Aulnay-sous-Bois : le cinéma UGC de 14 salles ouvrira à O’Parinor en 2014 et fera alliance avec le cinéma Jacques Prévert

Publié le 19 Novembre 2013

ugc-aulnay-parinor.jpgLe bâtiment a déjà pris forme, tout au bout du centre commercial O’Parinor. Et si le futur cinéma UGC Ciné cités de 14 salles n’ouvrira qu’en 2014 à Aulnay, il prépare déjà le terrain. Hier, le groupe UGC a signé avec la ville et le groupe Hammerson (propriétaire du centre commercial) une convention de codéveloppement local. Derrière cette appellation, un document d’une vingtaine de pages, qui fixe quelques règles. Tout d’abord pour favoriser l’emploi local. UGC s’engage ainsi à recruter des habitants du bassin d’emploi et à les former (l’ouverture du cinéma doit permettre de créer 32 emplois pérennes).

Mais le véritable enjeu de ce document élaboré par la mairie d’Aulnay, c’est de faciliter la cohabitation entre le poids lourd (qui espère atteindre 700000 entrées annuelles) avec la petite salle municipale Jacques-Prévert (qui attire un peu plus de 40000 spectateurs par an). Celle-ci pourra conserver l’exclusivité du travail auprès des scolaires. Et UGC s’engage à ne pas faire de « dumping tarifaire » (une baisse drastique des prix, NDLR) si un film est à l’affiche dans les deux cinémas en même temps. Enfin, les spectateurs détenteurs de la carte d’abonnement aux salles UGC pourront probablement l’utiliser pour fréquenter Jacques Prévert.

Cet accord rassure le directeur du cinéma municipal, Christophe Ubelmann : « Nous continuerons notre travail d’éducation à l’image et le public familial qui vient chez nous ne nous abandonnera pas ». Selon lui, l’ouverture du multiplexe est même un atout : « Beaucoup d’adolescents, à commencer par mes enfants, ne viennent jamais au cinéma Jacques Prévert. Ils préfèrent aller jusqu’à Rosny, ou Paris ». Du côté d’UGC, on veut aussi combattre le cliché du « gros cinéma » prêt à dévorer le petit. « L’idée c’est d’amener les gens à retourner au cinéma, là où certains n’y vont plus du tout, affirme ainsi Hugues Borgia, directeur général d’UGC Ciné Cités. Notre démarche est volontariste, on vient investir 10 M€ à Aulnay, dans un contexte difficile, avec un bassin d’emploi qui souffre ».

A quelques kilomètres de là, le cinéma Europacorp vient d’ouvrir à Tremblay, avec douze salles à Aéroville. L’est de Paris, considéré comme sous-équipé, est bien devenu le marché à conquérir.

Source : Le Parisien / Vidéo : Aulnaylibre !

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bessaguet 19/11/2013 12:54

Il serait indispensable de renforcer parallèlement la desserte de ce centre commercial en transport en commun, et surtout le Dimanche afin de dissuader l'usage le plus possible de véhicules car les
parkings sont la plupart du temps déjà saturés