Mosquée d’Aulnay-sous-Bois : un point sur l’état d'avancement des travaux

Publié le 18 Décembre 2012

 


Bien entendu nous sommes encore loin du résultat final projeté sur la photo du site de l’ACMA (Association Culturelle des Musulmans d’Aulnay-sous-Bois) mais peu à peu la construction de la future Mosquée d’Aulnay-sous-Bois prend forme sur l’axe de la RN2. Après les fondations,  l’ossature du bâti se fait désormais plus précise. Pour rappel ce projet d’une superficie de 3 500 m² s’inscrit dans une démarche éducative et culturelle. En effet, outre la grande mosquée, surplombée par un dôme dont la partie antérieure vitrée sur un tiers indiquera la direction de la Mecque et qui permettra d’accueillir 1 400 fidèles, ce lieu abritera également un centre éducatif et culturel avec une école, une grande salle de conférence, une médiathèque, une salle de projection / exposition et une salle informatique notamment. Les deux vidéos tournées sur place début décembre permettent de mieux se rendre compte de l’état d’avancement des travaux. Notons enfin que , toujours selon le site de l’ACMA, 2 862 m² de surface sont déjà financés. Ne reste plus qu’un peu moins de 20 % à trouver… 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis KARKIDES 21/12/2012 12:55

La meilleure arme contre tous les extrémismes religieux est de mettre une bonne fois pour toute une cloison étanche entre les églises et l'Etat.
Je pense que sur ce point nous sommes d'accord?

Romuald Weymann 21/12/2012 11:11

Mais JL, je ne vous parle pas des musulmans de France en général, je vous parle très précisément de ceux de l'ACMA, assoc qui gère la mosquée dont il est question dans l'article, et qui,
manifestement, diffuse sur son site une idéologie radicale très peu éprise de tolérance et de vivre-ensemble.

Je trouve dommage que les blogs d'Aulnay se montrent aussi bienveillants envers ces assoc islamistes que sont l'ACMA et l'EMJF. Halte à cette tolérance aveugle. Je ne parle même pas de la
municipalité, qui se rend complice.


Quant à l'imam de Drancy, Chalgoumi, d'islamiste prônant le jihad au début des années '2000, il est soudainement passé à l'imam « modéré » clamant à qui veut l'entendre - et ils ne sont pas
nombreux parmi ses coreligionnaires - tolérance, paix, notamment envers Israël. A croire qu'il a été touché par la Grâce...
Mais s'il a été propulsé « musulman modéré » par des politiques et des médias, on peut furieusement se demander pourquoi est-il finalement si peu écouté au sein de la communauté musulmane du coin
et au contraire autant conspué par ses pairs ?...

Jean Louis KARKIDES 19/12/2012 19:41

Romuald,je le répète la religion doit être une affaire privée.
Les extrémismes existent dans toutes les religions amenant certains à un communautarisme évident.
Vos réferences sont surement exactes mais orientées vers les extrémistes d'une seule religion,certes très présente à Aulnay mais ne représentant pas la majorité des musulmans.
Voyez ailleurs, l'Imam de Drancy par exemple.
A cet extrémisme identitaire religieux va s'opposer un autre extrèmisme,celui là politique,"identitaire".....
Je ne partage ni l'un,ni l'autre.
Mais je suis sur que la majorité des musulmans,des chrétiens,des juifs ne se reconnaissent pas dans ceux qui prônent la haine de l'autre.
Et si nos politiques acceptaient de ne pas bafouer la loi de 1905 séparant les cultes de l'Etat,il n'y aurait pas de soucis.
Pour être précis au niveau local,avoir prêté 76 pour cent du temps le grand barnum loué 107000€ à une association religieuse est un scandale.
Au niveau national,les subventions données aux écoles catholiques pour la plupart, au détriment des subventions aux écoles publiques en est un autre.
En respectant nos valeurs républicaines,le vivre ensemble est possible.

Romuald Weymann 19/12/2012 18:50

JL, vous faites preuve d'une naïveté surprenante.


Cette mosquée est gérée par l'ACMA.

Allez faire un tour sur leur site, prenez le temps de lire leurs articles, d'écouter les prêches qui y sont publiés; renseignez-vous sur les « personnalités » musulmanes invitées par l'ACMA ou qui
servent de référence sur ce site.


Quelques exemples plus parlant, je l'espère.
Ansi, est publié sur leur site un prêche d'un dénommé Abdellah Nhari sur l'interdiction d'innover dans le coran (bref tout idée progressiste est bannie).
http://www.acmaulnay.com/article.php?id=67

Qui est cet Abdellah Nhari ? un imam marocain, poursuivi dans son pays pour avoir lancé un appel au meurtre contre un journaliste marocain défendant la liberté sexuelle (y compris l'inceste). Cf
ici http://www.demainonline.com/2012/07/02/limam-abdellah-nhari-veutil-avoir-la-peau-du-journaliste-almokhtar-laghzioui/

Cela dit, il semble aussi que le régime marocain veuille le museler, parce qu'il tente de pousser ses coreligionnaires à la sédition.

Curieuse référence en tout cas, n'est-ce pas ?


Plus percutant.
Autre conférencier apprécié par l'ACMA, le cheikh tunisien Mokhtar Jabballah, frère de Ahmed Jabballah, actuel président de l'UOIF (Frères musulmans).
Lors de la première « affaire » des caricatures de Mahomet, ce cheikh Mokthar Jabballah se lamentait.
http://www.lemonde.fr/societe/article_interactif/2006/02/04/l-indignation-des-responsables-religieux-et-communautaires-en-france_737849_3224_1.html

Plus loin dans le temps, on trouve une trace de ce Mokhtar Jabbalah. C'était en 1989, lors de la toute première affaire de voile islamique, dans un collège de Creil.
Aux côtés des islamistes turcs du Milli Görüs (une organisation panislamiste turque sévissant surtout en Allemagne mais débordant également en France), l'UOIF dont ce Mokhtar Jabbalah tente
d'obtenir du proviseur du collège la réintégration des jeunes filles voilées.
Lire ici page 43 en bas et haut de la page 44 (thèse sur l'UOIF, sous la houlette d'Alain Raufer) http://www.drmcc.org/IMG/pdf/41e653082a706.pdf

On connaît la suite, Jospin (Education) n'a pas voulu arbitrer, a saisi le Conseil d'Etat qui a conclu, à l'époque, que le port du voile islamique à l'école n'était pas incompatible avec la
laïcité...



Allez, dernier exemple.
Le 28 juillet dernier, à l'occasion du ramadan, l'ACMA a mis en ligne un prêche d'un certain Hani Ramadan. Ce Ramadan est du reste cité dans 2 articles.
C'est le frère de Tariq Ramadan, invité par l'ACMA en octobre dernier.

Cet Hani Ramadan tient de curieux propos sur la lapidation, par exemple
http://www.dailymotion.com/video/xev0fw_hani-ramadan-a-propos-de-sakineh-et_news#.UNHhDW_N9rI
(On notera qu'il tient exactement le même discours sur la lapidation et sa dimension dissuasive, assure-t-il, que l'UAM93, présidé par le Tunisien Hassen Fardsadou, qui est également président
d'honneur de... l'EMJF).
http://www.uam93.com/news/cest-a-qui-jettera-la-premiere-pierre-1590.html


Vous croyez vraiment aux coïncidences, JL ?...
Tous ces « prestigieux » invités et « savants » musulmans servant publiquement de référence à l'ACMA vous paraissent-ils contribuer au vivre-ensemble, à la tolérance ?

JEAN LOUIS KARKIDES 18/12/2012 17:56

Et voilà,c'est reparti!
Dés qu'un article est fait sur la mosquée,on remet ça!
Mais depuis quand la construction d'un édifice religieux met-il la laïcité en danger?
La construction d'une église met-elle en cause la laïcité?
La religion doit rester une affaire privée et nos élus faire en sorte de protéger nos valeurs républicaines.
Ce n'est pas la faute aux catholiques si on subventionne leurs écoles en France,ce n'est pas la faute aux musulmans si des repas sans viande sont servis dans les écoles d'Aulnay;!
Respectons POUR TOUS la loi de 1905 et la laïcité existera POUR TOUS.
La religion doit rester dans le domaine du privé et si il y a une salle pour les femmes dans cette mosquée,ce n'est pas interdit par la loi française.....

Pascale 18/12/2012 16:53

Le centre culturel est l’arbre qui cache la forêt. La laïcité est belle et bien enterrée à Aulnay.

Romuald Weymann 18/12/2012 13:35

N'oublions pas non plus la fameuse salle réservée aux femmes, puisque, sur le site de l'ACMA, association éprise de tolérance et de vivre-ensemble, on peut lire que les femmes disposeront d'une
salle à part pour la prière.
Ah, mais puisque leur dieu le veut, c'est que ce type de ségrégation est acceptable et qu'il convient de ne pas critiquer, n'est-ce pas...

http://www.acmaulnay.com/page.php?id=3