Aulnay-sous-Bois et son florissant commerce de proximité.

Publié le 16 Décembre 2010

Il existe parfois dans notre commune des paradoxes étonnants. Prenons la rue Anatole France par exemple. Nous sommes en pleine centralité. Zonage UA au niveau du plan local d'urbanisme donc zone de densité maximum par essence. Située toute proche de la station de RER B. Bref, en théorie, un véritable Eldorado pour le commerce de proximité. Pourtant lorsque vous faîtes quelques pas à cet endroit les échoppes sont désespérément closes... Les photos qui suivent montrent des boutiques fermées qui se suivent et donnent l'air d'un véritable désert commercial...

pressingarcenciel(Le pressing Arc-en-Ciel... Il pourrait pourtant accueillir une magnifique petite boutique de tronçonneuses...)

brasserielachope.JPG                                               (Ce soir à la Chope c'est pas vraiment open-bar...) 

cinebank.JPG

(L'ancien lieu de location vidéo qui, non sans humour, a laissé à l'entrée l'affiche du film de Brian De Palma : Carlito's Way dont le titre en français est... L'impasse !)

cyclestilly.JPG

                        (Les cycles Tilly, transférés rue Jules Princet mais toujours pas remplacés)

poissonnerie.JPG

                  (Seras-tu aux prochaines vacances chez Marées et Rivages ou bien sur la plage ?)

pharmacie.JPG

(L'une des survivantes du quartier : la pharmacie. Aurait-elle mis les autres commerces du coin sous prozac ?)

Le commerce de proximité à Aulnay-sous-Bois serait-il en train de mourir, même en centre-ville ... ?

Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sophie 17/12/2010 10:14


Bon article, qui mérite une sérieuse réflexion. La ville a-t-elle des projets ? Comment contrer l'implantation de nouveaux coiffeurs et agences immobilières ?

À quand une étude sérieuse mandatée par un cabinet extérieur ? Cette localisation est tout à fait exceptionnelle pour un projet d'immobilier d'entreprises, afin de ne pas venir concurrencer les
commerces existants de l'avenue et du boulevard de Strasbourg. Il faut aussi tenir compte de la concurrence périphérique en matière commerciale (Parinor, et le futur grand centre commercial de
CDG).

Aulnay a tout de même de nombreux jeunes diplômés ambitieux qu'il faut aider à maintenir sur la commune ! ! !


Xavier 16/12/2010 20:30


@ Stéphane,

Du commerce de la parole au commerce des actes !

La fonction publique a ses vertus. Mais ce n'est pas la meilleure école pour
développer un plan marketing conséquent pour faire venir un commerce de proximité et de qualité dans ce centre d'Aulnay.

Malgré la bonne volonté des uns et des autres, je crois qu'il faut envisager un véritable professionnalisme en la matière suivant la méthodologie classique : diagnostic, propositions, plan
d'action, mise en oeuvre de moyens.

Bénéficier de l'expérience de villes qui ont eu à résoudre ce type de problèmes. Adopter un programme de mise en valeur de l'ensemble du quartier. Définir un paysage urbain de qualité. Attirer un
commerce assurant un rôle de locomotive dans le secteur. Atténuer les barrières physiques et mentales entre le côté nord et le côté sud du pôle gare.
Les pistes ne manquent pas, d'autant que beaucoup d'enseignes développent des concepts spécialement dédiés pour les centre-villes.

Alors à quand une véritable réflexion dans ce domaine ?

Le pouvoir c'est bien. Mais le pouvoir de faire c'est mieux !


Aulnay mien 16/12/2010 18:19


Décidément l'Arc en ciel est mal mené sur cette ville!
Quel promoteur a t'il bien pu racheter tous ces commerces?
Va t'on voir sortir du chapeau un projet immobilier de grande envergure?
PLU d'espoir, qu'un jour les habitants, premiers concernés et premiers experts, aient leur mot à dire sur l'urbanisme dans cette ville!
Cependant se sont les premiers à avoir mentionné toutes les dérives d'un urbanisme au coup par coup et malheureusement se sera les premiers à souffrir des conséquences. Quand les décisionnaires
fort de leur mutation politique seront assis dans des fauteuils confortables.


Romuald 16/12/2010 18:14


Je réside depuis 3 ans ½ un peu plus loin dans cette rue, vers l'école privée.
Et effectivement j'ai pu assister, en à peine 3 ans ½ donc, la lente fermeture de commerces...

On peut rajouter le magasin qui était à un moment une boutique afro-antillaise puis a été revendue à un commerce indo-pakistano-sri-lankais, je ne sais trop (à moins que ça ne soit l'inverse càd
avant un magasin indo etc, et ensuite afro-antillais, je ferai mieux attention demain en passant devant; c'est en face du GMF par là).

L'ancien boucher halal qui se trouvait en coin de rue a été remplacé par une crêperie; un coiffeur afro-antillais a vu le jour à quelques boutiques de là.
La serrurerie me semble mal en point; je ne sais pas ce qu'il en est du magasin vendait de l'électroménager...
Une ancien boutique spécialisée dans la conversion des VHS en DVD a laissé sa place à une énième agence immobilière.


En revanche pour la poissonnerie, il me semble l'avoir vu ouverte il y a quelques jours encore ?
Ce qui m'avait en tout cas frappé lorsque je me suis installé, c'est la dizaine d'agences d'intérim, et la population gravitant autour du coiffeur maghrébin pas loin de la serrurerie...