La nuit porte conseil ... municipal. (Dernière Partie).

Publié le 22 Juin 2009

Contrairement à l'interprétation que j'ai pu lire ici ou là, nous n'avons pas forcé le Maire a abandonné le projet. Il a vu de lui-même ce soir là, qu'une salle de plus de 100 personnes, des riverains très proches du terrain de la rue des Saules, était contre le projet présenté ce soir là. Il n'a pas cédé à la pression, il a juste fait preuve de bon sens et s'est inscrit en ligne avec la démocratie locale dont le principe est d'intégrer l'avis des riverains. En l'occurrence, le 27 Mars à Gainville, cet avis était clair, massif et fermement exprimé. Gérard Ségura a d'ailleurs déclaré ce soir là qu'il n'avait pas l'intention de soumettre un autre projet qui irait contre l'avis de la majorité des riverains et face à une personne qui lui demandait un écrit a rétorqué que devant une salle de 120 personnes il fallait avoir la faiblesse de le croire...

C'est pourquoi nous sommes surpris d'entendre en plein Conseil Municipal qu'un plan finalisé va nous être proposé dans quelques mois. Mon voisin Robert Ferrand et moi l'avons entendu de la bouche du Maire lui-même pendant le buffet qui a suivi le conseil municipal. Et oui il y a un buffet après le Conseil Municipal, qui donne l'occasion de pouvoir rencontrer les élus et de discuter directement avec eux. Le Maire nous a bien précisé qu'il prenait bien soin de finaliser son projet histoire que ce qui est arrivé à Gainville le 27 Mars ne puisse pas se reproduire. Quel est le but de l'opération ? Passer en force ? En oubliant au passage toutes les belles promesses faîtes devant plus d'une centaine de personnes ?

Passer en force laissera de toute façon des traces. Et dans cette histoire la Municipalité actuelle a plus à perdre qu'à gagner. Communiquer sur la transparence, la consultation, la concertation et décider seul et contre l'avis de la majorité des riverains aura forcement des répercutions sur la vie politique locale et même plus largement sur la manière dont on envisage de faire de la politique dans cette ville. Plus grave encore, notre quartier en gardera des séquelles et une énorme impression d'amertume ce qui n'est jamais bon pour l'harmonie d'un lieu de vie.

Attention également de ne pas en faire une affaire personnelle et de passer en force pour balayer ce qui s'est passé le 27 Mars au soir à Gainville. Nous imposer quelque chose contre notre avis ne nous réduira pas au silence. Sur ce dossier les élus n'auront pas le droit à l'erreur car sinon la rue des Saules deviendra un précédent que l'on pourra citer en exemple dans toute la ville...

Pour terminer, plus que le Conseil Municipal, le grand moment de la soirée fût pour nous celui du buffet, et cette conversation plutôt vive entre Messieurs Ségura et Mukendi. Grégoire Mukendi est notre adjoint de territoire et préside donc notre conseil de quartier. Nous avons parfaitement entendu ce qui a été dit sur le vote concernant le projet proposé pour le 57 rue Jules Princet et également ce qui a été dit sur la rue des Saules. Maintenant nous savons parfaitement à quoi nous en tenir.

Alors je l'écris pour tous les Aulnaysiens, ne perdez pas de vue ce qui va se passer rue des Saules. Malgré les plus de 200 signatures de la pétition, malgré les 120 personnes de la réunion du 27 Mars à Gainville, malgré les 60 personnes du groupe de travail qui ont réfléchi sur la base de plus de 100 réponses de familles de riverains sur des projets suggérés par Monsieur Le Mairie et Alain Amédro, eux-mêmes, qui par leur parole et leur engagement ont cautionné toute la réflexion actuellement en cours dans le quartier par la voie de la démocratie locale...

Dans peu de temps il risque d'y avoir un avant et un après rue des Saules...

 Stéphane Fleury

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 29/06/2009 13:34

Cher Jean,

Vous n'êtes pas le seul à nous avoir prévenus, soyez-en sûr. Si je pouvais consigner par écrit sur ce blog tout ce que j'ai entendu sur le sujet depuis que nous allons au contact de nombreux aulnaysiens, vous n'en croiriez pas vos yeux !

Néanmoins, rien n'est encore joué dans cette histoire. Nous avons des atouts dans notre jeu et même quelques uns dans nos manches. Le combat sera rude, nous ne nous faisons aucune illusion, mais, et j'ai pu le constater encore dimanche rue des Saules, tout le monde a encore en mémoire les paroles de Monsieur Ségura lors du 27 Mars 2009 à Gainville, et la mobilisation est intacte et aussi forte si ce n'est plus qu'au moment de cet événement qui a marqué les esprits des habitants du quartier, et d'une partie de la ville.

La ligne de conduite de notre collectif est jusqu'à présent irréprochable, que ce soit la manière dont nous menons nos actions, jusqu'au groupe de travail en cours, qui est à lui seul une expérience citoyenne d'une grande intensité.

Nous saurons tous le moment venu rappeler à Monsieur Le Maire ses engagements.

Nous ne perdrons pas courage et lutterons jusqu'au bout si nécessaire, quel qu'en soit le prix.

Très cordialement

Stéphane Fleury

jean latouche 23/06/2009 23:35

On pourra pas dire que je vous avais pas prévenu! bon courage