1,2 tonne de cannabis saisie à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine

Publié le 26 Décembre 2014

cannabis.jpgLes enquêteurs de la PJ des Hauts-de-Seine se souviendront longtemps de ce jour de Noël. Dans la soirée de jeudi, ils ont mené une opération plus que fructueuse, à Rueil-Malmaison. Ils ont interpellé trois trafiquants de drogue et saisi 1,2 t de résine de cannabis et une trentaine de kilos d’herbe.

Une saisie record. Au prix du marché, cela représente environ trois millions d’euros.

A la fin des vacances estivales, les policiers reçoivent un tuyau en or massif. De quoi les convaincre de s’intéresser à une équipe basée à Rueil-Malmaison. L’automne est fait d’interminables journées d’enquête, de surveillances, de planques… Peu à peu, la SDPJ cible et identifie les membres de la bande. Ils n’ont pas affaire à un petit trafic de cité mais à une entreprise florissante. Basés dans les beaux quartiers de Rueil, les trafiquants alimentent une grande partie de la banlieue ouest en résine : les Hauts-de-Seine, les Yvelines et le nord de l’Essonne, le plateau de Saclay entre autres. 

Tout se précipite en cette semaine de Noël. Les enquêteurs acquièrent la certitude que de la drogue se trouve dans un appartement de Rueil 2 000, le quartier d’entreprises de la ville. Il faut impérativement agir avant que la marchandise ne soit revendue. L’opération lancée jeudi soir est couronnée de succès. Les policiers interpellent trois hommes âgés de 25 à 30 ans. Le trio détonne : il n’est pas ou peu connu des services de police. Ces grossistes, des « truands d’un bon niveau », dixit une source proche du dossier, ne font pas de vagues et engrangent des bénéfices records. La perquisition est la surprise de Noël. « On s’attendait à trouver quelque chose, mais pas autant », jubile un proche du dossier.

Dans le luxueux appartement, le SDPJ92 met aussi la main sur le nécessaire à la protection du business : des cagoules et des armes de poing, des pistolets et des revolvers. Mais pas de Kalachnikov.

« Cela récompense le travail énorme, l’investissement hors norme des équipes », commente le commissaire divisionnaire Michel Fory, patron du SDPJ92.

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JLK 03/01/2015 15:19

Ai-je proposé le club med?
Vos caricatures de mes propos montrent la faiblesse des votres...
Légalisation du cannabis et réelles démantèlement des trafics des drogues dures avec une aide pour tous les dépendants.
Les sommes récoltées par cette légalisation permettront de mieux surveiller et contrôler sa consommation.
Avec bien sur une information plus soutenue dans les établissements scolaires.
Allez voir un peu du côté des établissements scolaires,il n'y a pas que le joint qui mène la danse,l'alcool fait autant de ravage si ce n'est plus.
Ouvrez vos yeux,sortez,allez vers les autres!

Romuald Weymann 03/01/2015 13:47

Les forces de l'ordre ont arrêté hier vendredi 2 janvier une dizaine de personnes impliquées dans un trafic de cocaïne, dans une ZSP du XIXe à Paris, quartier Riverdy.
http://www.leparisien.fr/paris-75/trafic-de-stupefiants-a-paris-une-dizaine-de-personnes-interpellees-02-01-2015-4415179.php

Problème, en juin dernier, un réseau similaire organisé par une famille malienne était neutralisé dans la même cité, avec des ramifications à Aulnay-sous-Bois (on peut supposer qu'il s'agissait
également de Maliens, les trafiquants ne pratiquent pas le vivre-ensemble).
http://www.worldzine.fr/2014/06/24/operation-anti-drogue-a-paris-un-reseau-de-trafiquants-de-crack-demantele/

Ce qui signifie que, 6 mois après le démantèlement d'un réseau, un autre l'a remplacé.

Que préconisez-vous pour lutter contre ces trafics (et trafiquants) au juste ?
Moi : expulsion des trafiquants étrangers, déchéance de la nationalité française pour les trafiquants binationaux et expulsion dans la foulée, saisie de la totalité de leur patrimoine localisé en
France; lourdes peines de prison et saisie de la totalité du patrimoine des trafiquants n'ayant que la nationalité française, expulsion de leur logement des familles profitant de ces trafics (s'il
s'agit de familles dont les membres ont la seule nationalité française).

Parce que c'est bien beau d'écrire : « il faut combattre les trafiquants de cocaïne et d'héroïne ! », si c'est pour prôner des solutions bisounours (genre peines aménagées, ou peines de prison dans
un établissement proposant sorties à cheval, parapente et gratuité de la TV aux détenus).

JLK 30/12/2014 11:25

Je vous rejoins sur le fait que le cannabis est une drogue.
Comme l'est l'alcool,le tabac,la consommation de psychotropes et bien sur l'héroïne et la cocaïne.
Et que certains de ces produits ne doivent pas être consommé avant de prendre le volant
D'où la nécessité d'une information sur toutes ces substances (ce qui est fait mais trop irrégulièrement dans les établissements scolaires)
Une consommation régulière de tous ces produits conduit à une addiction plus ou moins grave selon ce qui et consommé.
Mais un verre de vin par repas,une cigarette enrichie ou pas par semaine est possible sans se mettre en danger.
Héroïne et cocaïne sont des poisons à ne jamais toucher dont il faut combattre les revendeurs.
Il ne faut ni baisser les bras,ni se voiler la face,ni désinformer en mettant cannabis et héroïne sur le même degré,tout ceci parce que la loi française les interdit tous les deux.
Ce procédé est dangereux.
Quant à la défense des terres agricoles,on cultive bien le tabac et j'espère vous voir un jour défendre celles du Triangle de Gonesse.

Romuald Weymann 30/12/2014 07:57

La nocivité du cannabis est attestée, la dépendance à cette drogue également. Si elle est moins nocive que l'héroïne ou la cocaïne, ça reste une drogue. Régulièrement, des accidents surviennent sur
la route, et les tests de dépistage indiquent que le chauffard a fumé du cannabis peu avant.

Il y a quasiment un an jour pour jour, des scientifiques de l'INSERM ont annoncé avoir réussi à isoler une hormone annihilant les effets de la dépendance. Ce qui prouve que cette drogue,
contrairement à ce que ses défenseurs en disent, provoque bien une addiction. http://presse-inserm.fr/decouverte-dune-molecule-qui-protege-le-cerveau-dune-intoxication-au-cannabis/10547/

Par ailleurs, loin d'être bisounours, ma posture est la répression, ce qui rebute forcément le libertaire.

En prime, question de protectionnisme : le cannabis étant principalement cultivé au Maroc, cela exigerait de l'importer du Maroc en quantités industrielles.
L'écolo que vous êtes ne peut que s'y opposer (bilan carbone de la consommation du cannabis à calculer). Et si jamais vous proposiez une production nationale, il serait lamentable que des terrains
entiers soient consacrés à la culture d'une nouvelle drogue, au lieu de champs de céréales ou autres.

Enfin, les trafiquants revendent surtout du cannabis, mais c'est la cocaïne qui leur rapporte le plus.
Après, on peut choisir de baisser les bras dans la lutte contre les trafics. Mais dans ce cas-là, baissons-les aussi pour d'autres trafics, d'autres drogues, notamment la cocaïne, qui continue
d'envahir notre territoire...

JLK 29/12/2014 09:54

Vous prônez un monde sans drogue?
Cela fait un peu bisounours,non?
Alcool,tabac et psychotropes, drogues licites utilisées par une grande partie de la population.
Quant aux drogues illicites,sachons faire la différence entre cannabis et héroïne.
Les trafiquants de nos banlieues font surtout leur fond de commerce sur le joint.
Légalisons le afin de mieux contrôler sa consommation, ce qui assêchera le trafic.
Même résultat,autre moyen.....
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/12/19/cannabis-pour-la-legalisation_4543734_3224.html

Romuald Weymann 29/12/2014 09:14

Mon boulot ne consiste pas à délivrer des leçons moralisatrices, mais à traquer trafiquants... et consommateurs.

Je persiste : sans consommateurs de drogues, pas de trafiquants.
Mais, forcément, en présentant la consommation du cannabis comme plaisante, ça coupe l'herbe sous les pieds, si je puis dire à la lutte contre les drogues.
« Grâce » à vous, les trafiquants ont de beaux jours devant eux. Et ces rappeurs se la jouant caïds aussi.

JLK 28/12/2014 00:49

Il est intéressant de voir comment RW se réfugie derriière la loi quand il n'a plus d'arguments.
La loi exige aussi la scolarisation de tous les enfants habitant dans une commune y compris les enfants des roms....
Mais là,la loi ,c'est normal de ne pas la respecter'.
Et vous,que faites vous auprès des jeunes pour les informer sur les dangers des substances licites ou illicites?

Romuald Weymann 27/12/2014 22:13

« Un joint festif ».
Cette seule expression tombe sous le coup de la loi puisque vous présentez la consommation de cannabis - actuellement classé comme substance illicite - sous un jour favorable. Cf article L3421-4 du
CSP.
Pas très responsable de la part d'un représentant de parents d'élèves.

Par ailleurs, oui, s'il y a ces trafiquants et cette violence qui en découle, c'est aussi à cause des consommateurs de drogues, y compris à des fins « festives ».

JEAN LOUIS KARKIDES 27/12/2014 15:35

Ce "responsable de parents d'élèves" ne prône pas l'usage du cannabis.
Vos propos sont mensongers,malhonnêtes.
Comme d'habitude.
Vous cherchez à me nuire par des procédés dignes de vos amis.
Et en tant que parents d'élèves,je mets en garde chaque jeune contre l'abus de toutes substances licites (alcool,tabac) ou illicites.
J'en rencontre souvent et n'hésite pas à dialoguer avec eux pour leur faire prendre conscience des risques liés aux abus.
Je sais faire aussi la différence entre un joint festif et l'addiction à la cocaïne.
Vos amalgames et vos mise en cause outrancières montrent le peu de connaissances que vous avez sur le sujet.
Pour reprendre vos écrits ,tant qu'il y aura des consommateurs d'alcool et de tabac,les caisses de l'Etat se rempliront.
Et ne vous en déplaise,mieux vaut fumer un joint le vendredi soir que de se taper son paquet de clopes par jour ou sa bouteille de whisky.
Et pour votre info,un élève n'est pas toujours un enfant,il peut être un adolescent.
J'espère que peu d'entre eux croiseront votre route.....

Romuald Weymann 27/12/2014 12:12

Enorme saisie, bravo les enquêteurs !!!

Il y a quelques années, toujours dans les quartiers huppés des Hauts-de-Seine, la police avait saisi

plus d'une centaine de kg de cocaïne, stockés dans l'appart' d'une princesse saoudienne.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-cocaine-l-appartement-de-la-princesse-et-les-voyous-22-12-2013-3431571.php


Malheureusement, tant qu'il y aura des consommateurs de drogues (cannabis, cocaïne, et drogues syntéthiques), il y aura des trafiquants.
Frapper de façon percutante au porte-monnaie les consommateurs, ainsi que ceux qui minimisent la nocivité de ces drogues voire en prônent l'usage festif. Suivez mon regard, vers un responsable d'un
syndicat de parents d'élèves, oui, d'élèves donc d'enfants...