161 anciens salariés de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois devant les prud’hommes

Publié le 2 Décembre 2014

Cent soixante et un dossiers sur le bureau des juges prud'homaux de Bobigny. Le sort d'anciens salariés de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois doit être au coeur de l'audience programmée ce matin. Défendus par l'avocat Fiodor Rilov, ils estiment notamment que le plan social présenté par le groupe automobile, aboutissant à la fermeture du site industriel, était « manifestement insuffisant ».

Ils contestent l'existence d'un motif économique et accusent leur ancien employeur de ne pas avoir respecté ses obligations de reclassement. Selon le syndicat Sud, « la plupart des plaignants n'ont pas retrouvé de travail » depuis leur départ de l'usine, désormais quasiment vide. Ils demandent à être indemnisés. Une partie d'entre eux ont quitté l'entreprise dans le cadre d'un accord de fin de grève, en juin 2013 : ils avaient renoncé aux mesures de reclassement, en échange du versement d'une indemnité supplémentaire de 19 700 €. D'autres anciens de PSA Aulnay ont saisi les prud'hommes, épaulés par la CGT. Une seconde vague de près de 200 dossiers doit être examinée l'an prochain.

Source article : Le Parisien / Vidéo : Aulnaylibre !

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Faute grave 03/12/2014 18:56

La fermeture de l'usine de PSA a été une bien triste chose, pour les salariés et pour Aulnay. Le pire est évidemment pour ceux qui sont restés au chômage.
Salutations