Vendredi 27 Mars 2009 Réunion Salle Gainville 18H30 Première Partie.

Publié le 29 Mars 2009

Lorsque nous arrivons à Gainville la salle n'est pas prête, les chaises sont entassées sur les tables et le nombre de personnes est tellement important que Monsieur Mukendi, le premier élu arrivé sur les lieux, éprouve toutes les difficultés du monde à disposer convenablement l'ensemble des personnes présentes. C'est un fait, la salle est comble, beaucoup resteront debout à proximité de l'entrée. Nous sommes plus nombreux que lors de la dernière réunion publique des quartiers vieux pays, roseraie et bourg réunis. Nous sommes au minimum 120 peut-être 140, plus d'une centaine c'est sûr. Enfin vous connaissez la chanson, 150 selon les organisateurs, 100 selon la police. La Mairie a envoyé des convocations nominatives en utilisant un listing téléphonique, du coup les personnes sur liste rouge n'ont pas reçu d'invitation. Nous avons pallié à cela en distribuant dans chaque boite aux lettres du quartier notre propre format de convocation histoire de donner à chacun la chance de pouvoir se déplacer, de s'exprimer  et de montrer la mobilisation du quartier concernant le projet de la rue des Saules. Le nombre des présents pour une problématique finalement très localisée démontre la préoccupation réelle des riverains sur le sujet et leur détermination à faire entendre leur voix.

C'est Monsieur le Maire qui ouvre la réunion. Il rappelle que les terrains acquis dans les années précédentes, par la Municipalité précédente, ont été acquis par préemption, et lorsque l'on préempte il faut indiquer une destination, une bonne raison pour exercer le droit de préemption. La raison indiquée pour la préemption dans le cas de la rue des Saules est la construction de logements. Lorsque la nouvelle Municipalité est arrivée aux affaires, face à la demande de logements, elle a examiné les différentes réserves foncières disponibles pour construire. Ainsi, le terrain de la rue des Saules fait partie d'une vingtaine de terrains préemptés à faire l'objet d'une utilisation possible. L'architecte a été contactée pour faire une esquisse sur la base d'une création de 25 à 30 logements. Tel était l'objectif.

Monsieur Ségura enchaîne : un objectif ce n'est jamais qu'une esquisse, et en aucun cas une décision.  Il rappelle la méthode de travail de la Municipalité : nous n'avons rien à cacher et lorsque la question du logement s'est posée, nous avons évoqué lors de réunions publiques un certain nombre de terrains sur lesquels une construction de logements était envisageable, dont celui de la rue des Saules. Nous n'avons rien décidé qui puisse toucher aux conditions environnantes des habitants sans les consulter. Monsieur Ségura précise que si la consultation n'a pas eu lieu jusqu'à présent c'est parce que le projet de la rue des Saules, s'il se réalise,  fait partie des  plus lointains auxquels la Municipalité ait pensé. Il en donne pour preuve qu'il y a déjà 9 programmes de construction dans la ville qui sont en cours. Ces programmes sont extrêmement localisés et vont de la construction de 3 appartements à une trentaine. Il cite le terrain de Balagny : 2 plots de 20 logements sur un terrain de 2 hectares et demi encore vierge ; Rue Jacques Duclos sur un terrain situé derrière Speedy : 18 petites maisons de ville (Je précise : Maisons de ville, ce sont des maisons sans jardin, rez-de-chaussée, pas d'étages) ; Rue des blés d'or à la limite de Blanc-Mesnil de l'autre côté de l'autoroute : un programme de 3 logements ; Sur Savigny un programme de 30 logements sur un terrain d'un peu plus d'un hectare. Entre autres. Ces 9 opérations sont établies, les financements déjà demandés.  

Pour la rue des Saules, rien de ce type n'est en cours. Monsieur Le Maire rappelle que de toute manière rien n'est possible sans changer le P.L.U. (plan local d'urbanisme). Or, le terrain de la rue des Saules n'est pas inclus dans la modification en cours du P.L.U, dont l'enquête publique se termine le 16 Avril. A ce jour, le terrain étant en zone UG pavillonnaire il n'est pas possible de construire du collectif, même du petit collectif sur cette parcelle. Monsieur Ségura en conclut qu'il n'y avait pas urgence à nous informer et discuter avec nous.

Quelqu'un demande pourquoi y'a-t-il des plans ? Monsieur Ségura répond : quand on envisage un projet on fait faire une esquisse. Il précise que peu de personnes parmi les élus ont été consultés sur ce projet présenté par l'architecte, ce qui prouve que nous n'en sommes qu'au début. Il poursuit en expliquant la méthode de travail de la Municipalité actuelle : nous n'engageons pas des modifications importantes de la vie de cette ville sans porter devant la population nos propositions. Ce soir c'est l'occasion. Il considère que cette discussion n'était sans doute pas nécessaire tout de suite, puisque ce projet est plutôt un objectif à long terme, mais comme une inquiétude a été soulevée par les riverains, elle a été programmée ce vendredi.

Monsieur Le Maire refait l'historique de l'inquiétude qui remonte aux forages. Ces forages ont effectivement attirés l'attention des riverains qui y ont vus les prémices d'une construction. Du reste, Monsieur Ségura précise que les intentions de la Mairie n'étaient pas cachées sur ce projet de construction sur la rue des Saules, déjà évoqué lors de réunions de quartier. Il ajoute : nous n'avions pas l'intention de cacher quoi que ce soit, ce qui n'est pas le cas de tout le monde d'ailleurs, et il rappelle qu'il n'a pas souvenir que quiconque ait pu être consulté dans cette ville sur une construction dans un quartier. C'est le cas ce soir, comme cela le sera plus tard rue Emile Zola où une autre réunion de quartier aura lieu après celle-ci. La consultation de la population est faite à chaque occasion, termine-t-il.

Les forages ont été effectués rue des Saules pour détecter des traces de pollution. Monsieur Ségura développe la mésaventure survenue sur un projet au vélodrome, et pour lequel tous les plans avaient été élaborés, le permis de construire signé et la date de construction programmée. Et sur ce terrain du vélodrome, donc, pour lequel plusieurs centaines de milliers d'euros avaient déjà été dépensés, les sondages effectués a postériori ont montré que le terrain était tellement pollué que tout le programme de construction ne pouvait plus être accompli.

Monsieur Ségura rappelle aussi la découverte des vestiges de 450 tombes mérovingiennes. Du coup dorénavant, avant de commencer un quelconque projet les terrains sont sondés dés le début des opérations.  

Il se trouve que sur le terrain de la rue des Saules, il n'y a pas de pollution. En revanche sur le terrain d'â côté,  ( Je précise que ce terrain n'appartient pas à la ville, mais sur le plan remis par Monsieur Amédro il est déjà inclus dans le projet. Cette parcelle de 553 mètres carrés était censée accueillir à l'origine un R+1 et un R+3 rez-de-chaussée plus un étage et rez-de-chaussée plus trois étages ainsi qu'un parking souterrain de 16 places) il y aurait peut-être des traces de pollution aux hydrocarbures. Si les propriétaires de ce terrain lisent ce blog ils apprécieront l'information.    

Une personne qui visiblement fait partie d'un bureau d'Etudes prend à partie le Maire sur le fait que les forages n'étaient pas effectués pour découvrir de la pollution mais pour le glissement du terrain. Monsieur Ségura explique qu'il a dû rembourser à la société qui avait conçu le programme du vélodrome une bonne partie de ses engagements. Pour éviter cette mauvaise expérience, dorénavant les terrains seront sondés.

C'est ensuite Monsieur Amédro qui prend la parole...

Le Dimanche 29 Mars 2009 23Heures44... Stéphane Fleury au clavier pour notre Collectif de Riverains.

Rédigé par stefanfaith

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stephane Fleury 14/04/2009 21:33

La réunion du 27 Mars avait pour principal sujet le projet immobilier de la rue des Saules. En revanche la circulation du bus dans cette rue et celles situées alentours a été évoquée lors d'un conseil de quartier aux merisiers. Pour y avoir assisté, Monsieur Defait avait présenté un plan élargi de la zone et les riverains présents ce jour là, à peine une dizaine, avaient entamé une réflexion sur le sujet. Ce qui s'est passé par la suite et qui a décidé quoi je ne saurais vous le dire. Moralité, je vous conseille vivement de vous inscrire à votre conseil de quartier (01 48 79 62 99 ou 01 48 79 62 96) ce qui vous donnera l'occasion de faire entendre votre voix et permettre à la Mairie de prendre en compte vos remarques. C'est à mon avis la meilleure façon de procéder.

irene 09/04/2009 00:22

j'aimerais savoir si cette réunion concernait aussi le fait que la rue des saules et la rue denis soit mis en sens unique.car on ne tient pas compte des tiverains qui hhabitent au bout de la rue sans issu. sans oublier ceux de la rue denis qui sont mécontent. a l'heure de l'écologie si l'on est obligé de faire toute un détour pour rentrer chez soi ce n'est pas concevable. oui le bus a des probleme de circulation, mettre la rue en sens unique n'est pas la solution. hier et aujourd'hui plusieurs voitures sons toujours sur le trottoire. la route est saturé par le stationnement des voitures. je trouve que c'est désabiller paul pour habiller jacques. alors qu'on m'explique pourquoi une telle décision pour cette rue , a aulanay sous bois je vous rappelle que la rue robespierre maximilien, le bus circule plus difficilement en double sens. la circulation est plus difficile pour tout le monde et pourtant pas de sens unique alors qu'elle en aurait besoin. alors qu'on m'explique pourquoi ce petit bout de la rue des saules en sens unique au détriment de se village daulois toute au fond. au secoure retirer ce sens interdit ....

Stephane Fleury 31/03/2009 22:00

Monsieur,

ce n'est pas le PLU que nous avons modifié. Le PLU est modifié par la Municipalité et fait l'objet d'une enquête publique d'ailleurs en cours jusqu'au 16 Avril. Il vous appartient d'aller au bureau des études d'urbanisme rencontrer le commissaire enquêteur pour y consigner vos remarques...
Les riverains de la rue des Saules n'ont pas changé le PLU, mais changer un plan de construction jugé peu opportun pour la zone. Nous avons eu la chance que la modification actuelle du PLU ne concerne pas notre zone pavillonnaire. Nous avons aussi bénéficié de la transparence de la Municipalité actuelle. Enfin, tous les riverains de la rue des Saules quels qu'ils soient se sont mobilisés si massivement qu'il était difficile de continuer sur un tel projet. On ne peut reprocher au Maire actuel d'être allé au contact de la population. Il a remarqué notre mobilisation et notre détermination et s'est engagé à nous proposer d'autres alternatives d'aménagement pour la zone. Le terrain de la rue des Saules n'est grand que d'environ 4000mètres carrés, est classé en zone UG pavillonnaire et n'est pas situé à proximité de commerces, de transports de grande envergure... Il n'est pas situé sur un grand axe... Il y a donc matière pour un projet finalement de petite envergure de réaliser un aménagement en bonne entente entre la Municipalité et les riverains. C'est le message que nous voulions adresser à Monsieur Ségura et il l'a bien entendu.
Je vous appelle demain dans la journée.
Cordialement
Stephane Fleury

Christian 30/03/2009 18:59

je vous ai écrit un petit mot récemment et nous nous sommes rencontrés jeudi soir à l'occasion d'une réunion sur le PLU;
Je viens d'apprendre que suite à votre réunion de vendredi vous avez eu gain de cause, tant mieux pour vous mais cela prouve quand même que les prévisions, les modifications...de ce PLU sont bien légères puisque susceptibles d'être abrogées en quelques instants du fait de la pression des habitants.
Je suis dans une situation identique, voire davantage car MALHEUREUSEMENT en zone UA, que personne d'ailleurs ne semblait connaître, c'est la plus défavorable sur Aulnay et la nouvelle municipalité ne s'en prive pas en prévoyant dans la rue F.Herbaut et impasse des marronniers mais aussi dans la rue A. France ainsi que je vous l'ai déjà signalé la construction d'immeubles de 5 étages étouffant par leurs dimensions tout le secteur. Ajoutez à tout cela que cette rue est misérable dans tous les domaines et que les rues Coullemont, Saules sont certainement des havres de paix à côté de ce secteur.
Je ne vais pas ici décrire tous les détails de ces préoccupations, ce serait bien long mais par contre, constatant les démarches efficaces que vous avez mises en place j'aurais souhaité rencontrer quelqu'un de votre action qui, peut être par sa bonne connaissance a ainsi permis d'aboutir, votre expérience nous serait utile sachant aussi que dans l'avenir de nombreux Aulnaysiens seront concernés par ces problèmes lorsqu'ils découvriront de futurs projets dans leur environnement
Je vous communique mes tel 0148666958 0660704247 sachant que nous avons une réunion ce soir,identique à celle de vendredi mais pour le quartier gare/Paul Bert(avertis samedi matin...!)
Dans cette attente
Merci d'avance

Arnaud Kubacki 30/03/2009 13:27

Pour information, le compte-rendu, moins détaillé mais complet, se trouve ici :
http://www.monaulnay.com/2009/03/r%C3%A9union-publique-concernant-la-construction-de-logements-rue-des-saules-27032009-vers-un-abandon-des.html

En espérant ne pas m'être trompé dans la rédaction de ce complexe mais au combien important dossier.

b.parrain 30/03/2009 11:51

Bonjour,
Avez-vous cru les explications qui vous ont été données? Si M.Ségura ne fait pas de projet sans consultation des riverains, pourquoi a-t-il dépensé de l'argent pour faire établir des plans, de surcroit non réalisables en l'état actuel du PLU. Ensuite, puisque c'est un projet lointain, pourquoi une fois de plus dépenser de l'argent pour faire des études de terrain maintenant. Enfin pourquoi inclure dans d'hypothétiques projets, une propriété dont la ville n'est pas propriétaire ? Non, pour moi, les explications ne tiennent pas la route.
Cordialement