Aulnay-sous-Bois : Amar Amrane (UDI) deuxième candidat centriste à l’élection municipale de 2014

Publié le 5 Mars 2013

2014.jpgNous avions eu vent il y a quelques jours qu’Amar Amrane (UDI) avait l’intention de se lancer dans la course aux municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois. Le journal Le Parisien dans son édition de ce matin officialise cette nouvelle expliquant qu’à un an de l’échéance les candidatures fleurissent littéralement dans notre commune ! Monsieur Amrane, médecin urgentiste de 45 ans, n’exerce pour le moment aucun mandat local mais ses partisans comptent sur les instances nationales de l’UDI pour trancher entre  lui et Jacques Chaussat. Monsieur Chaussat dégageant une image relativement passéiste et démodée, l’arrivée d’Amar Amrane est sans doute de nature à réjouir les centristes en attente d’un certain renouveau.

Pour rappel, outre les deux centristes mentionnés ci-dessus, voici pour le moment les autres forces déclarées à la succession du maire actuel Gérard Ségura : l’ADES (Alliance Démocratique Ecologiste et Sociale), l’UPA (Union Pour Aulnay), et Denis Cahenzli

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #En route vers 2014 !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alexandre CONAN 05/03/2013 15:24

Pour postuler à un mandat local, il faut être connu des habitants depuis quelques années, avoir été proche d'eux et les soutenir dans leurs actions et leurs craintes. Désolé mais je n'ai jamais
entendu parler de ce monsieur comme bon nombre d'aulnaysiens du sud de la ville. Je veux bien qu'il y ai du renouveau mais il doit se faire avec les anciens. Les nouvelles têtes doivent se
construire sous l'aile de quelqu'un qui est présent depuis longtemps sur la scène politique locale et non pas débarquer de nulle part (du moins c'est l'impression que j'ai aujourd'hui) car c'est
voué à l'échec. C'est pareil avec tous ces candidats dits "de petits partis", ils ont de bonnes idées eux aussi mais n'ont pas la notoriété nécessaire pour réussir à rivaliser. Tant que ces petits
partis ne l'auront pas compris, ils ne réussiront jamais à excéder les 2% des suffrages.

Pour revenir au sujet principal de la discussion, je pense que pour réussir à percer lors d'une élection locale, il faut acquérir une certaine notoriété même si on a de bonnes idées. Mr Chaussat
est en effet un visage de longue date sur notre ville mais il n'est pas en bout de course. Dans sa campagne pour ces municipales 2014, il va devoir aussi préparer la relève pour demain au cas où il
échouerait. Ce devrait être comme ça dans chaque clan politique. Et après les élections, que Mr Chaussat soit élu ou non, il devra préparer sur la rampe de lancement quelqu'un d'autre pour préparer
sa succession.

Pour résumer, avoir des idées c'est beaucoup mais être connu un maximum pour partager ses idées, c'est largement mieux !

Olivier Attiori 05/03/2013 13:44

« Il faut quelqu'un de terrain et qui soit connu du grand public pour une élection. Ici, personne ou presque ne connait ce monsieur et ce serait prendre un risque ».
Alexandre, quels sont selon vous les critères pour postuler à un mandat local ? Faut-il toujours céder la place à tous ceux qui sont en place depuis plus de 20-30 ans. Comment espérer vous un
renouvellement de la classe politique si ce sont toujours les même ? (j’espère qu’on ne vous opposera pas ce genre d’argument lorsque vous irez chercher votre premier job !)
D’ailleurs je note une contradiction lorsque vous affirmez que « Lors d'une prochaine échéance électorale, s'il se fait connaître de tous, il aura peut-être une chance mais pour le moment, ce n'est
pas le cas ».
Ne croyez vous pas qu’on lui opposera toujours son « inexpérience » politique à chaque élection ? Comme disais l’autre la politique est une chose trop sérieuse pour la laisser uniquement aux
politiciens.
Pour ma part j’estime que certains ont fait leur temps - M. CHAUSSAT ou d’autres - et qu’il convient de tourner la page afin que d’autre talents éclosent. Qu'on le veuille ou non, M. CHAUSSAT est
un homme du passé avec tout le respect que je lui dois. Même si je ne partage pas ses idées – encore que – j’encouragerai toujours ce genre de candidature.

Alexandre CONAN 05/03/2013 11:28

Désolé pour ce monsieur que je ne connais pas mais je pense plus que ce sera Monsieur Chaussat qui sera investit candidat sur notre ville par l'UDI. La raison: il faut quelqu'un de terrain et qui
soit connu du grand public pour une élection. Ici, personne ou presque ne connait ce monsieur et ce serait prendre un risque. Lors d'une prochaine échéance électorale, s'il se fait connaître de
tous, il aura peut-être une chance mais pour le moment, ce n'est pas le cas.