Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 09:37
Opération coup de poing anti-fraude sur la ligne T4 à Aulnay-sous-Bois !

Jeudi 5 novembre, la SNCF a mis les gros moyens dans la lutte contre les fraudes au titre de transport. Des contrôles renforcés ont été effectués sur le périmètre des lignes E, P et T4 (tramway) …

Trois opérations ont eu lieu ce jour-là à Aulnay-sous-Bois, à Chelles de 16 h à 18 h et à Meaux. Pas moins de 23 contrôleurs, 22 agents de la sûreté ferroviaire, et des effectifs de police nationale et municipale ont été mobilisés.

Brice Rabaste, maire de Chelles, et Emmanuel Dupic, procureur de la république adjoint au TGI de Meaux) étaient sur place. A Chelles, la SNCF a dressé 91 verbalisations à 80 €, la RATP 26 PV à 80 € et 11 quittances à 50 €.

Au total, 250 contrôles ont été effectués dont 15 vérifications d’identité.

49 millions d’euros pour les titres de transport

« Les opérations menées jeudi s’inscrivent dans le plan de lutte anti- fraude du Transilien », explique la SNCF.

Il s’articule autour de trois points essentiels et notamment celui des titres de transport validés. La SNCF Transilien et le STIF vont investir 49 M d’euros entre 2016 et 2019 pour améliorer la possibilité et l’obligation de valider les titres de transport.

De ce fait, quatorze nouvelles gares Transilien disposeront de portiques de contrôle automatique (CAB) en 2016 : 90 % du flux des voyageurs passera par des gares équipées de CAB contre 80 % à ce jour. 400 nouvelles bornes de validation seront installées dans les gares.

« Nous poursuivons le déploiement des passages élargis contrôlés et des portillons pour les voyageurs avec poussettes, vélos ou en fauteuil dès lors qu’ils disposent d’un titre de transport valable », précise la SNCF.

Lire la suite de cet article dans le journal La Marne du 11 novembre 2015

Source : http://www.journallamarne.fr

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 16:50
La RATP veut recruter encore plus dans le 93

Toujours plus de partenariat. C’est un peu le mot d’ordre que viennent de lancer en cœur la présidente directrice générale de la RATP et le président socialiste de Seine-Saint-Denis.

La semaine dernière, au centre bus d’Aubervilliers, Elisabeth Borne et Stéphane Troussel ont, en effet, signé une charte de partenariat pour poursuivre voire augmenter encore les formations et les emplois au sein de la Régie dans le département.

« En 2014, la RATP a embauché 700 hommes et femmes en Seine-Saint-Denis, soit 25 % des emplois pourvus cette année-là », se félicite Elisabeth Borne. Et ça va continuer, promet-elle. « Ici, comme ailleurs, mais peut-être encore plus en Seine-Saint-Denis, la RATP souhaite promouvoir l’égalité des chances. C’est notre mission de service publicde proposer des opportunités à de nombreux jeunes sortis du système scolaire sans qualification », poursuit-elle.

« Le dispositif passerelle emploi — en place depuis près de dix ans avec la RATP, NDLR — n’est pas qu’une ligne budgétaire. C’est utile. Ce n’est pas qu’une politique publique qui s’affiche. Il s’agit de s’occuper de vos vies et de vos parcours », s’enflamme Stéphane Troussel à l’attention des jeunes conducteurs de bus et de tram qui ont bénéficié de cette aide.

« La formation m’a aidée à m’imposer dans un bus »

Ils ont été sélectionnés par Pôle emploi ou la mission locale, ont été formés par des associations telles que Jérémy et Assofac, essentiellement pour des remises à niveau en français, et travaillent désormais pour la RATP. Dix-huit hommes et deux femmes sont venus témoigner de leur nouvelle vie.

Yahya, 22 ans se dit « heureux ». « Tout va bien », assure celui qui, avec son niveau scolaire de 1re pro, avait d’abord essayé de monter son propre restaurant, lequel n’avait pas marché. Aujourd’hui, il est fier de porter l’uniforme vert foncé de la RATP.

« Je tiens à remercier tous ceux qui nous ont aidés », sourit Icham. Cet ancien électricien de Pantin s’est retrouvé au chômage avant de suivre une formation de trois mois via Jérémy et de passer le permis D de chauffeur de transport en commun. Julie, elle, est devenue machiniste-réceptionniste à Saint-Denis. « La formation a été salutaire pour moi. Cela m’a aidée à m’imposer dans un bus. Ce n’était pas gagné. Je suis très timide », confie la jeune femme, qui reconnaît ne pas se sentir encore à l’aise lorsqu’elle s’y trouve seule la nuit.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Emploi Transports 93 Infos
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 16:48
Indulgence pour les flashés du radar sur l’A86 sous le tunnel de Bobigny ?

Tout espoir n’est pas perdu pour les milliers d’automobilistes qui ont été flashés sur l’A86, sous le tunnel de Bobigny après le 25 septembre alors qu’ils roulaient à plus de 70 km/h, la nouvelle limitation de vitesse à cet endroit. La préfecture de Seine-Saint-Denis annonce « qu’elle étudie en lien avec la DSCR (direction de la sécurité et la circulation routière, qui dépend du ministère de l’Intérieur NDLR) les demandes d’indulgence ».

L’association 40 millions d’automobilistes, alertée par des centaines de conducteur épinglés par le radar hyper actif, avait « exigé une amnistie pour les contrevenants qui roulaient à 90 km/h ». Au plus fort de son activité, l’appareil a immortalisé, en une seule journée, jusqu’à 3 500 véhicules. Alors qu’en vitesse de croisière, il ne prend que 80 automobilistes, pour un flux de 112 000 passages.

Un panneau 70 km/h posé une semaine avant

En s’engageant sous le tunnel de Bobigny, en direction de Saint-Denis, les plus malchanceux avaient été gratifiés d’un coup de flash. Pourtant, en prévision des travaux de modernisation des trois tunnels (Bobigny, Lumen et Norton), la Dirif (Direction des infrastructures routières d’Ile-de-France) avait bien installé à l’entrée du tunnel de Bobigny « un premier panneau 70 km/h à droite, dans la nuit du 18 septembre, puis un second à gauche dans la nuit du 25 septembre. Simultanément, les panneaux de vitesse à 90 km/h ont été masqués », indique la préfecture de Bobigny. Le recalibrage du radar de 90 à 70 km/h est intervenu le 25 septembre.

« Sur les trajets d’habitude, les conducteurs n’intègrent pas les modifications »

Malgré la nouvelle signalisation, les automobilistes ont continué à rouler à 90 km/h, comme s’ils n’avaient pas vu les changements. Un comportement bien connu des professionnels de la sécurité routière. « Sur les trajets d’habitude, les conducteurs n’intègrent pas les modifications », explique Christian Sonjon, à la division circulation éducation et sécurité routière de la préfecture 93. Ainsi un fonctionnaire de police s’est lui-même fait surprendre, le 28 septembre par le radar. En toute bonne foi, il jurait qu’il n’avait vu aucun panneau.

Beaucoup de monde s’est ainsi fait piéger. Dans son entourage, on raconte que le préfet Galli est lui aussi tombé dans le panneau.

Si la préfecture est prête à regarder d’un œil bienveillant les contrevenants, ce n’est pas elle qui tranchera. « Il reviendra à l’autorité judiciaire de décider », précise le cabinet du préfet. Tous les PV sont automatiquement envoyés au centre national des infractions routières (CNT) à Rennes. C’est donc le parquet de ce ressort qui aura le dernier mot. En attendant, les contrevenants qui ont été pris fin septembre alors qu’ils roulaient entre 70 et 90 km/h dans ce tunnel ont intérêt à contester leur contravention.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 12:00
Simplification du trajet de la ligne de bus 609 qui passe dans le quartier des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Ligne 609 : la Courneuve 8 mai 1945 ⇔ Villepinte

Le site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois informe que dès le 2 novembre 2015, les horaires de la ligne 609 sont renforcés.

Désormais il y aura un bus toutes les 12 minutes aux heures de pointe, et un bus toutes les 20 minutes aux heures creuses.

Le samedi, la ligne circulera toutes les 15 minutes de 13h30 à 20h, et toutes les 30 minutes le matin.

A Aulnay, le trajet de la ligne 609 dans le quartier de la Rose des Vents est simplifié pour plus de lisibilité :

L’arrêt « La Pérouse » n’est plus desservi par la ligne 609, il reste desservi par la ligne 617.

Horaires et plan sont à télécharger ci-dessous :

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports A vos quartiers !
commenter cet article
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 13:35
Le succès fou du passe Navigo à tarif unique !

UNE QUINZAINE DE JOURS après l’instauration du passe Navigo à 70 € par mois (770 € par an), cette révolution qui permet à la très grande majorité des voyageurs de payer moins cher leurs transports en commun est en train de produire des effets au-delà de ceux escomptés par les plus optimistes.

C’est Pierre Serne (EELV), le « monsieur transports » du conseil régional, par ailleurs candidat au scrutin de décembre, qui l’affirme dans le journal Le Parisien.

Quel est le premier bilan de la suppression des zones tarifaires grâce au passe unique ?

PIERRE SERNE. « Le passe Navigo à tarif unique est déjà un succès. De source fiable, les ventes ont bondi de 10 % par rapport à la même période de septembre 2014. Idem pour la carte Imagine R : le plafonnement des tarifs en faveur des scolaires et étudiants a permis de gagner 80 000 abonnements. C’est énorme, bien meilleur que ce que j’espérais. Je suis estomaqué. Je peux même vous dire que les opérateurs eux-mêmes (NDLR :RATP, SNCF) n’en reviennent pas !

N’est-ce pas une fausse bonne nouvelle ? Avec 10 % de passe Navigo supplémentaires, les transports en commun vont être encore plus saturés…

Les capteurs installés sur les différentes lignes pour mesurer le nombre de voyageurs ne font pas état d’alertes majeures. Ce pourcentage de 10 % ne signifie pas qu’il y a 10 % des clients en plus. Parmi les nouveaux abonnés, il y a aussi des ex-fraudeurs (30 % des infractions étaient dues à un défaut de zone) et les occasionnels qui utilisaient auparavant des tickets à l’unité. Ils ont calculé que même s’ils ne prenaient le train que deux ou trois fois par semaine, souscrire au nouveau passe Navigo serait rentable.

Pensez-vous que les nouveaux abonnés vont rester fidèles aux transports en commun, une fois passé l’effet de curiosité ?

Les créateurs de la carte Orange (l’ancêtre du Navigo) tablaient en 1975 sur 600 000 abonnements en un an. Au bout de six mois, on en comptabilisait déjà 900 000 et ça n’a jamais baissé. Juste avant l’instauration du passe unique le 1er septembre, on en était à 2,5 millions d’utilisateurs. A quoi il faut donc rajouter 10 % ! La baisse du coût des transports n’est pas le seul facteur de ce succès, il y a aussi la simplification du système avec la disparition des zones.

Des incertitudes pèsent sur le financement du passe unique, qualifié de cadeau électoral par la droite. Les recettes générées par le boom du nombre d’abonnements vous rassurent-elles ?

Ça ne m’étonnerait pas que l’on finisse à un coût global de 250 à 300 M€ par an là où on s’attendait à 450 M€. Sachant que les employeurs, par le biais du versement transport, financent le Navigo à hauteur de 220 M€, ce qui reste à payer par la région devient moins important que ce que l’on craignait… Ça va nous dégager de nouvelles marges de manœuvres. C’est une super bonne nouvelle !

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 09:34
Elections régionales 2015 : le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza fustige le bilan transports de la gauche

Les élections régionales approchant, en décembre, la droite départementale a décidé de consacrer différentes réunions afin de faire un bilan de la majorité PS actuelle.

Après une première thématique sur les lycées — « qui n’a pas fait le buzz souhaité » reconnaît Bruno Beschizza, tête de liste LR dans le 93 — les élus s’attaquent aux transports.

« Notre département accumule les retards dans tous les domaines, tonne Bruno Beschizza. Dans les projets de prolongement de ligne, dans la régularité des trains, dans la création de nouveaux transports ». Et de citer les travaux d’extension des lignes de métro 11, 12 et 14 « retardés de 2 à 3 ans », du Tzen 3 « dont le chantier n’a pas débuté alors qu’il était censé entrer en fonction en 2017 », des difficultés autour du T1, des retards endémiques sur la ligne B et D du RER… Bref, les exemples ne manquent pas.

Claude Capillon, maire LR de Rosny, assure que cette situation a eu des impacts dans sa commune. « L’entreprise Roche, 82 employés et 1 M€ d’impôts payés à la ville, a fini par quitter notre commun car le métro n’arrivait pas » assure-t-il.

Reste que côté solutions, il faudra attendre la deuxième partie du plan communication des Républicains pour les entendre. C’est en effet, Valérie Pécresse, tête de file LR des régionales, qui doit détailler son programme, sur ces questions, la semaine prochaine.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 11:54
Amélioration des lignes de bus 615 et 618 à Aulnay-sous-Bois

Deux lignes de bus (615 et 618) sont renforcées à Aulnay depuis la rentrée.

Ligne 615.

L’amplitude horaire de la ligne 615 reliant Bobigny Pablo Picasso à la gare RER de Villepinte, via la gare RER d’Aulnay-sous-Bois est renforcée : le matin au départ de la gare d’Aulnay-sous-Bois, le premier départ est à 4h34 au lieu de 5h49 du lundi au samedi et à 5h24 au lieu de 6h20 le dimanche.

Ligne 618.

La ligne 618 reliant la gare RER d’Aulnay-sous-Bois au quartier des Sablons à Sevran est simplifiée et renforcée avec de nouvelles fréquences proposées sur l’ensemble de l’itinéraire : toutes les 12 minutes en heure pleine en semaine, toutes les 20 à 30 minutes en heure creuse en semaine, toutes les 20 minutes le samedi, toutes les 30 à 40 minutes le dimanche.

Ce renfort représente 50 courses prolongées par jour du lundi au vendredi, 32 courses supplémentaires le samedi et 12 courses supplémentaires le dimanche.

Source : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 10:57

Signe que la campagne pour les élections régionales de décembre 2015 va probablement s’accélérer dans les prochaines semaines, les militants communistes étaient nombreux le 2 septembre à la gare d’Aulnay-sous-Bois. A cette occasion ils distribuaient un tract saluant la mise en place du passe Navigo unique à 70 euros par mois, dont ils revendiquent la paternité.

Les militants communistes d’Aulnay-sous-Bois en campagne pour une amélioration des transports en Ile-de-France

Ils sont cependant conscients qu’il reste encore beaucoup à faire en matière de transports en Ile-de-France et avancent quelques pistes d’amélioration dont vous pouvez prendre connaissance dans le document ci-dessous.

Les militants communistes d’Aulnay-sous-Bois en campagne pour une amélioration des transports en Ile-de-France
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 09:30

Les galériens du RER B ont connu un début de matinée compliqué ce mercredi 2 septembre 2015 suite à la chute d’une personne sur les voies à Drancy. D’après les annonces faîtes en gare d’Aulnay-sous-Bois les pompiers sont intervenus rapidement pour l’extirper.

Le trafic était relativement perturbé avant de reprendre une certaine fluidité aux alentours de 8h30.

Robert Ferrand

Repost 0
Publié par Robert Ferrand - dans Transports
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 10:37

C'est une mesure sans précédent qui va changer la vie des quelque 3,8 millions d'usagers quotidiens des transports en commun franciliens. Promesse de campagne de la majorité de gauche sortante du conseil régional, il n'y aura plus de zones tarifaires en région parisienne dès demain. A la clé, de substantielles économies pour l'immense majorité des voyageurs, pouvant grimper jusqu'à 434 € par an.

Le passe Navigo au tarif unique de 70 euros par mois arrive le 1er septembre 2015

Que vous habitiez le cœur de Paris ou le fin fond de l'Essonne et quelle que soit la longueur de votre trajet, vous paierez désormais votre abonnement au même tarif : 70 € par mois. Enfin, presque. Pour les quelque 400 000 usagers titulaires d'un forfait deux zones hors Paris (2-3, 3-4, 4-5), passer d'un coup le prix de leur forfait à 70 € aurait engendré une trop forte hausse. Ils ont donc la possibilité, pour cette année seulement, de rester « zonés » pour un tarif qui oscille entre 60 et 65 € ou de passer tout de suite au tarif unique à 70 € et bénéficier de l'ensemble du réseau. Pour les usagers des zones 1-2 (Paris et villes limitrophes), le tarif avait déjà augmenté le 1er janvier dernier pour atteindre d'un coup le palier de 70 €.

La Région s'attend à une hausse de la fréquentation

Par ailleurs, le principe de suppression des zones et d'un plafonnement des tarifs est aussi étendu à l'ensemble des cartes Imagine R, des scolaires aux étudiants (333,9 € par an, hors déduction des différentes aides des départements).

Pour s'assurer que le message passe bien, des centaines d'agents RATP et SNCF seront déployés dans les gares dès aujourd'hui. Sans être capable d'en mesurer l'impact avant sa mise en œuvre, les élus de la région s'attendent à une forte hausse de la fréquentation. « Les uns vont gagner en pouvoir d'achat, les autres en mobilité. C'est tout bénef pour tout le monde », souligne Pierre Serne (EELV), vice-président chargé des Transports au conseil régional. Sauf peut-être pour ceux qui jouent déjà des coudes tous les matins, sur le RER D ou à Saint-Lazare, évoluant dans un réseau plus que saturé.

Combien de temps le passe unique, qui sera au cœur de la campagne électorale pour les régionales jusqu'au scrutin de décembre, reste-ra-t-il à 70 € ? « Nous avons toujours dit qu'il était nécessaire d'augmenter chaque année les tarifs de 2 à 3%, rappelle Pierre Serne. Il s'agit de soutenir nos investissements dans la modernisation du réseau. »

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 21:23
Un homme de 23 ans se suicide en se jetant sous un train à la gare RER B de La Courneuve Aubervilliers

Un homme de 23 ans est décédé ce mardi après s’être jeté sous le train qui arrivait à la gare du RER B de La Courneuve - Aubervilliers. La thèse du suicide a été confirmée par les vidéos.

Suite à ce terrible accident, les voyageurs du train ont été évacués et le trafic interrompu dans le secteur à partir de 16 h 40.

Il a progressivement repris. A 19 heures, la SNCF annonçait un retour à la normale de la circulation des rames.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans 93 Infos Transports
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 16:30
Coup de pouce financier de la ville d’Aulnay-sous-Bois pour la carte Imagine R

Que vous soyez collégien, lycéen ou étudiant, la ville d’Aulnay propose à ses jeunes habitants un coup de pouce financier pour la carte Imagine R. Avec la disparition du zonage, la carte Imaginaire coûte 333, 90 € par an, soit 9 mensualités de 37,10 €.

La ville propose de prendre à sa charge une de ses mensualités. Pour en bénéficier il faut se rendre au centre administratif avec le dossier d’inscription Imagine R complété ainsi qu’un justificatif de domicile. Si vous avez déjà envoyé votre dossier d’inscription, la ville peut aussi vous délivrer une attestation à renvoyer à l’agence Imagine R pour bénéficier du coup de pouce financier.

Infos au service déplacements urbains, 14-16 boulevard Felix-Faure. Tél. 01.48.79.62.76.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 13:10
Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’exprime sur l’attentat déjoué dans le Thalys Amsterdam Paris

Un Français et deux Américains ont sauvé ce vendredi soir le Thalys Amsterdam-Paris d'un carnage, a indiqué ce samedi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse. Trois sauveurs «courageux et plein de bravoure», a tenu à souligner le ministre de l'Intérieur. Ce sauvetage in extremis soulève toutefois une problématique: celle de la sécurité des trains.

Pour Bruno Beschizza, secrétaire national Les Républicains en charge de la sécurité, «ce n'est pas la première fois que des attentats surviennent dans des trains ; en 1995, une attaque avait eu lieu dans un RER». «Les gares sont des cibles privilégiées, incidemment les trains aussi». Dès lors, pour cet ancien policier, impossible de tout surveiller: «Le propre du terrorisme est de multiplier les cibles pour semer la peur ; on ne peut pas tout protéger». «C'est une tâche impossible», renchérit Alain Chouet, ancien chef de service des renseignements de sécurité de la DGSE. «Protéger les trains signifierait protéger métros, bus, tramways; on ne peut pas le faire», affirme l'expert.

Seul l'Eurostar fait figure d'exception. Gare du Nord, la sortie de l'espace Schengen s'effectue selon les règles de sécurité aéroportuaires: douanes, contrôle des bagages à rayon X et portiques de sécurité. Un dispositif de sécurité bien ficelé: «l'Eurostar est entièrement clos de part et d'autre de la Manche, mais il protège davantage contre l'immigration clandestine que contre le terrorisme», explique l'ancien chef de service de la DGSE. Or, insiste le spécialiste en matière de sécurité: «On ne peut pas enclore toutes les gares de France et de Navarre et placer des portiques de sécurité partout». Pour lui, la raison en est évidente: «Économiquement et socialement ce n'est pas envisageable». «D'ailleurs, précise-t-il encore, il n'y a jamais de maille assez serrée». En France, plus de 15.000 trains circulent par jour et transportent plus de quatre millions de voyageurs.

Pour Nathalie Goulet, présidente de la commission du sénat sur les réseaux djihadistes: «Il faut faire un état des lieux de la police des transports». Si la sénatrice de l'Orne concède certes l' «impossibilité matérielle» de sécuriser tous les trains nationaux, elle propose des mesures de sécurité équivalentes à celles de l'Eurostar pour les trains internationaux, comme le Thalys, qui circule au sein de l'espace Schengen.

Dans les trains nationaux, la sénatrice envisage d'autres mesures: «Il faut tout d'abord s'assurer que le recrutement, la formation et l'équipement de la police des transports répondent à la menace terroriste, vérifier le bon fonctionnement du dispositif de vidéosurveillance et enfin, former le personnel naviguant à réagir le cas échéant».

Car le dispositif français pourrait apparaître comme inefficace en comparaison avec les systèmes britannique ou espagnol, qui comportent des sas de sécurité par endroits: «En Espagne, le trafic est quatre fois moins important qu'en France!» rétorque la SNCF, «et les portiques n'existent que sur quelques lignes».

Pour Bruno Beschizza toutefois, la solution se trouve en amont: «Il ne faut pas permettre l'existence de loups solitaires, la meilleure réponse sécuritaire est préventive». «Il n'est pas envisageable de transformer tous les lieux publics en coffre-fort ; d'autre part il est idéaliste de penser que l'on pourra mettre un policier dans chaque wagon». Pour le maire d'Aulnay-sous-Bois, seules quelques pistes seraient à envisager: «Les contrôleurs pourraient suivre un module de formation antiterroriste pour leur permettre de réagir en cas d'attaque». Autre suggestion de l'élu, développer le système de vidéosurveillance, dans les gares, tout comme à bord des trains. Alain Chouet, lui, est catégorique: «C'est seulement en s'attaquant aux causes de l'islamisme radical violent que l'on pourra lutter efficacement contre le risque terroriste». Et d'illustrer son propos par l'exemple de l'Histoire: «Dans les années 60, et jusqu'aux années 80 l'euroterrorisme semait le trouble. Il a disparu lors de la chute du régime soviétique».

Ce samedi matin, Bernard Cazeneuve s'est entretenu avec Guillaume Pepy, le patron de la SNCF et Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports.«Je suis également en contact permanent avec mes homologues ministres de l'Intérieur des pays voisins ayant des liaisons ferroviaires transfrontalières avec la France, afin de renforcer les dispositions déjà prises relatives à la sécurité dans ces trains» , a t-il déclaré, sans toutefois préciser la nature des mesures qui pourraient être mises en oeuvre.

Source : http://www.lefigaro.fr/

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 08:23
Un feu de caravane bloque l’A1 et le RER B !

Roissy-en-France, hier soir. Circulation très difficile hier soir sur l'A 1 en direction de la province et sur le nord du RER B. La circulation sur l'A 1 ne s'effectuait que sur une voie à la hauteur de Roissy-en-France (Val-d'Oise).

Quant au RER B, le trafic au nord de Paris a été totalement interrompu de 18 h 45 à 19 h 30 avant de reprendre lentement. A l'origine de ces incidents, une caravane qui a pris feu peu après 18 heures sur l'autoroute. L'automobiliste s'est aussitôt garé sur la bande d'arrêt d'urgence. Les flammes ont alors gagné le talus puis le champ voisin, qui donne sur les rails. Les pompiers du Val-d'Oise, appelés pour maîtriser le sinistre, ont demandé à la SNCF de couper l'électricité comme cela se fait par sécurité à chaque intervention de ce type. Les rames au nord de Paris se sont toutes arrêtées, et les voyageurs ont été invités à descendre. Selon la SNCF, ils se trouvaient à proximité des gares et ont pu les rejoindre à pied. L'électricité a été rétablie vers 19 h 30 et le trafic rétabli progressivement.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 19:41
Un migrant de 17 ans électrocuté en grimpant sur le toit d’un Eurostar gare du nord à Paris

Un homme de nationalité égyptienne a été électrocuté ce mercredi après-midi alors qu’il tentait de monter frauduleusement à bord d’un Eurostar, à la gare du Nord, dans le Xe arrondissement de Paris.

Les faits ont eu lieu peu avant 14 heures, dans la partie internationale de la gare.

Les circonstances exactes de l’accident restent à déterminer mais d’après les premiers témoignages, l’homme, qui pourrait être un migrant voulant rejoindre le Royaume-Uni, a grimpé sur le toit de la rame.

C’est à ce moment qu’il s’est fait électrocuter et a chuté sur les rails. Transporté en urgence par le Samu à l’hôpital Saint-Louis (Xe). Le malheureux donné dans un premier temps mort par le ministère de l'Intérieur était toujours entre la vie et la mort dans la soirée.

Il serait âgé de 17 ans. Le trafic a été interrompu une dizaine de minutes, le temps pour les secours d’intervenir.

L’enquête devrait être confiée par le parquet de Paris à la police aux frontières.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 10:20
Condamnation de l’Etat après une intervention violente d’agents de sécurité du RER B

La cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a condamné hier la France pour la violente arrestation, en 2004, d'un jeune Villepintois par des agents de sécurité de la SNCF et des policiers à la gare RER de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) en 2004. Abdelkader Ghedir, âgé de 21 ans à l'époque, était tombé dans le coma et reste depuis lourdement handicapé. La CEDH a estimé qu'un « faisceau d'indices suffisant » permettait de conclure que le jeune homme avait subi des mauvais traitements au cours de son interpellation. Les agents de la Suge (Surveillance générale) l'avaient appréhendé puis remis à la police.

La victime souffre de lourdes séquelles

La Cour a jugé que les autorités françaises ne lui avaient « pas fourni d'explication satisfaisante et convaincante à l'origine des lésions du requérant », qui se trouve depuis confiné dans un fauteuil, avec une incapacité partielle permanente (IPP) estimée à 95 %.

A l'époque, trois agents de la SNCF avaient été mis en examen pour violences volontaires dans le cadre d'une information judiciaire qui s'était conclue par un non-lieu, confirmé en 2011 par la Cour de cassation. Or, la CEDH a estimé que « des éléments contradictoires et troublants » avaient été rassemblés au cours de l'enquête. Ces contradictions concernaient « notamment la violence dont Abdelkader Ghedir aurait ou non fait preuve et celle dont il aurait été victime, ainsi que des variations dans les déclarations de certains fonctionnaires de police », ont précisé les juges. Alors que les agents de la Suge affirmaient avoir procédé à une interpellation sans heurts, certains policiers ont indiqué avoir vu l'un d'entre eux « donner un coup de genou au visage à Abdelkader Ghedir, alors qu'il était maintenu au sol », selon le rappel des faits de la CEDH.

Les avocats du requérant ont salué la décision des juges européens. Me Alex Ursulet et Me Grégory Thuan Dit Dieudonné ont ainsi estimé que la décision de la CEDH « reconnaît la responsabilité directe des forces de l'ordre dans les dommages subis » par leur client. Ils veulent « parvenir rapidement à un accord équitable avec l'Etat » sur un éventuel dédommagement. L'arrêt peut encore être contesté sous trois mois.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 21:40

Depuis l’arrêt définitif de l’escalator situé à la sortie de la gare RER B d’Aulnay-sous-Bois côté place du Général De Gaulle en février 2009, les blogs locaux s’étaient abondamment emparé du sujet pour dénoncer une situation aussi ubuesque qu’incongrue. Désormais il faudra conjuguer cette thématique au passé puisque le maire Bruno Beschizza semble avoir enfin mis un terme à cette malédiction. Désormais ce sont deux escalators flambant neufs qui viennent d’être installés comme vous pouvez le voir ci-dessous. A noter qu’ils sont également protégés des intempéries. Longue vie à eux !

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 11:38
Annonce officielle de Autolib à Aulnay-sous-Bois !

Tous fanas des petites voitures grises écolos. A quelques semaines de fêter son quatrième anniversaire, le 5 septembre, le service de location de voitures électriques en libre-service Autolib' n'en finit pas d'étendre sa toile. Mardi, sept nouvelles communes (dont Aulnay-sous-Bois) se sont converties et ont rejoint le syndicat mixte Autolib' métropole, qui fait l'interface entre les collectivités et l'opérateur. Après Paris et ses départements limitrophes, la grande couronne se laisse séduire. Explications.

Un million de kilomètres parcourus chaque semaine

Début juin, le cap symbolique des 100 000 locations par semaine (soit un million de km parcourus) a été franchi. Autolib' compte désormais 82 000 utilisateurs abonnés actifs. Toutes les 24 heures, ils parcourent plus de trois fois le tour de la planète. « C'est un truc incroyable, reconnaît Marie-Pierre de la Gontrie, première vice-présidente (PS) de la région, et présidente depuis un an d'Autolib' métropole. Je le dis d'autant plus facilement qu'au début il y avait beaucoup de sceptiques. Quand Delanoë et Bolloré ont lancé ce pari, certains se sont demandés s'ils n'étaient pas dingues. »

973 stations dans 66 communes... pour l'instant

Il est loin le temps où Autolib' était perçu comme une lubie de bobo parisien. Le service compte aujourd'hui 3 300 voitures Bluecar qui naviguent entre 973 stations réparties dans 66 communes. L'une des dernière à avoir inauguré un emplacement est Le Chesnay dans les Yvelines. Et les villes candidates affluent. Elles sont seize (2) à avoir adhéré depuis le début de l'année. Et Autolib' métropole est actuellement en discussion avec une trentaine d'autres. Aujourd'hui, le pourcentage d'abonnés non parisiens approche les 50 %. Comment expliquer un tel engouement ? « D'abord, les villes voient que cela marche avec un taux de réabonnement de 90 % d'une année sur l'autre, un bon maillage et une voiture robuste, explique Marie-Pierre de la Gontrie. Et puis, la pollution préoccupe de plus en plus les Franciliens. Du coup beaucoup de conducteurs n'hésitent pas à abandonner leur voiture. Or, Autolib' permet justement de disposer d'un véhicule le jour où on en a besoin. »

De nouveaux services en vue

Le réseau devrait donc continuer à s'étoffer. « On souhaiterait couvrir l'intégralité de la métropole. Tel que c'est parti, on va le faire. Mais il ne faut pas que cela soit au détriment de la qualité du service », souligne la présidente d'Autolib' métropole. Des innovations sont également à prévoir. Une version améliorée d'Utilib', la version utilitaire de couleur rouge flashy, sera mise en service à l'automne. Egalement dans les cartons : un couplage du passe Navigo et de la carte Autolib' et un encouragement au covoiturage des utilisateurs. Le syndicat mixte planche enfin sur une tarification sociale d'Autolib' pour démocratiser le service dont l'abonnement annuel coûte 120 € auquel il faut rajouter 5,50 € par demi-heure.

(1) Bougival, Versailles (Yvelines), Marnes-la-Coquette , Vaucresson (Hauts-de-Seine), Aulnay , Le Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) et Sucy-en-Brie (Val-de-Marne).(2) En plus des 7 précédentes : Vélizy (Yvelines), Clichy (Hauts-de-Seine), Dugny, Epinay, Montreuil, Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), Champigny (Val-de-Marne), Argenteuil et Bezons (Val-d'Oise).

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 09:11
Un wagon potentiellement toxique déraille à la gare de triage de Drancy

La sirène a retenti au moins trois fois, dimanche 5 juillet 2015, aux abords de la gare de triage de Drancy, située également sur les communes du Blanc-Mesnil et du Bourget.

Un wagon a déraillé peu avant 13 heures. Selon le comité des riverains de la gare de triage (Corigat), il a été percuté par un deuxième wagon au contenu potentiellement toxique.

« Ce wagon sert à transporter de l'isobutylène, un produit inflammable et explosif », s'alarment Jean-Yves Souben, élu EELV au Blanc-Mesnil, et Anne-Marie Delmas, vice-présidente du Corigat. « On joue avec le feu », s'inquiète Jean-Yves Souben.

La préfecture de Seine-Saint-Denis a confirmé le déraillement d'un train : « Il ne contenait aucun produit toxique. L'alarme se déclenche à chaque fois qu'une voiture déraille, est percutée ou renversée. C'est la procédure qui l'exige. Elle permet d'éviter tout risque. » Vers 14 h 30, tout était rentré dans l'ordre.

Chaque année, plus de 15 000 wagons transportant des matières dangereuses passent par ce site majeur du fret francilien. A Noël 2013, un wagon de déchets nucléaires avait déraillé. Depuis, plusieurs incidents, fuites ou déraillements ont déclenché les sirènes d'alarme.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 11:50
Grève des taxis contre Uberpop : une centaine de passagers sur les voies du RER B à Aulnay-sous-Bois !

TRANSPORTS - Une journée de galère pour les voyageurs en région parisienne. Opérations escargots, blocages des gares et aéroports, la circulation était plus que compliquée ce jeudi 25 juin, marqué par la forte mobilisation des taxis en grève contre Uber. Comme si cela ne suffisait pas, les usagers des transports ont aussi dû faire face, en début de soirée, à des perturbations du trafic du RER B entre l'aéroport Charles-de-Gaulle et la gare du Nord à Paris.

La raison de cette perturbation? La présence de passagers descendus sur les voies pour... protester contre la circulation chaotique liée à la grève des chauffeurs de taxi. Outre les blocages, la grève a logiquement entraîné une affluence record dans les transports en commun. "On a des problèmes depuis ce matin. On a dû faire face à une affluence record" due à la grève, qui a perturbé l'accès à l'aéroport de Roissy, a expliqué un porte-parole de la SNCF, qui gère ce tronçon du RER B au nord de la capitale.

La circulation des rames, intensifiée pour faire face à l'affluence, a entraîné des ralentissements et des arrêts. Ulcérés, une centaine de passagers d'un train arrêté à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis sont donc descendus sur les voies en fin d'après-midi. "On a eu un gros embouteillage pendant une heure, à cause de ces personnes sur les voies", qu'il a fallu convaincre de remonter. "Ce n'était pas facile, il fait chaud et les gens sont énervés", a précisé le porte-parole.

Une passagère, qui a contacté l'AFP, a exprimé son "ras-le-bol", expliquant, au bord des larmes, que les gens n'en pouvaient plus. "Il fait chaud, il y a des femmes et des enfants, et il n'y a pas d'informations en anglais pour les étrangers", a-t-elle déploré. Vers 19h30, le trafic était "en train de se réguler", même s'il restait ralenti, a précisé la SNCF.

Une rame de trains comptant en fin de journée environ 2000 personnes, "plusieurs milliers de personnes" ont été coincées dans ce trafic perturbé. La circulation a commencé à reprendre progressivement à 20h.

Source : http://www.huffingtonpost.fr/

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 11:00

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du comité des usagers du RER B Nord annonçant la tenue de son assemblée générale ce mardi 19 mai 2015 à 19h30 au foyer Dumont d’Aulnay-sous-Bois. Elle sera consacrée notamment à l’escroquerie du RER B Nord + et à la ségrégation des habitants du 93 en matière de transports.

Réunion à Aulnay-sous-Bois sur l’escroquerie du RER B Nord +
Réunion à Aulnay-sous-Bois sur l’escroquerie du RER B Nord +
Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 14:02
Les usagers exaspérés par la grève des bus CIF

Alors qu’Amina et Katifa voulaient se faire un après-midi shopping au centre commercial O’Parinor, Desile attendait désespérément un bus pour aller travailler, hier, au Blanc-Mesnil.

Au bout d’une semaine de grève, les passagers trouvent le temps très long. Ici, aucun bus de la ligne 45 (Villepinte - Vert Galant - gare RER du Blanc-Mesnil) et de la ligne 1 (Le Blanc-Mesnil - Villeparisis - Mitry-le-Neuf) n’a voyagé depuis le 4 mai, date depuis laquelle le trafic sur les lignes de Courriers d’Ile-de-France (CIF) est très perturbé.

Hier, Koné, agent de sécurité de 34 ans, avait lui aussi prévu d’aller au centre commercial O’Parinor avec ses deux enfants, Alasan, 6 ans, et Sara, 3 ans, mais les bus de la ligne 45 ne passaient toujours pas. « Je ne trouve pas ça normal ! » râle-t-il. Le père de famille a dû s’accommoder du RER puis d’un autre bus. Son trajet s’est ainsi rallongé d’une demi-heure. « On doit bien faire avec » soupire-t-il.

Deux amis, Marvin, 21 ans, et Ahcem, 29 ans, sont plus radicaux. « J’ai attendu deux heures le bus lundi dernier, on ne nous prévient même pas ! » s’indigne Ahcem. Comme lui, beaucoup de passagers n’étaient pas au courant de la reconduite de la grève aujourd’hui. Les deux jeunes hommes ne se sentent pas concernés par les conditions de travail des chauffeurs. Ahcem espère même que les grévistes seront « sanctionnés pour avoir ainsi pénalisé les usagers ».

Desile, 38 ans, est lui aussi révolté. « La semaine dernière, j’ai déjà eu beaucoup de retard au travail, parfois une heure ! » s’exclame ce salarié qui travaille dans la sécurité à Sevran et habite au Blanc-Mesnil.

En attendant, Amina restait hier bien encombrée avec sa poussette et son bébé pour prendre le RER et multiplier les correspondances.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 11:09

C’est désormais officiel ! La voie réservée destinée aux taxis et aux bus sur l’autoroute A1 dans le sens Roissy-Paris sera mise en service le mercredi 29 avril à 7 h 30 du matin.

Concrètement, à partir de ce jour, aux heures de pointe le matin, c’est-à-dire entre 6 h 30 et 10 heures, hors week-ends, jours fériés et vacances scolaires, seuls les taxis et les bus pourront circuler sur la voie de gauche allant vers Paris sur une portion de 5 km reliant le barreau de liaison A1-A86 et le viaduc de franchissement de l’A1 par l’A86, au niveau du Stade de France (Seine-Saint-Denis) juste avant l’entrée sous le tunnel du Landy. L’activation du dispositif sera signalée par des panneaux lumineux et un portique affichant une croix rouge ou une flèche verte.

Une voie réservée aux bus et aux taxis ouvre le 29 avril 2015 sur l’autoroute A1

Gare aux contrevenants ! Les conducteurs de véhicules non autorisés qui s’aventureraient malgré tout sur la voie réservée, repérés grâce à un système de vidéosurveillance, risqueront un PV d’un montant de 135 €.

Faute d’un système de contrôle efficace pour l’instant, cet aménagement ne sera pas, dans un premier temps, ouvert aux automobilistes pratiquant le covoiturage.

Cet aménagement cofinancé à parts égales par l’Etat et la région Ile-de-France pour un coût total de 5 M€ entend répondre à une double problématique : fluidifier la circulation des véhicules transportant des passagers entre l’aéroport de Roissy et la capitale d’une part, et faciliter le transport par bus des habitants et salariés de grande couronne vers Paris d’autre part.

Une voie réservée aux bus et aux taxis ouvre le 29 avril 2015 sur l’autoroute A1

« Les routes n’entrent pas habituellement dans les compétences de la région mais ce projet est tout à fait cohérent avec l’amélioration du réseau bus en Ile-de-France », se réjouit Pierre Serne, le vice-président EELV chargé des transports à la région. « Par rapport à d’autres métropoles comme Madrid, l’Ile-de-France était à la traîne en matière de voies dédiées aux bus. Ça fait plus de 10 ans que ce projet est à l’étude. Cela prouve que la patience et la pugnacité finissent par payer ».

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 13:35
La SNCF déclare la guerre aux fraudeurs en Ile-de-France !

La fraude représente chaque année en Ile-de-France un manque à gagner de 70 à 100 millions d’euros pour la SNCF. Le patron du Transilien présente son plan de bataille.

« Le forfait Navigo toutes zones est une formidable nouvelle pour les Franciliens. C'est un réel gain de pouvoir d'achat pour eux. En contrepartie, il ne peut plus y avoir aucune tolérance envers les fraudeurs. » Alain Krakovitch, le patron de Transilien, ne peut pas être plus clair.

Avec un taux estimé de 7,9 %, la fraude représente en Ile-de-France un manque à gagner pour la SNCF de 70 à 100 M€ par an.

Un chiffre qui va baisser mécaniquement l'an prochain, puisque les amendes pour dépassement de zone, qui représentent la moitié de la fraude, vont disparaître. Mais pour Alain Krakovitch, cette « révolution tarifaire rend d'autant plus insupportable la fraude pour nos clients qui paient et elle démoralise nos agents en gare », qui ne sont pas habilités à verbaliser et qui voient défiler des usagers jouant à saute-mouton avec les tourniquets. « C'est un comportement typiquement français, qu'on ne retrouve pas, en tout cas pas dans les mêmes proportions, ailleurs », souligne Alain Krakovitch.

La direction mène actuellement une réflexion avec les représentants du personnel pour assermenter les agents en gare volontaires pour ajouter le contrôle à leurs missions. La SNCF envisage ainsi de puiser dans ce vivier de 5 000 agents pour épauler les 800 contrôleurs qui travaillent dans les gares et dans les trains. En outre, la SNCF veut rajouter des tourniquets dans les gares qui en sont dépourvues, soit la moitié en Ile-de-France, dont Saint-Lazare, la plus grande gare d'Europe pour les trains de banlieue... « 80 % des flux de clients sont déjà contrôlés par des tourniquets », tempère Alain Krakovitch.

En revanche, dans cet arsenal antifraude, il n'est pas prévu d'augmenter le montant des amendes, actuellement de 50 €. « Le taux de recouvrement des amendes est déjà très faible. Ça ne sert à rien de les augmenter si au final, elles ne sont pas payées ». Enfin, la SNCF dispose depuis octobre, sur la ligne H (qui relie Paris Nord au nord-ouest de l'Ile-de-France et Creil dans l'Oise), d'une petite équipe dédiée à la traque des comptes Twitter et Facebook donnant des informations sur la présence de contrôleurs en gare. Très réactive et mobile, cette équipe, qui associe contrôleurs et sûreté ferroviaire, permet de dresser dix fois plus de PV que lors d'une opération classique.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 10:58
Un garçon de 16 ans se suicide en se jetant sous un train du RER B en gare de Mitry-Villeparisis

Un adolescent de 16 ans s'est suicidé hier matin, en se jetant sous un train du RER B en gare de Mitry-Villeparisis. Il a passé le portillon de la gare à 7 h 10, puis a attendu trois quarts d'heure dans la gare. À 7 h 55, il s'est dirigé vers l'extrémité du quai et a traversé la voie au moment où un train arrivait.

« Il était impossible au conducteur de freiner, explique-t-on à la SNCF. Ce garçon a attendu l'arrivée d'un train pour descendre sur la voie. » La vidéo confirme que l'adolescent, qui habite Mitry-Mory, s'est jeté sous le train. La circulation entre cette gare et celle d'Aulnay-sous-Bois a été interrompue dans les deux sens jusqu'à 11 heures. Les voyageurs ont emprunté des cars de substitution mis en place par la SNCF.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Transports
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique