Municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois : Gérard Ségura officiellement candidat pour un second mandat !

Publié le 11 Octobre 2013

Vous trouverez ci-dessous la lettre de Gérard Ségura annonçant sa candidature pour les prochaines élections municipales des 23 et 30 mars 2014. 

gerard-segura-2014.pngMadame, Monsieur,

Il y a bientôt six ans, je sollicitais vos suffrages comme maire d’Aulnay-sous-Bois parce que je considérais que notre ville avait accumulé beaucoup de retard. Depuis, avec l’équipe municipale qui m’entoure, nous n’avons cessé de travailler d’arrache-pied à mettre en oeuvre le programme sur lequel nous nous étions engagés devant vous, et à remettre Aulnay sur de bons rails.

Durant le mandat, nous nous sommes heurtés à bien des obstacles. Nous avons dû faire face à la crise économique qui touche de plein fouet de nombreuses familles. Nous avons subi la baisse des dotations publiques. Nous avons encaissé le choc de la fermeture de PSA. Autant d’épreuves que nous avons surmontées et qui nous ont rendus plus forts pour aborder l’avenir.

Vous le savez, lorsque j’ai pris mes responsabilités, des dossiers cruciaux restaient sans solution. C’était le cas du nouveau commissariat de police dont nous venons d’obtenir le financement, du Plan de rénovation urbaine, que nous avons relancé, des ruines du garage Renault qui ont fait place à des commerces, de l’ancienne usine d’amiante aujourd’hui dépolluée. Cette ténacité nous a également permis de remettre à niveau le patrimoine scolaire, de relancer le parcours résidentiel, d’obtenir le 7e collège ou encore la gare du Grand Paris.

Ce bilan a été forgé sur l’engagement tenu de ne pas augmenter la pression fiscale grâce à une discipline budgétaire stricte et un recours maîtrisé à l’emprunt. Ce bilan a été forgé sur la volonté de ne pas opposer les uns aux autres, mais de s’appuyer sur la diversité des talents et des générations, sur les valeurs de solidarité et de dialogue. Ce bilan a été forgé sur la conviction que notre ville a les moyens de forcer son destin et de se construire un futur meilleur.

Désormais Aulnay a besoin de franchir un palier décisif. Il nous faut arracher les financements en faveur de la deuxième grande étape du Plan de rénovation urbaine. Il nous faut obtenir une caserne des pompiers digne de ce nom. Il nous faut gagner les crédits en faveur du Centre de création vocale et scénique du CRea. Il nous faut imposer sur le site de PSA un projet industriel haut de gamme, fondé sur la performance économique et écologique, créateur de milliers d’emplois pour notre population et notre jeunesse.

Les richesses ainsi créées représenteront une formidable opportunité en même temps que la garantie certaine de maintenir un haut niveau de service public communal sans hausse de la fiscalité, de préserver et d’embellir durablement notre cadre de vie, de résoudre les difficultés de circulation et de transport, de soutenir le commerce de proximité et le dynamisme associatif.

Aulnay dispose d’atouts incomparables pour gagner. Nous avons tout fait pour effacer le souvenir déplorable des émeutes de 2005. L’image de notre commune s’est améliorée au point que beaucoup sont prêts à s’investir dans des entreprises de long terme. Dans ce moment déterminant, rien ne serait plus dommageable que le repli sur soi, la peur de l’échec et le retour à l’immobilisme.

C’est afin de porter cette vision ambitieuse, de saisir cette chance historique pour notre ville et d’impulser l’élan indispensable sur la voie de la réussite que je vous présente ma candidature à l’élection municipale du 23 mars prochain.

J’ai la volonté de venir à vous entouré des candidats de la liste de large rassemblement à gauche, et, au-delà, de rassembler toutes les aulnaysiennes et tous les aulnaysiens. Cette liste sera composée de femmes et d’hommes compétents, attachés à notre commune, de sensibilités diverses. Une liste rajeunie et renouvelée autour d’élus que vous connaissez déjà et appréciez parce qu’ils ont fait leurs preuves durant ce mandat.

Je vis à Aulnay-sous-Bois depuis près de 40 ans. J’y ai été enseignant, puis directeur d’école. J’ai vu grandir des générations d’enfants et fait la connaissance de milliers de parents. J’ai exercé des responsabilités associatives et syndicales. J’ai vu Aulnay dans ses pires comme dans ses meilleurs jours.

Mes racines sont ici, elles sont profondes et anciennes. J’aime ma ville plus que jamais. Et je suis toujours le premier à me battre pour elle. C’est ce que je fais en me consacrant sans relâche à ma tâche de maire. Je m’y consacre avec passion, courage et une énergie intacte. Et je souhaiterais que vous m’aidiez à achever ce que j’ai commencé.

Parce que je sais vos souffrances et vos espérances,

parce que je sais ce que vous vivez et ressentez,

parce que je sais combien est fort l’attachement que vous portez à Aulnay,

soyez certains de pouvoir compter sur ma fidélité et mon énergie.

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fantomâs 14/10/2013 18:43

N’est-il pas évident qu’à Aulnay, sous l’impulsion du maire, le dynamisme économique et culturel s’affirme, la solidarité joue en faveur de la jeunesse et des plus âgés, comme pour les familles
atteintes par la fermeture projetée de PSA, que le projet de grand Paris ouvre des perspectives d’avenir et que la fracture entre le nord et le sud de la ville s’est réduite ? (Claude Michel)

Même la propagande est mauvaise, et le plus demeuré des Aulnaysien on ne va pas l'y prendre une seconde fois.
On appelle ça je crois la "méthode Coüé" ou Auto-persuasion* "On y croit, on y croit, on est les meilleurs, les plus nombreux (entendus à l'école de la croix-rouge)... Ricanements dans la salle des
(qui comme moi) inscrits "de force, et à l'insu de notre plein gré" sur les listes de soutien du PS... Suffit d'avoir donner ses coordonnées une fois de façon banale...

* L’auto-persuasion est à mes yeux l’un des plus intrigants mécanismes du cerveau humain. Cela consiste simplement en l’insufflation consciente d’une pensée dans notre esprit, cette pensée étant de
notre production. Alors, pourquoi parler d’auto-persuasion ? La première raison réside dans le simple fait que l’auto-persuasion est à la fois un remède miraculeux mais aussi un poison
corrosif.
La seconde raison est que, si c’était aussi simple de guérir en essayant de convaincre son esprit, la vie ne serait pas si drôle.
Tiens, j’aime bien ce parallèle entre « L’auto-persuasion » et «Convaincre son esprit ».
On y croit... tous ! Ha ! Ha ! Ha !
"C’est ce que je me dis… mais au fond je n’y crois pas"

Bref Gégé une nouvelle fois ? J'ai le choix, le suicide ou l'exil, j'hésite...

JEAN LOUIS KARKIDES 11/10/2013 22:44

Nous avons tous reçu dans nos boîtes aux lettres cette enveloppe nous annonçant cette bonne nouvelle!
Gérard Ségura se représente!
Moins de 300 voix d'avance en 2008 et un bilan plus que contestable mais quand on est aveugle (citation:qui veut avancer ne doit pas cesser d'être aveugle,valable pour soi mais pas à l'échelle
d'une ville),rien ne peut vous arrêter.
En reprenant ce papier (non aux normes écologiques car ne provenant pas de recyclage),je note:
-Que les ruines du garage Renault ont permis l'implantation de commerces...Mais quels commerces!Mal bouffe,c'est tout avec ce que celà veut dire en terme d'exploitation des employers.
-Relancement du parcours résidentiel...Bienvenue au béton sans la moindre concertation.
-Septième collège et grand Paris:cela ne me semble pas du à la municipalité mais aux instances régionales....
-"volonté de ne pas opposer les uns aux autres",doit-on oublier la contre manifestation organisée par le PS et le PC contre les associations défendant leurs quartiers?
Bref,des chantiers mis en oeuvre de longue date,des propos bien fallacieux et un projet bien pauvre qui ne peut faire oublier aux aulnaysiens qui ont voté à gauche en 2008 combien ils ont été
trompés.

Olivier Attiori 11/10/2013 21:55

La surprise ? euh aucune : tout simplement car tout le monde sait qu’il est candidat depuis un moment déjà – depuis qu’il a été accidentellement élu-.
Il a profité des deniers de la Ville pour faire semblant de ne pas être candidat officiel pendant un long moment.
C’est un non-événement. Mais au moins maintenant les choses sont claires. Car ras-le-bol de ce pseudo suspens.
M. Segura a été de loin le plus mauvais maire de cette Ville.
Comme disait Mitterrand : « Il a présenté sa candidature? Il aurait mieux fait de présenter ses excuses » …aux aulnaysiens pour ces 5 années les plus calamiteuses de LEUR Histoire : clientélisme
(dixit son ancien partenaire des Verts Alain AMEDRO), défiguration urbanistique, entorses au code des marchés (par exemple le petit forestier) endettement de la Ville, sens du service public
perdu…et la liste est longue.
Encore 6 ans de « Segura » ? Non, MERCI !