Transports en Ile-de-France : des propositions pour améliorer le RER d'ici mars ?

Publié le 21 Janvier 2012

gareaulnayUsagers, syndicats, RATP, SNCF, pouvoirs publics... Depuis la semaine dernière, les auditions menées par la commission d'enquête parlementaire, créée en décembre 2011, s'enchainent. Votée par l'Assemblée nationale au lendemain d'une visite de Nicolas Sarkozy sur la ligne A du RER, cette commission doit proposer des pistes afin d'améliorer, au plus vite, le quotidien de plus de 3 millions d'usagers.

Toutes les lignes des RER sont concernées, même si les A et B concentrent deux tiers des voyageurs. "Il n'est pas question de résoudre toutes les problématiques de transport en Ile-de-France mais de voir si l'on peut dégager de manière pragmatique des solutions pour les trois ou cinq années à venir, avec des mesures ne coûtant pas trop cher", explique Daniel Goldberg, député PS de Seine-Saint-Denis et président de la commission dont les 30 membres s'emploient à entendre toutes les parties prenantes.

Usagers, syndicats et direction de la RATP et de la SNCF seront entendus

RERBAVANTLes usagers ont ainsi eu la parole, la semaine dernière, à travers une dizaine d'associations. "C'est désolant d'entendre parler de milliards d'euros pour le supermétro alors que, avec quelques millions d'euros, on peut améliorer le sort des Franciliens", plaide Philippe Sylvan, usager du RER B depuis vingt cinq ans et secrétaire de l'association Vivre sans CDG Express.

Les parlementaires ont également entendu les syndicats, les auditions ayant duré trois heures. Ce sera bientôt le tour de Pierre Mongin et Guillaume Pepy, les patrons de la RATP et de la SNCF. Suivront des élus du conseil régional d'Ile-de-France - dont son président, le socialiste Jean-Paul Huchon -, les représentants d'associations d'élus locaux, de Réseau ferré de France, du Syndicat des transports d'Ile-de-France, du Medef.

Thierry Mariani, le ministre des transports, sera lui aussi auditionné. Les parlementaires ont également prévu de se rendre en gare. "Il faut aussi aller voir sur le terrain, argumente Laurent Gallois, conducteur de la ligne B et délégué Unsa à la RATP. A certains endroits, par exemple, il est impossible de rajouter des trains". Les parlementaires vont devoir faire vite, la commission devant rendre ses conclusions avant le début du mois de mars. Un calendrier extrêmement serré à trois mois de l'élection présidentielle... C'est bien le reproche qu'avait formulé la gauche, d'ailleurs, lors de la mise en place d'une commission créée sur proposition de l'UMP Pierre Morange. "Nous avons tenu à respecter un calendrier restreint" admet Daniel Goldberg, conscient que plus les préconisations tarderont, moins elles seront audibles au coeur de la campagne électorale.

Les auditions sont visibles sur le site de l'Assemblée nationale : www.assemblee-nationale.tv

Source information : Carole Sterlé. Le Parisien du mercredi 18 janvier 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

d bessaguet 23/01/2012 13:39

ces dysfonctionnements intempes'stif du RER B ressemblent à une rengaine que nos élus locaux reprennent afin de mieux endormir ces électeurs que nous sommes : "dormez braves gens, le RER B+
arrive", mais gageons que le + ne se traduise par + de retard, + de saturation, + d'insécurité, ....

Romuald Weymann 23/01/2012 09:54

Un seul déplacement ne suffirait pas; ces aimables élus locaux sont invités à utiliser le RER de façon régulière et non officielle.

Puisque lorsque c'est officiel, tout se passe sans accroc vu que toutes les forces vives de l'Etat sont mobilisées afin qu'il n'y en ait aucun : on imagine mal un Claude B. ou un Jean-Paul H.
prendre le RER en pleine heure de pointe, dans les odeurs d'urine, de bière; avec de sympathiques et dynamiques jeunes faisant profiter tout le compartiment de textes de rap empreint d'amour et de
respect de l'autre.
Sans oublier, évidemment, la panne qui va bien et qui immobilise tout le réseau durant 15-20' si ce n'est plus, sans qu'aucune information ne vienne, un peu, rassurer les clients, pardon, les
usagers ! :D

Sinon, les toits qui devaient être mis en place au-dessus des quais ne le sont toujours pas... Peut-être les travaux avancent-ils sur la ligne Aulnay-Mitry ?

beda bruno 22/01/2012 12:08

Si un jour tous les acteurs cités dans l'article (President de la Sncf ,ratp , president de region , élus locaux) se donnaient la peine d'essayer un deplacement en RER (je conseille
particulierement les missions papy du lundi matin) je pense que bien des choses changeraient. On nous promet une gare magnifique avec des rames renovées , la realité est malheureusement bien
differente . La ligne B est deja saturée !! et avec le temps nous constatons tous que des deteriorations .

Romuald Weymann 21/01/2012 19:38

Ce soir encore, retard de 10-15' suite à un malaise survenu je ne sais plus où sur la ligne (le RER arrivait !).

Et au Parc des Expositions se tient un congrès ce week-end (ça a commencé aujourd'hui); je plains donc les usagers montant à partir d'Aulnay notamment...