Vidéo. Pas d’augmentation d’impôts à Aulnay-sous-Bois en 2015 annonce le maire Bruno Beschizza

Publié le 2 Janvier 2015

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une interview donnée par le maire Bruno Beschizza annonçant qu’il n’y aura pas d’augmentation d’impôts à Aulnay-sous-Bois en 2015. La rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose d’en décrypter les principales clés de lecture.

Le contexte budgétaire de l’année 2015 est fortement contraint. Pour la ville, il se traduit par une baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de l’Etat à hauteur de 3,8 millions d’euros, une diminution de 1,2 millions des recettes liées aux fonds de péréquation avec la région Ile-de-France (FSRIF) les intercommunalités et les communes (FPIC), sans oublier une perte fiscale estimée à 1 million d’euros suite à la fermeture de l’usine PSA.

Sachant que la hausse d’un point d’impôt rapporte environ 500 000 euros dans les caisses de la commune, l’ancienne majorité conduite par Gérard Ségura avait prévu une augmentation de l’ordre de 20% en 2014. Le nouveau maire Bruno Beschizza l’a refusée et s’apprête à faire de même cette année.

Ainsi en 2015, au lieu d’augmenter les impôts de 30% ce qui constituait une solution de facilité, l’édile a proposé d’effectuer des réformes de structure dans l’administration afin de réaliser 10% d’économies. La méthode budgétaire a été revue. Il s’agit de rompre avec le passé et partir d’une base zéro en demandant à chaque service de justifier ligne à ligne ses propositions de dépenses. Un plan pluriannuel d’investissements (PPI) permettra également de planifier les réalisations à venir. Les agents majoritairement concernés, parce qu’Aulnaysiens, sont largement associés à ce processus.

Ces choix se justifient par le fait que les Français en général et les Aulnaysiens en particulier ne supportent plus le matraquage fiscal et l’idée de payer toujours plus pour toujours moins de services. Mais aussi par la nécessité de rétablir l’attractivité du territoire Aulnaysien en faisant revenir l’entreprise et les investisseurs.

Les priorités du programme de campagne de la liste Aulnay Respectueuse, Aulnay Gagnante à savoir la sécurité, la propreté, la qualité de vie, la réussite scolaire et éducative des enfants, demeurent les marqueurs de l’action politique de l’actuelle équipe municipale. Il s’agit désormais de tendre vers l’efficience c’est-à-dire faire mieux avec moins.

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Finances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Billy 05/01/2015 12:05

je ne suis pas spécialement affilié à un parti en particulier ( si ce n'es celui du tous pourri ) mais je trouve cela drôle qu'une personne eelv s'agace que l'on puisse rester figé sur ces
positions . ..

JEAN LOUIS KARKIDES 03/01/2015 11:01

C'est vous le blabla avec toujours les mêmes arguments à deux balles.
Tenez vous au courant de l'actualité qu'elle soit nationale ou locale au lieu de rester sur vos idées fixes.

Romuald Weymann 03/01/2015 08:14

Blablabla.

Votre parti a participé activement à ce gouvernement durant près de 2 ans, et il est question de tractations en vue d'un éventuel retour des écolos au gouvernement.
Donc votre indignation... LOL.

Et à peine votre parti a-t-il claqué la porte du gouvernement que, lors du vote de confiance à l'Assemblée, 10 députés écolos ont voté Pour (dont Pompili et de Rugy), 6 se sont abstenus (dont
Mamère), et une seule a voté Contre (Isabelle Attard).
Blanc-seing accordé donc à la politique gouvernementale.
Re LOL.

JEAN LOUIS KARKIDES 02/01/2015 16:46

Soit!Les finances aulnaysiennes n'étaient pas au beau fixe à la fin de l'ère ségurienne.
Mais pas un mot pour remettre en cause cette politique d'austérité voulue pas le PS et qui aurait été la même sous une mandature UMP.
On prend juste acte du manque à gagner et on demande à l'aulnaysien de se serrer la ceinture ,de faire une croix sur le social (voir l'article sur les assistantes sociales):

http://www.aulnaylibre.com/article-les-assistantes-sociales-d-aulnay-sous-bois-s-inquietent-pour-leur-avenir-125285876.html

Cette rigueur voulue par une Europe néo-libérale peut amener soit un désintêressement de plus en plus important des citoyens du "politique",soit à la montée du FHaine,soit à ce qui se passe en
Grèce.....

J'ai une très grande préfèrence pour cette dernière hypothèse....