est ouverts, mais on se demande chaque semaine à quelle sauce on va être mangés… » Un cageot d'aubergines sous le coude, Olivier Turlure, l'un des deux frères primeurs stars d'Aulnay-sous-Bois, est un peu inquiet.

 
Sauvons nos commerces de proximité et nos marchés à Aulnay-sous-Bois !

Ce dimanche matin, c'est jour de marché sur l'animé boulevard de Strasbourg. Les clients sont là, malgré le reconfinement. Moins nombreux qu'à la belle époque d'avant le Covid-19, mais tout de même. « Là tout de suite, en tant que commerce alimentaire, on ne se plaint pas à titre personnel », confirme le primeur. Mais pour lui, c'est « tout le commerce de proximité qui est en danger » à cause des mesures de fermeture des commerces dits « non essentiels ».

« En Seine-Saint-Denis, les centres-villes sont vitaux. Déjà qu'ils ont du mal à survivre en temps normal, il faut les protéger quand c'est la crise. Les autres commerçants de la rue sont aussi importants : le fleuriste, le coiffeur, le restaurant… On s'apporte mutuellement, des clients, tout le monde concourt à l'attractivité du lieu : le reconfinement aurait dû en tenir compte », analyse le marchand de fruits et légumes.

« Tout le monde a un masque et la police municipale veille »

Qui se rappelle aussi que le 24 mars, le préfet avait ordonné la fermeture des marchés alimentaires, pour tenter d'enrayer les contaminations. « Ce serait désastreux si l'on décidait ça dans les jours à venir », souffle-t-il. Ce que confirme un autre forain : « On a le sentiment de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête… »

Du côté des clients, la plupart se félicitent que les marchés soient ouverts, pour le moment.

« C'est en plein air, tout le monde a un masque et la police municipale veille », note Nadine, une habituée. À ses côtés, Karim confirme : « C'est la bonne surprise de garder nos marchés. Quand on voit les chiffres terribles de l'épidémie, on se disait que le gouvernement allait frapper fort et tout fermer sauf les hypermarchés. Je suis soulagé. Et ça maintient le lien social ! »

Mais la petite musique, c'est aussi le regret de voir la plupart des autres commerces non essentiels fermés. « J'achète pas mes bouquins à Carrefour », râle Didier, croisé devant la vitrine de Folies d'Encre, la librairie fermée. « Il n'y a jamais plus de 5 clients à la fois ici, c'est incohérent d'avoir obligé à fermer. S'ils font faillite, c'est une catastrophe pour la ville! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 31 Octobre 2020

[ACTU COVID] Le maire Bruno Beschizza et la ville d’Aulnay-sous-Bois soutiennent l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité et demandent au gouvernement le réexamen de la notion de commerces de première nécessité.

Soutenons nos commerçants, consommons local !

Vous pouvez lire le communiqué en cliquant : ici

Le maire Bruno Beschizza en faveur d’une ouverture élargie des commerces à Aulnay-sous-Bois

Source information : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 30 Octobre 2020

L’ensemble du territoire national est confiné depuis le 30 octobre et le sera jusqu’au 1er décembre inclus.

L’attestation de déplacement est obligatoire pour toute sortie du domicile autorisée, sous peine d’une amende forfaitaire de 135 €.

>> Attestation de déplacement dérogatoire

Plus d’informations sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Commerces : Où se restaurer à Aulnay-sous-Bois pendant le nouveau confinement ?

Marchés

Les marchés couverts et non couverts sont maintenus. La vente est limitée aux commerces alimentaires et la vente de graines, semences et plants d'espèces fruitières et légumières.

Commerces

Les commerces dont l'activité n'est pas reconnue indispensable sont fermés.
>> Liste des commerces autorisés à ouvrir

Livraison et vente à emporter

La livraison et la vente à emporter des commerces alimentaires sont autorisées.
>> Retrouvez la liste des commerces de la ville proposant ce service

Source information : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois / Source photo : Aulnaylibre.com

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 29 Octobre 2020

Pendant que certains blogueurs locaux écolos-bobos de « goche » semblaient découvrir que la voiture demeure le moyen le plus pratique pour circuler en toute liberté d’un point A à un point B en pointant du doigt les quelques 600 kms de bouchons en Ile-de-France, d’autres, plus philosophes, attendaient patiemment leurs courses au Leclerc Drive à Aulnay-sous-Bois.

Queue d’enfer au Leclerc Drive à Aulnay-sous-Bois !

De mémoire d’utilisateur de ce service pratique, simple et rapide, rarement une telle queue de véhicules n’aura été observée à cet endroit. Sans doute que le confinement est à l’origine de cette frénésie d’achats de dernière minute.

Quoi qu’il en soit, il faut souligner la bienveillante patience des uns et des autres, les clients s’informant mutuellement des espaces libres pour fluidifier le processus de livraison. Le personnel de ce Leclerc Drive était comme à son habitude d’un calme olympien, aimable, souriant et professionnel.

Un peu de fraternité par les temps qui courent ne fait pas de mal…

Robert Ferrand

Source photo : Aulnaylibre.com

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 23 Octobre 2020

[NAVETTE COMMERCES]

Suite à la fermeture définitive de l'INTERMARCHÉ de la Rose-des-Vents et dans l'attente d'un nouveau repreneur, une navette gratuite est mise en place pour les habitants à partir du lundi 26 octobre 2020.

Cette navette, qui ira vers les zones de commerce proches (Fosse-à-la-Barbière et Carrefour de l'Europe), permettra aux habitants de faire leurs courses de première nécessité.

Mise en place d’une navette commerces suite à la fermeture de l’Intermarché Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Elle fonctionnera les Lundis, Jeudis et Samedis de 9h à 18h sur le principe d'une rotation toutes les heures. Le départ se fera rue Eugène Delacroix.

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 20 Octobre 2020

[BON PLAN] Ce week-end, le maire Bruno Beschizza a inauguré l’institut de remise en forme, de bien-être et d’esthétique Heroes Electrostimulation situé 5 place du général Leclerc à Aulnay-sous-Bois.

Retrouvez la forme avec Heroes Electrostimulation à Aulnay-sous-Bois !

Après le 2ème arrondissement de Paris et Le Raincy, l’institut ouvre son 3ème établissement dans notre ville ! Un retour à domicile pour cette famille qui tenait autrefois une pizzeria près de la gare.

Retrouvez la forme avec Heroes Electrostimulation à Aulnay-sous-Bois !

Mais cette fois-ci, la famille revient pour d’autres formes de plaisir. Envie de mincir, de se remettre en forme ou de prendre soin de soi ?

Retrouvez la forme avec Heroes Electrostimulation à Aulnay-sous-Bois !

Découvrez les bienfaits de l’électrostimulation, la première séance d’essai est gratuite. Une esthéticienne va très prochainement s’installer dans cet institut pour vous proposer de nombreux soins.

Renseignements au 07 66 79 62 08 ou sur www.heroes-electrostimulation.com

Retrouvez la forme avec Heroes Electrostimulation à Aulnay-sous-Bois !

Source information et photos : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 15 Octobre 2020

Hier soir à l’occasion du conseil municipal, le maire Bruno Beschizza est revenu sur la subite fermeture de l’Intermarché de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois. Des explications sur la situation sont à lire ci-dessous.

Mobilisation contre la fermeture de l’Intermarché de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 9 Octobre 2020

Le Covid-19 ne doit pas tuer les centres-villes de banlieue. C'est, en substance, le message d'un courrier récemment envoyé au préfet de Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, par le maire (LR) d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza.

 
Le maire Bruno Beschizza se mobilise pour maintenir la vitalité d’Aulnay-sous-Bois

Alors que l'évolution de l'épidémie rend de plus en plus incertaines les possibilités de rassemblement public pour cause de sécurité sanitaire, le maire veut des garanties pour les événements municipaux. Sous peine, craint-il, que le virus ne tue aussi le lien social dans sa commune.

Dans sa missive, il demande « une autorisation de principe » au préfet pour toutes les fêtes organisées par la ville cet automne. À commencer par la très prisée « Fête de l'arbre », samedi et dimanche, qui brasse depuis des années des milliers de personnes dans le parc Dumont, en centre-ville.

Maintenir les événements pour la « vitalité » du territoire

« Annuler les grands événements festifs, culturels et commémoratifs porterait un coup fatal à nos commerçants, nos prestataires, et plus largement, à la vie locale d'Aulnay-sous-Bois », explique Bruno Beschizza au préfet, se disant par ailleurs, déterminé à organiser ces événements « dans le plus strict respect des préconisations sanitaires ».

S'appuyant sur la nécessaire « co-construction » animant élus et Etat depuis le début de la crise — le fameux « mariage -maire-préfet » — il demande donc à ce que les services de l'Etat n'interdisent aucun de ces événements pour ne pas porter atteinte à la « vitalité » du territoire.

Outre la fête de l'arbre, ce week-end du 10 et 11 octobre, à laquelle sont attendues « 2 000 à 3 000 personnes », Bruno Beschizza anticipe aussi les célébrations du 11 novembre, ou le futur musée éphémère dédié au général de Gaulle, qui sera installé à partir du mois de novembre et doit durer jusqu'en décembre.

Pas plus de 1 000 personnes

Selon nos informations, la préfecture - qui n'a pas répondu à nos sollicitations - n'a pas donné suite au courrier du maire. Dans sa batterie de nouvelles mesures sanitaires annoncées le 5 octobre dernier, et valables jusqu'au 19 octobre, l'Etat interdit les événements rassemblant plus de 1 000 participants en même temps. La ville devrait donc s'en tenir à cette règle. « C'est en extérieur, nous respecterons la jauge », indique-t-on en mairie.

« Indispensable », juge-t-on unanimement du côté des commerçants et des habitants d'Aulnay-sous-Bois. « La ville a besoin d'événements qui créent du lien. Sinon elle redeviendra une cité-dortoir », maugrée Marc, croisé ce jeudi matin sur le marché du centre-ville. Il habite « depuis trente ans » à Aulnay-sous-Bois. « Sans fêtes, sans brocantes, on ne parle plus que de nous en mal. Il ne reste que les voitures brûlées et un taux de chômage délirant. C'est pas avec ça qu'on unit une commune, en somme, qu'on fait corps », décrypte l'octogénaire, impliqué dans plusieurs associations locales.

« Supprimer les fêtes serait un coup de massue »

Karima, vendeuse sur un stand du marché, abonde : « L'an dernier, on a été élu plus beau marché d'Île-de-France par la chaîne TF1. C'était une super pub ! On a vu des gens venir d'autres villes pour nous voir. Ça développe une attractivité, il ne faut pas stopper cet élan. D'autant que le confinement a été très dur pour nous, supprimer les fêtes à venir serait un coup de massue… »

C'est exactement ce que redoute Kamel Lakal, responsable de l'association Au cœur des commerces d'Aulnay, qui fédère une soixantaine d'enseignes. « Quand vous avez la Fête de l'arbre, ou la Fête du chocolat, deux événements locaux rassemblant des milliers de personnes sur quelques rues, c'est excellent pour les boutiques », plaide-t-il, arguant que « tous les commerces profitent de l'effet de ces événements ».

« On fait des affaires, quoi », insiste-t-il. Or, faire des affaires est en ce moment indispensable pour les magasins indépendants du centre-ville. « On n'est pas sortis de la crise, certains n'ont pas encore épongé leurs dettes et on craint beaucoup pour les achats de Noël ! La période est incertaine… Il est donc vital de préserver les endroits de vie ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 5 Octobre 2020

Dans le kebab de Sofiane, ça ne sent pas le graillon. Mais les effluves de persil, de citron et de chou rouge frais, qui le disputent aux odeurs d'épices d'une marinade maison dans laquelle baignent du veau et de la dinde. « Ici, tout est fait maison », sourit Sofiane — que tout Aulnay-sous-Bois connaît sous le nom de Piou-Piou.

Ouverture d’un restaurant de Kebab maison à Aulnay-sous-Bois

A 25 ans, il vient d'ouvrir sa petite échoppe — entre le food-truck et le restaurant miniature — en bordure de la cité de l'Europe. L'aboutissement d'un parcours hors-norme : déscolarisé à 13 ans, Sofiane a sorti la tête de l'eau en organisant, la même année, un barbecue au cœur de sa cité. Première centaine d'euros gagnée et début d'une ascension éclair qui lui vaut aujourd'hui d'être désigné meilleur kebab de la ville par les amateurs, dans une commune qui s'est fait une spécialité des food trucks qualitatifs.

«Je ne savais pas rester en place, je provoquais et je séchais les cours»

« Je veux que mon parcours serve de leçon à tous les gamins qui peuvent faire des conneries : avec du boulot, tout est possible », résume, sans morale, avec sincérité, Piou-Piou, sous le barnum de son restaurant.

En cinquième, il est viré du collège Christine-de-Pisan. Trop turbulent. « Je ne savais pas rester en place, je faisais des bêtises, je provoquais et je séchais les cours… » se souvient-il. Dans un autre établissement, la direction tient quatre mois, avant de le renvoyer. Sa mère décide de le placer dans un foyer de réinsertion. Là, il suit un stage de quinze jours dans une pizzeria d'Aulnay-sous-Bois. Une révélation.

L'été suivant, alors qu'il n'a pas quinze ans, il organise un barbecue au pied de la cité de l'Europe. Sans argent, il fait appel à la débrouille : « Je suis allé voir tous les grands, leur ai demandé quelques pièces. J'ai récolté quarante euros et acheté un petit barbecue à Carrefour », se souvient Piou-Piou.

Le boucher avance les merguez, et le boulanger quelques baguettes. « J'ai démarré mon barbecue à 12h30 et ça a cartonné ! Tout le monde était dehors, m'achetait mes sandwiches à 4 euros, avec formule obligatoire merguez ketchup-mayo. À 17 heures, j'avais plus de viande, alors j'ai utilisé l'argent gagné pour rembourser les commerçants et leur racheter de la viande. Mon barbecue s'est finalement terminé à… 1h30 du matin ! »

5000 euros récoltés en un été

Piou-Piou remet le couvert tout l'été, économise le moindre euro. À la rentrée, il fait ses comptes : « J'avais 5 000 euros de côté. Alors, j'ai acheté mon premier camion, un vieux food-truck pas très hygiénique dans lequel je faisais de la plancha, du burger… Je faisais ça à la sauvette, sur un parking de la cité ».

Jusqu'au jour où la municipalité lui demande de se mettre en règle. « Ils sont venus me voir, m'ont dit que sans autorisation, je pouvais pas faire mon business. Alors je suis allé voir les services de la ville pour faire les choses proprement : stage d'hygiène, formation, déclaration de mon entreprise… »

Sofiane s'achète un nouveau food-truck et obtient un emplacement plus visible. Mais se heurte à un nouvel obstacle : l'hiver. « Les gens sortaient peu », se souvient-il. Le coup de froid n'arrête pas Piou-Piou. « J'ai acheté une voiture et je me suis lancé dans la livraison à domicile. Je cuisinais mes burgers dans le camion, je les conservais au chaud dans un four installé dans la voiture, et j'allais livrer, jusqu'à 4 heures du matin », poursuit-il. Il cartonne et en quelques années, sa carte de visite fait le tour du 93.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 4 Octobre 2020

Perdue dans ses pensées, une main sur son caddie, l'autre sur sa béquille, Feyza s'arrête devant la porte vitrée automatique du magasin Intermarché de la Rose-des-Vents, à Aulnay-sous-Bois. Elle patiente. Lève un œil. La porte ne s'ouvre pas.

Ce jeudi matin, le rideau est en partie baissé. À l'intérieur, on aperçoit des rayons vides, des cartons entassés, et un début de fatras. « C'est fermé ? » lance Feyza aux badauds assis devant le supermarché. « Oui, depuis quelques jours », répond un homme tirant sur sa cigarette.

Fermeture brutale du Intermarché de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois

À la Rose-des-Vents, le supermarché ouvert il y a dix ans a brutalement fermé ses portes en fin de semaine dernière. En cause : un litige entre les gérants franchisés et la maison mère propriétaire des locaux, le groupe Immo-Mousquetaires, la foncière qui gère l'immobilier pour l'enseigne Intermarché.

Un repreneur attendu, mais quand ?

Un repreneur est bien prévu, mais « on ne sait pas quand il pourra s'installer, à cause de détails administratifs à régler entre les anciens gérants et le propriétaire », explique Séverine Maroun. La première adjointe au maire LR déplore « une fermeture brutale qui prive de très nombreuses familles d'un magasin de proximité ».

Car, entre 15 000 et 20 000 personnes vivent à la Rose-des-Vents, le nom officiel de cette cité auparavant appelée « les 3 000 », en référence au nombre de logements. La plus grande de la ville, l'une des plus grandes de Seine-Saint-Denis. Pour les habitants, le départ soudain de leur supermarché, qui avait pallié la fermeture du centre commercial du Galion, signe le début d'une grosse galère.

« On voyait bien que les rayons s'amenuisaient, n'étaient pas réapprovisionnés. Il y a même eu des grosses opérations de promotion récemment, sur les produits frais… mais on ne se doutait pas que cela allait fermer aussi vite », s'étonne Tarik, un trentenaire du quartier, habitué à venir faire ses courses ici. Comme tous les riverains, le jeune homme a fait ses comptes.

Une fermeture qui «va faire beaucoup de mal » aux mères de famille seules et aux personnes âgées

« Le plan B, désormais, c'est le Lidl de la cité de l'Europe, à presque 1 km. Il y a aussi O'Parinor et son immense Carrefour, mais c'est à trois kilomètres. Il faut une voiture ! Reste l'Exotic center, dans le quartier des Étangs, un poil moins loin certes… mais on n'y trouve pas la même chose que dans un supermarché classique », détaille Tarik, qui fait chaque semaine les courses pour ses parents âgés.

Pour lui, cette fermeture « va faire beaucoup de mal » aux mères de famille seules et aux personnes âgées : « Dans le quartier, il y a beaucoup de gens qui n'ont pas de voiture. Or, même 500 m avec les bras chargés de courses, c'est pas jouable quand on a des enfants en bas âge à gérer, ou qu'on est vieux et malade ».

Pour Nordine, un ancien de la Rose-des-Vents, cette situation renforce le sentiment d'abandon vécu par les habitants. Il rappelle la fermeture pour démolition de la mythique barre du Galion, un ensemble de logements bâtis sur un rez-de-chaussée entièrement commerçant.

Cité-dortoir

« Il n'y a pas si longtemps, jusque dans les années 2010, on avait pléthore de commerces en plein cœur de la cité. Puis, avec le projet de rénovation urbaine, ils ont fermé et démoli le Galion. Un déchirement pour beaucoup… À la place, on a eu cet Intermarché. C'était un vrai magasin de proximité. Mais ils le ferment d'un coup! Résultat : à la Rose-des-Vents, on n'a pas de boulot, pas de magasin où faire ses courses… C'est une vraie cité-dortoir. »

Le maire LR Bruno Beschizza a envoyé, il y a quelques jours, un courrier à Thierry Cotillard, celui qui était jusqu'à ce vendredi le président d'Intermarché. Il tacle le calendrier de fermeture certes annoncé, mais non respecté de la part du groupe : « Mes services ont été informés au mois d'août qu'une solution à l'amiable avait été trouvée (NDLR : entre Intermarché et les deux franchisés) pour une cessation d'activité au mois de décembre », écrit-il, expliquant que la ville s'est donc mise en quête d'un repreneur.

Mais ce « changement soudain de calendrier menace de plonger tout un quartier dans une situation économique et sociale particulièrement difficile », poursuit l'édile. Qui rappelle que le supermarché constitue « l'unique commerce de proximité du secteur » et absorbe « les besoins de première nécessité des familles alentour ».

Des navettes vers un autre supermarché

Le souhait de Bruno Beschizza de voir le groupe poursuivre le réapprovisionnement du magasin ou assurer une gestion par intérim le temps de trouver un repreneur n'a pas été entendu.

« La fermeture s'est faite en dépit du bon sens et surtout, de l'intérêt de milliers de familles », déplore sa première adjointe Séverine Maroun.

Reste que, le temps qu'un repreneur relance l'activité - ce qui pourrait prendre plusieurs mois -, la ville est en train de mettre en place une solution d'urgence : des navettes. « C'est à l'étude. Elles partiraient de la place de la Rose-des-Vents vers le supermarché Lidl de la cité de l'Europe. Nous avons déjà une navette qui fonctionne bien à la cité des Mille-Mille », rappelle Séverine Maroun.

Car ce n'est pas la première fois qu'un géant de l'alimentaire quitte brutalement une cité d'Aulnay-sous-Bois : début 2018, Netto - propriété du groupe les Mousquetaires - avait déserté la cité des Mille-Mille, obligeant la ville à mettre en place un système de navettes pour les clients sans voiture.

« Cela a très bien marché… avant le Covid-19, qui a rebattu les cartes. Les mamans seules et les plus âgés notamment s'en servent. Mais avec la crise, il faut redoubler d'imagination, notamment à cause des mesures d'hygiène », développe encore l'élue. La navette de la Rose-des-Vents devrait être, selon elle, opérationnelle mi-octobre.

Contacté, le groupe des Mousquetaires confirme le litige avec le point de vente d'Aulnay-sous-Bois. Mais ne souhaite faire « aucun commentaire », conclut une porte-parole.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 28 Septembre 2020

[COMMERCES] Il y a quelques jours, un nouveau restaurant a été inauguré dans le quartier Chanteloup : "Parenthèse", 4 avenue Eugène Schueller à Aulnay-sous-Bois, face à L'Oréal.

Arrivée du restaurant Parenthèse à Aulnay-sous-Bois

Vous pourrez y déguster de la cuisine traditionnelle revisitée : œuf poché et crumble parmesan, carpaccio de poulpe, charcuterie espagnole ou encore tarte aux pommes et au caramel… Tous les plats sont faits maison. L’établissement dispose d’une terrasse extérieure.

Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 14h30 et de 18h30 à 23h. Tél. : 01 85 10 51 90. Mail : contact@restaurant-parenthese.com

Arrivée du restaurant Parenthèse à Aulnay-sous-Bois

Source information et photos : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 28 Septembre 2020

C’était un curseur marquant de son premier mandat. En effet, le maire Bruno Beschizza ne manque jamais une occasion de mettre en avant les commerçants et artisans locaux.

Abygaelle et Eden nouveau traiteur au marché de la gare à Aulnay-sous-Bois !

La seconde mandature semble visiblement s’inscrire dans cette même lignée puisque l’édile était une nouvelle fois en première ligne ce dimanche matin pour inaugurer l’arrivée d’un nouveau traiteur installé dans la halle alimentaire du marché de la gare. Bienvenue donc à Abygaelle et Eden à Aulnay-sous-Bois !

Abygaelle et Eden nouveau traiteur au marché de la gare à Aulnay-sous-Bois !

La carte du traiteur propose notamment des pizzas mais aussi des pâtes, des desserts ainsi que des vins italiens. Alors, laissez-vous tenter !

Robert Ferrand

Source photos : compte Facebook de Bruno Beschizza

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 24 Septembre 2020

Agent de sécurité n'est pas un métier facile, et particulièrement en temps de Covid. L'agression d'un employé du supermarché Intermarché, dans le quartier de la Rose-des-Vents à Aulnay-sous-Bois, vient allonger la liste des professionnels violentés pour avoir voulu faire respecter l'obligation de porter un masque.

Vers 13 heures, le vigile se trouve aux portes du magasin et il fait remarquer à un client qu'il ne peut pas entrer sans masque sur le visage. Ce dernier n'apprécie manifestement pas d'être interpellé de la sorte.

Le ton monte et le client se précipite au rayon cuisine du supermarché où il saisit un couteau. Mais la lame de l'ustensile se brise, lorsqu'il tente de blesser l'agent au niveau du torse. Direction le rayon bricolage ensuite pour y dérober une autre arme, à savoir un tournevis. C'est là que plusieurs clients réussissent à le désarmer.

Un vigile victime d’une violente agression chez Intermarché à Aulnay-sous-Bois

«Ils lui ont réglé son compte sur le parking»

« Il s'est fait sortir du magasin et ça ne s'est pas bien passé pour lui. Ils lui ont réglé son compte sur le parking », résume un membre du personnel.

Selon lui, une vingtaine de personnes prennent à partie le client et certains le passent à tabac. À l'arrivée des policiers, celui qui refusait de porter son masque présente des bleus et dit souffrir de nombreuses douleurs. Il est transporté à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay et placé en garde à vue. Ses agresseurs ne sont plus sur les lieux.

Le salarié du magasin n'avait jamais vu ça : « On a des gens qui râlent à cause du masque mais un gars qui pète un câble comme ça, c'est la première fois. Il était très énervé, il a fait des gestes brusques tout de suite. »

Son collègue agent de sécurité, légèrement blessé au visage, a déposé plainte ce jeudi. « C'est quelqu'un de calme, pas bagarreur. Il est choqué mais réconforté car il a reçu le soutien de tout le monde, poursuit-il. Les clients ont bien défendu l'agent, face à cet homme qui n'est pas un habitué du magasin.

»

Selon lui, environ 2500 personnes fréquentent quotidiennement l'Intermarché.

Depuis le 20 juillet, et l'entrée en vigueur de l'obligation de porter le masque, plusieurs agressions ont émaillé le territoire : le 2 août, un homme est roué de coups dans une laverie de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise). Dix jours plus tard, c 'est une infirmière qui est blessée, dans un bus à Neuilly-sur-Marne, car elle demande à trois jeunes de mettre un masque. Le paroxysme de ces violences avait été atteint un mois plus tôt, avec le meurtre du chauffeur de bus Philippe Monguillot à Bayonne (Pyrénées-Atlantique).

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 12 Juin 2020

COMMERCES 🛍 Dès aujourd'hui, et jusqu’au 30 septembre, les commerçants du quartier centre-gare passent en mode nocturne ! Chaque vendredi, les commerçants du centre-gare sortent leurs étals et vous donnent rendez-vous pour des animations de 18h30 à 21h30. L’occasion de s’adonner à un shopping de fin de journée durant de belles soirées d’été !

👉 À l’initiative des associations de commerçants Les vitrines d’Aulnay et ACCA Au Cœur des Commerces d’Aulnay.

POUR EN SAVOIR PLUS  cliquez : ici

Ouverture tardive tous les vendredis des commerces de centre gare à Aulnay-sous-Bois

Source information : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 1 Juin 2020

📣 Parce que vous nous avez manqué, votre centre ouvre exceptionnellement ses portes le lundi 1er juin de 10h à 20h

🚨 Voici la liste des boutiques ouvertes, attention les horaires sont susceptibles de varier !

- Atelier du boucher
- Cabinet médical
- Carrefour
- Darty
- Fnac
- Krys
- Pharmacie Parinor
- Opticiens Nov

Afin d'assurer la sécurité de tous, nous vous rappelons que les gestes barrières sont à respecter dans l'ensemble des commerces.

Ouverture exceptionnelle de O’Parinor à Aulnay-sous-Bois le 1er juin 2020

Source information : compte Facebook du centre commercial O’Parinor / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 30 Mai 2020

En réaction aux dernières annonces du gouvernement, nous nous préparons à rouvrir nos portes le mardi 2 juin. À l'exception des restaurants et bars sauf pour ceux proposant une activité de vente à emporter et / ou de livraison à domicile. Nos commerçants mettent tout en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions. La reprise totale de l'activité se fera progressivement.

Réouverture du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois le 2 juin 2020

Tout d’abord, nous souhaitons adresser d’immenses remerciements à tous les salariés qui ont permis aux enseignes de première nécessité de rester ouvertes pendant le confinement.

Aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable d’œuvrer ensemble pour préserver la santé de tous et la manière dont nous faisons nos courses risque d’en être quelque peu impactée. À cet égard, nous allons mettre en place une série de mesures permettant un retour en magasin, tout en préservant la sécurité de chacun. Parce que notre priorité absolue reste et a toujours été votre santé et celle de nos collègues, nous vous remercions de respecter les gestes barrières et les mesures de précaution de votre centre :

- Rester à plus d'un mètre de distance les uns des autres
- Se laver très régulièrement les mains
- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
- Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter à la poubelle

Nous souhaitons vous accueillir dans les meilleures conditions, nous mettons tout en place pour votre sécurité :

- Porter un masque est obligatoire
- Nettoyage du centre renforcé
- Distributeurs de gel hydro-alcoolique
- Gestion des flux aux entrées et en boutique

Par ailleurs, certains magasins devront dans un premier temps rester fermés, certaines boutiques pourront également adapter leurs horaires d'ouvertures et cela pourrait évoluer dans les prochaines semaines.

Nous avons hâte de vous retrouver.

Source information et image : compte Facebook du centre commercial O’Parinor

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 22 Mai 2020

C'est le seul restaurant étoilé en Seine-Saint-Denis : l'Auberge des Saints-Pères, à Aulnay-sous-Bois est dirigée par Jean-Claude Cahagnet, chef « sans chichi », à l'image de sa maison et de sa cuisine. Solidaire, aussi : avant même de lancer une offre de vente à emporter pour les particuliers, l'homme et sa brigade ont cuisiné pour les soignants des hôpitaux voisins.

 
L’auberge des Saints Pères à Aulnay-sous-Bois : des plats étoilés à petits prix

Depuis mi-avril, il est donc possible chaque vendredi, samedi et dimanche midi et soir, à raison de menus complets entre 30 et 35 euros, de se payer à domicile un déjeuner ou un dîner concocté par un chef étoilé. Et l'idée de mettre sa cuisine dans de petites boîtes en carton, à déplier façon origami, et à rapporter chez soi, lui plaît bien. « Je ne m'interdis pas de garder cette idée une fois que les restaurants auront rouvert », souligne le chef.

Dans l'assiette — ou plutôt la barquette cartonnée — le résultat est d'abord élégant. Ce soir-là, une spirale de saumon, rémoulade de légumes croquants et coriandre fraîche. Un poisson fumé directement à l'auberge, délicat, iodé, fondant. La rémoulade le relève, la coriandre apporte la touche exotique inimitable, quelques grains de gros sel subliment le tout.

Dans la foulée, un parmentier de patate douce rôtie, volaille fermière et pépites de foie gras. Le plat est à réchauffer mais tout est prévu pour ne pas se rater une fois à la maison : sur chaque barquette pour deux, sont notées la température et la durée. La volaille, tranchée en morceaux généreux, est confite, et de délicats zestes d'agrumes ont été saupoudrés sur la patate douce. Plutôt copieux.

Le dessert est tout aussi surprenant de simplicité : une tarte au chocolat 64 % grand cru avec une simple ganache un peu claire… mais qui révèle en bouche, la puissance d'un cacao noir, pas trop sucré. A noter, aussi, que la maison propose pour chaque menu un accord mets et vins, à des prix doux, entre 17 et 30 euros avec une bouteille choisie par le sommelier.

L'Auberge des Saints-Pères, 212, avenue de Nonneville, à Aulnay. Via aubergedessaintsperes@orange.fr ou 06.72.88.25.24. La commande est à récupérer sur place à l'entrée du restaurant, en extérieur, le midi entre 11 heures et 12 heures et le soir entre 18 heures et 19 heures Paiement en chèque ou espèce sous enveloppe, possibilité CB.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 20 Mai 2020

Les marchés alimentaires à Aulnay-sous-Bois ont repris leur activité post-confinement la semaine dernière.

Le marché de Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois sécurisé après le déconfinement

Globalement, cette rentrée s’est très bien passée comme en témoignent nos reportages effectués ce week-end à la gare et à la Rose des Vents (voir ici et ).

Le marché de Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois sécurisé après le déconfinement

Aujourd’hui c’est le marché de Mitry-Ambourget qui a fait l’objet de dispositions particulières pour assurer aux clients des achats avec un maximum de sécurité : barrière d’entrée, flèches de sens de circulation ou encore marquage séparatif au sol.

Le marché de Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois sécurisé après le déconfinement

Robert Ferrand

Source photos : Facebook

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 20 Mai 2020

Grâce à la mobilisation de salariés volontaires depuis mardi 19 mai 2020, le groupe Orange prévoit la réouverture de la totalité de ses boutiques en Seine-Saint-Denis, dont celle d’Aulnay-sous-Bois.

Pour éviter de passer trop de temps dans les boutiques, un système de rendez-vous en ligne est mis en place sur le site boutique.orange.fr. Vous pouvez aussi utiliser l’application Orange et moi ou le numéro vert suivant : 0800 02 55 55.

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://actu.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 16 Mai 2020

Le déconfinement a débuté ce lundi 11 mai 2020. Petit à petit Aulnay-sous-Bois tente de retrouver une certaine normalité.

Rentrée réussie pour le marché du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois

Ainsi, le rendez-vous incontournable du samedi matin se déroule au marché du Vieux-Pays. Comme le montrent ces quelques photos, il semble que cet événement se soit passé dans de bonnes conditions de sécurité sanitaire.

 

Rentrée réussie pour le marché du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois

Bravo aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens pour leur discipline.

Robert Ferrand

Source photos : Facebook

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 15 Mai 2020

Alors que le centre commercial O’Parinor est toujours fermé à cause de sa trop grande superficie (plus de 40 000 m²) et du placement de la Seine-Saint-Denis en zone rouge sur la carte du Covid-19, les habitants d’Aulnay-sous-Bois pourront tout de même profiter de la réouverture de Usines Center Paris Nord 2.

Réouverture de Usines Center Paris Nord 2 près d’Aulnay-sous-Bois

Ce centre commercial d’une superficie de 25 000 m² est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h ainsi que samedi et dimanche de 10h à 20h. Des aménagements ont été opérés pour respecter les nouvelles normes sanitaires : le parking souterrain est inaccessible et l’afflux de clients est limité à 1 000 personnes en même temps, par exemple. Le port d’un masque et de gants est aussi fortement recommandé.

Enfin, sur la page Facebook du centre les remises de prix commencent à s’afficher, signe d’une volonté de relancer le commerce, la consommation et donc l’économie après cette période inédite de confinement.

Robert Ferrand

Source photo : compte Facebook de Usines Center Paris Nord 2

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Commerce

Publié le 12 Mai 2020

Alors que le déconfinement amorce une réouverture progressive des commerces, Beau Sevran et O’Parinor à Aulnay-sous-Bois resteront fermés jusqu’à nouvel ordre.

En cause leur superficie supérieure à 40 000 m².

Pour les amateurs de shopping il faudra donc patienter encore.

Seuls Carrefour et la pharmacie demeurent ouverts.

Beau Sevran et O’Parinor à Aulnay-sous-Bois fermés à cause de leur trop grande taille

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce