Aulnay-sous-Bois : en panne d’inspiration Gérard Ségura pique son slogan de campagne à la liste Centre-Modem des municipales de 2008 ?!

Publié le 17 Octobre 2013

gerard-segura-2014Comme dit l’expression bien connue : c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ! Gérard Ségura a visiblement appliqué  cette recette à la lettre puisque son slogan de campagne pour les municipales de 2014 ressemble étrangement à celui de la liste Centre-Modem conduite en 2008 par Rezak Bezzaouya[1]. Le maire sortant propose ainsi pour l’échéance électorale à venir « Aulnay avance avec Gérard Ségura ». Le centriste utilisait à l’époque « Avec vous Aulnay avance ». La similitude est donc assez troublante.

Il subsiste tout de même une nuance de taille. « Avec vous Aulnay avance » de Rezak Bezzaouya sonne bien plus collectif comme si l’exécutif municipal avançait avec les habitants alors que « Aulnay Avance avec Gérard Ségura » dénote une hyperpersonnalisation du scrutin prévu dans six mois. Grosso modo vous avancez avec Gérard Ségura sinon tant pis pour vous Gérard Ségura avancera sans vous ! Cette interprétation n’est pas dénuée de sens. Il suffit en effet d’observer comment, sur les questions d’urbanisme notamment, Gérard Ségura et l’actuelle majorité ont fait le choix de décider seuls, balayant au passage les belles promesses entrevues par la mise en place de la démocratie locale[2].  Ce ne sont pas les écologistes et l’adjoint à l’urbanisme Alain Amédro, démissionnaires dès 2010, qui diront le contraire !

Quoi qu’il en soit, après le flamboyant « Aulnay renaît » annonciateur du « temps du bonheur », Gérard Ségura, quelque peu en manque d’inspiration visiblement, se la joue Agenda 21 et recycle le slogan d’une liste de Centre-Modem ! Les électeurs verront le moment venu si cette soupe réchauffée n’a pas le goût d’un bouillon amer…

[1] pour mémoire la liste Centre-Modem conduite par Rezak Bezzaouya avait réalisé 4,81 % des voix au premier tour de l’élection municipale de 2008.

[2] rappelons-nous qu’en 2008, sans doute dans l’euphorie de la victoire, l’adjoint à la démocratie participative, Philippe Gente, déclarait dans Oxygène : « le temps où les mairies décidaient seules est révolu ! ». Depuis il a rangé son pipeau et s’occupe désormais du Grand Paris et de l’intercommunalité.

Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

The watchman 21/10/2013 19:41

Et oui; beaucoup de tromperies et de de décisions prises sans concertations depuis 2008. La fourberie est un trait caractéristique de cet homme. Regardez ou en est Aulnay à présent. Bientôt 2014...
Ne renouvelons pas les mêmes erreurs au risque de devenir la poubelle de Seine Saint Denis. A bon entendeur salut.

yousri 18/10/2013 09:40

moi je me rappelle de gens qui se terraient pendant la campagne, qui ne sortaient pas , ou n osaient pas aller a la rencontre des gens, qui s en foutaient totalement, et dont le seul objectif etait
la place negociee, une fois l echarpe sur les epaules, ya eu du changement, mais pas dans le sens escompte, aulnay est tombe bien bas........

JF 17/10/2013 20:43

Mais quelle trompette ce mec !!!!