Aulnay-sous-Bois : Escalator 3, le soulèvement des machines.

Publié le 10 Janvier 2011

Lorsque j'étais à peine adolescent j'avais vu l'Ascenseur,  un long métrage néerlandais qui a obtenu le grand prix du film fantastique d'Avoriaz en 1984. L'histoire était assez basique. Pour faire court, la machine, qui normalement est programmée pour monter et descendre entre les étages, avait par une sorte de mystère inconnu accédé à une certaine forme de vie. L'Ascenseur était donc devenu autonome dans sa gestion et bizarrement il avait décidé de s'en prendre aux humains en leur faisant des misères...

ascenseur.jpg

Sans me marquer autant que les classiques d'Hitchcock, Brian De Palma ou John Carpenter qui ont bercé ma jeunesse, l'Ascenseur avait exercé sur moi son petit effet et d'un coup j'étais devenu très copain avec les escaliers. Je ne sais pas trop pourquoi mais dimanche 2 janvier, après avoir raccompagné la famille à son train vers la province, en empruntant le fameux escalateur de la gare RER menant vers la sortie place Charles de Gaulle qui est en panne ou en maintenance depuis des lustres,  j'ai instinctivement pensé à l'Ascenseur.

escalator.JPG

Je me suis dit : si quelques humains ne se décident pas un jour ou l'autre à mettre les mains dans le cambouis cet escalateur n'est pas prêt de revenir à la vie. Chemin faisant je songeais en mon for intérieur : cet escalateur aulnaysien qui persiste à ne pas vouloir fonctionner donne quand même au passage une sacrée claque à ces films de science-fiction qui prétendent que tôt ou tard les robots ou les machines prendront le pouvoir sur les hommes... Non décidemment, Escalator 3, le soulèvement des machines, ce n'est pas pour demain !

escalator2.JPG

Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amélie Roulet 12/01/2011 09:20


C'est marrant, je regardais justement l'écriteau ce matin.
Et sauf si mes yeux du matin m'ont trompé (chose qui peut arriver le matin, quand mon esprit est encore un peu dans le brouillard), j'ai cru voir que la date de réparation indiquée n'était pas le
30/01/2011 mais le 30/03/2011...

Combien de fois j'ai eu envie de taguer le panneau pour mettre une autre année...

Bref, affaire à suivre.


Xavier 10/01/2011 23:18


@ Stéphane,

Il ne faut pas confondre ascenseur et escalator.

L'ascenseur est assez simple: ça marche ou ça ne marche pas. Par exemple, en ce moment on dit que l'ascenseur social, ça ne marche pas fort. Mais un ascenseur ça peut aussi devenir fou et dangereux
et mener tout droit à l'échafaud !

Quant à l'escalator, il permet de transporter beaucoup plus de personnes, et soulager les jambes des travailleurs fourbus ou des personnes âgées, mais c'est un être hybride fait d'électronique mais
aussi de mécanique. Alors, il tombe souvent en panne et est capricieux, juste pour prendre sa revanche, de temps en temps, parce qu'il est bigrement sollicité. Alors, de temps en temps, il craque.
C'est humain, après tout...

Mais celui dont tu parles, à priori il n'est pas encore en service. C'est sûrement à cause des 35 heures, ou peut-être parce que l'on a choisi un fournisseur espagnol au lieu d'un allemand. Nous
avons beau être en Europe, toutes les cultures n'ont pas forcément la même rigueur. Il y a des méditerranéens, des germains, des bretons, des saxons, des vikings...

Aussi la France est-elle un vaste mélange. Mais certains sont plus détonnants que d'autres. D'où des quiproquos, des malentendus parce que même les elfes de la forêt de Brocéliande peuvent s'en
mêler...La technique toute puissante n'est pas tout. Il faut aussi penser aux forces de l'esprit...


Usager 10/01/2011 23:14


Petit historique incomplet du grand projet de réparation de cet escalator : après des mois (des années ?) en panne, un beau jour une feuille a fait son apparition (on la voit bien sur la photo)
:

"Nous intervenons pour remettre en service cet escalator d'ici le : 30/MM/20AA"

Au début : 30/03/2010, puis 30/04, puis 05, puis (...) puis 30/12/2010... Et là on aurait pu croire au père noel mais... non, sans surprise, désormais, "nous intervenons pour remettre en service
cet escalator d'ici le 30/01/2011"...

Repousser de mois en mois, ils savent faire... tenir leurs engagements... c'est une autre affaire.

L'intérêt d'annoncer une réparation si c'est pour la repousser de mois en mois ? Je ne sais pas... mais là on a juste l'impression qu'on se moque de nous (pour rester poli).