Articles avec #securite publique tag

Publié le 5 Juillet 2013

policeNous l’évoquions ici il y a deux jours à travers une dépêche du site LCI. Deux individus se faisaient passer pour de faux policiers afin d’abuser et voler des personnes âgées à Sevran et Aulnay-sous-Bois. Le Parisien (voir article ci-dessous) revient aujourd’hui sur cette affaire. C’est ainsi que nous apprenons qu’une somme de 3 500 euros a été dérobée à une Aulnaysienne nonagénaire. Les deux hommes ont été depuis arrêtés.

Deux hommes, âgés de 58 et 43 ans, ont été déférés hier et poursuivis pour de multiples vols, « facilités par l’état d’une personne vulnérable » ainsi que pour « usage de fausse qualité d’un agent dépositaire d’une mission de service publique et de violences volontaires ». Entre mars et mai, ils se sont fait passer pour des policiers, des agents des eaux ou des artisans pour escroquer des personnes âgées.

Les dix victimes qui ont été recensées à ce jour avaient toutes plus de 75 ans et 90 ans. Pour la plupart, il s’agissait de femmes veuves, très âgées, donc particulièrement fragiles. Le stratagème était immuable. Un premier individu se présentait indiquant qu’il était employé des eaux. Pendant ce temps, son complice se glissait dans l’appartement et en profitait pour dérober de l’argent ou des objets de valeur. Puis, le voleur ressortait et se présentait à son tour devant sa victime qui n’y avait vu que du feu. Il invoquait une pseudo-qualité de policier et déclarait qu’il venait pour arrêter un voleur déguisé en faux agent des eaux. Phase ultime de l’arnaque, le faux policier produisait des objets de faible valeur prélevés lors du vol. Gagnant ainsi la confiance du propriétaire, il s’introduisait à son tour dans le logement afin de vérifier si rien d’autre ne manquait. Il pouvait ainsi repérer d’autres biens de plus grande valeur. Jusqu’à 3 500€ ont été volés chez une nonagénaire d’Aulnay. Un placement en détention a été demandé par le parquet de Bobigny.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 3 Juillet 2013

police.jpgIls se faisaient passer pour des policiers ou des agents des eaux dans le but de dépouiller leurs victimes. Deux hommes accusés d'avoir volé par ruse une dizaine de personnes âgées en Seine-Saint-Denis ont été interpellés mardi et placés en garde à vue, selon la préfecture. Les deux hommes, âgés de 55 et 56 ans, et déjà connus des services de police, ont été interpellés à Aubervilliers, au terme d'une enquête longue de plusieurs mois. Selon la préfecture, ils auraient trompé la vigilance d'au moins 11 personnes, à Sevran et à Aulnay-sous-Bois, grâce à un mode opératoire bien rodé.

Un scénario bien ficelé

"Le premier se présentait comme un agent des eaux, mandaté pour vérifier les canalisations. Le deuxième arrivait quelques minutes plus tard, en se faisant passer pour un policier venu interpeller le faux plombier", a-t-on raconté. En créant de la confusion chez leurs victimes, ils parvenaient à dérober de l'argent et des objets précieux avant de prendre la fuite. Le montant des vols présumés n'a pas été précisé.

 Source : http://lci.tf1.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 22 Juin 2013

vacancestranquilles.jpgVous pouvez vous rendre au commissariat de police nationale ou au poste de police municipale afin de remplir un formulaire renseignant vos coordonnées ainsi que vos dates de congés. Il faut également fournir une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Ces informations permettront aux services de police d'effectuer régulièrement des passages de patrouilles devant votre domicile tout au long de votre absence afin de s'assurer qu'aucune effraction n'a été commise. Pour rappel le commissariat de police nationale est situé 26 avenue Louis Barrault et le poste de police municipale au 5/7 avenue Kleber.

Si vous avez déjà utilisé ce service n'hésitez pas à nous faire part de votre expérience.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 21 Juin 2013

un-homme-cagouleLe 10 novembre, un braqueur avait fait irruption dans le bar-tabac de Saint-Pathus (Seine et Marne), ganté, cagoulé et revolver au poing. Il avait menacé l’employé pour se faire remettre les 600 euros contenus dans le coffre. Mardi, les gendarmes ont remonté sa piste ainsi que celle de son complice de 21 ans, de Villepinte. Présenté devant le tribunal correctionnel de Meaux (77), le malfaiteur de 24 ans, qui habite Aulnay, a été condamné à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis. Son complice écope d’un an de prison. Ils devront indemniser la partie civile à hauteur de 2 100 euros.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 18 Juin 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué d’Alain Amédro, président du groupe des élus Europe Ecologie Les Verts d’Aulnay-sous-Bois. Il porte sur la sécurité suite à l’entrée en campagne du candidat de la droite et du centre aux prochaines municipales, Bruno Beschizza.

Communiqué de presse d’Alain AMEDRO,

Conseiller Municipal

Président du groupe de propositions municipales Les Verts - Aulnay Ecologie

Vice-président du Conseil Régional d’Ile-de-France

Aulnay-sous-Bois, le 18 juin 2013

Les écologistes condamnent les propos du candidat UMP

La sécurité mérite sérieux et responsabilité !

EELVLogoLe candidat UMP a choisi de faire son entrée en campagne électorale sur le thème de la sécurité. Le moins que l'on puisse dire c'est qu’il n’élève pas le niveau. Il explique le plus sérieusement du

monde sa solution: “Les Aulnaysiens auront un choix à faire entre la défense des victimes... ou la défense des dealers, agresseurs et voleurs”.

Le candidat est dans une grossière caricature, avec d’un côté ceux qui aimeraient les gentils et de l’autre, ceux qui aimeraient les méchants. Ni sérieux, ni responsable !

Notre ville après 5 ans d'autoritarisme, de coups médiatiques et de réelles hésitations sur les réponses en matière de sécurité, mérite mieux que des débats caricaturaux. Le candidat UMP se cache derrière les vieilles ficelles d’une droite extrême qui oublie son propre bilan durant une décennie au pouvoir, au lieu de proposer.

L’autoritarisme et la démagogie d’un maire que nous dénonçons régulièrement, ne justifient en rien cette escalade verbale nauséabonde que nous condamnons très fermement. Ces comportements font monter les tensions là où la responsabilité de chacun est de les apaiser.

Pour les écologistes, qui travaillent sur ces questions depuis des années, le traitement de la sécurité ne supporte pas les raccourcis démagogiques et demande d’abord du sang froid de la part des responsables politiques. Cette responsabilité, nous l’exercerons pour apporter une diversité de réponses ambitieuses en matière de prévention, de répression, de réparation et d’aide aux victimes mais surtout par de véritables moyens sur le terrain.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 17 Juin 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de Bruno Beschizza candidat de la droite et du centre aux élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois. Dans celui-ci, il annonce sa non-participation au café citoyen organisé ce soir à 20h au New Resto et dénonce l’instrumentalisation de ce thème par le maire Gérard Ségura. Une vidéo ci-dessous intitulée « Café citoyen sur la sécurité à Aulnay-sous-Bois : Mascarade démocratique aux frais du contribuable » fournit de plus amples explications quant à sa position.

 

 Aulnay-sous-Bois, le 17 juin 2013

Communiqué de Bruno Beschizza, candidat de la droite et du centre à Aulnay-sous-Bois

Beschizza097-113x170Bruno Beschizza, Conseiller régional d'Île-de-France et Secrétaire National de l'UMP à la sécurité, dénonce l'instrumentalisation du thème de la sécurité par le maire d'Aulnay-sous-Bois (PS), Gérard Ségura, qui organise un café citoyen sur le thème « Une ville en toutes sécurités ». Réunion municipale ou réunion politique du maire sortant aux frais du contribuable ?

Gérard Ségura découvre donc le thème de la sécurité à la veille des élections municipales alors qu'il a laissé se développer un réel sentiment d'insécurité durant son mandat : Aulnay-sous-Bois subit l'insécurité.

Chaque jour, en Seine-Saint-Denis, des hommes et des femmes sont victimes de 30 cambriolages et de 36 vols avec violence. Pour Aulnay-sous-Bois, restent dans la mémoire des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens, des tragédies comme l'agression ultra-violente de la conductrice du TRA, l'agression de l'enseignante au collège Victor Hugo, ou encore la bagarre géante avec blessés par balle de mars 2012. Les parents d'élèves de l'école Louis Aragon peuvent aussi parler de l'insécurité liée à la drogue.

Face à ces drames, tragédies, et violences de tous ordres, le Maire socialiste n'a eu que deux réponses à apporter aux Aulnaysiennes et aux Aulnaysiens : supprimer la brigade de nuit de la police municipale et organiser la pose symbolique de la première pierre d'un commissariat au budget non voté dont ne veulent ni les policiers, ni les victimes !

Bruno Beschizza refuse donc de cautionner ce simulacre de démocratie "participative" qui invite un ancien Ministre de l'Intérieur, Daniel Vaillant, qui incarne le bilan de la gauche en matière de sécurité sous Jospin par une augmentation de la délinquance de 17% de 1997 à 2002.

Bruno Beschizza s'interroge sur le message que veut faire passer Gérard Ségura en invitant aussi Stéphane Gatignon, Maire EELV de Sevran... prônant tout comme Daniel Vaillant la dépénalisation du cannabis.

En 2014, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens auront un choix à faire entre la défense des victimes... ou la défense des dealers, agresseurs et voleurs confortés dans leur impunité. Bruno Beschizza a fait son choix : la sécurité pour tous les Aulnaysiennes, les Aulnaysiens et de leurs enfants !

 

Bruno Beschizza

Conseiller régional d’Île-de-France

 

Secrétaire National de l’UMP à la Sécurité

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 17 Juin 2013

cafecitoyen.jpg“Une ville en toute sécurités ? ». Le débat, organisé par la municipalité d’Aulnay-sous-Bois dans le cadre de ses cafés citoyens, promet d’être animé. Plusieurs invités seront présents, dont l’ancien ministre socialiste de l’Intérieur Daniel Vaillant, et le maire (Europe Ecologie Les Verts) de Sevran, Stéphane Gatignon, tous deux connus pour leurs prises de position en faveur de la dépénalisation du cannabis. Le sociologue Michel Kokoreff va également participer à la soirée, qui sera retransmise en direct sur Oxy TV. De 20h à 22h, au New Resto, 24 rue Jules Princet à Aulnay. Entrée libre.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 14 Juin 2013

rode-o2-787103.jpgVous trouverez ci-dessous une lettre de Gérard Ségura adressée à Madame le Procureur de la République Sylvie Moisson dans laquelle il lui demande d’intervenir dans la lutte contre les engins motorisés de type quad, moto cross ou mini motos qui troublent la tranquillité publique des habitants d’Aulnay-sous-Bois. Ce document est disponible au format pdf en cliquant ici.

(photo d'illustration)

quad1

quad2.png

quad3.png

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 10 Juin 2013

Certains y verront peut-être une allégorie prémonitoire du système Ségura en train de s’écrouler. D’autres encore un joli pied de nez au bétonnage forcené imposé dans certains quartiers d’Aulnay-sous-Bois après des simulacres de concertation comme à la cité Arc en ciel par exemple. A chacun sa vision mais, quoi qu’il en soit, le mur symbolique du futur commissariat de police nationale prévu le long de la RN2 et inauguré le 1er juin dernier est déjà tombé par terre. Ce bloc de parpaings emplis de truellées de ciment dont celle de nombreux élus de la République a rendu les armes en moins d’une semaine et gît désormais dans la poussière. Une bien triste fin dont témoigne un reportage vidéo ci-dessous tourné sur les lieux du « crime ».

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 10 Juin 2013

Nous achevons notre reportage concernant la pose symbolique de la 1ere pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois prévu le long de la RN2 avec la vidéo du discours du maire Gérard Ségura.

Monsieur Ségura a fait un historique de ce dossier que la municipalité porte depuis 2009 en énumérant notamment les différents ministres de l’ Intérieur, de Michèle Alliot-Marie à Manuel Valls, avec lesquels des discussions ont été menées. Il a expliqué que toutes les études faites par les forces de police, la préfecture et le ministère de l’Intérieur  démontraient que cet emplacement était le plus adopté taclant ainsi la position du syndicat Alliance 93.  Il espère enfin qu’à la fois les villes d’Aulnay et de Sevran disposeront chacune des nouveaux équipements qu’elles demandent afin d’assurer la sécurité à laquelle les citoyens ont droit. En conclusion il a évoqué la nouvelle caserne des pompiers qui n’attend plus que des financements afin d’être transférée à proximité du lycée Jean Zay

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 9 Juin 2013

Nous poursuivons notre couverture de la cérémonie de pose de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois qui s’est déroulée le 1er juin dernier avec cette fois-ci l’intervention du député Daniel Goldberg à voir en vidéo ci-dessous.

Pour monsieur Goldberg cet acte symbolique est important parce que le droit à la sécurité ne doit pas être virtuel mais un sentiment réel éprouvé par les habitants quel que soit le quartier où ils vivent. De ce point de vue , il a vanté l’action municipale conduite sous la mandature de Gérard Ségura expliquant qu’elle avait réorganisé le travail de la police municipale, remis en place un système de vidéosurveillance à l’abandon depuis 2008 et repensé la sécurité globalement notamment par des actions de prévention sur le terrain. En conclusion, il espère que l’impulsion conjointe de la ville d’Aulnay-sous-Bois, de la région Ile-de-France et la sienne débouchera sur une construction rapide du futur bâtiment de la police nationale boulevard Marc Chagall. Il a enfin, par ailleurs, déploré l'absence de l'opposition locale à cette célébration oubliant au passage que les élus de la majorité communiste n'étaient eux aussi pas présents. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 7 Juin 2013

pierre.pngLe syndicat de police Alliance 93 est hostile à l’emplacement choisi par le maire Gérard Ségura pour reconstruire le commissariat d’Aulnay-sous-Bois et ne manque pas une occasion de le faire savoir. Samedi dernier, le maire socialiste a symboliquement posé une première pierre sur ce site, en espérant avoir le soutien du ministre de l’Intérieur. Sur sa page Facebook, le syndicat policier poste une photo de la première pierre déjà au sol, en ironisant « ça promet ».

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 5 Juin 2013

heroine.jpgLes saisies de cannabis et de cocaïne sont fréquentes, mais celles d’héroïne plus rares. Dimanche soir, à Aulnay, six personnes ont été interpellées, après le contrôle d’une voiture, qui partait très vite du quartier du Gros-Saule. Après perquisition, une cinquantaine de doses d’héroïne ont été découvertes, et plus de 3000 € en liquide. Deux personnes ont été placées en garde à vue. Aux Beaudottes, à Sevran, lundi, un acheteur et deux vendeurs présumés ont été interpellés en possession de drogue. Dix-huit bonbonnes d’héroïne ont été saisies et quelques grammes de cocaïne.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 5 Juin 2013

marienoelle.jpgAvez-vous aperçu Marie-Noëlle Lavigne ? Cette femme de 65 ans, originaire de Sevran, a disparu le 21 mai de l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois. « Elle était au service psychiatrie, mais elle avait le droit d’aller et venir librement », précise son fils, très inquiet.

La sexagénaire semble souffrir d’un début de maladie d’Alzheimer. Elle mesure 1,55 m, et était vêtue, au moment de sa disparition, d’un pantalon marron, d’une veste à capuche grise sur une autre veste à capuche bleue marine, d’un polo orange, de chaussures de couleur blanche et vert fluo de marque Nike. Ses nom et prénom sont inscrits sur ses vêtements. Si vous la voyez, merci de composer le 17 (police).

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 4 Juin 2013

Alain Amédro n’est pas passé à la pose de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois mais, comme à la SNCF avec les trains, un vice-président de région peut en cacher un autre. C’est donc le socialiste Abdelhak Kachouri en charge des questions de sécurité, de citoyenneté et de la politique de la ville qui représentait l’Ile-de-France. Vous trouverez ci-dessous la vidéo de son discours.

Monsieur Kachouri rappelle notamment que, depuis 1998, le conseil régional francilien est le seul de notre pays à financer les rénovations et les constructions de commissariats. L’accent est particulièrement mis sur la qualité d’accueil des habitants et les conditions de travail des fonctionnaires de police. Une priorité absolue est donnée pour l’accueil des personnes à mobilité réduite et des femmes victimes de violence, notamment conjugale. De son point de vue, ce dossier n’est pas définitivement bouclé mais néanmoins bien engagé dans la mesure où la région et la ville sont côte à côte pour convaincre l’Etat d’inscrire dans ses priorités cet équipement de sécurité publique.  

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 4 Juin 2013

commissariat.jpgDeux commissariats à reconstruire, et une enveloppe budgétaire plutôt serrée. C’est en résumé l’équation à laquelle le ministère de l’Intérieur est confronté, face aux projets des villes d’Aulnay et de Sevran. Samedi, le maire PS d’Aulnay Gérard Ségura, entouré d’élus de la majorité, a posé une première pierre symbolique sur un terrain près de la N2 et de la cité de la Rose-des-Vents.

A ses côtés, le vice-président socialiste du conseil régional Abdelhak Kachouri, a rappelé l’engagement de la région à financer 50% du chantier (d’un coût d’environ 15 MM€) et a réclamé « une table ronde avec le ministère de l’Intérieur ». Le projet, défendu par Gérard Ségura, serait de construire des locaux neufs sur ce terrain, mis à disposition gracieusement par la ville. Il s’agit de remplacer l’actuel commissariat hors d’âge, situé en plein cœur de la zone pavillonnaire du sud de la ville, qui abrite 180 fonctionnaires.

Arbitrages à l’automne

 L’élu affirme avoir « bon espoir » de voir les études démarrer en 2014, après avoir été reçu il y a une semaine par des conseillers de Manuel Valls. Pour l’heure, le projet n’est pas inscrit au budget de l’Etat, et place Beauvau, on souligne qu’aucune décision n’a été prise. « Il faudrait débloquer des crédits supplémentaires », explique-t-on. Les arbitrages devraient avoir lieu à l’automne.

Le projet porté par la commune voisine de Sevran est en revanche plus avancé. Il s’agit de doter la ville d’un équipement moderne, pour remplacer le commissariat vétuste, situé en plein centre-ville où sont affectés près de 115 fonctionnaires et que Manuel Valls a visité avant d’annoncer le retour des CRS. « L’Etat s’était engagé dès 2010 à construire un nouveau commissariat, et le ministère l’a confirmé depuis, rappelle-t-on au cabinet du ministre de l’Intérieur. Les études ont déjà été faites. » La maquette est même prête. La livraison de l’équipement pourrait avoir lieu début 2015. « Il faut que l’Etat tienne ses engagements et commence les travaux au plus vite », note le maire (EELV) Stéphane Gatignon. Reste une question : s’agira-t-il encore d’un commissariat subdivisionnaire, dépendant de celui d’Aulnay? Ou deviendra-t-il commissariat de plein exercice? « Il peut y avoir une complémentarité. » Telle est la réponse, laconique, du ministère. Gérard Ségura estime que les projets d’Aulnay et de Sevran ne sont pas concurrents.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 3 Juin 2013

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir ou qui ont préféré sécher ni vu ni connu la cérémonie de pose de la première pierre du futur commissariat de police nationale samedi matin boulevard Marc Chagall à Aulnay-sous-Bois, la rédaction d’Aulnaylibre ! propose une séance de rattrapage en vidéo. Ci-dessous vous pourrez ainsi assister virtuellement à la mise dans le parpaing du parchemin qui scelle de façon symbolique l’engagement de construire à cet endroit, ainsi que les truellées successives de ciment des élus.

Bien que la sécurité soit a priori l’affaire de tous, seuls les représentants du PS et du PRG avaient jugé utile de faire le déplacement. L’opposition UMP, UDI, Europe Ecologie Les Verts et « indépendants » s’est faîte porter pâle pour ce qu’elle considérait peut-être comme une simple manœuvre de communication avant les municipales (l’Etat n’a en effet pas jugé utile d’inscrire le nouveau commissariat au budget pour l’année 2013). Plus surprenant, les ténors du Parti Communiste qui font encore partie de la majorité municipale manquaient eux aussi à l’appel. Dans ces conditions, donc, ce moment a presque pris l’allure d’une sorte de photo de famille qui en mars 2014 pourrait bien terminer aux archives…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 31 Mai 2013

alliancepolicenationalelogo.jpgVoilà une nouvelle qui pourrait faire l’effet d’une bombe à quelques heures de la pose symbolique de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois, dont la construction est prévue en principe le long de la RN2, boulevard Marc Chagall. En effet, le syndicat Alliance 93 de la  Police Nationale, dont la représentativité n’a fait que s’accentuer au fil des années, annonce ni plus ni moins dans un communiqué qu’il est opposé à l’implantation de ce projet à cet endroit !

Selon lui, à cet emplacement, le nouveau commissariat de Police serait :

-excentré par rapport au reste de la commune

-difficile d’accès par les transports pour les victimes et les collègues

-dangereux pour les victimes et les témoins

-risqué pour les collègues en terme d’identification de leur véhicule

-une cible privilégiée en cas de Violences Urbaines.

Alliance 93 déplore enfin qu’aucune concertation n’ait été engagée sur ce projet et dénonce qu’il soit l’objet d’enjeux électoralistes qui ne prennent pas en compte la réalité sécuritaire de la commune et des collègues.

A la lecture de ce tract (à récupérer au format pdf en cliquant ici) on se demande si le maire de la ville, Gérard Ségura, n’aurait pas pêché par excès de précipitation une fois de plus…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 30 Mai 2013

christinedepisan.jpg« Suite aux incidents du 29, il n’y aura pas classe, ni cantine jeudi 30 mai ». C’est par un SMS émanant de la vie scolaire, que les parents d’élèves du collège Christine-de-Pisan, à Aulnay-sous-Bois, ont appris que les cours ne seront pas assurés aujourd’hui. En revanche, l’établissement reste ouvert. Un accueil sera effectué ce matin de 9 heures à midi.  

Hier, vers 10 heures, des tirs de pétards à l’intérieur des locaux ont créé un vent de panique parmi les élèves. La direction a décidé dans un premier temps de regrouper les collégiens dans la cour de récréation. C’est alors qu’une deuxième série d’explosions a retenti dans la cour, semant un peu plus la confusion. « La direction a choisi de prévenir les parents, qui sont venus chercher les enfants, et de fermer l’établissement jusqu’à la fin de la matinée », explique-t-on à l’inspection académique.

Réunion avec les parents ce soir 

Les tirs de pétards seraient le fait d’un petit groupe d’élèves scolarisés dans l’établissement. Affolés par le bruit, « des enfants se sont mis à pleurer », raconte l’un des collégiens. Aucun n’aurait été blessé. En revanche, l’événement a déclenché une 
crise d’asthme chez une fillette, incommodée par la fumée.
Mokhtaria Kebli, conseillère municipale d’Aulnay chargée de l’action éducative, s’est émue de la situation. « Je viens tout juste d’apprendre la nouvelle, déclare-t-elle, alors que j’ai passé l’après-midi avec des habitants du quartier. Nous avions parlé de tout autre chose. C’est le signe que pour eux ces phénomènes sont devenus banals. »

Ce collège réputé difficile accueille 600 élèves pour la plupart issus de la cité de l’Europe. Il est classé en ZEP (zone d’éducation prioritaire). L’élue ne s’avoue pas totalement surprise par ces débordements : « La situation sociale est devenue explosive dans ces quartiers où la paupérisation va croissante et où les moyens humains donnés aux établissements diminuent. » Une réunion d’information avec les parents est prévue ce soir à 18 heures au collège. 

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 28 Mai 2013

En attendant un vrai nouveau commissariat le long de la RN2, les élus d’Aulnay-sous-Bois organisent le samedi 1er juin à 11h une cérémonie symbolique de pose de la première pierre. Si vous êtes intéressés rendez-vous Allée des Gémeaux (parking rue Maurice Utrillo). Vous trouverez ci-dessous le communiqué municipal annonçant cet événement. 

 

Aulnay-sous-Bois, le 28 mai 2013

« Aulnay réclame son nouveau commissariat »

commissariat-dAulnay-sous-Bois.jpgUne grande banderole sera déployée, samedi 1er juin, le long de la RN2 sur laquelle l’on pourra lire : « Aulnay-sous-Bois réclame son nouveau commissariat ». Dans le même temps, les élus poseront la première pierre de ce futur équipement, attendu depuis des décennies, mais qui n’est toujours pas acquis en dépit de demandes et d’initiatives incessantes.

Pourtant, au fil du temps, les obstacles à sa réalisation ont été quasiment tous levés. C’est d’abord le choix du terrain, dans la partie nord de la commune, à proximité des grandes voies de dégagement, tout près de la future gare du Grand Paris, qui a désormais les faveurs de l’exécutif municipal aussi bien que du ministère de l’Intérieur. Un site sur lequel les uns et les autres s’accordent d’autant plus volontiers qu’il a été mis gracieusement à disposition de l’État par la commune. C’est ensuite le financement de l’équipement lui-même auquel la Région vient de confirmer qu’elle était prête à contribuer à hauteur de 50%. C’est enfin le consensus des principales autorités de police sur l’emplacement comme sur la nécessité d’une mise en chantier urgente.

Il faut dire que les bâtiments de l’actuel commissariat cumulent les inconvénients. Ceux-ci sont vétustes, mal positionnés, absolument plus adaptés aux exigences d’un équipement public digne de recevoir les victimes et d’offrir aux fonctionnaires de la police nationale des conditions de travail satisfaisantes. Dans l’hypothèse de l’obtention du nouveau commissariat, il est demandé que la partie sud de la commune continue de bénéficier de la présence effective des forces de l’ordre à travers le maintien d’un poste de police. Aujourd’hui, ne manque donc plus que la décision du ministère de l’Intérieur d’inscrire le nouveau commissariat d’Aulnay-sous-Bois au budget de l’État. Le classement récent du quartier limitrophe du Gros-Saule en zone de sécurité prioritaire (ZSP) n’a fait qu’exacerber l’attente. Samedi prochain, les habitants sont invités en masse à renouveler l’exigence du droit à la sécurité pour tous.

Pose symbolique de la première pierre du nouveau commissariat

Samedi 1er juin 2013 à 11h

Allée des Gémeaux

(Parking rue Maurice Utrillo)

Source photo : www.danielgoldberg.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 28 Mai 2013

cannabis.jpgLa brigade anti-criminalité d’Aulnay-sous-Bois a arrêté, vendredi soir, à quatre heures d’intervalles, deux dealeurs présumés. Vers 20 heures, grâce à un renseignement, ils contrôlent le conducteur d’une camionnette à la cité Mitry-Ambourget, dite des Mille-mille. En fouillant le véhicule, ils découvrent 820 g de résine de cannabis et 450 g d’herbe de cannabis. Déjà connu des services de police pour trafic de stupéfiants, ce jeune homme de 24 ans a été placé en garde à vue. Le même soir, vers 23h45, ils arrêtent un autre jeune à la cité du Gros-Saule, qui transporte sur lui de la drogue. Il a lui aussi été placé en garde à vue. Au total, 1,2 kg de résine de cannabis et 550 g d’herbe ont été saisis au cours de cette seule soirée.

 

Source : Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 28 Mai 2013

grenadeFurieux de ne pas avoir obtenu un marché, un des sous-traitants d’une entreprise de BTP, spécialisée dans le ravalement de façades, n’a pas hésité à venir menacer, hier après-midi, le patron de ladite société avec une grenade. Vers 16 heures, il s’est présenté devant le siège de l’entreprise, rue d’Alembert, à Aulnay-sous-Bois et a menacé de dégoupiller sa grenade.

Alertée, la police est intervenue et l’homme a été interpellé. Il était jusque-là connu des services de police pour une seule affaire de dégradation de bien public. Il a été placé en garde à vue. Un périmètre de sécurité a été mis en place et le laboratoire central de Paris a été dépêché sur place. Selon les premières constatations, la grenade était factice. Elle a été envoyée au laboratoire central à Paris pour analyse.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 16 Mai 2013

A notre connaissance les joueurs de football du Paris-Saint-Germain ne sont pourtant pas venus jusqu’à Aulnay-sous-Bois pour fêter le troisième titre de champion de France de l’histoire du club. Néanmoins, et sans qu’il y ait a priori de rapport entre les deux événements, la caméra d’Aulnaylibre ! a pu constater que plusieurs vitrines du Monoprix du boulevard de Strasbourg ont été sauvagement vandalisées. Les dégâts ne sont pas visibles sur l’artère principale mais au niveau de la rue Loewel située perpendiculairement. Les impacts impressionnants ne laissent aucun doute sur le caractère volontaire de cet acte. (voir vidéo ci-dessous).

Lorsque nous avons filmé hier soir, le boulevard de Strasbourg était cependant très calme et les clients faisaient leurs courses normalement ce qui tend à laisser penser que malgré l’émotion supposément suscitée  par cet incident personne n’a encore oublié de s’alimenter. Néanmoins, la vue de ces vitres fracassées nuit forcement d’une certaine façon à la réputation de cet axe commerçant que bon nombre de villes de Seine-Saint-Denis nous envient. Des Aulnaysiens pourraient ainsi avoir le sentiment légitime que les lieux publics ne sont plus respectés et sécurisés.

Certains verront donc dans cet événement une énième preuve d’un climat relativement délétère en ville tandis que d’autres l’apprécieront comme un simple incident matériel dû à quelques imbéciles mal inspirés. A chacun de voir. Quoi qu’il en soit, à l’instar de ce qui se fait dans les entreprises pour mesurer le stress et prévenir les risques psycho-sociaux, peut-être serait-il intéressant de trouver un indicateur pour tenter de savoir si les habitants d’Aulnay-sous-Bois considèrent que leurs conditions de vie au quotidien se dégradent ou non depuis quelques temps… 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 16 Mai 2013

grossauleLa zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Sevran va-t-elle être étendue au quartier du Gros-Saule à Aulnay-sous-Bois ? Le dossier est depuis plusieurs semaines à l’étude et la réponse devrait, selon la préfecture, être prise mardi. C’est dans ce quartier, voisin de celui des Beaudottes à Sevran, qu’en décembre, des parents ont trouvé dans la cour de l’école élémentaire Aragon des flacons de méthadone, un produit de substitution des opiacés. Fin avril, à la suite de la découverte de seringues dans une école de Sevran, ils ont finalement décidé de se mobiliser et ont bloqué les portes de l’établissement scolaire. Le préfet Christian Lambert est venu les rencontrer et c’est lors de cette visite qu’il a évoqué devant Gérard Ségura, le maire (PS) d’Aulnay, la possibilité d’étendre la ZSP de Sevran au Gros-Saule.

Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 13 Mai 2013

grossaule.JPGPeut-être ne le saviez-vous pas mais le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois est désormais classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Ce processus initié par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls tend à lutter contre la délinquance qui sévit dans les quartiers dits sensibles. L’approche est de cibler un secteur précis confronté à une problématique clairement identifiée dans le but de la résorber en y concentrant un dispositif renforcé de moyens policiers. Dans le cas du Gros Saule l’objectif affiché est de lutter contre l’insécurité et les trafics de stupéfiants qui prolifèrent sur ce territoire situé  à proximité de celui des Beaudottes à Sevran,  autre endroit à la triste réputation.  

Le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, de passage récemment dans notre commune explique dans les colonnes du journal Le Figaro que ce dispositif constitue « un véritable laboratoire où l’action policière se conjugue avec celle de la rénovation des halls d’immeubles et de la lutte contre le décrochage scolaire ». De son point de vue, il faut donc travailler de façon transversale sur l’Education nationale, l’emploi et le logement pour espérer aboutir à quelque chose. Certains syndicats de police, quant à eux, sont plus circonspects vis-à-vis de la méthode ZSP et craignent un simple déplacement de la criminalité aux abords des zones prioritaires.

Quoi qu’il en soit, la visite de monsieur Lambert et le classement en zone de sécurité prioritaire du Gros Saule sont déjà annoncés en grandes pompes dans le nouveau numéro 178 d’Oxygène. Gageons que le bimensuel « des habitants » nous tiendra informé avec son objectivité légendaire des effets positifs de cette mise en place qui pourrait d’ailleurs faire pâlir de jalousie bon nombre d’Aulnaysiens d’autres secteurs de la ville confrontés eux aussi à diverses formes chroniques d’insécurité. D’où cette question que certains jugeront peut-être provocatrice : faut-il placer toute la ville d’Aulnay-sous-Bois en zone de sécurité prioritaire ?

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique