La situation du RER B n’est plus tenable. La SNCF, la RATP et RFF doivent réagir selon Alain Amédro !

Publié le 24 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous un extrait du tract distribué ces jours-ci par la liste « Vivre mieux, ensemble à Aulnay-sous-Bois » menée par Alain Amédro. Il concerne la situation du RER B qui, selon le vice-président à la région Ile-de-France et conseiller municipal d’Aulnay-sous-Bois, n’est plus tenable. La totalité du document, qui comporte aussi les premiers axes du programme du candidat, est disponible au format pdf en cliquant ici.

Alain-Amedro-2014

Ces dernières semaines les incidents d'exploitation se sont multipliés, entraînant plusieurs coupures de la ligne B. Ces graves problèmes participent au mal vivre et mettent en danger l'emploi de nombreux voyageurs qui ne peuvent se permettent d'être en retard. Vous pouvez compter sur la combativité de l'équipe « Vivre mieux, ensemble à Aulnay-sous-Bois » menée par Alain Amédro pour être ferme avec la SNCF, la RATP et RFF et se battre pour des conditions décentes de transport pour les Aulnaysiens !

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 25/01/2014 13:01

Mais, concrètement, quel est le rôle de la Région - et du STIF - dans la gestion des transports franciliens, si la responsabilité de cette gestion incombe exclusivement à la SNCF, à la RATP et au
RFF ?

JEAN LOUIS KARKIDES 25/01/2014 12:29

Valentin des anonymes associés, je ne crois pas que la SNCF accuse la Région surtout après qu'elle est donné 500 millions d'euros.
La commission d’enquête relative à la « rénovation du réseau express régional d’Île-de-France », présidée par le député de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg, affirme qu'il convient de « Rompre
définitivement avec la pratique consistant à faire dériver une partie du produit des péages acquittés par le STIF à RFF vers des investissements sur des infrastructures du réseau ferré extérieures
à l’Île-de-France »
Voici comment on fait évoluer un sujet,pas en tapant sur un des acteurs du terrain.

Valentin Thiebaud 25/01/2014 09:03

Elle est bien bonne celle-là :-) Alain Amedro interpelle tous les acteurs sauf la région! C'est sûr que si RFF, la RATP, le STIF et la région s'accusent les uns les autres, on comprend pourquoi
c'est la galère dans le RER...

Romuald Weymann 24/01/2014 17:40

J'avoue que je m'y perds.

Qui est censé être responsable de la gestion du RER B ?
La SNCF (selon Huchon, cf interview postée par JLK) ? La RATP ? Le RFF ? Le Conseil régional ? Le STIF qui émane de celui-ci ?

J'ai hélas l'impression que tous se renvoient la balle, et tous n'endossent pas leurs responsabilités respectives.
En attendant qu'ils se décident, ceux qui trinquent, ce sont nous les usagers...

Vincent C. 24/01/2014 16:31

Pour les rames à 2 étages, il n'y avait pas un problème de hauteur de passage sous les différents ponts ? C'est sûr que si nous avions ne serait que quelques trains dans ce sens, il ne resterait
qu'à régler les problèmes de catener, vétusté des rails, rapidité d'intervention, entrée du tunnel en gare du nord, personnes sur les voies etc. etc. Bref, on sera encore pour longtemps les otages
de cette ligne de RER...

JEAN LOUIS KARKIDES 24/01/2014 15:42

Eric,ni Jean Paul HUCHON,ni Alain AMEDRO ne sont les Présidents de la SNCF et de RFF.
Pour plus d'infos,au hasard:
http://www.20minutes.fr/paris/1276609-20140120-transports-commun-jean-paul-huchon-sen-prend-a-sncf

Eric DENIS 24/01/2014 14:29

Elle est bonne celle la, que fait MR Huchon en tant que président de région depuis... des lustres a par serrer des mains dans le RER au moment des élections régionales ?

wilfrid 24/01/2014 14:07

Il manque surtout :
- des rames toutes neuves en double étage pour éviter les pannes de train.
- qu'il y ait une personne habilité pour les colis suspects pour chaque gare.
- qu'il y ait une police ferroviaire mobile.