Aulnay-sous-Bois : création de l’Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale en vue des élections municipales de 2014

Publié le 9 Octobre 2012

Vous trouverez ci-dessous un communiqué annonçant la création de l’association A.D.E.S c’est-à-dire l’Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale. Cette structure se lancera dans la bataille des élections municipales de la ville d’Aulnay-sous-Bois en 2014. Elle est composée de trois personnalités ayant déjà une expérience certaine du monde politique à savoir Rezak Bezzaouya (MoDem), Rémy Moos (Cap 21) et Marc Masnikosa (MCLI). Cette communication est disponible au format pdf en cliquant ici.

 

ades.jpg 

 

Communiqué

Création de l'association A.D.E.S

Alliance Démocratique Écologiste et Sociale

« La ville d’Aulnay-sous-Bois au centre, les habitants au cœur »

 

Trois appartenances politiques locales en sont venues, après avoir dialogué, à vouloir créer une liste d'alliance, qui sera présente aux élections municipales en 2014 dans notre ville d’Aulnay-sous-Bois.

Ensemble, et avec tous ceux qui veulent nous rejoindre, nous créerons une alternance à l'équipe municipale en place, afin d’œuvrer pour l’intérêt général, dans un collectif d'écoute, de vérité et de réalité.

Notre association n’est positionnée « ni à droite, ni à gauche, mais devant ». Soyons ensemble force de proposition pour notre ville. Citoyennes, citoyens, partis politiques et indépendants, c'est dans l'union, le dialogue et les accords, que nous créerons une ligne politique qui changera enfin l'avenir de notre ville d’Aulnay-sous-Bois.

Afin de participer à l’échange entre aulnaysiens, un site a été créé, à l’adresse suivante : http://www.ades-pour-aulnay.fr. C’est un outil de communication qui permet de recueillir vos doléances et suggestions pour notre avenir à Aulnay. Prochainement un forum pour les échanges directs sera ouvert.

Vous vous reconnaissez dans ces lignes,

Vous les approuvez,

Engagez-vous, rejoignez-nous.

 

L’équipe fondatrice de l’ADES,

Rezak Bezzaouya, Rémy Moos, Marc Masnikosa

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hervé Suaudeau 11/10/2012 03:25

Miguel,

La loi prévoit que la fonction d'élu est bénévole. Elle prévoit cependant des indemnités si l'exercice du mandat entraîne une perte de salaire pour l'élu. Il y a donc deux types de personnes qui ne
devraient pas être indemnisées: Les retraités et ceux qui ont gardé un emploi à temps plein. Je connais plusieurs élus de la majorité dans ce cas et l'on peut considérer que la loi a été détournée
pour leur prodiguer des indemnités. Il y a donc un appétit financier indiscutable de certains (je ne rentrerais pas dans les histoires de reversement qui ne regardent pas les citoyens bien que je
trouve que le système du PCF soit intéressant).

Deuxièmement il y a des adjoints qui ont abandonné un emploi pour faire leur fonction d'élu. C'était le cas pour certains élus verts. Il était normal qu'ils soient indemnisés. Quitter la majorité a
été donc une décision économiquement difficile. C'est indiscutable. Prétendre que quitter la majorité est une décision facile comme cela a été dit est faux. Il faut donc du courage politique pour
quitter une majorité en dégradant fortement sa situation financière.

Enfin, puisque que nous sommes emennés vers ces sujets, nous pouvons constater que la majorité comporte des adjoints qui:
- N'hésitent pas en off a critiquer le maire et ses méthodes mais ne font pas le pas de claquer la porte
- Son indemnisés comme adjoints (2200€/mois) pour des fonctions tout à fait symboliques voire qui semblent factices car étant soit en doublons avec un autre élu soit ne relevant clairement pas de
la responsabilité que peut prétendre à un adjoint.
Pourquoi restent-ils "au chaud"? Indiscutablement pour les indemnités.
J'ai fait un état de toutes ces anomalies dans un document ici: http://www.monaulnay.com/2011/11/decryptage-du-jeu-de-chaises-musicales-municipales-de-lete.html

Bref, il est plus simple de se taire et d'encaisser les indemnités (même justifiées), que de risquer sa santé financière en disant tout haut ce que l'on pense des méthodes locales incompatibles
avec un quelconque sens éthique.

Melba 10/10/2012 22:24

Ulysse 31, le dessin animé...un peu d'humour, même en politique, ne fait jamais de mal.

Beda bruno 10/10/2012 19:58

"Quel est l'élu un peu censé qui projeterait sa vie sur la perspective d'indemnité? " , ben tous ceux qui aiment bien cumuler les mandats........

Hernandez Miguel 10/10/2012 16:02

Bonjour

je réagi aux propos d'Hervé car ce n'est pas la première fois que j'entends parler de courage économique dans le choix de démission des élus EELV de la majorité municipale. Encore une fois que cela
insinue-t-il ? Que ceux qui restent le font par appétit financier? Quel est l'élu un peu censé qui projeterait sa vie sur la perspective d'indemnité? Il faudrait alors comprendre que la démission
de certains élus EELV les aurait mis en difficultés financières? Mais les indemnités sont le plus souvant utilisées pour compenser la perte de salaire due aux absences légales prévues dans le
statut de l'élu ou pour compenser des frais de représentation. Alors de quoi s'agit-il? j'aimerai comprendre une fois pour toute! Pour ma part, sur les indemnités j'ai clairement expliqué le
fonctionnement des élus communistes à plusieurs reprises et intervenu lors du dernier conseil municipal à ce sujet. Le financement des parti politique avait fait l'objet d'un excellent papier dans
le monde il y a quelques mois. On y trouvait la répartition des financements par formation politique, très instructif! Oui les indemnités sont nécessaires à l'exercice du mandat d'élu; elles
permettent une représentation plurielle de la société.

Conceranat la création de cette association, je reste dubitatif sur le dénominateur commun: tous contre Ségura. Cela n'ouvre pas beaucoup le champ des possibles.

Cordialement,

Miguel HERNANDEZ

remy moos 09/10/2012 22:19

Merci Jean-Louis pour tes remarques et je partage évidemment ton point de vue sur le regroupement, cela va de soi...

JEAN LOUIS KARKIDES 09/10/2012 21:04

Bravo,Remy!
Avec un commentaire comme cela,on va vous prendre au sérieux.
Tomber dans le panneau de la division dés le premier commentaire d'un pseudo provenant surement d'un faux ami,c'est tout bon pour lui!
Allez,changez votre fusil de cible,on y gagnera tous.

Rémy Moos 09/10/2012 20:31

Bonsoir à tous,
je fais donc partie de l'association.
Une demande à kikoo lol : qui est Ulysse 31 ? Nous sommes en tous cas pr^ts à le rencontrer.
Enfin, à titre perso, merci à Thierry pour le commentaire élogieux sur les membres de CAP21. Corinne Lepage l'a dit, lors d'une réunion de soutien au candidat CAP21 de Seine St Denis, qu'elle était
très en colère contre EELV, avec ces histoires de placement au Sénat et à l'assemblée nationale. On aura, selon elle, perdu 25 ans de lutte.....
A ceux qui voudraient dénigrer ou minimiser notre projet, je leur dit tout simplement qu'il faut vraiment nous prendre au sérieux !!!
Bien cordialement,
remy

JEAN LOUIS KARKIDES 09/10/2012 20:14

Thierry,vous avez une manière très personnelle d'expliquer l'histoire des verts à Aulnay sous Bois.
Je suis un de ces affreux écolos et je me sens bien loin de votre analyse.
Comme beaucoup de personnes de gauche,j'ai voté Segura car il représentait une alternative intéressante pour notre ville.
Entre autre,il était le seul à promettre la dépollution sous atmosphère dépréssurisée de l'usine CMMP.
Rapidement,sur beaucoup de points,je me suis aperçu que son système de fonctionnement n'avait rien à voir avec un système démocratique.
Les élus verts ont fait le même constat.
Croyez vous qu'il soit simple de renoncer à être dans la majorité autant financièrement qu'idéologiquement?
Ils n'ont pas été naïf longtemps contrairement à d'autres....
C'est à ce moment que je les ai rejoint.
Non pas pour le pouvoir mais par conviction.
Si les élus verts d'Aulnay voulaient le pouvoir,ils ne se seraient pas opposer aux combines des états majors!
Et oui Placé s'est dé-placé!
Une couleuvre!mais dites moi,dans quel parti n'en avale t'on pas?
Restons au niveau municipal,c'est bien suffisant.
J'apprécie que des personnes centristes se regroupent pour proposer des solutions pour Aulnay.
Cap 21 et sa présidente ont des propositions intéressantes.
Ce qui est important pour notre ville c'est se regrouper,non pas essayer de tirer le drap à soi.

Hervé Suaudeau 09/10/2012 18:48

Cher "Thierry" (je serais curieux de savoir si une personne proche du maire ne se cache pas courageusement derrière ce pseudo comme on l'a vu souvent),

Avec des si à postériori on arrive a beaucoup de choses. Quoi qu'il en soit, les écolos locaux ont eu le courage de quitter la majorité en abandonnant le pouvoir et leur indemnités quand ils ont
constaté la dérive éthique du maire. Ce fut une décision économiquement difficile pour certains. S'ils étaient comme vous le dites, ils seraient encore bien au chaud comme d'autres le sont encore
actuellement.

Hervé Suaudeau

kikoo lol 09/10/2012 17:17

l’ADES va-t-elle prendre Ulysse 31 dans sa liste ? kikoo lol

Thierry 09/10/2012 15:53

De toute façon les écologistes ne le sont que par opportunisme politique et certainement pas pour sauver la planète comme ils le prétendent. Il suffit de voir localement comment ils se sont
«naïvement » associés à Gérard Ségura en 2008 pour dénoncer ses méthodes deux ans plus tard à peine, démissionner et cocufier au passage tous les électeurs écologistes d’Aulnay-sous-Bois qui ont de
nouveau été trahis au moment de la venue de monsieur Placé pour soutenir le maire pendant les cantonales nord. Ils sont attirés par le pouvoir comme l’ours est attiré par le miel et préfèrent
sauver leur siège que la Terre. Les vrais écolos sont chez CAP 21 et pas dans ce drôle de machin sans queue ni tête qu’on appelle Europe Ecologie Les Verts.

Romuald Weymann 09/10/2012 14:33

On peut effectivement railler les scores plus que réduits glanés par les uns ou les autres.

Mais, parfois, il se trouve que des formations politiques ayant des scores ridicules parviennent malgré tout à décrocher des fonctions nationales et même une représentation parlementaire.

Ainsi, EELV a remporté un ridicule 2.31% au 1er tour des dernières Présidentielles, puis un non moins famélique 3.60% au 2ème tour des Législatives, ça n'a pas empêché la majorité présidentielle de
propulser ce parti non seulement au gouvernement, mais aussi à l'Assemblée, par le jeu d'alliances douteuses...

La démocratie, version socialiste.

Mario 09/10/2012 13:06

Une alliance d'enfer !

sylviane 09/10/2012 11:26

si on en croit les scores du mcli lors des législatives Gérard Ségura doit trembler ce matin

Laurent Comparot 09/10/2012 10:10

Ah, des nouveaux venus ?!? Finalement non, ce sont les mêmes avec un nouvel emballage. Cela pourrait être trompeur...