Enfin un bol d’air pour les usagers du RER B à Aulnay-sous-Bois !

Publié le 4 Décembre 2013

C’est une mesure importante que le Syndicat des transports d’Ile-de-France(Stif) va acter la semaine prochaine lors du vote de son budget. Elle changerait la donne pour quelques-uns des 300 000 voyageurs qui empruntent chaque jour le RER B au nord de Paris. Le Stif prévoit en effet de financer le renforcement de la ligne K (Transilien). En 2014, un train supplémentaire devrait circuler sur cette ligne reliant Crépy-en-Valois (Oise) et la gare du Nord à Paris, durant la période de pointe du matin. L’objectif : desservir davantage la gare d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), pour délester un peu les rames bondées. En outre, les trains de la ligne K en direction de Paris en heure de pointe le matin s’arrêteront en gare d’Aulnay (soit quatre de plus qu’aujourd’hui). Pareil le soir, mais cette fois en direction de Crépy-en-Valois.

Une victoire pour le collectif des usagers

« Ce renfort d’offre aura des répercussions positives sur toute la ligne », indique Pierre Serne, vice-président (Europe Ecologie) du conseil régional en charge des transports. Cet effort particulier survient à la suite du plan de modernisation RER B nord +, entré en vigueur début septembre. Les RER sont devenus tous omnibus. S’ils sont censés passer toutes les trois minutes en gare en période de pointe, ils mettent forcément plus de temps à effectuer le trajet entre Paris et Aulnay.

Usagers et élus aulnaysiens de tous bords plaidaient donc en faveur de l’option ligne K. Une option devenue plus facile à mettre en œuvre : le RER B circulant désormais sur des voies dédiées, il y a de la place pour le Transilien. Le train supplémentaire permettra aussi aux voyageurs du Transilien venant de Seine-et-Marne et de l’Oise de respirer un peu : « Aujourd’hui, des usagers doivent rester debout à partir de Dammartin », note Pierre Serne. « C’est une victoire importante, une réponse à ce que tout le monde réclamait », réagit André Cuzon, militant du collectif des usagers du RER B. Ces derniers devront néanmoins patienter avant de profiter de cette offre renforcée, sans doute pas effective avant fin 2014. En attendant, de nombreuses voix s’élèvent pour pointer la réapparition d’incidents à répétition sur le RER B, et ce en dépit des 600 M€ investis dans la modernisation de la ligne.

Source : Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Eric DENIS 05/12/2013 09:47

Oui mais les élections régionales sont pour 2015 ...

wilfrid 04/12/2013 14:01

Fin 2014 ! Mais, il y a urgence !