Aulnay-sous-Bois : Jacques Chaussat se prépare pour les municipales de 2014 en s’adressant aux aulnaysiens

Publié le 8 Novembre 2012

Jacques ChaussatAprès l’Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale (ici), l’Union Pour Aulnay (), c’est au tour du  conseiller municipal d’opposition et conseiller général de Seine-Saint-Denis, Jacques Chaussat (photo ci-contre), de se positionner ostensiblement en vue de l’échéance municipale de 2014. Ce ne sera une surprise pour personne dans la mesure où monsieur Chaussat a souvent clairement exprimé, notamment lors de conseils municipaux, sa volonté de faire barrage à une possible réélection de l’actuel maire Gérard Ségura.

Ces derniers temps néanmoins il semble avoir nettement accéléré le rythme multipliant les communiqués et occupant l’espace en vue d’atteindre son objectif. A ce titre, dans un message adressé aux aulnaysiens (à lire ci-dessous), Jacques Chaussat dresse un bilan sans équivoque sur l’état actuel de notre commune qui « va mal » et dont « la qualité de vie ne cesse de se détériorer » selon lui. Il se propose donc de préparer l’alternance « pour faire à nouveau gagner Aulnay ».

Ainsi, après l’UMP, c’est donc le Centre droit qui entre dans la bataille municipale offrant à tous l’image d’une droite déjà divisée alors que la campagne n’a pas encore officiellement démarré. Alors qui sortira vainqueur de cette primaire déguisée qui s’annonce ? Gérard Gaudron l’ancien député-maire qui y croit encore un peu, Frank Cannarozzo chef de file naturel de l’UMP locale garant d’un certain renouveau  ou bien Jacques Chaussat nouvellement élu président départemental du Parti Radical ? Quel que soit le nom de l’heureux gagnant, il n’est pas sûr qu’il sorte très renforcé de cette lutte fratricide avant d’affronter la majorité actuelle. De même, ces duels, au sein des deux formations politiques les plus crédibles actuellement à proposer une alternative, pourraient dissuader bien des personnes de la société civile, pourtant favorables au changement, de les rejoindre dans le dur combat qui s’annonce…

JacquesChaussat.jpg

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frank Cannarozzo 10/11/2012 12:52

@ Boris,

je comprends votre impression mais ce n'est qu'une impression et non une réalité.

1. on peut penser ce qu'on veut mais la réalité est tenace. seul un rassemblement autour de la droite fera à nouveau basculer cette ville. toutes les autres tentatives de candidats indépendants de
ces dernières années ont échoué.

2. les mêmes élections ont démontré que c'est l'UMP qui recueille suffisamment de voix pour être au second tour et aucune autre formation politique.

3. par le passé, chaque fois qu'une formation centriste est partie seule aux élections à Aulnay, elle a perdu. l'alliance est donc indispensable.

4. non la campagne n'a pas démarré, elle se prépare. aucune liste n'ait annoncé, ni aucun projet, ça c'est aussi la réalité.

5. vous n'ignorez pas que l'UMP renouvelle actuellement ses dirigeants et ses instances, mais aussi que l'UDI qui va absorber le Parti Radical vient à peine de naitre. il faudra attendre un peu
pour que ces deux formations signent des accords électoraux pour les municipales.

6. tant que ces accords ne sont pas signés cela signifie que Jacques ou moi-même et d'autres peuvent faire valoir leur volonté de guider une liste commune soutenue par ces formations. c'est normal
et finalement sain d'avoir plusieurs possibilités.

7. c'est justement pour cela que j'ai lancé avec d'autres Union Pour Aulnay, espace de travail qui n'a pas besoin d'attendre les accords électoraux nationaux pour avancer.

8. chacun sait aujourd'hui que Segura laissera cette ville dans un pire état que jamais. les aulnaysiens auront le choix entre lui et nous. à vous en nous rejoignant que ce "nous" soit le plus
vaste possible !

JEAN LOUIS KARKIDES 09/11/2012 18:45

La ville est surement moins divisée que ses hommes politiques.
L'Etat et la région ont permis à Aulnay Nord de s'embellir,les infrastructures sportives et culturelles y existent,même plus que dans le Sud.
Et dans ce "sud",il y a de plus en plus de populations diverses autant socialement que culturellement.
Les quartiers nord ont toujours été plus populaires,revoyez l'histoire de notre ville,fin XIX ème,le sud devient lieu de villégiature,de résidences secondaires, 1920:les ouvriers habitant Paris se
déplacent vers la banlieue.
Ce qui est plus dommageable,c'est la manière dont la municipalité a bafoué le principe de laïcité à des fins électoralistes;
C'est jouer avec le feu,diviser,attiser la haine de l'autre...
C'est la division la plus dangereuse et voulue par nos responsables locaux.
Nous sommes quelques uns à avoir espérer un front contre une municipalité socialo-communiste n'ayant aucun rapport avec les principes de ces deux partis.
Les égos à droite et au centre,à gauche?....On attend...
Vivement le second tour......

Boris 09/11/2012 16:00

Mr Cannarozzo lorsque vous parlez d’esprit d’équipe vous n’êtes pas très crédible puisque l’UMP et le Parti Radical (c’est-à-dire la droite) avancent chacun de son côté. Le fait que vous ayez lancé
votre association Union Pour Aulnay au moment même où les intentions de Jacques Chaussat se font très précises pour 2014 est davantage la preuve d’un certain désordre de votre clan politique que de
diversité. De plus je vous cite « le tout est que toutes ces personnes sachent s’entendre avant la ligne de départ ». La course est déjà commencée ce qui contredit votre propos. Il parait clair
dans votre commentaire que vous essayez de vous raccrocher aux branches tant bien que mal pour faire croire que le changement est en marche et que l’union pour succéder à Gérard Ségura est en cours
de construction. Mais dans les faits c’est tout le contraire qui se produit ce qui risque de dérouter vos potentiels électeurs.

Mlle ou Mme Blaza votre vision d’une ville harmonieuse qui baigne dans une mixité parfaite est totalement idyllique et illusoire. Faîtes un tour au nord de la RN2 et vous verrez une autre ville
dans la ville. D’une façon plus générale les quartiers paraissent clivés chacun restant sur son territoire comme au Gros Saule par exemple. La ville n’a jamais paru autant divisée. Elle est
finalement à l’image des hommes politiques qui surfent peut-être sur les différences et les conflits d’intérêt pour mieux fédérer leur propre électorat. L’image que donne cette droite divisée en
est la preuve éclatante. CQFD.

Evelyne BLAZA 09/11/2012 13:15

Boris,
C'est pénible à la fin ce cliché : les personnes âgées dans le canton sud, les jeunes dans le canton nord. Dans chacun des cantons, il y a mixité de population, mixité de génération, mixité
sociale, des jeunes, des vieux, des chômeurs, des ouvriers, des cadres etc...
Les différences entre les deux cantons ne sont pas à chercher dans ce domaine, mais plutôt dans le domaine des équipements, de l'urbanisme et des espaces verts.

Frank Cannarozzo 09/11/2012 12:38

il me semble important de préciser deux choses :

il n'y aura pas de messie et c'est donc forcément un rassemblement de personnalités diverses capables de toucher des électorats différents qui fera la formule gagnante.

le fait qu'il y ait aujourd'hui plusieurs personnes qui se positionnent pour prendre le flambeau n'est pas un signe de division mais de diversité. le tout est que toutes ces personnes sachent
s'entendre avant la ligne de départ.

il appartient donc à chacun de garder des propos mesurées et d'agir dans le sens de l'union.

une remarque tout de même, la démarche que je propose est une construction collective qui ne suppose pas l'affiliation à un parti politique et qui veut mettre en avant une équipe et non La
miraculeuse tête de liste.

Boris 09/11/2012 10:57

C’est vrai que Jacques Chaussat a un petit côté pathétique avec son air vieille France du siècle dernier qui transpire quand il parle. Cela doit rassurer les petites vieilles et les petits vieux du
canton sud qui doivent trembler d’une invasion des hordes du nord de la ville. Sans vouloir remettre en cause sa bonne foi à vouloir défendre les intérêts d’Aulnay il faut convenir que sa personne
n’est plus très en phase avec ce qu’est devenu la ville. Elle est pleine de jeunesse et Jacques Chaussat approcherait les 80 ans en fin de mandat en cas d’élection. Le décalage entre lui et une
bonne partie de la population est trop flagrant pour qu’il représente une source d’espoir pour l’avenir. Son expérience pourrait servir une liste mais qu’il ne commette pas l’erreur de s’accrocher
trop au pouvoir comme ces dictateurs des pays africains incapables d’organiser leur succession. Il est temps pour lui de passer le flambeau à plus jeune que lui.

Poulho 08/11/2012 22:59

Une chose est certaine: pour gagner en 2014, il faudra nécessairement être rassemblé. À bon entendeur salut!

Danielle C. 08/11/2012 22:57

C'est normal Mr Karcides, ce monsieur Chossat ne pense qu'à lui, le bien des Aulnaysiens n'est que secondaire.

Jean Louis Karkides 08/11/2012 21:48

Si vous avez vraiment la possibilté de passer partout,passez chez tous ces "personnages" qui ne savent pas s'unir pour s'opposer à la municipalité actuelle'

Passepartout 08/11/2012 19:45

Tract pathétique.