Aulnay-sous-Bois : la boucherie chevaline du Vieux-Pays met la clé sous la porte

Publié le 23 Novembre 2012

BOUCHERIECHEVALINE.JPGC’est peut-être un détail pour vous, mais pour les habitants du Vieux-Pays cela veut dire beaucoup. Depuis plusieurs semaines déjà, en effet, le rideau de fer de l’unique boucherie chevaline du secteur est désespérément clos. Pour un certain nombre d’entre nous, Michel était un repère immuable du quartier ouvrant tôt, fermant tard et volontiers disert sur l’actualité locale qu’il suivait de près. Bref, sa boutique était un vrai commerce de proximité aussi bien qu’un lieu d’échanges pour les habitués.

D’après plusieurs sources concordantes, des raisons médicales inhérentes au propriétaire sont à l’origine de cette fermeture. La boucherie, quant à elle, aurait été vendue en une seule journée. Reste à savoir maintenant quel type d’activité prendra la succession ? Un commerce de bouche ou une énième activité tertiaire ? Quoi qu’il en soit c’est encore un commerce de proximité qui met la clé sous la porte au moment même où, ironie du sort, l’ouverture de la gigantesque zone commerciale Aéroville se profile à l’horizon 2013 au nord de Paris. Si dans la bible David l’emporte face à Goliath, il semblerait qu’en matière de commerces cela ne soit pas le cas…

Post-scriptum : telle était la réponse à l’une de nos petites énigmes du week-end évoquée pour rappel ici.

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Commerce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

didier bessaguet 23/11/2012 12:40

Au risque de me répéter, un autre problème se pose: trouver une personne volontaire pour reprendre une boucherie même achalandée comme celle-ci devient un vrai chemin de croix. Certains bouchers
proposent en vain des postes avec la formation comprise et un salaire de 1500 euros. Et oui, il faut avoir une certaine dose de courage pour épouser une telle profession: se lever tôt, ne plus
sortir le soir, sourire aux clients. pour certains jeunes, c'est trop demandé.

Rémi 23/11/2012 12:06

Je suis surpris par l'évolution des commerces à Aulnay sous Bois.
En regardant le boulevard de Strasbourg, beaucoup de commerce ferment et sont remplacés par des magasins tenus par des chinois, qui vendent quasiment les mêmes produits à bas prix (vêtements,
chaussures, bijoux) En quelques années avec une accélération ces derniers mois entre le début de la rue de bondy et du boulevard de strasbourg vous pouvez en compter 7.
Cette situation m'interpelle, la communauté asiatique n'est pas si importante à Aulnay et de plus vu le prix des baux dans ces endroits comment ces entreprises peuvent elles survivre en vendant ces
articles à bas prix ?
Je ne fais aucune amalgame avec les autres commerces tenus par des asiatiques et dont l'activité génère des recettes compatibles avec leur charge.

martin 23/11/2012 11:30

dommage pour Michel
ah ba on va bien avoir un kebab ou un truc hallal y'a plus que ça sur aulnay

JF 23/11/2012 10:30

Il était fatigué Michel sur les derniers temps ...