Le maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura s’explique quant à l’éviction de deux élus de la majorité Abdel Benjana et Fouad Guendouz

Publié le 29 Mars 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du maire Gérard Ségura dans lequel il revient sur la décision prise lors du conseil municipal du 28 mars de retirer leurs délégations et indemnités à l’adjoint au maire en charge du développement économique Abdel Benjana et au conseiller municipal en charge de la propreté et des espaces publics Fouad Guendouz.

 

DECLARATION DU MAIRE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 28 MARS 2013

gerard segura echarpe 02Chers collègues,

Voilà plus d’un an que deux élus, issus du groupe PS/PRG, n’ont plus fait que de rares apparitions dans notre Conseil Municipal. Le premier, Monsieur Abdel Benjana, adjoint au maire en charge du développement économique, a été absent à dix reprises au cours de l’année écoulée.

Le second, Monsieur Fouad Guendouz, conseiller municipal en charge de la propreté des espaces publics, a été absent à onze reprises lors de la même période. Leur dernière participation effective à notre Assemblée communale remonte à plus de six mois, c’était le 13 septembre dernier. Le vote du budget, acte de gestion essentiel, s’est déroulé sans eux et sans qu’ils aient donné mandat de les représenter, bien qu’ils soient systématiquement invités à le faire.

A ma connaissance, ces deux élus ne rencontrent pas de problèmes de santé. Ils ne sont pas empêchés par des obligations professionnelles telles qu’elles justifient un niveau d’absence si élevé. Leur manquement aux devoirs de leur mandat s’étend aux commissions municipales, aux réunions de travail avec les services, aux manifestations publiques. Ils ne reçoivent plus d’habitants, ne participent plus aux bureaux municipaux, ne signent plus de courriers.

En un mot, Messieurs Benjana et Guendouz n’assurent plus le moindre travail et ne font pas même acte de représentation en dépit du fait qu’ils continuent de percevoir leur indemnité. Ils n’ont pas fourni d’excuse ou de justificatif à leur retrait de la vie publique. Je ne sache donc pas que ce renoncement à leur engagement soit l’expression d’un désaccord politique : si tel était le cas, cependant, l’honnêteté intellectuelle eut commandé que les intéressés s’en expliquent et renoncent d’eux-mêmes à leurs émoluments. Ainsi l’exige le respect élémentaire dû à la formation politique de laquelle ils tiennent leur légitimité. Ainsi l’exige le respect élémentaire dû aux membres de l’équipe municipale à qui revient d’assumer la charge supplémentaire induite par leur défection.

Nos concitoyens vivent des moments difficiles. Le minimum qu’ils puissent attendre de leurs élus, c’est d’honorer le suffrage universel et les devoirs qu’il impose à ceux qui s’en réclament. C’est pourquoi je me dois de tirer toutes les conséquences du désengagement et du silence prolongé de Monsieur Benjana et Monsieur Guendouz. Après en avoir longuement délibéré avec les élus du groupe PS/PRG, qui m’ont fait savoir leur complète approbation, j’ai pris la décision de retirer à ces deux élus leur délégation et les indemnités afférentes, mettant ainsi un terme à une situation anormale et injuste.

Fait à Aulnay-sous-Bois, le 28 mars 2013

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier Attiori 29/03/2013 22:31

Je suis d'accord avec Romuald, c'est passible d'emploi fictif, voire de détournement de fonds publics. ah si j'étais procédurier je déposerai une plainte avec constitution de partie civile car il
s'agit de nos impôts quand même, non?

Romuald Weymann 29/03/2013 19:16

Si l'on en croit la municipalité, ces élus de la majorité se sont distingués par leur absence depuis 6 mois, mais la mairie ne réagit que maintenant ?!...

Durant 6 mois donc, ces élus ont donc indûment touché leurs émoluments.
La mairie peut-elle les contraindre à rembourser les deniers publics ainsi gaspillés ?

C'est dire en tout cas la qualité de la communication régnant au sein même de cette équipe municipale - et ce, alors que le budget comm' a été augmenté, avec bureau dédié ! - puisqu'elle est
incapable de savoir pourquoi 2 élus ont fait défection depuis 6 mois...

JEAN LOUIS KARKIDES 29/03/2013 18:21

Une version officielle d'une part,une supposition officieuse étayée d'autre part.
J'espère que ces messieurs profiteront des colonnes des blogs indépendants pour expliquer leur renvoi.
Les aulnaysiens ont besoin de savoir pour juger.