Les défibrillateurs d'Aulnay-sous-Bois.

Publié le 24 Juin 2010

 Je ne suis pas sûr que tous les aulnaysiens soient au courant, mais notre ville dispose de sept défibrillateurs  automatisés externes (DAE) répartis un peu partout sur la commune. Vous trouverez leur localisation précise en cliquant (ici) sur l'article paru en mars dernier sur MonAulnay.com. A titre personnel en regardant la carte, je m'interroge sur la couverture des extrémités  sud d'Aulnay-sous-Bois notamment les zones pavillonnaires des quartiers Nonneville et Pont de l'Union, même si j'imagine que l'implantation a été savamment étudiée.

imagedefib.JPG

Ce point n'est pas anodin car le facteur temps est primordial : une minute de perdue = 10% de chance de survie en moins. La défibrillation est un choc électrique administré pour resynchroniser l'activité électrique du cœur. C'est le seul moyen de remédier à un arrêt cardio-respiratoire dû à un dysfonctionnement de l'activité électrique du cœur. Les impulsions électriques du cœur deviennent subitement chaotiques, les cellules musculaires ne sont plus synchronisées, cela provoque l'arrêt soudain de la fonction de pompe du cœur. La victime s'effondre et perd très rapidement connaissance, la plupart du temps sans alerte préalable.

En France, l'arrêt cardiaque est responsable de 60 000 décès par an. Les professionnels de l'urgence sont équipés de défibrillateurs, mais hélas arrivent généralement trop tard pour améliorer cette situation. C'est pourquoi le décret n°2007-705 du 4 mai 2007 précise que toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies par la loi. En résumé et c'est écrit sur le panneau placé à proximité du défibrillateur que j'ai pu voir sous les arcades de la place de la poste du Vieux-Pays et de l'église St Sulpice : maintenant tout le monde peut sauver une vie et l'utilisation du DAE ne peut vous être reprochée.

defibmodeemploi.JPG

En théorie, le modèle DAE est simple d'utilisation puisqu'un ordinateur à l'intérieur du défibrillateur détermine si un choc est recommandé pour sauver la victime. Ainsi le défibrillateur est en principe totalement sécurisé et l'utilisateur ne peut pas administrer un choc sans que le défibrillateur ne l'autorise.  Toutefois, en pratique, il me semble qu'il existe un certain manque d'information dans la ville sur ce sujet. Je n'ai rien vu sur le site de la mairie (c'est peut-être mes yeux) en cherchant à la rubrique santé, solidarité, séniors. Pas de carte d'implantation des appareils, pas de guide d'utilisation. La commune dispense-t-elle des formations régulières, si oui où et quand ? Si non pourquoi ?

L'installation des défibrillateurs est forcement une bonne chose, mais il est dommage de ne pas sensibiliser la population davantage sur la question il me semble... J'imagine que si cela m'arrivait, victime ou utilisateur, je serais bien content soit de tomber sur quelqu'un d'un peu familier avec l'appareil,  soit d'avoir reçu une formation adéquate me permettant d'aborder la situation avec un minimum de maîtrise...

Stéphane Fleury.

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

flo77150 23/02/2016 16:10

Bon a savoir ^^