Goulag balance le son des racailles en hommage à son quartier d’Aulnay-sous-Bois !

Publié le 16 Novembre 2013

Véritable hymne à son quartier d'Aulnay-sous-Bois, le titre « Le son des racailles » figurera sur la prochaine tape du rappeur nommée 2.0.9.3 M4G dont la sortie est prévue pour le courant de l'année 2014. Un nouvel extrait clippé intitulé Qui peut m'égaler, en featuring avec Sefyu, devrait également voir le jour sur la toile vendredi prochain.

Source : http://www.booska-p.com

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bessaguet 17/11/2013 15:53

je ne suis pas un fervent amateur de RAP mais les paroles de ces textes sont peut-être à prendre au second voire au troisième degré. Sauf erreur de ma part, les paroles citées dans le commentaire
sont la parodie d'une chanson française du répertoire de la variété; De plus il faudrait taire le fait qu'il est plus facile après 21h, de se fournir en drogue et en arme que d'acheter 6 œufs ou
une baguette.
Je pense que se groupe dénonce cet état de fait mais je comprend que cela puisse heurter des oreilles chastes douillettement installées devant leur écran TV

JF 17/11/2013 03:59

Bravo , on encourage la merdasse a s'installer à Aulnay !!!

Moi 16/11/2013 23:09

Pas mieux !

Aucune écriture, aucun message, une caricature et une fierté de cette caricature.

Faudra pas pleurer après...

Un hymne à leur quartier? Mais quel quartier?

Finalement, la racaille, c'est l'infime pourcentage qui empêche la majorité silencieuse qui travaille et aspire à de la tranquillité de vivre en paix en cité.

Une cité n'est jamais "chaude", mais une bande de racaille cherche parfois à le faire croire.

Le message véhiculé reste un message de délinquance, sans même se donner la peine d'y insérer du langage ou de la subtilité.

Ce sont ces personnes qui créent le climat politique actuel, génère cette colère et nous mènera tous dans un conflit civil. Et, bien que bruyants, dans leur fatale minorité, ils ne feront pas le
poids.

Romuald Weymann 16/11/2013 22:27

« Si tu veux de la drogue, viens nous voir on en a, si tu veux des armes, viens nous voir on en a »

Euh...

Et vous faites la promo de ces individus ?... Ces types s'enferment dans une caricature de racailles, et pleurnichent ensuite parce qu'ils sont considérés comme tels.