Aulnay-sous-Bois : de la fibre optique, de l'ADSL et de la fracture numérique au nord de la ville

Publié le 28 Juin 2011

fiberoptic.jpgHier soir, lors de notre traditionnelle réunion mensuelle de conseil de quartier (Vieux-Pays Roseraie Bourg), nous avons eu la visite d'un chef de projet en charge de traiter les problématiques liées à l'ADSL (Haut Débit) et la fibre optique (Très Haut Débit) pour le compte de la mairie. Voici en quelques lignes le résumé de nos échanges.

 Ce qu'il faut comprendre, avant tout, est que les opérateurs investissent désormais en priorité sur la fibre optique (Très Haut Débit). Les infrastructures actuelles en ADSL (Haut Débit) n'ont donc pas vocation à être améliorées.  

  Concernant la fibre optique, il y a actuellement trois grands projets très haut débit (THD) en cours. Le premier est un programme national, lancé par l'Etat en juin 2010, qui prévoit que 100 % des foyers potentiellement éligibles à la fibre optique soit relié au réseau d'ici 2025. Le second s'appelle Debitex et concerne 27 communes du nord-est francilien, dont Aulnay-sous-Bois. Porté par la région et le département, son objectif est de mutualiser les infrastructures de fibres optiques à l'horizon 2013. Les travaux n'ont toutefois pas commencé pour l'instant puisque nous n'en sommes qu'à la phase de négociation des différents points de raccordement. Le dernier est ce qu'on appellera le programme ville. Il se traduit par la mise en place de points relais, appelés fourreaux, que la commune installe principalement lorsque des tranchées sont creusées pour des travaux de voirie, gaz, électricité. Ils sont censés faciliter la création du réseau final qui devrait desservir l'ensemble de la ville en fibre optique sans que l'on sache à quelle échéance exactement.

Fibre_optique_pose_2.jpgEn attendant l'arrivée de la fibre optique, la ville n'a pour l'instant rien prévu pour réduire les différences de débit notables entre le sud/centre-ville et le nord de la commune. Certains payent le même abonnement mais n'ont pas droit aux mêmes services parce qu'ils n'habitent pas le bon quartier ! La cause en est un défaut technique, certains foyers étant situés trop loin de l'émetteur. Il a été demandé à la municipalité de vérifier l'existence présumée d'un point relais qui serait situé aux alentours du parc  Ballanger et qui pour l'instant n'est pas activé. Il pourrait permettre d'améliorer la situation du débit au nord de la ville. A défaut, rien n'empêche la mairie de réclamer un point d'émission supplémentaire auprès d'un opérateur, même si c'est ce dernier qui est décisionnaire en tout état de cause. Des paramètres de rentabilité  sont notamment à prendre en compte.

Toutefois, dans cette optique, la population aurait forcement son rôle à jouer. Les habitants, à travers des pétitions ou autres manifestations, pourraient sans aucun doute peser sur la décision et appuyer la demande de la mairie. Sinon la fracture numérique qui affecte particulièrement le nord de la ville ne devrait pas être résorbée avant 2013 au mieux ! En attendant les Aulnaysiens n'ont pas grand chose à prendre en se mobilisant... Alors chiche ?!

Stéphane Fleury

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Technologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christophe 16/01/2013 16:08

Vraiment dommage qu'aucun effort ne soit fait pour apporte la fibre à Aulnay. Je suis persuadé qu'il y a une vraie demande. D'autant plus que Free effectue un bridage de débit sur les connections
iTunes d'Apple sur le NRA du Raincy utilisé par les Aulnaysiens.