Manifeste pour des assises de la sécurité à Aulnay-sous-Bois

Publié le 10 Janvier 2013

stopviolence1.jpgC'est avec un très grand choc que nous avons appris mercredi 2 janvier 2013 l'assassinat, par balle, d'un homme à Aulnay-sous-Bois.

Représentants de riverains de tous bords, nous espérons que tout sera fait, le plus rapidement possible, pour retrouver les auteurs de ce meurtre

Nous tenons ici à témoigner toute notre confiance aux forces de l'ordre qui, nous en sommes sûrs, mènerons l'enquête avec diligence et efficacité.

C'est la deuxième fois, en moins d'un mois, qu'un homme est la cible de tirs en pleine rue à Aulnay-sous-Bois. 

Nous ne pouvons cacher notre inquiétude face au nombre grandissant d'attaques dans notre ville. Les Aulnaysiens ne doivent pas être inquiétés en se promenant dans les rues de notre commune. C'est inacceptable.

Or, nous sommes toujours dans l'attente d'une réaction concrète d'un représentant aulnaysien. En lisant les tribunes publiées dans Oxygène hier après-midi, seule une personne sur les 5 représentants de groupes municipaux a eu le courage d'exprimer son inquiétude face à une violence croissante dans notre ville. 

Ce n'est pas normal : tout le monde doit prendre à bras le corps cette situation de fait qui est de plus en plus présente dans notre vie de tous les jours. 

C'est la raison pour laquelle nous demandons instamment à la municipalité d'Aulnay-sous-Bois, en lien avec les forces vives de la ville, les forces de l'ordre et la préfecture de Seine-Saint-Denis, de lancer sans plus tarder une réflexion sur la sécurité dans notre ville, sous la forme d'assises de la sécurité, afin que ce phénomène ne se reproduise plus. La violence doit cesser. 

Nous nous tenons donc à la disposition des élus et représentants de l'Etat pour aider de notre mieux à contribuer à cette baisse de la délinquance dans la ville d'Aulnay-sous-Bois et, dans une plus large mesure, dans notre département. 

Stéphane Fleury & Benjamin Giami

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean latouche 14/01/2013 20:47

Attention Stéphane, vous troublez Laurent, on sent la peur et l'insécurité au point qu'il ne va nous appeler bernard joseph à la rescousse!

Laurent Comparot 14/01/2013 11:01

Stéphane, troublant le dernier tract de l'UMP. Une action bien coordonnée avec ce manifeste.

Jeannette F. 11/01/2013 15:55

Monsieur,

Vous lisez les infos de temps en temps ? Cette article tombe à un moment où il y a vraiment une recrudescence des faits divers, regardez les violences de cette nuit entre bandes et les voitures
brûlées ! Il est temps d'arrêter de se voiler la face.

Laurent Comparot 11/01/2013 14:23

Il s'agit en effet bien d'un texte partisan qui met en exergue la dernière tribune du groupe UMP rédigé par madame Séverine Maroun et agite encore une fois les bonnes vieilles ficelles de la
peur.

L'outil statistique est hélas d'aucun recours pour valider ou invalider les tendances de l'insécurité sur notre ville tant les indicateurs ont fait l'objet par le passé de distorsions par rapport à
la réalité.

Il faut distinguer les faits constatés et avérés, et le sentiment d'insécurité qui sont, toutes les experts vous le diront, finalement deux choses différentes.

Et il convient de s'attaquer à ces deux phénomènes avec pragmatisme en mobilisant les énergies et en faisant sans doute preuve de d'imagination.

(Vivement que les prétendants aux élections municipales sortent du bois, cela évitera de faire des copier-coller sur les divers blogs dits d'information).