Gérard Ségura s’exprime sur le camp Rom du Vélodrome à Aulnay-sous-Bois

Publié le 17 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous une lettre du maire sortant Gérard Ségura à propos du camp Rom installé au Vélodrome. Elle est datée du 14 janvier 2014 et a été distribuée dans les boîtes aux lettres des riverains du stade Vélodrome.

GS-Roms-1.png

GS-Roms-2.png

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 22/01/2014 16:11

En tout début d'après-midi, je longeais la RN2 et suis tombé sur le camp Roms.

Fumée et odeur âcre s'en dégageaient et imprégnaient les voies cycliste et piétonne sur lesquelles marchaient des enfants.
Les Roms étaient manifestement en train de brûler des câbles pour en extirper le cuivre (c'est bien connu; des câbles, ça se trouve n'importe où dans l'espace public...)

Un énorme conteneur bleu se trouvait à l'entrée du camp.
Tout autour, des caddies, beaucoup de caddies, volés - pardon, empruntés ! - à Carrefour et aux magasins aux alentours.
Et des déchets de partout, beaucoup de déchets...

http://img11.hostingpics.net/pics/58672720140122130716.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/60968220140122130941.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/80677520140122130837.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/22580720140122130931.jpg

A quoi bon placer un conteneur puisque le terrain sert de décharge ?...

Mehdi 20/01/2014 12:13

Il est des partis politiques qui n'ont jamais eu de responsabilité nationales, mais lorsqu'ils ont eu des responsabilités locales ont fait preuve d'une incompétence voire d'une honnêteté plutôt
relative.
La réthorique de ces partis consistent à déplacer le débat local sur le terrain national car on ne peut les y atttaquer.
Les Aulnaysiens ne veulent pas savoir qui expulsent le plus de Roms , Valls ou Sarkosy , mais veulent simplement que l'on apporte une solution aux problèmes qu'ils rencontrent.

ERREUR 20/01/2014 08:55

http://www.amnesty.fr/sites/default/files/Rapport_Expulsions_forcées_de_roms_en_France_260913.pdf

Il manquait le.pdf

Romuald Weymann 20/01/2014 08:48

« (...) vos propos qui montrent que si vous aviez le pouvoir, votre façon de résoudre ce problème serait d'une violence rappelant d'autres temps. »


Arrêtez vos procédés grotesques consistant à brandir la menace nazie à tout bout de champ.

Jamais je n'ai prôné l'extermination des Roms; vos propos sont indignes de quelqu'un qui se prétend démocrate.

Valls prône l'expulsion de tous les Roms, personne dans votre gouvernement normal ne le traite de nazi, pas même votre collègue Duflot qui sous Sarkozy hurlait aux heures les plus sombres de
l'Histoire (sic *) parce que l'Etat avait réquisitionné une rame de la RATP pour acheminer des Roms clandestins vers un aéroport.

Vous manquez d'arguments, et vous réfugiez derrière le grandguignolesque pensant que plus c'est gros, plus ça passe.

Quant à condamner ceux qui aident des clandestins, tout dernièrement toujours sous votre gouvernement normal un avocat spécialisé dans le droit des étrangers a été condamné à de la prison ferme
pour aide aux clandestins; de même qu'en 2011 la mère de l'humoriste Sophia Aram, une ex-élue PS à Trappes, l'a été là aussi pour aide à des clandestins.

Et pour les assoc, c'est Valls lui-même qui voulait diminuer les subventions voire sanctionner les assoc s'épanchant dans les médias quant aux conditions de rétention des clandestins dans les
CRA.
J'ignore pourquoi a-t-il reculé sur le sujet, mais si cela avait été mis en application, cela aurait-il fait de lui un nazi ?


* source : http://www.20minutes.fr/societe/779188-roms-evacues-rame-ratp-huchon-denonce-l-inhumanite-brutalite-operation

JEAN LOUIS KARKIDES 20/01/2014 08:23

Pour tous ceux qui se posent des questions sur ce sujet:
http://www.amnesty.fr/sites/default/files/Rapport_Expulsions_forcées_de_roms_en_France_260913.pdf

JLK 19/01/2014 20:18

Je ne vous ai jamais tenu responsable des démantèlements mais de vos propos qui montrent que si vous aviez le pouvoir, votre façon de résoudre ce problème serait d'une violence rappelant d'autres
temps.
Ce n'est pas moi qui ai écrit que tous ceux qui aident les roms devraient être condamnés,leurs associations dissoutes.

Romuald Weymann 19/01/2014 17:34

« Terrain nettoyé » : votre réponse est (volontairement ?) floue, ce terrain sera-t-il nettoyé avec ou sans les Roms dessus ?

Bref comptez-vous faire comme tant de mairies de gauche désormais et jouer la carte de l'insécurité, de l'insalubrité pour justifier le démantèlement de ce camp de Roms et expulsion des squatteurs
dans la foulée du territoire de la commune ?
J'en doute fort.

Je soupçonne une volonté d'entretenir ce camp voire de prévoir un bâti en dur (préfabriqué par exemple pour commencer, comme Voynet à Montreuil), avec donc l'argent du contribuable.
Me trompé-je ?


Quant à vos incessantes pirouettes pour ne pas assumer la ligne nationale (et gouvernementale) d'EELV, je cesserai de vous la rappeler lorsque vous arrêterez vous-mêmes de me rendre responsable de
la situation actuelle des Roms.
Cf votre « l'anti-Roms primaire Romuald ».
Les multiples démantèlements de camps y compris en plein hiver et les expulsions massives de Roms, ils ont cours sous gouvernance socialisto-écolo.

JEAN LOUIS KARKIDES 19/01/2014 11:39

Je vous répondrai sur le local.
C'est en effet surement avec l'argent du contribuable que sera nettoyé ce terrain d'autant plus que la municipalité n'a pas mis en place les poubelles en temps et en heure.
Mais il faut savoir qu'il existe un fond au niveau de la région pour aider ces populations,un fond rarement employé...
Pour le national,vous pouvez toujours ressasser,je vous ai répondu.

Romuald Weymann 19/01/2014 10:06

Quelle anguille sous roche ?
Lire plus haut la dénomination que m'attribue M. Comparot, le « socialo ».

Vous éludez systématiquement vos responsabilités.
Vous êtes militant EELV, vous cautionnez donc tant financièrement que moralement ce qu'il se passe aussi à l'échelon national, puisque EELV participe à ce gouvernement.
Cessez de faire croire en une déconnexion totale entre ce EELV Aulnay et EELV national.

Reconnaissez-vous que tous ces Roms expulsés - 2 fois plus en 2013 qu'en 2012 - le sont sous gouvernance socialiste/écolo ?
Et admettez-vous que c'est avec l'argent du contribuable aulnaysien que vous voudriez voir être pris en charge ces Roms squattant illégalement ce camp de la RN 2 ?

JEAN LOUIS KARKIDES 18/01/2014 21:04

Diantre,Romuald parle du FN! Y aurait-il anguille sous roche?
Pour le national,voir plus haut......

Romuald Weymann 18/01/2014 20:02

« Notre anti-Roms primaire blablabla »

Encore une fois, JL, le FN n'est pas au pouvoir et ce n'est donc pas le FN qui démantèle des camps de Roms et expulse à tour de bras.
Votre collègue Duflot était censée réquisitionner des logements, demandez-lui des comptes.

Et si le nombre de Roms expulsés a doublé entre 2012 et 2013, c'est bien sous VOTRE gouvernement PS+ EELV.


Assumez votre militantisme au sein d'EELV, ou déchirez la carte de ce parti au lieu de m'accuser de xénophobie anti-Roms.

Valls l'a dit : « Les Roms ont vocation à rentrer chez eux ou à y rester ».
Valls est-il au FN ? Non, il est socialiste.

En revanche, JL, je vous rejoins sur le fait que la mairie ait laissé pourrir la situation.
A se demander dans quel but, s'il y en a un...

JEAN LOUIS KARKIDES 18/01/2014 18:35

Il est dommage qu'il ait fallu si longtemps avant que la majorité municipale se décide à parler...
Juste le temps nécessaire pour que les riverains soient exaspérés,pour que les immondices s'accumulent faute de poubelles.
Sans avoir été au devant de ces roms,juste l'application de la loi...
Juste un peu tard.
Si en effet le problème dépasse et de loin ce que peut gérer une commune,la commune a aussi un rôle à jouer....
"Je m'en lave les mains" disait Ponce Pilate,phrase très actuelle......

Laurent Comparot 18/01/2014 11:15

Comme je suis interpellé par le frontiste de service, je tiens à souligner que j'adhère à 100 % à la lettre ouverte de monsieur Ségura. Par ailleurs, je ne suis pas le porte-parole de monsieur
Hernandez qui a une position différente et qui saura mieux que moi la défendre. Quant à Monsieur Amédro, il semble qu'il n'ait pas apporté lors du dernier conseil municipal une réponse claire à une
question pourtant claire.

D'autre part, je ne vois pas en quoi cela constitue une variation dans nos engagements précédents. Contrairement à certains partis de droite ou d'extrême-droite, la question des roms pour les
partis de gauche ne constitue pas un enjeux électoral dans la mesure où la solution dépasse celle du cadre local et même national comme l'a clairement écrit monsieur le maire.

La solution est essentiellement européenne et les institutions européennes doivent prendre leurs responsabilités afin de faire en sorte que ces gens puissent vivre dignement dans leurs pays
d'origine et non vivre dans des conditions indignes dans les périphéries de nos villes. La corruption, l’inertie politique et administrative, les discriminations observées dans de nombreux pays de
l'est ou encore les chasses aux Roms telles que celles organisées par la Garde Hongroise bras armé du parti d'extrême-droite Jobbik sont de véritables obstacles qui doivent être levés.

Notre ville assume plus que sa part de solidarité dans de nombreux domaines et il n'y a rien de déshonorant à ne pas tout accepter y compris ce qui dépasse de très loin ses compétences et ses
capacités, ne serait-ce que par respect dans ce cas précis pour les riverains.

C'est sans doute une décision grave et réfléchi voire difficile mais c'est une décision responsable.

Jean Louis Karkides 17/01/2014 22:53

Notre antiroms primaire a eu amplement le temps de préparer son roman vu que la réaction de la municipalité s'est fait attendre.
Tout n'est pas faux dans la lettre du Maire.
Tant que nos politiciens en France et au Parlement européen ne prendront pas ce problème réellement ,les camps continueront à être évacues et reconstruits ailleurs.
Merci à ceux qui ont pu pendant quelques temps faire oublier à ces enfants leur misère et leur montrer qu'il n'y a pas que de la haine autour d'eux.
C'est un espoir pour demain.

Jean-François Chevallier 17/01/2014 22:37

Profitons du numéro de téléphone pour demander ce que le maire a fait pour respecter de manière effective les mesures contenues dans la circulaire interministérielle du 26 août 2012 relative à
l’anticipation et à l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites...

Jean-François Chevallier 17/01/2014 22:25

A Aulnay comme ailleurs, cette lecture paraît indispensable ! http://www.amnesty.fr/sites/default/files/Rapport_Expulsions_forcées_de_roms_en_France_260913.pdf

Romuald Weymann 17/01/2014 18:35

Je dois avouer que j'attendais avec impatience que la mairie dévoile sa posture quant à la présence illégale de ces Roms.

Ce qui est flagrant, c'est que les Municipales approchent ! Et ce sont les mêmes arguments brandis depuis 1 an ½ par tous ces maires de gauche qui, sous Sarkozy hurlaient leur indignation, et qui
désormais font dégager les Roms à la pelle par les préfets; bref depuis que le PS est au pouvoir (exemple le plus flagrant, Aubry avec les Roms de Lille).

Mais c'est dès l'implantation des premiers Roms que la mairie d'Aulnay aurait dû agir, au lieu de laisser s'agrandir ce camp sauvage.

Un commentaire en tout cas sur ce qu'énonce votre maire, messieurs Comparot, Burlot et Hernandez ?

Approuvez-vous ce passage particulièrement humaniste : « Ce bidonville nuit gravement à l'image d'Aulnay ».


Quant aux écolos en campagne, aurez-vous l'honnêteté de placer la défense des Roms dans votre programme, pour que ceux qui seraient tentés de voter pour vous n'apprennent pas un beau jour que leurs
impôts servent à financer des projets destinés à des clandestins ?

Comment expliqueriez-vous aux riverains excédés par les incivilités, les nuisances provoquées par ces Roms qu'il faut faire preuve de tolérance, de vivre-ensemble; qu'ils sont xénophobes de rejeter
ainsi l'Autre ?


Allez, une dernière pour la fin.
Sur le blog pro-Ségura - pardon, blog à la neutralité éprouvée - on pouvait lire, en septembre ou octobre dernier, un billet pourfendant le rejet des Roms par Morano par le biais d'une
pétition.

---------
Et la dernière en date, la fabuleuse trouvaille de Nadine Morano, qui ne sait plus comment faire parler d’elle : une pétition nous invitant à signer la pétition d’opposition à l’entrée de la
Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen (entendez : « pas de Roms chez nous ».)
---------
http://aulnay-leblog.fr/quartier/a-vos-signatures-msieur-dame/

La paille, la poutre, comme d'hab' !