La poubelle cramée et éventrée d’Aulnay-sous-Bois

Publié le 15 Octobre 2012

Ne reprenons pas ici le sempiternel débat autour des faits divers. A savoir, faut-il en parler ou pas ? Il n’est cependant pas interdit d’ouvrir les yeux sur une certaine réalité et d’écrire tout de même que quelques mots clés astucieusement choisis et bien placés dans un titre d’article tels que vol, incendie, meurtre, drogue, braquage, disparition d’enfant par exemple augmentent de façon mécanique la frénésie de clics des internautes  sur un blog de Seine-Saint-Denis. Faut-il chercher dans cette constatation indiscutable les racines d’un mal être sociétal local profond ou bien encore les conséquences d’une augmentation du flux d’informations qui induit pour se faire remarquer dans la masse de chercher immanquablement le buzz ? Bien malin qui pourrait répondre.

poubellecramee.JPG

En attendant pour tenter d’étayer notre propos, prenons cette poubelle cramée et éventrée rencontrée ce matin rue Anatole France sur le chemin de la gare d’Aulnay-sous-Bois. Elle a infiniment plus de chances d’attirer davantage de visiteurs sur notre site qu’une note sur le TSCG. Il est vrai que Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance ce n’est pas très engageant. Pourtant cet amas de détritus une fois nettoyé par l’équipe des agents municipaux affecté à la propreté ne sera bientôt qu’un lointain souvenir alors que le pacte européen qui inscrit dans le marbre la rigueur budgétaire des Etats de l’Union risque de nous forcer à serrer la ceinture pendant encore bien des années.

Tout est donc question de mesure, de recul et de manière de présenter les choses. A ce titre une poubelle cramée et éventrée n’est évidemment pas un spectacle visuel très réjouissant mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Faut-il ainsi convoquer séance tenante Gwenaël Bourdon et une flopée de photographes du journal Le Parisien pour tirer la sonnette d’alarme et lui expliquer que la réputation et l'image du quartier Vieux-Pays, de la commune ou même carrément du département entier sont en jeu dans cette affaire? Faut-il aussi en profiter au passage pour exploiter opportunément la situation et faire de la récupération politique locale de bas étage en glissant insidieusement le message subliminal suivant : cette poubelle cramée et éventrée c’est la faute du maire Gérard Ségura après tout, non ?!

Bien entendu avec un minimum d’objectivité et en prenant un peu de hauteur sur les sujets traités tout cela n’est pas très sérieux. Mais quelques-uns pour écrire des articles à sensation ou prétendument polémiques  s’émeuvent d’un papier gras traînant par terre en omettant pourtant d’exposer les véritables enjeux et leur mécanique. Il en va de la propreté comme de l’urbanisme de la ville par exemple. A trop vouloir faire les poubelles des autres on en oublie les siennes. Et dire que ceux-là même aspirent à représenter une alternance crédible en 2014. Pour le moment,  ils ont le cheveu court et les idées aussi. Certes ce n’est pas si grave, mais ce n’est pas parce que certains rédacteurs de blogs ne sont pas très exigeants que les lecteurs n’ont pas le droit de l’être…

A ce propos vous pouvez lire un excellent article de David Burlot posté sur son blog ici.

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
C'est horrible comme tout le reste. Aulnay sous bois devient vraiment la zone. Ce n'est plus notre aulnay d'avant. De plus des beaux pavillons sont détruis pour mettre à la place des logements ...
QUELLE HORREUR !!!!
Il faut vite que l'on parte !!
Répondre
R
Ce matin en allant au boulot, j'ai aperçu depuis le quai n°6 de la gare une annonce municipale sur le panneau défilant situé près des arrêts de bus.

Il est indiqué que, le 31 octobre (je ne me rappelle plus de l'heure... en milieu de matinée je suppose ?), à Aulnay centre-gare, aura lieu une opération citoyenne de nettoyage, comme d'autres
opérations ont déjà été menées dans d'autres quartiers d'Aulnay.

Vouloir une ville propre, ce n'est pas du populisme, espérer plus de civisme, ce n'est pas du populisme, dénoncer les incivilités, ce n'est pas du populisme, être exaspéré par les régulières odeurs
d'urine dans des parties des souterrains de la gare, ce n'est pas du populisme.

Après, ceux qui raillent cette exaspération ont peut-être une très grande tolérance à la crasse et aux incivilités ?
Répondre
D
@M. Latouche,
j'étais en effet candidat aux dernières municipales. Et alors, de quoi parle-t-on ici même ?
De politique, de la propreté ou de la volonté de certains de vouloir tout mélanger ?

Vous voulez nous rappeler l'épisode de l'escalator ou le député sortant se ridiculisa. Découvrant que l'escalator était en panne depuis des mois, il avait écrit au directeur de la SNCF avec lettre
à entête de l'assemblée. Mieux même tout content de lui, il diffusa sa lettre. On attend toujours la réparation de l'escalator.

Je vous recommande donc la lecture du Pearltrees de notre confrère Petit Louis. http://www.pearltrees.com/petit_louis/blogobulle/id2541132
Répondre
J
@david burlot : C'est populiste quand on parle de propreté dans les rues ?
Vous étiez bien sur la liste d'Aulnay Renait ?
Vous ne vous souvenez pas des engagements du candidat ?
Etonnant n'est-ce-pas?

Dans le genre, je vous invite à lire ou relire tout ces articles... (qui sont bien entendu dénués de toute récupération politique.)

http://www.aulnaylibre.com/article-gare-d-aulnay-sous-bois-150-000-euros-pour-un-nouvel-escalator-91433108.html

http://aulnay.autrement.over-blog.com/article-33233400.html


"Quant à monsieur Gaudron qui vient de connaître Totor l'escalator, il lui reste encore beaucoup de choses à découvrir dans la gare d'Aulnay-sous-Bois : les panneaux d'affichage en panne depuis
plus de 10 ans, des guichets perpétuellement fermés, des souterrains dans un état de saleté insupportable,... Encore un peu d'efforts et il découvrira la douce et chaleureuse ambiance des RER aux
heures de pointe (chaude température en promotion actuellement), témoignage du désengagement de l'État dans les transports en commun. Au fait, qui vote le budget dans ce pays ?" C'est au tour de
Monsieur Goldberg. J'espère qu'on lira ce genre de remarques et que nous serons invités à l'inauguration...

http://www.jerome-charre.fr/?p=400

http://www.monaulnay.com/2011/03/de-profundis-escalator.html
Répondre
P
Ha bas tiens, à propos de tri et de gadoues.
Si on y regarde bien le propriétaire de cette verte s’expose à une amende pour non respect du tri sélectif.
comment ça le PV n’existe pas ?
peut être, alors, un toto-collant rouge la honte sur son joli couvercle vert ?
En tous cas plusieurs emballages de verres et de plastiques jonchent le sol.
Voila une attitude pas très eco-citoyenne non ? .
c’est certainement ce qui à déclenché l’ire du FAPLTDG* dont cet attentat pyromaniaque semble bien la marque habituelle..

(*) FAPLTDG : Front Aulnaysien Pour le Tri des Gadoues. association loi 1901 sur les déchets, poubelles et autres papiers gras.
Répondre
D
L'important pour le populisme en politique comme dans les blogs est au final de faire confiance aux électeurs comme aux lecteurs pour faire le tri dans la poubelle.
Répondre
B
je viens d'apprendre que l'antidote est en cours d'élaboration qui consiste en fait d'effectuer un mouvement arrière afin d'avoir un certain recul pour élargir son champ de vision. La maladresse
qu'ont eu en effet les victimes de ce virus est de s'être engouffrées dans un lieu attirant les avides de démocratie participative, comme la lumière attire certains insectes. La deuxième erreur a
été de se diviser géographiquement pour ainsi permettre à la "Reine" de régner sur ses fidèles sujets. Une sectorisation par thèmes, et non par quartier, aurait un meilleur impact démocratique.
Sinon, pourquoi ne pas désigner des Adjoints au maire par quartier, et non plus par spécialités.
Au fait, avant de reculer, pensez à regarder dans votre rétroviseur de peur de tomber dans le piège de la récupération.
Répondre
J
ALERTE!Un virus semble attaqué certains individus à Aulnay.
Il entre en vous et provoque la division,vous incite à la division.
Il touche aussi bien des membres d'associations que des politiques locaux.
Il a même contaminé certains blogueurs.....
Paraît-il qu'il aurait été inventé par une mafia locale ayant beaucoup de pouvoirs sur notre ville pour et décidée à les garder....
Mais ce ne sont que des on-dit,en tous cas il n'existe actuellement aucun vaccin.
Contrairement à d'autres maladies,il est recommandé pour éviter d'être contaminé de sortir,de parler avec tous ceux qui ne tirent pas le drap à eux.
Répondre
J
y'a les memes résidence St Just
Répondre