Aulnay-sous-Bois : Cité Arc en ciel, coeur brisé...

Publié le 23 Février 2010

coeurbrise.jpg

Quelques nouvelles de la cité Arc en ciel... D'abord le message d'une habitante du quartier, puis la lettre du collectif PLU remise en main propre au maire...



Dimanche 21 février, l'espace vert Arc en ciel a ôté son habit de coeurs, pour ne laisser voir que les grilles sinistres qui le cintrent. Des habitants se sont plaints de cette parure colorée car cela "faisait désordre", leur gênait la vue. Quelle dérision ! Que diront-ils quand cette construction émergera de terre en affichant quatre niveaux. Effectivement, nous n'avons pas la même vision de l'horizon !

Et les tilleuls "pseudo" malades qui fleurissent merveilleusement au printemps et embaument l'été sont menacés d'abattage, par l'égo démesuré de personnes qui ont été choisies pour représenter le peuple qui les a désignées. Cela s'appelle "démocratie locale" et j'ai bien peur qu'elle ne soit enterrée par les pelleteuses, au beau milieu de cet espace que nous espérons encore vert... Pourtant la promesse 46 est encore présente dans les mémoires "PRESERVER LA ZONE PAVILLONNAIRE".

J'ai comme un goût amer dans la bouche, un goût de trahison. Ce matin une petite fille disait à sa mère : " maman, regarde c'est moche sans les décorations." Que dira-t-elle quand ce monument émergera ? S'il émerge, car nous sommes ENCORE là plus que prêts à nous faire entendre...

Mariella.



Par ailleurs, le collectif associatif réuni autour de la problèmatique du PLU  a profité de la réunion publique organisée pour les rues de Pimodan et Henri Barbusse pour remettre en main propre au maire le courrier suivant que nous reproduisons aujourd'hui :


Collectif PLU                                                    le 18/02/2010
Aulnay-sous-Bois

 

 

 

                                                               A Monsieur Ségura maire d’Aulnay-sous-Bois

                                               Copie    à Monsieur Amédro adjoint à l’urbanisme

(remis en main propre ce jour)

                              

 

 

 

                                               Monsieur le Maire,

 

 

                Lors  de notre rencontre du 18 janvier en mairie vous nous aviez indiqué que le projet concernant Arc-en-Ciel n’était plus concerné par le PRU et qu’en conséquence il pourrait être revu à la baisse.

                Aussi avons-nous été surpris de vous entendre affirmer au dernier conseil municipal  que ce projet était maintenu en l’état. (24 logements).

                Pour notre collectif qui a manifesté dimanche 14/02 pour appuyer la demande d’un débat sur ce projet, le projet initial de 62 logements avait déjà fait l’objet de discussions avec les habitants en son temps : les habitants et nos associations ne peuvent pas comprendre que ce nouveau projet mette en cause  complètement ce qui avait été approuvé à l’époque et qu’il ne soit pas possible d’en rediscuter en cherchant un accord.

                Ceci d’autant que le débat plus général sur la ville doit s’ouvrir, comme vous l’indiquez dans le dernier numéro d’Oxygène..
                Nous vous demandons donc une rencontre sur ce point dans les meilleurs délais nous proposons que la destination de ce terrain soit l’objet d’un débat ouvert avec les associations et la population du quartier.

                En vous remerciant d’avance recevez monsieur le Maire nos salutations respectueuses.

 

 

 

 

                                                               Pour le collectif : André Cuzon

secrétaire d’Environnement 93





Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alain Amédro 24/02/2010 00:23


Les tilleuls sont dans un état correct et ne sont en aucun cas malade selon les informations en ma possession.
Selon l'adage "quand on veut tuer son chien on l' accuse d'avoir la rage"
Cordialement
Alain Amédro


mariella 23/02/2010 16:25


Partout dans Aulnay, nous voyons le portrait de M. le Maire avec le slogan suivant : " Un maire à votre écoute "
Le sera t-il vraiment ?