L'Auberge des Saint Pères : l'étoile d'Aulnay-sous-Bois

Publié le 10 Décembre 2010

Où sortir à Aulnay-sous-Bois ? De prime abord, la question peut paraitre saugrenue. Mais elle est pourtant loin d'être anodine, tant l'image d'une simple ville-dortoir colle parfois à notre commune. D'autres que moi se sont posés la question. D'où l'idée de cette rubrique où sortir à Aulnay ? L'objectif : partager des endroits, des coups de cœur afin de sortir un peu de chez soi en oubliant l'ordinateur, la télévision ou la Playstation...!   Alors quand on va sortir ? N'hésitez pas à recommander vos bons plans ici (aulnaylibre@yahoo.fr) ou sur les profils facebook et twitter du blog. Nous les relaierons bien volontiers...

Aujourd'hui je commence par le top puisque notre Cité comporte un restaurant une étoile au guide Michelin : l'Auberge des Saint Pères. Je n'y suis pas encore allé... N'hésitez pas à livrer vos impressions en commentaires sur ce lieu gastronomique décrit ci-dessous par le site l'hôtellerie Restauration.

Aulnay-sous-Bois (93) Jean-Claude Cahagnet, Maitre cuisinier de France, est installé depuis 1998 en Seine-Saint-Denis. Etoilé depuis 2004, il propose une cuisine gastronomique.

Situé à Aulnay-sous-Bois, à dix minutes au nord de Paris, l'Auberge des Saint Pères se niche dans une rue bordée de pavillons. Ce restaurant existe depuis 1976, mais c'est depuis 1998 que Jean-Claude Cahagnet y officie. "J'ai eu un véritable coup de cœur. Par ailleurs je cherchais une affaire à taille humaine, qui permettait tout de même de vivre correctement."

jean-claude-cahagnet.jpg

C'est en 2004, un an avant les émeutes en banlieue, que l'Auberge des Saint Pères a décroché son étoile au guide Michelin. Pas évident d'imaginer la présence d'un restaurant gastronomique dans ce département. Mais contrairement aux apparences, il existe une clientèle pour une table comme celle de Jean-Claude Cahagnet, Maitre cuisinier de France : "Il y a des sociétés comme l'Oréal implantées à Aulnay" explique, avec un sourire malicieux, cet ancien de chez Gérard Vié. D'une capacité d'une cinquantaine de places, l'établissement réalise 32 à 35 couverts par service.

Jean-Claude Cahagnet partage, avec ses voisins de quartier, un potager. "J'y cultive des plantes telles que l'hysope, les capucines, les pimprenelles miniatures, la menthe des loups et bien d'autres encore qui viendront agrémenter mes plats d'une touche personnelle". Exemple ? Un Rouget poêlé croustillant, quinoa à la chlorophylle-coriandre-persil et un fin pain au lard fumé.

Une implication dans la vie de la cité

On ne peut pas diriger un restaurant gastronomique en banlieue sans poser un regard sur les difficultés que connaissent ces quartiers. En toute discrétion et modestie, Jean-Claude Cahagnet s'investit également pour aider des adolescents en situation difficile, par le biais d'associations de quartier. "J'étais moi-même un cancre à l'école, dévoile-t-il. J'ai eu la chance qu'un des amis de ma mère ait accepté de me prendre en apprentissage dans son restaurant pour me faire découvrir le métier. Je collectionnais déjà les recettes de cuisine que je découpais dans les magazines quand j'étais jeune. Tout le monde n'a pas eu les mêmes chances au départ. Si j'arrive à intéresser quelques uns de ces enfants à la cuisine, c'est en soi une victoire et une fierté personnelle." Généreux, il n'hésite pas à demander parfois du renfort à certains de ses amis et confrères lors d'opérations caritatives. Pour ce passionné de moto, la cuisine est une chose que l'on doit faire partager à tous.

L'Auberge des Saint Pères

212 avenue de Nonneville

93600 Aulnay-sous-Bois

www.auberge-des-saint-peres.fr

 

Source : A.J.A L'hôtellerie Restauration mercredi 8 décembre 2010  

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Où sortir à Aulnay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hervé Suaudeau 11/12/2010 23:45


J'ai eu la chance d'aller déjà plusieurs fois à l'auberge des Saint-pères. C'est un endroit à découvrir absolument et qui n'a rien à voir avec un restaurant. Le Perthis est un bon restaurant, mais
un restaurant. A l'auberge, tout est une expérience sensorielle unique. On ressort après 3h de grand spectacle complètement ébahi se demandant par quels mots nous allons retranscrire cette
expérience.

Je vous conseille le menu confiance avec le vin (allez-y à pied, cela permet d'ouvrir l'appétit!). C'est une somme d'argent conséquente (85€, vin compris) mais au lieu d'acheter une paire baskets
de marques, offrez-vous au moins une fois cette expérience unique dans votre vie. Ce n'est pas seulement les mises en bouches, les entremets, l'entrée, les deux plats, le fromage, le dessert et les
verres de vin adaptés à chaque assiette qui font le résultat; c'est surtout l'assemblage tout à fait unique de l'ensemble, les découvertes à chaque coup de fourchette, la pédagogie et le
tempérament joueur du sommelier. On ne ressort pas indemne d'une telle expérience et quand on se dit que cela vaut le prix d'une place de concert au stade de France ou d'un billet à l'opéra, on
relativise.
Courrez-y cela en vaut VRAIMENT la peine... au moins une fois dans votre vie.


David Burlot 11/12/2010 09:50


J'ai découvert cette auberge comme voisin.
Le menu découverte est une excellente idée, on ne sait pas à l'avance ce qui va être servi. (l’hôtesse demande auparavant quels sont les goûts et "dégoûts" de l'attablée). Le sommelier fait
découvrir des saveurs.
Bref on participe pour une fois activement au repas.
Cette étoile est méritée et vaut vraiment le détour.


JEAN LOUIS KARKIDES 11/12/2010 08:14


L'Auberge des Saints Pères est malheureusement un endroit qui n'est pas à la portée de tous.
Celà n'enlève rien à la qualité et l'originalité de son chef.
Quant à moi,je vais souvent au Perthis, route de Bondy.
On y trouve un service digne des grandes tables,une présentation des plats originale et qui plus est un repas en semaine à 13,50€ très sympathique.