O’Parinor Aulnay-sous-Bois vs Aéroville Tremblay : le match des centres commerciaux !

Publié le 17 Septembre 2013

AerovilleTremblay.jpgQuelques kilomètres seulement les séparent. A Tremblay-en-France, face aux pistes de l’aéroport Charles-de-Gaulle, le futur centre commercial Aéroville (construit par Unibail-Rodamco) sera livré dans un mois tout juste. A Aulnay, O’Parinor (propriété du groupe Hammerson) fait une petite cure de rajeunissement, à l’approche de ses quarante ans. Les géants du shopping, 84000 m 2 et 90000 m 2, sont en chantier tous les deux. Chacun aura son cinéma, de douze ou quatorze salles. Il ouvrira le 16 octobre à Tremblay, dans un an à O’Parinor.

Dans un département où certaines galeries commerciales sont à la peine, les deux poids lourds ne risquent-ils pas de s’entre-dévorer? De part et d’autre, on assure viser des clientèles différentes, et, de fait, l’architecture, les enseignes, les ambitions varient. Mais O’Parinor attire 13 millions de personnes chaque année, et Aéroville espère en capter 12 millions « en vitesse de croisière ». Les deux centres se disputeront forcément un peu de terrain… tandis que l’ombre d’un autre projet pharaonique, Europa City, porté par le groupe Auchan, s’étend sur le territoire tout proche de Gonesse (Val-d’Oise).

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

yann 17/09/2013 15:32

Le concept de centre commercial moderne a été rendu possible par la démocratisation de l'automobile : On regroupe tous les commerces au même endroit pour faire des économies d’échelle, et on y va
en voiture pour remplir son coffre, forcement au détriment des commerces locaux accessibles à pieds.

Sauf qu'aujourd'hui, la plupart des municipalités prétendent vouloir réduire l'utilisation de la voiture et privilégier la circulation "douce"... mais continue de construire et développer des
grandes surfaces qui sont intimement lié à l'utilisation de la voiture (et je ne parle même pas des incitations de l’état à acheter des nouveaux véhicule, ni des subventions massive pour
l’industrie de l’automobile).

C'est contradictoire, non ?