Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 17:30

Certains y verront peut-être une allégorie prémonitoire du système Ségura en train de s’écrouler. D’autres encore un joli pied de nez au bétonnage forcené imposé dans certains quartiers d’Aulnay-sous-Bois après des simulacres de concertation comme à la cité Arc en ciel par exemple. A chacun sa vision mais, quoi qu’il en soit, le mur symbolique du futur commissariat de police nationale prévu le long de la RN2 et inauguré le 1er juin dernier est déjà tombé par terre. Ce bloc de parpaings emplis de truellées de ciment dont celle de nombreux élus de la République a rendu les armes en moins d’une semaine et gît désormais dans la poussière. Une bien triste fin dont témoigne un reportage vidéo ci-dessous tourné sur les lieux du « crime ».

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 10:33

Nous achevons notre reportage concernant la pose symbolique de la 1ere pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois prévu le long de la RN2 avec la vidéo du discours du maire Gérard Ségura.

Monsieur Ségura a fait un historique de ce dossier que la municipalité porte depuis 2009 en énumérant notamment les différents ministres de l’ Intérieur, de Michèle Alliot-Marie à Manuel Valls, avec lesquels des discussions ont été menées. Il a expliqué que toutes les études faites par les forces de police, la préfecture et le ministère de l’Intérieur  démontraient que cet emplacement était le plus adopté taclant ainsi la position du syndicat Alliance 93.  Il espère enfin qu’à la fois les villes d’Aulnay et de Sevran disposeront chacune des nouveaux équipements qu’elles demandent afin d’assurer la sécurité à laquelle les citoyens ont droit. En conclusion il a évoqué la nouvelle caserne des pompiers qui n’attend plus que des financements afin d’être transférée à proximité du lycée Jean Zay

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 13:39

Nous poursuivons notre couverture de la cérémonie de pose de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois qui s’est déroulée le 1er juin dernier avec cette fois-ci l’intervention du député Daniel Goldberg à voir en vidéo ci-dessous.

Pour monsieur Goldberg cet acte symbolique est important parce que le droit à la sécurité ne doit pas être virtuel mais un sentiment réel éprouvé par les habitants quel que soit le quartier où ils vivent. De ce point de vue , il a vanté l’action municipale conduite sous la mandature de Gérard Ségura expliquant qu’elle avait réorganisé le travail de la police municipale, remis en place un système de vidéosurveillance à l’abandon depuis 2008 et repensé la sécurité globalement notamment par des actions de prévention sur le terrain. En conclusion, il espère que l’impulsion conjointe de la ville d’Aulnay-sous-Bois, de la région Ile-de-France et la sienne débouchera sur une construction rapide du futur bâtiment de la police nationale boulevard Marc Chagall. Il a enfin, par ailleurs, déploré l'absence de l'opposition locale à cette célébration oubliant au passage que les élus de la majorité communiste n'étaient eux aussi pas présents. 

 

 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 08:00

pierre.pngLe syndicat de police Alliance 93 est hostile à l’emplacement choisi par le maire Gérard Ségura pour reconstruire le commissariat d’Aulnay-sous-Bois et ne manque pas une occasion de le faire savoir. Samedi dernier, le maire socialiste a symboliquement posé une première pierre sur ce site, en espérant avoir le soutien du ministre de l’Intérieur. Sur sa page Facebook, le syndicat policier poste une photo de la première pierre déjà au sol, en ironisant « ça promet ».

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 09:42

heroine.jpgLes saisies de cannabis et de cocaïne sont fréquentes, mais celles d’héroïne plus rares. Dimanche soir, à Aulnay, six personnes ont été interpellées, après le contrôle d’une voiture, qui partait très vite du quartier du Gros-Saule. Après perquisition, une cinquantaine de doses d’héroïne ont été découvertes, et plus de 3000 € en liquide. Deux personnes ont été placées en garde à vue. Aux Beaudottes, à Sevran, lundi, un acheteur et deux vendeurs présumés ont été interpellés en possession de drogue. Dix-huit bonbonnes d’héroïne ont été saisies et quelques grammes de cocaïne.

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 07:30

marienoelle.jpgAvez-vous aperçu Marie-Noëlle Lavigne ? Cette femme de 65 ans, originaire de Sevran, a disparu le 21 mai de l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois. « Elle était au service psychiatrie, mais elle avait le droit d’aller et venir librement », précise son fils, très inquiet.

La sexagénaire semble souffrir d’un début de maladie d’Alzheimer. Elle mesure 1,55 m, et était vêtue, au moment de sa disparition, d’un pantalon marron, d’une veste à capuche grise sur une autre veste à capuche bleue marine, d’un polo orange, de chaussures de couleur blanche et vert fluo de marque Nike. Ses nom et prénom sont inscrits sur ses vêtements. Si vous la voyez, merci de composer le 17 (police).

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 17:12

Alain Amédro n’est pas passé à la pose de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois mais, comme à la SNCF avec les trains, un vice-président de région peut en cacher un autre. C’est donc le socialiste Abdelhak Kachouri en charge des questions de sécurité, de citoyenneté et de la politique de la ville qui représentait l’Ile-de-France. Vous trouverez ci-dessous la vidéo de son discours.

Monsieur Kachouri rappelle notamment que, depuis 1998, le conseil régional francilien est le seul de notre pays à financer les rénovations et les constructions de commissariats. L’accent est particulièrement mis sur la qualité d’accueil des habitants et les conditions de travail des fonctionnaires de police. Une priorité absolue est donnée pour l’accueil des personnes à mobilité réduite et des femmes victimes de violence, notamment conjugale. De son point de vue, ce dossier n’est pas définitivement bouclé mais néanmoins bien engagé dans la mesure où la région et la ville sont côte à côte pour convaincre l’Etat d’inscrire dans ses priorités cet équipement de sécurité publique.  

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 09:10

commissariat.jpgDeux commissariats à reconstruire, et une enveloppe budgétaire plutôt serrée. C’est en résumé l’équation à laquelle le ministère de l’Intérieur est confronté, face aux projets des villes d’Aulnay et de Sevran. Samedi, le maire PS d’Aulnay Gérard Ségura, entouré d’élus de la majorité, a posé une première pierre symbolique sur un terrain près de la N2 et de la cité de la Rose-des-Vents.

A ses côtés, le vice-président socialiste du conseil régional Abdelhak Kachouri, a rappelé l’engagement de la région à financer 50% du chantier (d’un coût d’environ 15 MM€) et a réclamé « une table ronde avec le ministère de l’Intérieur ». Le projet, défendu par Gérard Ségura, serait de construire des locaux neufs sur ce terrain, mis à disposition gracieusement par la ville. Il s’agit de remplacer l’actuel commissariat hors d’âge, situé en plein cœur de la zone pavillonnaire du sud de la ville, qui abrite 180 fonctionnaires.

Arbitrages à l’automne

 L’élu affirme avoir « bon espoir » de voir les études démarrer en 2014, après avoir été reçu il y a une semaine par des conseillers de Manuel Valls. Pour l’heure, le projet n’est pas inscrit au budget de l’Etat, et place Beauvau, on souligne qu’aucune décision n’a été prise. « Il faudrait débloquer des crédits supplémentaires », explique-t-on. Les arbitrages devraient avoir lieu à l’automne.

Le projet porté par la commune voisine de Sevran est en revanche plus avancé. Il s’agit de doter la ville d’un équipement moderne, pour remplacer le commissariat vétuste, situé en plein centre-ville où sont affectés près de 115 fonctionnaires et que Manuel Valls a visité avant d’annoncer le retour des CRS. « L’Etat s’était engagé dès 2010 à construire un nouveau commissariat, et le ministère l’a confirmé depuis, rappelle-t-on au cabinet du ministre de l’Intérieur. Les études ont déjà été faites. » La maquette est même prête. La livraison de l’équipement pourrait avoir lieu début 2015. « Il faut que l’Etat tienne ses engagements et commence les travaux au plus vite », note le maire (EELV) Stéphane Gatignon. Reste une question : s’agira-t-il encore d’un commissariat subdivisionnaire, dépendant de celui d’Aulnay? Ou deviendra-t-il commissariat de plein exercice? « Il peut y avoir une complémentarité. » Telle est la réponse, laconique, du ministère. Gérard Ségura estime que les projets d’Aulnay et de Sevran ne sont pas concurrents.

Source : Le Parisien

 

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 13:35

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu venir ou qui ont préféré sécher ni vu ni connu la cérémonie de pose de la première pierre du futur commissariat de police nationale samedi matin boulevard Marc Chagall à Aulnay-sous-Bois, la rédaction d’Aulnaylibre ! propose une séance de rattrapage en vidéo. Ci-dessous vous pourrez ainsi assister virtuellement à la mise dans le parpaing du parchemin qui scelle de façon symbolique l’engagement de construire à cet endroit, ainsi que les truellées successives de ciment des élus.

Bien que la sécurité soit a priori l’affaire de tous, seuls les représentants du PS et du PRG avaient jugé utile de faire le déplacement. L’opposition UMP, UDI, Europe Ecologie Les Verts et « indépendants » s’est faîte porter pâle pour ce qu’elle considérait peut-être comme une simple manœuvre de communication avant les municipales (l’Etat n’a en effet pas jugé utile d’inscrire le nouveau commissariat au budget pour l’année 2013). Plus surprenant, les ténors du Parti Communiste qui font encore partie de la majorité municipale manquaient eux aussi à l’appel. Dans ces conditions, donc, ce moment a presque pris l’allure d’une sorte de photo de famille qui en mars 2014 pourrait bien terminer aux archives…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 20:33

alliancepolicenationalelogo.jpgVoilà une nouvelle qui pourrait faire l’effet d’une bombe à quelques heures de la pose symbolique de la première pierre du futur commissariat d’Aulnay-sous-Bois, dont la construction est prévue en principe le long de la RN2, boulevard Marc Chagall. En effet, le syndicat Alliance 93 de la  Police Nationale, dont la représentativité n’a fait que s’accentuer au fil des années, annonce ni plus ni moins dans un communiqué qu’il est opposé à l’implantation de ce projet à cet endroit !

Selon lui, à cet emplacement, le nouveau commissariat de Police serait :

-excentré par rapport au reste de la commune

-difficile d’accès par les transports pour les victimes et les collègues

-dangereux pour les victimes et les témoins

-risqué pour les collègues en terme d’identification de leur véhicule

-une cible privilégiée en cas de Violences Urbaines.

Alliance 93 déplore enfin qu’aucune concertation n’ait été engagée sur ce projet et dénonce qu’il soit l’objet d’enjeux électoralistes qui ne prennent pas en compte la réalité sécuritaire de la commune et des collègues.

A la lecture de ce tract (à récupérer au format pdf en cliquant ici) on se demande si le maire de la ville, Gérard Ségura, n’aurait pas pêché par excès de précipitation une fois de plus…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 10:27

christinedepisan.jpg« Suite aux incidents du 29, il n’y aura pas classe, ni cantine jeudi 30 mai ». C’est par un SMS émanant de la vie scolaire, que les parents d’élèves du collège Christine-de-Pisan, à Aulnay-sous-Bois, ont appris que les cours ne seront pas assurés aujourd’hui. En revanche, l’établissement reste ouvert. Un accueil sera effectué ce matin de 9 heures à midi.  

Hier, vers 10 heures, des tirs de pétards à l’intérieur des locaux ont créé un vent de panique parmi les élèves. La direction a décidé dans un premier temps de regrouper les collégiens dans la cour de récréation. C’est alors qu’une deuxième série d’explosions a retenti dans la cour, semant un peu plus la confusion. « La direction a choisi de prévenir les parents, qui sont venus chercher les enfants, et de fermer l’établissement jusqu’à la fin de la matinée », explique-t-on à l’inspection académique.

Réunion avec les parents ce soir 

Les tirs de pétards seraient le fait d’un petit groupe d’élèves scolarisés dans l’établissement. Affolés par le bruit, « des enfants se sont mis à pleurer », raconte l’un des collégiens. Aucun n’aurait été blessé. En revanche, l’événement a déclenché une 
crise d’asthme chez une fillette, incommodée par la fumée.
Mokhtaria Kebli, conseillère municipale d’Aulnay chargée de l’action éducative, s’est émue de la situation. « Je viens tout juste d’apprendre la nouvelle, déclare-t-elle, alors que j’ai passé l’après-midi avec des habitants du quartier. Nous avions parlé de tout autre chose. C’est le signe que pour eux ces phénomènes sont devenus banals. »

Ce collège réputé difficile accueille 600 élèves pour la plupart issus de la cité de l’Europe. Il est classé en ZEP (zone d’éducation prioritaire). L’élue ne s’avoue pas totalement surprise par ces débordements : « La situation sociale est devenue explosive dans ces quartiers où la paupérisation va croissante et où les moyens humains donnés aux établissements diminuent. » Une réunion d’information avec les parents est prévue ce soir à 18 heures au collège. 

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:18

En attendant un vrai nouveau commissariat le long de la RN2, les élus d’Aulnay-sous-Bois organisent le samedi 1er juin à 11h une cérémonie symbolique de pose de la première pierre. Si vous êtes intéressés rendez-vous Allée des Gémeaux (parking rue Maurice Utrillo). Vous trouverez ci-dessous le communiqué municipal annonçant cet événement. 

 

Aulnay-sous-Bois, le 28 mai 2013

« Aulnay réclame son nouveau commissariat »

commissariat-dAulnay-sous-Bois.jpgUne grande banderole sera déployée, samedi 1er juin, le long de la RN2 sur laquelle l’on pourra lire : « Aulnay-sous-Bois réclame son nouveau commissariat ». Dans le même temps, les élus poseront la première pierre de ce futur équipement, attendu depuis des décennies, mais qui n’est toujours pas acquis en dépit de demandes et d’initiatives incessantes.

Pourtant, au fil du temps, les obstacles à sa réalisation ont été quasiment tous levés. C’est d’abord le choix du terrain, dans la partie nord de la commune, à proximité des grandes voies de dégagement, tout près de la future gare du Grand Paris, qui a désormais les faveurs de l’exécutif municipal aussi bien que du ministère de l’Intérieur. Un site sur lequel les uns et les autres s’accordent d’autant plus volontiers qu’il a été mis gracieusement à disposition de l’État par la commune. C’est ensuite le financement de l’équipement lui-même auquel la Région vient de confirmer qu’elle était prête à contribuer à hauteur de 50%. C’est enfin le consensus des principales autorités de police sur l’emplacement comme sur la nécessité d’une mise en chantier urgente.

Il faut dire que les bâtiments de l’actuel commissariat cumulent les inconvénients. Ceux-ci sont vétustes, mal positionnés, absolument plus adaptés aux exigences d’un équipement public digne de recevoir les victimes et d’offrir aux fonctionnaires de la police nationale des conditions de travail satisfaisantes. Dans l’hypothèse de l’obtention du nouveau commissariat, il est demandé que la partie sud de la commune continue de bénéficier de la présence effective des forces de l’ordre à travers le maintien d’un poste de police. Aujourd’hui, ne manque donc plus que la décision du ministère de l’Intérieur d’inscrire le nouveau commissariat d’Aulnay-sous-Bois au budget de l’État. Le classement récent du quartier limitrophe du Gros-Saule en zone de sécurité prioritaire (ZSP) n’a fait qu’exacerber l’attente. Samedi prochain, les habitants sont invités en masse à renouveler l’exigence du droit à la sécurité pour tous.

Pose symbolique de la première pierre du nouveau commissariat

Samedi 1er juin 2013 à 11h

Allée des Gémeaux

(Parking rue Maurice Utrillo)

Source photo : www.danielgoldberg.fr

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 11:58

cannabis.jpgLa brigade anti-criminalité d’Aulnay-sous-Bois a arrêté, vendredi soir, à quatre heures d’intervalles, deux dealeurs présumés. Vers 20 heures, grâce à un renseignement, ils contrôlent le conducteur d’une camionnette à la cité Mitry-Ambourget, dite des Mille-mille. En fouillant le véhicule, ils découvrent 820 g de résine de cannabis et 450 g d’herbe de cannabis. Déjà connu des services de police pour trafic de stupéfiants, ce jeune homme de 24 ans a été placé en garde à vue. Le même soir, vers 23h45, ils arrêtent un autre jeune à la cité du Gros-Saule, qui transporte sur lui de la drogue. Il a lui aussi été placé en garde à vue. Au total, 1,2 kg de résine de cannabis et 550 g d’herbe ont été saisis au cours de cette seule soirée.

 

Source : Le Parisien 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 09:54

grenadeFurieux de ne pas avoir obtenu un marché, un des sous-traitants d’une entreprise de BTP, spécialisée dans le ravalement de façades, n’a pas hésité à venir menacer, hier après-midi, le patron de ladite société avec une grenade. Vers 16 heures, il s’est présenté devant le siège de l’entreprise, rue d’Alembert, à Aulnay-sous-Bois et a menacé de dégoupiller sa grenade.

Alertée, la police est intervenue et l’homme a été interpellé. Il était jusque-là connu des services de police pour une seule affaire de dégradation de bien public. Il a été placé en garde à vue. Un périmètre de sécurité a été mis en place et le laboratoire central de Paris a été dépêché sur place. Selon les premières constatations, la grenade était factice. Elle a été envoyée au laboratoire central à Paris pour analyse.

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 12:10

A notre connaissance les joueurs de football du Paris-Saint-Germain ne sont pourtant pas venus jusqu’à Aulnay-sous-Bois pour fêter le troisième titre de champion de France de l’histoire du club. Néanmoins, et sans qu’il y ait a priori de rapport entre les deux événements, la caméra d’Aulnaylibre ! a pu constater que plusieurs vitrines du Monoprix du boulevard de Strasbourg ont été sauvagement vandalisées. Les dégâts ne sont pas visibles sur l’artère principale mais au niveau de la rue Loewel située perpendiculairement. Les impacts impressionnants ne laissent aucun doute sur le caractère volontaire de cet acte. (voir vidéo ci-dessous).

Lorsque nous avons filmé hier soir, le boulevard de Strasbourg était cependant très calme et les clients faisaient leurs courses normalement ce qui tend à laisser penser que malgré l’émotion supposément suscitée  par cet incident personne n’a encore oublié de s’alimenter. Néanmoins, la vue de ces vitres fracassées nuit forcement d’une certaine façon à la réputation de cet axe commerçant que bon nombre de villes de Seine-Saint-Denis nous envient. Des Aulnaysiens pourraient ainsi avoir le sentiment légitime que les lieux publics ne sont plus respectés et sécurisés.

Certains verront donc dans cet événement une énième preuve d’un climat relativement délétère en ville tandis que d’autres l’apprécieront comme un simple incident matériel dû à quelques imbéciles mal inspirés. A chacun de voir. Quoi qu’il en soit, à l’instar de ce qui se fait dans les entreprises pour mesurer le stress et prévenir les risques psycho-sociaux, peut-être serait-il intéressant de trouver un indicateur pour tenter de savoir si les habitants d’Aulnay-sous-Bois considèrent que leurs conditions de vie au quotidien se dégradent ou non depuis quelques temps… 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 10:33

grossauleLa zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Sevran va-t-elle être étendue au quartier du Gros-Saule à Aulnay-sous-Bois ? Le dossier est depuis plusieurs semaines à l’étude et la réponse devrait, selon la préfecture, être prise mardi. C’est dans ce quartier, voisin de celui des Beaudottes à Sevran, qu’en décembre, des parents ont trouvé dans la cour de l’école élémentaire Aragon des flacons de méthadone, un produit de substitution des opiacés. Fin avril, à la suite de la découverte de seringues dans une école de Sevran, ils ont finalement décidé de se mobiliser et ont bloqué les portes de l’établissement scolaire. Le préfet Christian Lambert est venu les rencontrer et c’est lors de cette visite qu’il a évoqué devant Gérard Ségura, le maire (PS) d’Aulnay, la possibilité d’étendre la ZSP de Sevran au Gros-Saule.

Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 16:20

grossaule.JPGPeut-être ne le saviez-vous pas mais le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois est désormais classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Ce processus initié par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls tend à lutter contre la délinquance qui sévit dans les quartiers dits sensibles. L’approche est de cibler un secteur précis confronté à une problématique clairement identifiée dans le but de la résorber en y concentrant un dispositif renforcé de moyens policiers. Dans le cas du Gros Saule l’objectif affiché est de lutter contre l’insécurité et les trafics de stupéfiants qui prolifèrent sur ce territoire situé  à proximité de celui des Beaudottes à Sevran,  autre endroit à la triste réputation.  

Le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, de passage récemment dans notre commune explique dans les colonnes du journal Le Figaro que ce dispositif constitue « un véritable laboratoire où l’action policière se conjugue avec celle de la rénovation des halls d’immeubles et de la lutte contre le décrochage scolaire ». De son point de vue, il faut donc travailler de façon transversale sur l’Education nationale, l’emploi et le logement pour espérer aboutir à quelque chose. Certains syndicats de police, quant à eux, sont plus circonspects vis-à-vis de la méthode ZSP et craignent un simple déplacement de la criminalité aux abords des zones prioritaires.

Quoi qu’il en soit, la visite de monsieur Lambert et le classement en zone de sécurité prioritaire du Gros Saule sont déjà annoncés en grandes pompes dans le nouveau numéro 178 d’Oxygène. Gageons que le bimensuel « des habitants » nous tiendra informé avec son objectivité légendaire des effets positifs de cette mise en place qui pourrait d’ailleurs faire pâlir de jalousie bon nombre d’Aulnaysiens d’autres secteurs de la ville confrontés eux aussi à diverses formes chroniques d’insécurité. D’où cette question que certains jugeront peut-être provocatrice : faut-il placer toute la ville d’Aulnay-sous-Bois en zone de sécurité prioritaire ?

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 06:00

controle-police-3-1-.jpgVeillez à respecter le Code de la route si vous devez prendre le volant à l’occasion du pont des 8 et 9 mai (Ascension) ou du retour des vacances de printemps. Un millier de policiers seront déployés en région parisienne dans quelques 248 points de contrôles. La préfecture annonce qu’ils seront particulièrement vigilants sur les infractions suivantes : alcoolémie, excès de vitesse, franchissement du feu rouge, usage du téléphone portable… La police vérifiera aussi les pneumatiques et la conformité au contrôle technique.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 12:07

Au hasard de nos lectures sur la blogosphère locale nous sommes tombés récemment sur un article expliquant que la place du Général de Gaulle située du côté sud de la gare RER d’Aulnay-sous-Bois avait été ni plus ni moins vandalisée et sabotée au point de créer un certain émoi chez une partie de la population. Diable, des terroristes de la pire espèce auraient-ils investi récemment notre belle commune ? Intrigués par cette nouvelle aux allures de scoop exceptionnel nous nous sommes rendus ce matin à l’endroit en question pour constater avec notre caméra de quoi il retournait exactement. En réalité, un ou deux morceaux de câbles entourant un des massifs de plantations aménagés en ces lieux il y a peu ont disparu. La majorité d’entre eux étaient pourtant bel et bien encore à leur place comme le prouve notre vidéo ci-dessous.

Ainsi, et sans vouloir minimiser cet incident, nous sommes tout de même très loin d’une situation de crise nécessitant la montée d’un cran dans la hiérarchie du plan Vigipirate. Le spectre du Général de Gaulle pourra donc s’économiser une sortie nocturne sur le mode « ma place outragée, brisée, martyrisée ! ». Notre reportage in vivo pose néanmoins quelques questions. Ces fils d’acier sont-ils réellement utiles et pertinents ?  Ne représentent-ils pas un danger potentiel notamment pour les jeunes enfants qui pourraient trébucher, voire s’en saisir ? Par ailleurs, à constater l’état de propreté plutôt limite de cet endroit ce matin, on est en droit de se demander si les campagnes de communication organisées par la municipalité à ce sujet ont la moindre efficacité…

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:07

christian-lambert-sarkozy-prefet-seine-saint-denis_pics_390.jpgFait rarissime, c’est le président Nicolas Sarkozy en personne qui l’avait installé à la préfecture de Bobigny le 20 avril 2010 pour succéder à Nacer Meddah. Un peu plus de trois ans après sa nomination, le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, 67 ans, est admis à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 6 juin, selon un décret du président de la République publié hier au « Journal officiel ». Réputé proche de l’ancien président, il avait fait du rétablissement de la sécurité sa priorité et « déclaré la guerre » aux trafiquants dès son entrée en fonction.

Cet ancien gardien de la paix a gravi un à un les échelons de la hiérarchie policière. Patron du Raid, il a notamment arrêté en juillet 2003 Yvan Colonna, condamné depuis pour l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac. Au moment des émeutes de 2005, c’est lui qui dirigeait les CRS. Avant 2010, il occupait le poste de directeur de cabinet du préfet de police de Paris. Christian Lambert avait fêté son 65e anniversaire le 5 juin 2011 mais avait été prolongé dans ses attributions pour deux ans supplémentaires grâce à une loi sur le « maintien en fonction au-delà de la limite d’âge de fonctionnaires nommés dans des emplois à la décision du gouvernement », votée le 26 mai 2011 par l’Assemblée. Son successeur sera le sixième préfet du 93 en dix ans.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:19

bracelet.jpgCertains jugeront sans doute qu’il y a des choses plus importantes dans la vie qu’un bracelet, mais lorsque l’on subit une agression et un vol à l’arraché en plein jour sur l’espace public il y a tout de même de quoi être sous le choc. C’est en tout cas la mésaventure survenue vendredi soir aux alentours de 20h à une habitante de la rue du Sausset à Aulnay-sous-Bois. Au moment où celle-ci s’apprêtait à franchir la grille d’entrée de sa maison, deux individus surgis de derrière l’ont saisie chacun par un bras. Face aux hurlements et à la volonté de la victime de se dégager, les agresseurs ont fini par lâcher prise arrachant tout de même au passage un bracelet. Ils ont ensuite pris la fuite sans avoir pu être interpellés. Cet événement intervenu dans une zone pavillonnaire réputée pourtant tranquille semble démontrer de façon flagrante que, devant l’audace d’êtres sans scrupules, il est plus que jamais opportun d’être prudent et de se tenir sur ses gardes. 

Repost 0
Publié par Stéphane Fleury - dans Sécurité publique
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 10:07

Ils n’ont pas obtenu le gardien tant espéré, mais la promesse d’une veille renforcée par du personnel « volant » pendant une période test de quatre semaines, le changement des clés pour fermer les grilles et le réhaussement des clôtures aussi rapidement que possible. « Et je me fous des devis, je n’en ai rien à cirer de la réglementation, lance le maire Gérard Ségura (PS) à son directeur des services techniques. Il y a une situation très urgente. » Ses engagements — insuffisants pour certains — ont toutefois fait lever le blocus engagé hier matin par les parents d’élèves de l’école élémentaire Louis-Aragon, au Gros-Saule, qui redoutent que l’école ne soit plus un sanctuaire pour leurs enfants.

aragonecole.jpg

Il a du mal à les convaincre

La trouvaille d’une seringue non loin de là, à l’école Zola, aux Beaudottes, mardi dernier, a fait monter l’inquiétude d’un cran, à Louis-Aragon. Là, des fioles de méthadone ont été ramassées par des enfants, dans la cour, le 6 décembre. « Elles étaient vides et aucun enfant n’a été intoxiqué », confirmait hier la préfecture. Les parents disent aussi qu’un couteau a été trouvé, et des objets qui n’ont rien à faire dans une cour.

« Ici, c’est le seul endroit où les enfants peuvent crier, courir, le seul lieu où on les pensait en sécurité », dit Virginie, maman de deux garçons de 5 et 8 ans qu’elle ne laisse jamais sortir seuls. Même pour acheter le pain tant le trafic et les bagarres sont courants. Ces mêmes parents ne tarissent pas d’éloge pour « ces instits qui se battent pour » leurs enfants. L’heure est si grave que certains, comme Karima, assistante de direction, qui est aussi passée par cette école, a posé sa journée pour participer au blocus.

Mourad propose de démissionner pour remplacer la gardienne partie à la retraite en septembre et jamais remplacée. « Un gardien ne règlera pas tout », pense le maire qui a du mal à convaincre l’assemblée. Il compte sur la mobilisation des parents, pour obtenir la reconstruction du commissariat, à 300 m du quartier, plus près des points durs de trafic, qui s’est, dit-il, « renforcé avec la pression policière » exercée sur le trafic à Sevran.

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:00

aragon.jpgDes parents d’élèves ont prévu de faire le blocus de l’école Louis Aragon, dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois. La panique aux Beaudottes – où des enfants se sont piqués avec une seringue souillée, dans la cour de récréation – a ravivé l’inquiétude au Gros Saule où des fioles qui auraient contenu de la méthadone, ont été récupérées par les enfants.

Les parents réclament l’affectation d’un gardien à l’école, pour éviter « les intrusions successives le week-end et pendant les vacances scolaires, la présence d’objets qui n’ont rien à faire dans une cour d’école, comme un couteau et des canettes de bière ». Ce blocus doit s’organiser au début des classes, ce matin.

Source : Le Parisien

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 11:55

Bandes spécialement venues des pays de l’Est, cours de l’or à la hausse, crise… De plus en plus de cambrioleurs sévissent en région parisienne.

cambriolage.JPG 

Les compteurs s’affolent ! Depuis le début de l’année, les services de police et de gendarmerie de l’Ile-de-France constatent des hausses vertigineuses des cambriolages dans les résidences principales ou secondaires. A Paris, où un (très gros) millier de plaintes ont été enregistrées en février, le nombre de cambriolages aurait progressé de plus de 40% par rapport à février 2012.« Spectaculaire mais sans aucune valeur statistique », relativise-t-on au pôle police du ministère de l’Intérieur. Et les analystes de rappeler que la réforme des modalités d’enregistrement des données menée par l’OND (Observatoire national de la délinquance) peut aboutir à des résultats atypiques en cas de comparaisons mensuelles.

 + 7,9% à l’échelle régionale

Le bilan des cambriolages, réalisé selon la technique dite des « douze mois glissants » (comparaison des douze mois écoulés par rapport à la même période un an avant) appliquée par l’OND n’est cependant guère plus rassurant. De mars 2012 à février 2013, le nombre de cambriolages de résidences principales a ainsi bondi de 7,9% à l’échelle régionale. La hausse a été de plus de 10% dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, les Yvelines et l’Essonne; de 6% en Seine-Saint-Denis et de 3% dans la capitale (où l’année 2012 s’était pourtant soldée par une baisse de 4% des faits constatés par rapport à 2011).

Les raisons sont multiples : la flambée des cours de l’or qui a relancé l’attrait des bijoux, la multiplication des vols de matériels informatiques ou l’émergence de gangs de l’Est venant faire de véritables « marathons du cambriolage ». « Et il y a sans doute un effet crise économique », conclut un policier. Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, qui a mis en place un plan anticambriolages (avec recours systématique aux méthodes de police scientifique, meilleure centralisation des affaires, mutualisation des synthèses des différents services…), a annoncé la poursuite du dispositif à Paris et son intensification dans la petite couronne. Car un cambriolage est toujours un traumatisme.

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:00

A l’école Aragon d’Aulnay-sous-Bois, les parents sont en colère et veulent bloquer cet après-midi l’établissement où des substituts à l’héroïne et des couteaux ont été trouvés.

louisaragon.jpg

La colère gronde à l’école élémentaire Louis-Aragon d’Aulnay. Des parents d’élèves ont annoncé qu’ils bloqueraient cet après-midi les portes de l’établissement, situé dans le quartier du Gros-Saule. « On ne demande pas grand-chose, juste la sécurité pour nos enfants », martèle Rajae Boudlal, maman d’une fillette de 8 ans. Hier, avec d’autres parents, elle a pu constater qu’une fois de plus, trois grilles d’entrée du groupe scolaire étaient grandes ouvertes, permettant, en franchissant une enceinte supplémentaire, de se retrouver sans difficulté dans la cour de récréation de l’élémentaire. « C’est tout le temps comme ça », peste un papa.

La découverte récente d’une seringue usagée à l’école Emile-Zola à Sevran a ravivé les inquiétudes. Des Beaudottes au Gros-Saule, il n’y a qu’une dizaine de minutes à pied. Et ici aussi, dans les buissons de l’école, les enfants font de drôles de découvertes. Le 8 décembre, des élèves ont trouvé « des flacons de méthadone ». Des « grands » ont apporté trois petits flacons vides à la maîtresse. « Un élève en a trouvé un quatrième l’après-midi », assure Rhizlen Talsi, représentante de parents d’élèves. Le maire (PS) Gérard Ségura confirme l’incident, consigné par la police municipale et signalé par la directrice d’école au commissariat. Des parents indiquent que la police est passée à l’école récupérer les petites bouteilles.

Le maire demande à être reçu par Manuel Valls

S’agissait-il vraiment de flacons de méthadone ? Ni le maire ni la préfecture de Bobigny ne pouvaient hier l’assurer. D’autres trouvailles ont eu lieu depuis. « Des copines ont vu un couteau, et puis un ordinateur portable et un téléphone… » assuraient hier deux fillettes. La découverte d’un couteau est encore confirmée par Gérard Ségura : « C’était il y a quinze jours. » Les petits en auraient trouvé un autre vendredi, assure une maman.

« La situation s’est dégradée depuis que la gardienne de l’école est partie en avril 2012 », estime Rhizlen Talsi, qui demande, avec d’autres familles, son remplacement. Mais la mairie a décidé de ne plus nommer de gardiens habitant dans les écoles. « On supprime les postes petit à petit, au fil des départs en retraite. C’est une mesure d’économie », explique Gérard Ségura. D’autres mesures ont été proposées aux parents. « On envisage de rehausser les clôtures jusqu’à la hauteur maximale de 2,20 m, de changer toutes les serrures avec un nombre limité de clés », explique le maire. Car c’est une clé identique, en usage depuis près de vingt ans, qui permet d’ouvrir les grilles de toutes les écoles d’Aulnay. De multiples exemplaires sont en circulation.

Pointant une recrudescence du deal dans le quartier depuis que les CRS sont à Sevran, Gérard Ségura annonce qu’il a demandé à être reçu par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Il veut évoquer la construction attendue d’un nouveau commissariat dans le nord de la ville. Pas sûr que cela suffise à rassurer les parents qui l’attendent le maire de pied ferme. « Nous ne nous déplacerons pas. Nous voulons qu’il vienne à l’école ».

Source : Le Parisien

 

Repost 0
Publié par Aulnaylibre ! - dans Sécurité publique
commenter cet article

Présentation

  • : Aulnaylibre !
  • Aulnaylibre !
  • : L'information sur Aulnay-sous-Bois 100% libre et indépendante !
  • Contact

Contactez-nous !

Une info, une photo, une vidéo, une annonce à passer.

N’hésitez pas à nous contacter !

Mail : aulnaylibre@yahoo.fr

Tél : 06.81.95.11.50 / 06.07.86.09.11

Chaîne vidéo : http://www.youtube.com/user/Aulnaylibre/videos

Twitter : https://twitter.com/Aulnaylibre

Facebook : https://www.facebook.com/aulnay.libre?ref=tn_tnmn

Aulnay au fil de l'info

Ride On Time

Señor Météo

Agenda Aulnay-sous-Bois

Wikio

Wikio - Top des blogs - Multithématique