Articles avec #a vos quartiers ! tag

Publié le 26 Avril 2011

concoursphotos.jpgUn concours de photos ouvert à tous les habitants du Gros Saule est organisé jusqu'au 27 mai 2011. Vous trouverez le règlement ci-dessous. A vos clics !

Règlement :

Il est organisé un concours photos ouvert à tous les habitants du Gros Saule.

Dans le quartier du Gros Saule, il y a des éléments qui plaisent particulièrement mais que j'aimerai pouvoir rendre plus agréables : la photo montrera l'un de ces endroits en l'état. chaque participant présentera 1 seul tirage de format 18x24cm et la même photo reprise montrera comment l'améliorer soit par un commentaire, soit avec un travail de retouche photo.

Elles seront déposées à l'Espace Gros Saule ou à l'association Médi@saule. Les photos seront exposées le 1er juin pour la grande journée nettoyage et le 4 juin pour la fête de quartier avec la remise des prix à cette date.

Clôture des dépôts : le 27 mai 2011 - DES LOTS A GAGNER !!

POUR INSCRIPTION ET TOUT RENSEIGNEMENT :

- ESPACE GROS SAULE
Rue du Docteur Claude Bernard - 01 48 79 63 08

- ASSOCIATION MEDI@SAULE
28 rue du docteur schweitzer - 01 43 10 17 20

Source : www.aulnay-sous-bois.com

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 22 Avril 2011

Une femme évacuée sur un brancard, en larmes, une autre qui hésite durant une demi-heure avant de franchir les portes d’entrée et des visages tirés par la fatigue et l’inquiétude. Mardi matin, les habitants du 12, rue des Aulnes à Aulnay ont pu rentrer chez eux, cinq jours après l’incendie qui a touché les parties communes de cette tour de 85 logements.

incendiemitry

Un retour très encadré par les services de la ville, les équipes de la Croix-Rouge et le syndic de l’immeuble : « C’est un moment difficile pour eux. Les ascenseurs sont en panne. Dans la cage d’escalier, les murs sont noirs. Dans certains appartements, les pompiers ont dû casser les fenêtres »,explique Guy Challier, adjoint au maire PS. Depuis lundi, les agents municipaux et plusieurs entreprises se sont activés pour débarrasser les parties communes, les nettoyer, remplacer les portes détruites… Mais cela n’a pas suffi à effacer le traumatisme. « J’appréhende de rentrer, de ne plus être en sécurité. On a déjà connu des incendies, mais jamais comme celui-là », confie une mère de famille, qui avait dû fuir par la grande échelle.

Plusieurs plaintes déposées

Parmi les habitants, personne ne semble croire à un feu accidentel. Les flammes ont démarré à l’endroit où étaient entreposés des encombrants. « S’ils avaient été débarrassés en temps et en heure, ça ne serait jamais arrivé », assure José Manetta, qui annonce avoir, avec d’autres copropriétaires, déposé plainte contre l’administrateur judiciaire en charge de la résidence, l’accusant de non-assistance à personne en danger. Ce dernier refuse de porter le chapeau et insiste sur la situation difficile de cette copropriété privée, qui fait l’objet d’un plan de sauvegarde depuis 2007. « Je suis convaincu que nous faisons face à un incendie volontaire, comme nous en subissons presque tous les ans dans cette résidence », indique Me Philippe Blériot, qui a lui aussi déposé plainte contre X auprès de la procureure de Bobigny. Il évoque les « conditions d’insécurité » qui règnent selon lui dans le quartier. Pour les habitants, les préoccupations hier étaient d’abord matérielles : « Combien de temps faudra-t-il attendre pour avoir l’ascenseur? » Probablement plusieurs semaines, le temps de remplacer les pièces endommagées par la chaleur de l’incendie.

Source : GB - Le Parisien du 21 avril 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 21 Avril 2011

fire1Sans doute la loi des séries. Après l'incendie du quartier Mitry, c'est au tour d'un immeuble de l'OPH du Vieux -Pays d'être en proie aux flammes. En effet, la nuit dernière, aux alentours de 2h30 du matin une cage d'escalier du troisième étage a pris feu. L'origine criminelle ne semblerait faire aucun doute.

fire2.JPGHeureusement les résidents ont réagi très rapidement en appelant les pompiers qui ont maitrisé l'incendie en quelques minutes. Les occupants des 4ème et 5ème étages ont ainsi pu être évacués vers 3h00. L'essentiel est qu'il n'y ait que des dégâts matériels. Ils sont toutefois importants comme en témoignent les photos prises sur place.

fire3Les locataires de l'immeuble étaient ce matin en état de choc, mais se sont regroupés pour aller  porter plainte au commissariat.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 19 Avril 2011

parisien19042011.jpg

Source : G.B. Le Parisien du 19 avril 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 18 Avril 2011

Il leur restait encore trois nuits à passer dans le gymnase Ormeteau à Aulnay. Samedi, au lendemain de l'incendie de leur immeuble, les quelque 90 familles du 12, rue des Aulnes n'avaient pourtant qu'une hâte : rentrer dans leurs appartements. Elles devront pour cela attendre que les parties communes du bâtiment, endommagées vendredi matin par un feu qui est parti du local à poussettes, au rez-de-chaussée, soient réparées.

Encore sous le choc

C'est peut-être un court-circuit du système électrique qui est la cause de ce sinistre. Il n'a pas fait de blessés, mais il a particulièrement touché la cage d'escalier et entraîné la détérioration de près d'une vingtaine de portes palières ou coupe-feu. Une enquête de police est en cours.

 

suiteincendiemitry

Samedi matin, dans le gymnase mis à leur disposition par la ville, nombre de sinistrés sont encore sous le choc, désemparés : "Heureusement que ça a eu lieu le matin, sinon il y aurait eu des blessés graves" commente un père de famille. "C'est très bien ce qui a été mis en place ici, mais j'ai hâte de rentrer chez moi au plus vite", s'inquiète un homme âgé de 40 ans diabétique, qui doit prendre de l'insuline à dose régulière. "J'espère que ma fille de 8 ans va accepter de rentrer chez nous. Elle a eu très peur pendant l'incendie et sa frayeur n'a toujours pas disparu", raconte une maman, pressée elle aussi de retrouver ses affaires.

Dans la salle, des employés de la ville tentent de réconforter les familles et distribuent café, thé, croissants, brioches ou pains au chocolat. Midi et soir, un repas est servi à ceux qui le souhaitent. Des animateurs des centres sociaux proposent aussi des activités et jeux aux petits. Six grandes tentes ont été installées dans un coin par la Croix-Rouge. "Cela permet un peu d'intimité", souligne l'adjoint de permanence, Ahmed Laouedj, chargé de la vie associative. Outre l'hébergement dans le gymnase Ormeteau, douze familles avec des enfants en bas âge ont obtenu des nuits d'hôtel jusqu'à mardi. D'autres ont préféré aller chez des amis ou des proches. Un bébé prématuré a été pris en charge par les médecins d'urgence.

Hier soir, les services techniques de la ville ont remis leur rapport : une dernière visite de l'immeuble a établi que sa structure n'a heureusement pas été endommagée par le feu. Mais sa remise en conformité, les travaux de remplacement des portes, du système de désenfumage, comme le nettoyage, s'annoncent lourds.

"Nous avons mobilisé des entreprises et les services de la ville qui seront à pied d'œuvre lundi, précise Ahmed Laouedj. Une réunion avec les résidants aura lieu en soirée. En attendant, les chambres d'hôtel et le gymnase resteront à disposition. Nous espérons qu'ils pourront rentrer chez eux mardi."

Source : Marie-Pierre Bologna et Véronique Maribon-Ferret. Le Parisien du lundi 18 avril 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 17 Avril 2011

Aulnay-sous-bois, vendredi. Il était environ 9h30 lorsque l’alerte a été donnée : une épaisse fumée commençait à se dégager de l’entresol de l’immeuble du 12, rue des Aulnes, dans le quartier Mitry, à Aulnay. Les secours sont intervenus rapidement et ont réussi à évacuer les habitants, tous sains et saufs.

 

incendiemitry.jpg

Mais il a fallu pour cela mobiliser pas moins de 140 pompiers, venus de 16 casernes avec une quarantaine de véhicules de secours. Ils ont empêché toute propagation des flammes et l’absence de communication directe entre le sous-sol sinistré et la partie habitée de l’immeuble a permis d’éviter le pire.

Mais une très forte chaleur et surtout d’épaisses fumées se sont propagées très haut dans la cage d’escalier, jusqu’au 7e étage de ce bâtiment qui en compte 12, obligeant les pompiers à évacuer les personnes par de grandes échelles.

Une nouvelle expertise attendue

Les appartements n’ont pas été touchés, toutefois, aucun résidant n’a pu réintégrer les lieux. Une équipe technique et un architecte se sont rendus sur place et ont demandé le bouclage de cet immeuble ancien jusqu’à une nouvelle expertise lundi matin. « L’escalier a chauffé », explique Ahmed Laouedj, adjoint au maire chargé de la vie associative, qui s’est rendu sur les lieux.

Ce dernier, déplorant « l’absence du syndic » de cette copropriété, a organisé, avec Guy Challier, adjoint au maire en charge de l’urbanisme, l’hébergement des familles qui n’ont pu être accueillies par des proches. Epaulée par la Croix-Rouge, la ville a ouvert le gymnase Ormeteau où plus d’une centaine de personnes s’apprêtaient à passer la nuit avant-hier soir. Les restaurants municipaux ont été également réquisitionnés pour pouvoir servir des repas à ces familles privées de toit jusqu’à dimanche. Une dizaine de familles avec des bébés ont par ailleurs été dirigées vers un hôtel de la ville. L’immeuble évacué sera surveillé durant tout le week-end.

Source : EMV. M-F et E.S - Le Parisien du 16 avril 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 10 Avril 2011

"Bon, si certains ont installé une piscine chez eux, qu'ils lèvent le doigt !". Quelques rires dans l'assemblée, mais la plupart des locataires rassemblés vendredi 8 avril à l'antenne Tabarly, dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay, avaient le regard soucieux. En cause, les sommes que leur bailleur, Immobilière 3F (I3F), réclame à un certain nombre d'habitants au titre de la régularisation annuelle de leur facture d'eau. "Le problème, c'est qu'elles sont beaucoup plus élevées que d'habitude. Les gens payaient en général 50, 100, voire 200 €. Là les factures sont astronomiques" s'indigne Norah Morouche, présidente de l'amicale des locataires, qui évoque une famille ayant reçu "une régularisation de 3 000 ". Plus d'une centaine de personnes sont venues assister à la réunion convoquée par l'amicale des locataires. L'initiative a reçu le soutien de l'adjoint au maire (PRG) Ahmed Laouedj. "C'est une catastrophe, murmure une maman. On me demande de payer 380 . Avec le loyer je dépasse les 800 . Je suis au chômage, j'ai trois enfants, comment je vais les nourrir ?"

eaugrossaule.jpg

Le bailleur doit rencontrer l'amicale des locataires

Dans l'assemblée, on peste contre le bailler "injoignable" depuis qu'il a fermé son antenne départementale au début de l'année. Elle se trouvait jusqu'alors au cœur du quartier, place Laennec. Un monsieur brandit sa facture. "On me réclame 795 , alors que j'ai payé des provisions en 2010. Pourquoi une telle somme ?" La question reste sans réponse, et il faudra probablement attendre le 20 avril pour y voir plus clair. Ce jour-là, les représentants d'I3F et ceux de l'amicale doivent se rencontrer pour discuter de ce sujet. Le directeur départemental, Patrick Roulin, rappelait que des compteurs individuels d'eau ont été installés récemment : "Maintenant, les locataires paient une facture correspondant vraiment à leur consommation" explique-t-il, tout en reconnaissant que "3000 , ce n'est pas un montant normal. Il faudra examiner tout cela dans le détail" a-t-il ajouté.

Source : Gwenael Bourdon. Le Parisien du samedi 9 avril 2010.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 30 Mars 2011

Pour faire suite au rassemblement du samedi 5 mars devant le parking-square Emile Volpati, voici quelques nouvelles. Conformément à l'engagement du maire, une délégation des  membres de l'association des commerçants et habitants du quartier de la Tour Eiffel a donc été reçue à l'Hôtel de Ville. L'ambiance cordiale n'a pas empêché d'évoquer les problèmes de concertation qui ont émaillé ce dossier. En effet, même s'il est difficile d'évaluer sur une échelle temporelle le  moment idéal pour présenter à la population un projet affectant son cadre de vie, il semblerait que le ressenti actuel d'une partie des aulnaysiens est que la municipalité en place arrive le plus souvent avec des réalisations déjà ficelées.

volt3

La conséquence est, qu'au lieu d'une co-élaboration, qui pourtant prendrait tout son sens dans un processus de démocratie participative, les projets sont imposés sous la contrainte ce qui explique à la fois la réaction des habitants qui ont un penchant naturel à s'opposer, mais aussi le climat malsain qui règne actuellement à Aulnay-sous-Bois autour des questions d'urbanisme. La tendance est plutôt à monter les quartiers les uns contre les autres plutôt qu'à tenter de les rassembler autour d'une vision commune. Cela n'empêche pas de gagner les élections évidemment ! Mais ce n'est pas une raison pour continuer dans cette voie. Il n'est pas interdit de demander à cet exécutif de s'améliorer, si c'est encore possible...

Pour en revenir au parking-square Emile  Volpati, il semblerait donc que l'on se dirige vers un square. Il est du reste actuellement en cours d'aménagement. La configuration du lieu ne permet d'ailleurs plus de créer la moindre place de parking à cet endroit. Il est à noter qu'un arbre nouvellement planté a déjà été arraché. L'association a formellement condamné cet acte, donc elle n'est absolument pas responsable.

En conclusion, il est envisagé, dans un premier temps,  de laisser le nouveau square comme un espace ouvert afin de laisser sa chance au vivre ensemble. S'il s'avérait, par la suite, que certaines nuisances de nature à perturber notablement la tranquillité du quartier  apparaissaient, il pourrait être envisagé de clôturer le square comme n'importe quel autre parc public de la ville.    

Pour être presque totalement exhaustif sur ce secteur de la ville, on peut préciser que les travaux d'aménagement de la rue Marcel Sembat sont également sous les feux de l'actualité puisqu'une réunion a lieu ce soir à 18h30 au réfectoire de l'école Paul Bert sur ce sujet. Au programme l'évocation des différents phasages de l'opération qui ne manque pas d'inquiéter les riverains et notamment les commerçants.

Aulnaylibre ! vous tiendra bien entendu au courant de la suite des événements sur ces deux dossiers...        

Stéphane Fleury   

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 11 Mars 2011

Pour replacer les choses dans leur contexte, l'article qui suit a été écrit juste après le rassemblement de samedi dernier...

volt3.JPG

Du haut de son ciel bleu Emile Volpati doit se dire que décidemment les temps ont changé. A chaque époque ses combats doit-il penser. Lui qui, à 19 ans, décida de continuer la lutte contre l'ennemi en déroute après la libération d'Aulnay jusqu'à y laisser sa vie un beau jour d'août 1944. Le voilà associé aujourd'hui, à bientôt 86 printemps, à une polémique autour d'un square et d'un parking ! Tout ça pour ça !

Aussi futile que puisse paraitre cette situation, il n'en reste pas moins que l'équipe municipale actuellement en place semble trouver un malin plaisir à chercher les ennuis. Notamment dans ce quartier. A la cité Arc en ciel par exemple, les habitants demandent un square et on leur colle un maximum de béton en profitant du fait que l'endroit est situé en zone UD au niveau du plan local d'urbanisme. Au diable les espaces de respiration !

volt1.JPG

Dans le secteur Tour Eiffel, riverains et commerçants s'accommodant très bien d'un parking se voient imposer un square alors qu'ils n'ont rien demandé ! C'est vraiment à y perdre son latin ! Nos élus locaux auraient-ils un don particulier pour prendre les mauvaises décisions ? Toujours est-il que, ce samedi 5 mars 2011 sur les coups de 15h30, une bonne cinquantaine de personnes se sont rassemblées sur ce qui désormais ne ressemble  ni à un square ni à un parking !

Un membre de l'association des commerçants et habitants du quartier de la Tour Eiffel s'est exprimé, rappelant l'historique ayant abouti à la situation actuelle. Absence de réelle concertation autour du projet, incapacité à le faire évoluer devant la sourde oreille de la municipalité. Toute ressemblance avec une situation ayant déjà existé sur notre ville serait évidemment pure coïncidence !

volt2

Quoi qu'il en soit, et c'est l'information principale délivrée lors de cet après-midi à Volpati, le maire Gérard Ségura s'est engagé à recevoir des représentants de l' association cette semaine en soirée après 18h, le jour restant à déterminer... Est-ce l'approche du printemps qui soudain ouvre les portes ou plus surement la proximité prochaine des cantonales ? On ne saurait le dire...

Dernière minute :  Comme indiqué par Miguel Hernandez en commentaire, un conseil de quartier en présence des intéressés a eu lieu dans une ambiance qualifiée de cordiale, ce qui laisse, espérons-le, présager un pas l'un vers l'autre vers une solution satisfaisante pour chacun.

Nous vous tiendrons, bien entendu, au courant de l'évolution de la situation dés que possible...

Stéphane Fleury 

     

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 3 Mars 2011

L'association des commerçants et habitants du quartier de la Tour Eiffel nous informe de la tenue d'une manifestation le samedi 5 mars à 15heures devant le Parking Emile Volpati pour faire part de son mécontentement concernant le projet non abouti du square.

parkingvolpati

Voici son annonce :  

volpati1.jpg

volpati2.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Aulanylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 15 Février 2011

Regardez bien cette image extraite du magazine municipal Oxygène (n°115) du 20 janvier 2011. On y apprend qu'un parking situé dans le quartier Tour Eiffel, à l'angle des rues Marcel-Sembat et Emile Volpati très précisément, va être transformé en square à la demande des habitants. L'objet de cette note n'est pas de débattre s'il est préférable d'avoir un parking ou un square à cet endroit, mais d'observer comment cette information a été présentée par l'hebdomadaire qui se définit comme étant celui des habitants d'Aulnay-sous-Bois.

volpatioxygene.jpg

En page 10 de ce numéro d'Oxygène, on lit donc que le parking va se transformer en espace vert à la demande des habitants d'Eiffel. Or il se trouve que justement nous en avons rencontré des habitants et figurez-vous qu'ils n'ont rien demandé ! Bien au contraire ! Du reste, et c'est un scoop Aulnaylibre !, ils n'ont tellement rien demandé qu'ils ont déjà déposé en sous-préfecture les statuts d'une nouvelle association de quartier : l'Association des Commerçants et Habitants du Quartier de la Tour Eiffel.

Cette structure en devenir a fait circuler une pétition qui a déjà récolté 300 signatures (!) demandant le maintien du parking et une mobilisation pour modifier le projet de la mairie voire l'annuler ! Il semblerait donc que l'exécutif municipal actuellement en place continue d'appliquer ses méthodes bardées de certitudes, plus soucieux d'imposer ses projets plutôt que de convaincre. Faisons le bonheur des gens malgré eux tant qu'on y est ! Cette forme d'autisme qui se situe à l'opposé d'une démarche réellement démocratique n'est pas sans rappeler d'autres événements intervenus récemment à différents endroits de la ville d'Aulnay-sous-Bois où foisonnent pléthores d'associations de quartier.

Lors du dernier Conseil municipal quelques élus de la majorité clamaient qu'il ne fallait pas lire les blogs ! Il serait plus juste de considérer qu'il ne faut pas lire Oxygène ! Ou en tout cas de bien prendre la peine de vérifier ce qui s'y écrit et ne pas le prendre pour argent comptant ! Qu'Oxygène soit aux ordres du pouvoir en place ce n'est pas une surprise. Le directeur de la publication est tout de même Gérard Ségura, le maire de la ville ! Mais les rédacteurs de cet hebdomadaire local sont-ils à ce point à la botte de l'exécutif municipal qu'ils ne prennent même plus la peine d'aller vérifier sur le terrain auprès des habitants la véracité d'une information ? Les pseudo-journalistes qui écrivent dans ce pseudo-canard ont-ils perdu tout esprit critique ?

Nous reviendrons plus largement sur cet épisode Volpati dans les jours qui viennent. En attendant, on ne saurait trop suggérer gentiment à ceux qui contrôlent Oxygène d'arrêter de se considérer comme l'hebdo des habitants d'Aulnay-sous-Bois et surtout de cesser de s'exprimer en leurs noms. Le meilleur est pour la fin. Des riverains du quartier Eiffel ont demandé un droit de réponse à Oxygène pour dénoncer la propagande médiatique du changement d'affectation du parking en square. Jusqu'à présent il ne leur a pas été accordé !

Oxygène peut-il continuer ainsi sans réagir et se remettre en question ? Les élus s'en prennent aux blogs. Pourraient-ils aussi se pencher sur les outils de communication municipale ? Enfin, nous serions également très intéressés d'entendre la position de Miguel Hernandez, adjoint et co-président du conseil de quartier La Plaine Tour Eiffel Balagny, sur cette affaire.

Aulnaylibre ! Blog en quête d'un peu de vérité...    

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 4 Janvier 2011

En novembre dernier, Aulnaylibre ! avait couvert les débuts du très controversé chantier de la cité Arc en ciel submergé par les eaux de la nappe phréatique toute proche... Les Shadoks avaient d'ailleurs immédiatement investi l'endroit et je vous le donne en mille... ils pompaient ! Ils n'étaient pas les seuls du reste...

Dimanche soir, sur les coups de 21h30, le chantier s'est cette fois-ci trouvé en proie aux flammes avec l'embrasement d'une ceinture de polystyrène endommageant un cabanon voisin. Malgré l'arrivée rapide des pompiers, les riverains ont craint que le feu ne se propage aux véhicules en stationnement et par ricochet aux habitations toutes proches. Heureusement, plus de peur que de mal.

arc1.jpg

Les habitants ont par ailleurs signalé que l'accès au chantier ne semblait absolument pas sécurisé puisqu'il n'est pas rare que certains s'aventurent à faire grimpette sur la grue.

arc2.jpg

Quoi qu'il en soit après l'eau, voici le feu... A quand les sauterelles ? En attendant bien évidemment le cinquième élément : Gérard Ségura et son béton...

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 17 Décembre 2010

Regardez sur cette photo les morceaux de bois joliment tronçonnés et empilés façon puzzle devant la mairie. C'est mignon, non ? Avec un peu d'imagination on dirait presque un sapin de Noël reconstitué !

tilleularcenciel.jpg

Les arbres sont décidemment vraiment à l'honneur dans notre bonne ville d'Aulnay-sous-Bois ! Mais ne s'agirait-il pas des tilleuls de la cité Arc en ciel lâchement abattus un petit matin calme d'août 2010 devant les habitants à peine sortis de leur sommeil ? Serait-ce une manière de redonner à ces arbres une seconde jeunesse l'espace des vacances de Noël  ?

En attendant la réponse à ces questions, le 11 août 2010 sera donc désormais une date funeste. Le reflet symbolique  d'un exécutif municipal qui tranche avec brutalité sans tenir compte de l'avis des habitants des quartiers. L'histoire à terme nous montrera si cette méthode était la bonne...

En mars 2008, Gérard Ségura, après son élection, annonçait pourtant "le temps du bonheur !". Mais le  temps du bonheur pour qui ? Les bucherons et les tronçonneuses ?

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 16 Décembre 2010

Il existe parfois dans notre commune des paradoxes étonnants. Prenons la rue Anatole France par exemple. Nous sommes en pleine centralité. Zonage UA au niveau du plan local d'urbanisme donc zone de densité maximum par essence. Située toute proche de la station de RER B. Bref, en théorie, un véritable Eldorado pour le commerce de proximité. Pourtant lorsque vous faîtes quelques pas à cet endroit les échoppes sont désespérément closes... Les photos qui suivent montrent des boutiques fermées qui se suivent et donnent l'air d'un véritable désert commercial...

pressingarcenciel(Le pressing Arc-en-Ciel... Il pourrait pourtant accueillir une magnifique petite boutique de tronçonneuses...)

brasserielachope.JPG                                               (Ce soir à la Chope c'est pas vraiment open-bar...) 

cinebank.JPG

(L'ancien lieu de location vidéo qui, non sans humour, a laissé à l'entrée l'affiche du film de Brian De Palma : Carlito's Way dont le titre en français est... L'impasse !)

cyclestilly.JPG

                        (Les cycles Tilly, transférés rue Jules Princet mais toujours pas remplacés)

poissonnerie.JPG

                  (Seras-tu aux prochaines vacances chez Marées et Rivages ou bien sur la plage ?)

pharmacie.JPG

(L'une des survivantes du quartier : la pharmacie. Aurait-elle mis les autres commerces du coin sous prozac ?)

Le commerce de proximité à Aulnay-sous-Bois serait-il en train de mourir, même en centre-ville ... ?

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 9 Décembre 2010

Les événements climatiques sont du pain béni pour les blogs... Plus la peine d'écrire... Quelques clichés et le tour est joué...

parcgainville.JPGLe Parc Gainville. Qui permet de bien se rendre compte de l'épaisseur de neige tombée. Il a semble-t-il été fermé toute la journée. Sans doute pour éviter la pagaille !

 

affiche.JPG

Oh la belle affiche accrochée sur une des grilles du parc Gainville ! Le jeu des 1000 euros de France-Inter est en visite mercredi à Aulnay-sous-Bois à 18h30 au Conservatoire de musique et de danse à rayonnement départemental, 12 rue de Sevran. Habituellement ce genre d'affiches est réservé pour notre chère démocratie locale et son slogan pas piqué des hannetons : la démocratie c'est maintenant ! (Rien que ça...). Au moins le 15 décembre ce n'est pas comme en conseil de quartier, vous n'aurez pas l'impression de faire le déplacement pour rien ! 

 

pontdusausset.JPG

Le désormais célèbre pont du Sausset. Pour celles et ceux qui ont posé la question, il se situe sur le terrain d'un particulier en zone UG pavillonnaire. Pour l'anecdote, cette personne m'a expliqué qu'à l'époque où le Sausset coulait encore, elle avait l'habitude de se baigner dedans... A cet endroit même.

 

orange.JPG

Les oiseaux profitent de quelques instants de répit pour se restaurer dans ce qui semble être un oranger...

 

courgette.JPG

Et enfin pour terminer, la fameuse courgette des neiges qui ne pousse qu'à Aulnay-sous-Bois et que tout le département nous envie ! Du reste, elle est particulièrement prisée du très connaisseur jury aulnaysien du concours des villes fleuries. Tout comme le fameux muguet de juillet !   Notre commune abrite un véritable micro-climat !

 

Sinon d'autres photos ici ou ...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 7 Décembre 2010

LA MAIRIE nous parle de l’Agenda 21

 

BRAVO….. mais en même temps :

 

* elle abat lâchement des arbres un matin du mois d’Août, à 7 h,

 

* elle veut construire dans un autre quartier pavillonnaire une barre de béton, alors que les riverains avaient réalisé un projet pour garder ce quartier pavillonnaire qui fait le charme et le bien vivre à Aulnay s/s Bois, projet qui correspond parfaitement à l’Agenda 21

 

ALORS QUI CROIRE ??

 

La Mairie qui veut faire l’Agenda 21 ?

OU

La Mairie qui détruit les quartiers et bétonne allègrement la ville sans concertation ?

 

R. FERRAND, un électeur

Voir les commentaires

Rédigé par R.FERRAND

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 3 Décembre 2010

Samedi matin le téléphone sonne à une heure indue. Personnellement je n'aurais pas décroché mais ma moitié est du genre qui répond au téléphone. Je me dis tiens c'est peut-être la valise RTL (si ça se trouve ça existe même plus ce jeu) mais non. En fait ce sont des amis et ils sont tellement contents d'avoir enfin trouvé la maison de leurs rêves à Aulnay-sous-Bois qu'ils nous l'annoncent par téléphone. Rire, joie, cris dans l'écouteur,  j'ai l'habitude des effusions à la façon de ma belle famille espagnole. Jusqu'à la question qui tue. Mais où-est-ce exactement ? A côté de la Mairie ! Soudain le sourire de ma compagne de vie se crispe. Elle est presque aussi calée en PLU que moi ! Vous n'êtes pas au courant des projets dans le secteur ? Silence...

downtownhouse.JPG

La suite vous la devinez. Des appels aux différents services de l'urbanisme qui se montrent assez vagues sur la question. Un passage au bureau 135 où il est impossible de récupérer une copie des projets inclus dans la dernière modification du plan local d'urbanisme. On évoque de simples intentions. On leur parle aussi de petites unités bien insérées dans le tissu existant mais cela tellement sans conviction, avec tellement de réserves, qu'ils n'y croient pas eux-mêmes. L'agence elle a encore moins de scrupules. La Mairie est carrément sous tutelle  et n'a plus les moyens de financer ses projets !  Alors celui du quartier Mairie pensez-donc ! Ce pavillon c'est une affaire !

Finalement ils passent chez nous. Je leur donne une copie couleur du dossier de modification. On déplie le mini-plu et on observe un peu les zones. Leur "futur" bien immobilier se situe en face du parking du centre administratif entre un restaurant et des pompes funèbres. Funeste présage. De toute façon leur décision est déjà prise et leur passage à la maison n'a finalement fait que valider leur choix instinctif. Ils n'achèteront pas. Trop d'incertitudes alors qu'il s'agit de leur premier achat, l'investissement de toute une vie...

Ils sont déçus évidemment. La maison leur convenait parfaitement. Après des recherches infructueuses dans le sud... Où acheter alors ? demandent-ils en conclusion. Avec les bouleversements potentiels de la révision, qui pourrait peut-être durer deux ans, un plan local d'urbanisme stabilisé permettant d'assainir la situation et donner une certaine visibilité n'existe pas actuellement à Aulnay-sous-Bois. Alors ils vont attendre et continuer à occuper leur logement social. En attendant des jours meilleurs...

Pour celles et ceux qui seraient tout de même intéressés par une telle acquisition dans le secteur, le prix de base était de 325 000 euros. C'était sans doute jouable aux alentours de 310 000 euros. Je reste surpris à titre personnel que des transactions immobilières continuent particulièrement à cet endroit. Si la Mairie suivait une certaine logique elle devrait finir de préempter le moindre pavillon aux alentours du futur projet plutôt que de laisser des personnes prendre le risque d'acheter un bien dans un environnement appelé à de fortes mutations et qui forcement n'aura rien à voir avec la situation actuelle... Les services de l'urbanisme semblaient pourtant indiquer qu'aucune intention de préemption renforcée ne concernait ce bien immobilier... Etrange.

Nos amis en tout cas ont l'impression d'avoir échappé à une sorte de piège...

Aulnaylibre blog toujours en recherche de réponses...

     

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 30 Novembre 2010

EMEUTES, 5 ANS APRES. Dans la nuit du 2 au 3 novembre 2005, le bâtiment du concessionnaire automobile était incendié. Les habitants de la cité voisine s'en souviennent, mais depuis, le terrain a été laissé à l'abandon, en attendant mieux.

GARAGERENAULT.jpg

En cinq ans, le terrain sur lequel était installée l’entreprise Renault a étrangement évolué. Aux moment des émeutes, le bâtiment du concessionnaire a pris feu, mettant les employés au chômage technique. « Je m’en souviens très bien », affirme une commerçante. Et pour cause, elle travaille dans la station essence située juste à côté de l’ancien garage. Elle n’était pas là le soir même, mais les dégâts causés la veille par l’incendie avaient amené la police à bloquer les lieux.

Pendant trois semaines, la station essence n’a pas servi ses clients car il n’y avait pas d’électricité. La station partageait la même borne électrique que l’ancien concessionnaire. « On s’est plaint à la mairie. Nous n’avons pas eu d’aides, ni de compensations et jusqu’à aujourd’hui rien n’a abouti », affirme t-elle en poursuivant sur les lourdes pertes qu’elle a subies sur son chiffre d’affaires, « surtout le premier mois ».

A la cité des Emmaüs, les habitants aussi gardent en mémoire cet épisode. « Les CRS et la police étaient déjà dans le quartier à 15 heures ce jour-là, je m’en souviens, je revenais du travail », raconte une mère de famille en bas de son immeuble. « Les flics cherchaient les jeunes », selon elle. Elle reste choquée que « l’ordre public ait laissé carte blanche aux flics ». Cet incendie, elle le voit comme une « vengeance » des jeunes envers la police et Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur. Elle ajoute qu’elle trouvait blessant qu’une entreprise comme Renault n’emploie pas des jeunes du quartier. « C’était pour attirer les flics (l’incendie du garage, ndrl) », me disent deux garçons du quartier se tenant près de leur véhicule. L’un d’eux trouve que « ça fait moche » de voir un terrain comme cela près de chez soi.

Il en est resté un lieu à moitié détruit qui s’est vu attribuer de nouveaux locataires : les Roms. Malgré l’inscription « Danger, risque d’effondrement », ils s’y sont installés. « Ils sont restés longtemps, pas loin de deux ans », rappelle la commerçante. « Ils venaient souvent nous demander de l’eau ou des vêtements », raconte cette mère de famille toujours au bas de son immeuble, qui poursuit en affirmant n’avoir eu aucun soucis avec eux. Les deux autres jeunes confirment.

Plus loin, une jeune fille explique qu’elle s’est faite insulter par des Roms alors qu’elle marchait sur le même trottoir qu’eux. « J’ai fait comme si je ne les avais pas entendus et j’ai avancé. C’était une bande de garçons, on ne sait jamais ce qui aurait pu arriver. » La commerçante de la station essence quant à elle se plaint plutôt du manque d’hygiène, « c’était infecte, il y avait plein de rats ». Sa station essence a pu être dératisée mais pas le terrain où logeaient les Roms. « La ville m’a dit qu’elle ne pouvait pas y avoir accès car il s’agissait une propriété privée, ajoute t-elle, et puis il y avait pas mal de gamins donc pas mal de vols dans ma boutique. » Les Roms se sont faits expulser, un matin à 6 heures.

Aujourd’hui, l’ancienne concession Renault reste un terrain vague encombré de débris. Personne n’est véritablement capable de dire ce qu’il adviendra de cet endroit. « Une zone commerciale », selon l’employée de la station essence. « Moi, j’ai entendu dire qu’il y aura un KFC et un cinéma », rapporte un des deux jeunes. Pour le moment « il n’y a rien qui bouge », dit cette commerçante. En tout cas, il n’y a ni zone commerciale, ni KFC et encore moins un cinéma à l’horizon.

 

Source : Bondy Blog, Imane Youssfi, dimanche 28 novembre 2010

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 27 Novembre 2010

Cela aurait peut-être pu faire l'objet d'une chronique dans vos insolites d'Oxygène... En attendant ce sera sur Aulnaylibre !

Le pont ci-dessous matérialise l'endroit où passait autrefois le Sausset... qu'il fallait donc enjamber pour passer d'un terrain à l'autre... On sait que l'eau est présente en grandes quantités à Aulnay-sous-Bois à des profondeurs finalement assez limitées...

pontsausset.JPG

Allez une dernière photo de cet espace de respiration avec au centre un cèdre. Espérons que ce lieu soit préservé le plus longtemps possible de l'appétit des promoteurs ou autres bétonneurs. Je n'ai désigné personne !

cedresausset.JPG

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 24 Novembre 2010

Celui que l'on attendait pas mais qui arrive quand même... Le béton...

Aulnaysien l'entends-tu ? Tapi dans l'ombre bien à l'affût : le PLU. Zone UA : bonjour les dégâts le béton est roi ! Zone UD : attention danger le béton est armé !  Zone UG : bien en sécurité ? prends garde le béton peut frapper ! Zone UC : le béton est déjà passé mais il est maintenant dépassé... Zone N : oublie ta haine et dans les bras de la Nature viens oublier ta peine... à la pensée de quatre tilleuls, coupés par la folie des hommes en un clin d'œil, qui ont hurlé pendant leur chute dans un dernier fracas :  PLU jamais ça !

                             ( La bétonneuse... La meilleure amie de la municipalité en place ? )

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 13 Novembre 2010

boxes.JPG

Ce matin en me baladant je suis tombé sur cet alignement de boxes que j'ai trouvé plutôt atypique, genre drôle d'endroit pour une rencontre. Etonnamment il se situe en plein centre-ville à quelques pas de la gare. Les plus fins connaisseurs de notre commune sauront peut-être à quel endroit cela se situe exactement ? Toujours est-il que je n'ai pu m'empêcher de penser si notre "chère" municipalité avait déjà songé à densifier par ici. Ou bien si ces boxes dont je ne connais pas la fonction sont amenés à perdurer ? En attendant des réponses je garde cette photo au chaud pour un potentiel avant après. On ne sait jamais...

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 5 Novembre 2010

Hier soir, je lisais un vieil article dans la presse espagnole, datant de mai dernier, qui expliquait comment à Madrid les cabines téléphoniques étaient peu à peu couplées à un système de prise permettant de recharger la batterie des voitures électriques. Tiens, magie de l'internet, j'ai retrouvé ici une trace de cette histoire. Je ne sais pas si la voiture électrique est l'avenir de l'homme mais c'est peut-être un débat à poser dans le cadre d'un Agenda 21 par exemple...

priseselectriquesbourg1

Toujours est-il que ce matin je tombe sur ça. Des prises électriques comme ça qui s'offrent à moi spontanément. Et pas qu'un peu. Il y en avait au moins une bonne vingtaine. Je me dis chic. Aulnay est une ville branchée. Elle s'équipe déjà pour les voitures de demain. Je sors mon fidèle destrier,  enfin je veux dire mon appareil photo, pour saisir cet instant surprise sur prises ! J'aperçois d'ailleurs un fil jaune et vert, je crois que c'est celui de la terre, qui dépasse. Au départ, je pense que ces prises sont sans courant. Parce que, même si Aulnay avance, l'Agenda 21 c'est plus pour demain que pour aujourd'hui. 

samsungrecharge.JPG

Et bien en fait non, j't'en fiche (électrique), ces prises fonctionnent. J'ai fait le test avec mon téléphone mobile pour voir, devant les yeux ébahis d'un parent d'élèves. Oui un parent d'élèves. Parce que ces prises en libre accès se trouvent à proximité d'une école. Celle du Bourg 1. J'imagine qu'elles servent pour les jours de marché sur la place de la poste du Vieux-Pays. Mais, entre-temps, elles devraient soit être coupées, soit pour le moins être interdites d'accès. Cela me paraitrait plus prudent. On ne sait jamais...

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 2 Novembre 2010

J'adore lire. Dés que je vois des lettres qui forment des mots puis des phrases comme par instinct mes yeux les parcourent. Ce matin je suis tombé sur une missive de la CNL, l'association qui défend entre autres les intérêts des locataires, intitulée : coup de force de l'OPH. Je vous laisse la découvrir plus bas. Au delà de la question de savoir s'il faut vraiment des volets roulants dans les logements de l'OPH situés au Vieux-Pays, c'est plus la formulation qui a attiré mon attention.

CNLOPH.JPG

Coup de force. Comme si dans notre ville il était impossible de ne pas être d'accord, de s'opposer à quelque chose. A la cité Arc en Ciel par exemple, vous voulez préserver trois arbres et un petit espace vert commun au milieu d'une soixante de pavillons sociaux : on vous envoie les tronçonneuses au petit matin ! A Balagny, autre exemple, proposition est faîte  de construire sur de vieux boxes plutôt que sur un espace de verdure : on vous explique que c'est impossible !

Un collectif associatif se constitue pour réclamer plus de concertation sur les projets d'urbanisme, allant jusqu'à manifester devant et à l'intérieur de la mairie. Il se trouve même une majorité d'élus au Conseil municipal pour admettre une réelle déficience en la matière mais, qu'à cela ne tienne, la municipalité continue comme si de rien n'était ! Dans sa note, la CNL recommande carrément aux locataires de refuser l'accès de leur logement pour empêcher les prises de dimension en vue de la pose des volets parce que seulement 57 locataires sur 175 se sont prononcés pour !

Attention. Ne cherchez pas trace de ces évènements dans Oxygène, l'hebdomadaire des habitants (?) d'Aulnay-sous-Bois. Vous n'en trouverez pas. Et pour cause. Si vous prêtez attention à l'encart à droite en page 22 du dernier numéro (le 105) vous vous apercevrez que le directeur de la publication n'est autre que Gérard Ségura. La rédaction ne va quand même pas se mettre à marcher sur les pompes du maire, puisqu'il est directeur de la publication ! Ni sur celles des élus qui apparaissent désormais de plus en plus sur de jolies photos avec leur écharpe bleu blanc rouge.

Pour conclure. Juste une petite suggestion. La prochaine fois, Oxygène, en plus de l'hebdomadaire, devrait distribuer un petit supplément cadeau.  C'est très tendance dans les magazines, de nos jours. On pourrait commencer par une boîte de cirage. La rédaction ne doit pas en manquer ! 

Stéphane Fleury

Coup de force de l'OPH.

L'OPH a décidé unilatéralement la pose de volets roulants au Vieux-pays, sans protocole d'accord avec les associations de locataires malgré l'avis de certains membres du conseil d'administration le 22 septembre 2010 qui ont exprimé des réserves sur la procédure. Seulement 57 locataires sur 175 se sont prononcés pour.

La pose de volets roulants revalorise le patrimoine et le classement des sites, à l'office d'en prendre la charge.

M. Ségura président de l'OPH a exprimé à maintes reprises les loyers de l'OPH sont sous-évalués. Sous le prétexte de pose de volets roulants il décide l'augmentation des loyers de 3,7%. Ce n'est pas acceptable, l'OPH serait mieux inspiré de travaux de réfection peinture dans les halls.

OPH93.JPG

Locataires avec le C.N.L contre l'arbitraire. Refusez l'accès de votre logement pour prises de dimension des volets.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 19 Octobre 2010

Malgré mon floutage super artistique, je suis sûr que la majorité d'entre vous aura reconnu de quel endroit il s'agit à Aulnay-sous-Bois... Réponse plus bas après la photo...

STRAS1

Exact ! C'est effectivement le boulevard de Strasbourg... La fameuse artère commerciale animée que  tout le département de la Seine-Saint-Denis nous envie... Si si, observez les aulnaysiens un dimanche matin, jour de marché, ils bombent fièrement le torse en marchant !

STRAS2.JPG

Sauf que là il est à peine 21h22 et que voilà c'est le désert. Même pas un chat. Pour un peu on pourrait tourner la scène finale d'un western avec la petite boule de foin qui passe dans un silence de mort avant que le méchant ne s'écroule en mordant le bitume. Aulnay-sous-Bois est déjà très proche de Chicago comme chacun sait à travers le festival Aulnay All Blues, mais il serait temps de songer à un partenariat avec Hollywood. La ville compte en effet d'excellents comédiens. Je les salue, ils se reconnaitront !

Mais revenons au bien triste boulevard de Strasbourg qui se meurt seul les soirs d'automne et d'hiver. Pas la moindre trace de lien social. Au contraire, si vous cherchez un peu de solitude, cet endroit est fait pour vous. Vous y approcherez quelque chose d'assez étonnant... Le bruit du silence...

Stéphane Fleury    

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 6 Septembre 2010

C'était le 12 août. Le lendemain du massacre à la tronçonneuse. L'arrachage de la racine du dernier tilleul de la cité Arc en ciel. Bien que livrant un combat inégal contre l'homme et la machine, il a bien resisté...

 

Si un arbre seul et sans défense est capable de cela, alors nous sommes forcement capables de beaucoup...

 

Stéphane Fleury

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !