L’UMP Bruno Beschizza officiellement investi pour les municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois

Publié le 29 Mai 2013

Beschizza097-113x170.jpgC’est évidemment la nouvelle politique de ce mercredi soir. Certes les rumeurs circulaient déjà depuis quelques temps, mais voilà c’est désormais officiel : Bruno Beschizza vient d’être investi par l’UMP dans la course aux municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois. Agé de 45 ans, ce conseiller régional d’Ile-de-France, élu en 2010 en Seine-Saint-Denis et disposant d’un CV bien rempli, annonce que le combat de requête de la ville sera une aventure collective…

Source photo : http://www.brunobeschizza.fr/

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fruchart 01/06/2013 15:24

pourquoiles commentaires %les vols à l arraché % aux personnes âgées ont été supprimés aucun site aussi je me permets de me greffer sur vous

Romuald Weymann 01/06/2013 11:56

Le premier ministre lui-même fut, en d'autres temps, un parachuté à Nantes.
L'actuelle maire de Lille et ancienne chef du PS a été parachutée à Lille.
La maire écolo de Montreuil est une parachutée.
Le maire écolo de Sevran est un parachuté.

Que ce monsieur soit un parachuté est une évidence. Mais on ne devrait pas voir ses concurrents la ramener sur ce point, puisque leurs partis respectifs ont cautionné d'autres parachutages - non
remis en cause jusqu'ici.

Rémi 31/05/2013 18:57

L'équipe qui doit d'après les commentaires entourer ce candidat parachute n'a pas jusqu'à aujourd'hui manifeste un grand enthousiasme, on assiste plutôt à un silence radio du côté de l'Ump local.

bessaguet 31/05/2013 17:30

Un parachuté, certes, mais avec toute une équipe autour qui doit être force de propositions et non pas uniquement jouer les figurants comme on le voit dans certains conseils.
Et puis diriger une ville de 80 000 âmes sans avoir d'appui à l'échelon régional voire national, me semble désormais utopique. Le Grand Paris ne constitue pas ainsi un simple projet de métro
automatique mais une remise en cause de la décentralisation que nous connaissons depuis 1982.
Comme exemple, nous pourrions citer les problèmes liés aux transports ou à l'aménagement du territoire. Faire croire que le problème du trafic du RER B ou que le projet des chemins de Mitry sont de
la compétence du conseil municipal actuel ou futur ressemble à un abus de langage.
Avoir des appuis supra-communaux devient donc incontournable et si Aulnay veut impacter sur des domaines comme ceux cités ci-dessus.

christian 31/05/2013 12:15

M.Goldberg n'était-il pas un parachuté???
Certes le maire actuel n'était pas un parachuté, un Aulnaysien mais certainement pas très attaché à la ville, car on voit ce que cela vient de donner, une dégradation générale de la ville en
seulement 5 ans, une division des Aulnaysiens .... et tout le reste bien trop long à évoquer
Quand une ambition personnelle guide des choix...
Alors, parachuté ou non...

Beda bruno 30/05/2013 21:06

On connait le bilan solide de G segura evoqué par syvianne , j'oserai dire que c'est du "béton" .

Par contre choisir un candidat qui n'habite à priori pas la commune pour une municipale c'est un choix assez étrange.

martin 30/05/2013 17:20

c'est sûr qu'il faut que ça change mais pour les municipales on ne votera pas pour qq qui n'est pas d'aulnay et si ça continue comme ça avec plein de candidats c'est un suicide collectif de la
droite

André 30/05/2013 14:26

Un oeil neuf sur Aulnay ne fera pas de mal. Les candidats actuels sont soit des anciens battus de 2008 qui n’ont donc pas vocation à revenir aux affaires, soit l’équipe actuelle qui n’a fait que
diviser son propre camp politique. Ce candidat UMP bien entouré par des personnes déjà implantées localement peut tout à fait incarner une sorte de renouveau salutaire pour la ville et ses
habitants.

Rémi 30/05/2013 11:55

Comme candidat consensuel, on aurait pu trouver mieux.
Beaucoup de décus de Ségura vont hésiter à porter leurs voix sur ce candidat tres tres ancré à droite au niveau national, parachuté.
Comment ouvrir un boulevard à Ségura et ses amis .....
Il existe pourtant à Aulnay des candidats tout a fait capable d'incarner l'alternance.

sylviane 30/05/2013 11:01

un parachuté qui tombe du ciel à 10 mois des élections cela ne fait pas très sérieux et crédible. il aura peu de chance face au candidat sortant Gérard Ségura qui lui a une vraie légitimité et un
bilan solide à présenter

wilfrid 30/05/2013 10:32

Je suis d'accord avec Alexandre, pourquoi parachuter une personne qui n'habite même pas à Aulnay alors qu'il y a déjà un UMP local à Aulnay (Franck Cannarozzo notamment). C'est tant mieux pour la
gauche. On a aussi Jacques Chaussat à droite et les écologistes à gauche. Ca va être un quatuor infernal.

Julien Lantrous 30/05/2013 03:28

Je ne suis pas d'accord. Je l'ai vu plusieurs fois dans les médias, et à chaque fois j'ai eu l'impression qu'enfin on avait autre chose qu'une langue de bois de caciques. Bruno Beschizza est
sûrement ce qui pouvait arriver de mieux à Aulnay. Laissons lui sa chance !

Alexandre Conan 29/05/2013 21:21

Non mais c'est pas vrai... encore un candidat que personne ne connaît, que personne n'a encore vu sur Aulnay. C'est encore une voie ouverte pour la gauche tout ça ! Ce n'est pas parce que la gauche
a réussie aux législatives à faire gagner un candidat nouvellement arrivé sur le territoire local qu'il en sera de même aux municipales pour la droite !
En tout cas les cartes sont jouées, les carottes sont cuites, la gauche aura encore une fois le vent en poupe aux prochaines élections.
Tant que personne n'aura compris qu'il faut du rassemblement, un visage que tout le monde connaît et saura reconnaître, des idées concrètes et réalisables, nous ne pourrons réussir à passer ! 2014,
le ciel s'obscurci.