Publié le 24 Septembre 2020

Agent de sécurité n'est pas un métier facile, et particulièrement en temps de Covid. L'agression d'un employé du supermarché Intermarché, dans le quartier de la Rose-des-Vents à Aulnay-sous-Bois, vient allonger la liste des professionnels violentés pour avoir voulu faire respecter l'obligation de porter un masque.

Vers 13 heures, le vigile se trouve aux portes du magasin et il fait remarquer à un client qu'il ne peut pas entrer sans masque sur le visage. Ce dernier n'apprécie manifestement pas d'être interpellé de la sorte.

Le ton monte et le client se précipite au rayon cuisine du supermarché où il saisit un couteau. Mais la lame de l'ustensile se brise, lorsqu'il tente de blesser l'agent au niveau du torse. Direction le rayon bricolage ensuite pour y dérober une autre arme, à savoir un tournevis. C'est là que plusieurs clients réussissent à le désarmer.

Un vigile victime d’une violente agression chez Intermarché à Aulnay-sous-Bois

«Ils lui ont réglé son compte sur le parking»

« Il s'est fait sortir du magasin et ça ne s'est pas bien passé pour lui. Ils lui ont réglé son compte sur le parking », résume un membre du personnel.

Selon lui, une vingtaine de personnes prennent à partie le client et certains le passent à tabac. À l'arrivée des policiers, celui qui refusait de porter son masque présente des bleus et dit souffrir de nombreuses douleurs. Il est transporté à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay et placé en garde à vue. Ses agresseurs ne sont plus sur les lieux.

Le salarié du magasin n'avait jamais vu ça : « On a des gens qui râlent à cause du masque mais un gars qui pète un câble comme ça, c'est la première fois. Il était très énervé, il a fait des gestes brusques tout de suite. »

Son collègue agent de sécurité, légèrement blessé au visage, a déposé plainte ce jeudi. « C'est quelqu'un de calme, pas bagarreur. Il est choqué mais réconforté car il a reçu le soutien de tout le monde, poursuit-il. Les clients ont bien défendu l'agent, face à cet homme qui n'est pas un habitué du magasin.

»

Selon lui, environ 2500 personnes fréquentent quotidiennement l'Intermarché.

Depuis le 20 juillet, et l'entrée en vigueur de l'obligation de porter le masque, plusieurs agressions ont émaillé le territoire : le 2 août, un homme est roué de coups dans une laverie de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise). Dix jours plus tard, c 'est une infirmière qui est blessée, dans un bus à Neuilly-sur-Marne, car elle demande à trois jeunes de mettre un masque. Le paroxysme de ces violences avait été atteint un mois plus tôt, avec le meurtre du chauffeur de bus Philippe Monguillot à Bayonne (Pyrénées-Atlantique).

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 24 Septembre 2020

Chimirec, société du territoire depuis des lustres, se voit sommer de quitter son site de Dugny pour faire place au village des jeux olympiques et paralympiques qui auront lieu à Paris en 2024. C'est donc à Aulnay-sous-Bois qu'elle fera sa nouvelle implantation sur les friches de PSA. 

Exclusivité : visite du site Chimirec à Dugny avant son installation à Aulnay-sous-Bois !

Alors, que font-ils dans leur usine ? Chimirec a ouvert ses portes à la rédaction d'Aulnay Libre le 17 septembre 2020. Nous avons pu observer in vivo leur cœur de métier à savoir : le regroupement des déchets provenant d'activités économiques de TPE, PME, artisans de la région, le tri, le stockage ou encore la préparation au transit vers d'autres sites de transformation.

Exclusivité : visite du site Chimirec à Dugny avant son installation à Aulnay-sous-Bois !

Par exemple, lorsque l'on dépose nos huiles de vidange à la déchetterie d'Aulnay-sous-Bois, elles sont récupérées, analysées, regroupées puis expédiées soit vers un centre de régénération, soit pour une utilisation de substitution énergétique convenant plus particulièrement aux cimentiers.

 

 

Exclusivité : visite du site Chimirec à Dugny avant son installation à Aulnay-sous-Bois !

Autre exemple : les pots de peinture. Ils sont broyés. En ressort une pâte d’où l'on sépare le métal à destination des activités de fonderie. Quant à la pâte restante, c'est en combustible haute calorie qu'elle sera transformée.

Exclusivité : visite du site Chimirec à Dugny avant son installation à Aulnay-sous-Bois !

Ainsi, quand à la déchetterie d'Aulnay, Mr Djamel, qui est en première ligne du tri vous donne des conseils pour le dépôt de vos anciennes peintures ou autres aérosols, suivez ses recommandations.

Actuellement, dans notre bonne ville d’Aulnay-sous-Bois, nous avons pu entendre des anti-recycleurs, des nostalgiques néo-conservateurs de la pollution à outrance hurler avec les loups pour attiser les peurs autour de l’usine Chimirec de Dugny.

Pourtant, l’unité qui va s’implanter prochainement à Aulnay ne sera pas classée Seveso. Une telle classification pour ce type d'usines est calculée essentiellement sur la quantité de PCB, donc les aérosols qu'ils ont en stock. Les normes, hautes ou basses, changent d’ailleurs très régulièrement dans la réglementation.

Nous avons également pu constater l’existence de systèmes de sécurité conformes dans l'usine. Quant à une explosion de type AZF, nous en sommes loin car Chimirec ne traite pas le même genre de produits.

Enfin, concernant la question cruciale de l’emploi, a fortiori en ce moment avec la crise sanitaire du Covid-19, Chimirec arrive avec ses 200 collaborateurs, mais devrait aussi créer environ 70 postes sur 3 ans à Aulnay-sous-Bois.

Maintenant que la transition écologique est en marche en France, Aulnay-sous-Bois y participera-t-elle avec Chimirec ? Telle est la question…

Marc Masnikosa, rédacteur en chef du blog Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 22 Septembre 2020

« N'ayez pas peur. » Pas de doute, Agnès Van de Walle connaît ses classiques. Quand on demande à la directrice de l'entité Partenaires et start-up de Microsoft France, ses conseils aux chômeurs qui hésiteraient à rejoindre la première Ecole Cloud Microsoft en France, qui va voir le jour mi-novembre à Aulnay-sous-Bois, elle cite spontanément le pape Jean-Paul II.

Microsoft lance son école Cloud à Aulnay-sous-Bois en novembre 2020 !

« Notre école est ouverte à tous, reprend-elle, et, contrairement à ce que beaucoup pensent, les métiers du numérique sont extrêmement accessibles. Pas besoin d'avoir un Bac + 5 ou de sortir d'une école d'ingénieurs, il n'y a ni critères de niveau ni prérequis pour entrer. Le plus important, c'est de s'intéresser à l'informatique, d'avoir l'esprit vif, d'avoir envie d'apprendre, de se former car, dans le numérique, on apprend tout le temps, on se forme en continu. Tout change tellement vite… »

Une formation très attendue par un secteur en manque de main-d'œuvre

Surtout pour les ignares en informatique qui ont très vaguement entendu parler de « cloud ». Un terme (signifiant « nuage » en anglais) qui recouvre l'ensemble des solutions de stockage à distance. Quèsaco? Les données, au lieu d'être stockées sur des disques durs, sont disponibles sur des serveurs et accessibles par Internet. Un système de plus en plus répandu parmi les entreprises et en passe de devenir indispensable, Covid oblige, avec le développement tous azimuts du télétravail et du e-commerce.

Ce type de formation, certifiante, est donc très attendu par tout un secteur en pénurie de main-d'œuvre. En France, en 2019, il y a eu 46 000 projets d'embauches dans le numérique tandis que, sur la même période, 68 % des sociétés spécialisées n'arrivaient pas à recruter.

Vous tergiversez? Vous n'êtes pas encore sûr de postuler? Sachez que la formation est gratuite. Créé par Microsoft en partenariat avec Simplon.co, un réseau d'écoles numériques solidaires, l'établissement s'installera au 1, rue Auguste-Renoir, dans les locaux de l'école Simplon d'Aulnay.

Dans les écoles Microsoft, «93 % des étudiants ont trouvé un CDI à l'issue de leur formation»

Après six mois de formation intensive suivis d'un contrat de professionnalisation de douze mois en alternance (une semaine d'école, trois semaines en entreprise) chez un partenaire du géant américain du numérique, vous aurez un contrat presque dans la poche. « C'est ce qui s'est passé en tout cas avec nos apprenants qui sont sortis depuis 2018 de nos 17 écoles IA (NDLR : écoles d'intelligence artificielle, gratuites elles aussi), assure la responsable de Microsoft. Sur 362 apprenants, 93 % ont trouvé un CDI à la sortie de leur formation. »

Ça y est, vous êtes fin prêts à actualiser votre CV ? Avant de vous jeter à l'eau, il vous faut savoir tout d'abord que cette école Cloud qui réunira, pour sa première promotion, 20 à 24 heureux élus, pas encore désignés, vise un public précis. Les apprenants devront donc, condition indispensable, être inscrits à Pôle emploi. Et la primauté sera donnée aux bénéficiaires du RSA, aux résidents en quartier prioritaire de la ville, aux personnes ayant un handicap et aux réfugiés. Dans un souci de parité, les femmes représenteront au moins 30 % des apprenants.

Pour postuler, rendez-vous sur Simplon.co. Le formulaire de candidature sera bientôt mis en ligne sur cette page : https://simplon.co/formation/ecole-cloud-microsoft-by-simplon-parcours-developpeur-se-cloud/331

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 15 Septembre 2020

A l’instar du premier ministre britannique Boris Johnson, par exemple, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a été testé positif au Covid-19. Il n’a pour le moment développé aucun symptôme de la maladie. La rédaction d’Aulnaylibre.com lui souhaite bien entendu un prompt rétablissement. Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous des quelques mots rédigés par l’édile sur son profil Facebook.

« J’ai été informé être une personne contact d’une personne testée positivement au COVID-19. Je suis donc allé me faire tester. Le résultat du test à la COVID-19 s’est révélé positif bien que je n’ai, à l’heure actuelle, développé aucun symptôme.

Conformément aux recommandations sanitaires, je respecterai ainsi une période d’isolement cette semaine, jusqu’à lundi prochain. Les membres de mon entourage proche familial et professionnel, susceptibles d’être positifs, ont aussi été contactés afin qu’eux aussi puissent se faire dépister.

Bien évidemment, je continuerai à assumer mes fonc tions de maire durant cette période d’isolement. Je souhaite qu’elle soit aussi productive que possible au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens, par téléphone et visio-conférence, pour la santé de toutes et tous.

Prenez-soin de vous et de vos proches ».

Source information compte Facebook de Bruno Beschizza / Source photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 14 Septembre 2020

[CENTRE AQUALUDIQUE] Initialement prévue pour l’été 2020, la livraison du nouveau centre aqualudique d'Aulnay-sous-Bois est désormais prévue pour le printemps 2021.

Ce retard s’explique par des aléas de chantier provoqués par la découverte inattendue de vestiges de fondations non déclarées de l’ancien stade nautique, et par une interruption des travaux de plus de 2 mois causée par la crise du COVID-19. Cette interruption s’est suivie d’un retour progressif, en effectifs réduits, des personnels de chantier et des différents prestataires au mois de mai 2020. Depuis le début de l’été, le chantier a repris un rythme normal dans le respect des règles sanitaires en vigueur et de la sécurité des ouvriers.

La nouvelle piscine d’Aulnay-sous-Bois terminée pour le printemps 2021

DÉCOUVREZ LES ACTUALITÉS DU CHANTIER en cliquant : ici

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.